AccueilAccueil  Discord  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Nike FR : 25 % sur tous les articles
Voir le deal


 

 It's like watching you fall.



Tobias Whitemort
I did what i had to do.

à propos
sac à dos
It's like watching you fall. 1524401748-final

Ancien métier : Aucun, simple père au foyer.
Occupation : Sbire de Seth, spécialisé dans le déplacement de groupes et de hordes de virulents. /!\ sous haute surveillance après une première trahison.
Statut civil : Veuf, sa femme est morte au début de l'apocalypse. Il est amoureux d'une de celle qu'il devrait considérer comme des ennemis. [tobessee♥]
Lieu de naissance : Montréal.

Messages : 427
Inscription : 17/04/2018
Crédits : ExpectoPatronum28.
Célébrité : Austin Amelio

It's like watching you fall. X0TurS60 / 500 / 50It's like watching you fall. BR2xH0t

It's like watching you fall. DQEbQJ20 / 500 / 50It's like watching you fall. GxoDpmC

It's like watching you fall. Hu1erU70 / 500 / 50It's like watching you fall. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
It's like watching you fall. Empty
05.02.19 13:18
Les jours ont été longs avant que le virus ne disparaissent, et avant qu’on passe à autre chose que sa disparition. Tobias sait que Seth, lui, n’est pas vraiment passé au dessus mais il est au moins libre de ses mouvements et c’est tout ce qui compte. En l'occurrence, la situation n’est plus vraiment propice à faire partir Leela de l’aéroport pour trouver Highgate. Pas avec ce qu’il se prépare, pas alors que Seth veut marcher, ou récupérer l’endroit. En fait, Tobias se fait tellement d’inquiétude à ce sujet qu’il a complètement évider ne serait-ce qu’une route un peu trop proche de leur lieu de vie pour ne pas attirer l’attention dessus. Il a tout simplement fait tête basse et a repris sa vie comme elle l’était avant, en espérant que Keith n’ouvre pas sa bouche. Car s’il s’est rendu compte de la trahison qu’il comptait faire, Whitemort n’est toujours pas conscient du danger. Il n’est pas possible pour lui de raconter à Seth ce qu’il c’est passé pour l’histoire du supermarché, et encore moins de son kidnapping. Tobias s’est retrouvé pris au piège sans avoir de moyen d’avoir des nouvelles de ce qu’il se passe là-bas. Là fois où il a trouvé Cathleen dans les bois est bien loin maintenant, les choses ont du évoluer pour eux aussi. La bonne nouvelle de l’envolé du virus est passé partout autour de Kelowna, n’est-ce pas ? Du moins, il l’espère.

La seule fois où il était venu près d’Highgate, ce fut après avoir appris à tirer un peu à l’arc, au moins. Il en avait simplement emprunté dans la réserve d’arme, pour venir envoyer un message au bon moment, à la bonne personne. Ce n’est que lorsqu’il a vu Tennessee montrer le bout de son nez pour remplacer quelqu’un à la surveillance, qu’il a su qu’il devait tenter sa chance. Il n’avait qu’un papier enroulé autour de sa flèche, accroché comme s’il était le plus précieux des messages. Il n’avait qu’un seul coup à tenter, et s’il a simplement vu que la flèche était arrivée à destination, il n’a pas pu voir la réaction de Tennessee. En tous les cas, une chose est certaine, elle a récupéré la flèche peut après car il l’a vu redresser le nez pour apercevoir d’où cela pouvait venir.

“ 3 jours, la maison bleu nord Kelowna.” Voilà tout ce qui était écrit sur le morceau de papier. Une indication plus ou moins précise, car cette maison, il a mit du temps à la trouver. Ce fut un simple hasard au début, alors qu’il roulait dans une allée plutôt luxueuse de la ville. Il s’était dit que c’était un bon point de repaire pour quelqu’un qui pourrait prendre le temps de chercher. Tobias, il avait simplement signé de son initial pour qu’elle comprenne. Il n’a pas précisé d’heure, car trouver cette maison lui prendra certainement du temps. Mais au fond, Tobias, il préfère que Tennessee ne vienne pas plutôt qu’elle vienne accompagnée, ou pire, qu’ils soient repérés. Parce que encore aujourd’hui, alors qu’il attend à l’intérieur de cette dite maison bleue, il ne sait pas vraiment pourquoi il a envoyé ce message.

Bien sûr il s’inquiète du futur des deux communautés, il sait que quelque chose de gros se prépare contre Highgate, en vue de ce qui est arrivé à la dernière communauté. Ce temple où Tobias ne veut décidément pas mettre les pieds. Peut-être même qu’au fond il a un peu peur que les yeux de Dieu se posent directement sur lui, après tout ce qu’il a fait depuis que les virulents ont envahi le monde. Il ne veut pas craindre, en plus de Seth, la punition d’un être auquel il ne croit pas en premier lieu. Mais tout ce qui se passe depuis quelques temps a le don de le mettre à fleur de peau. C’est comme s’il était constamment assis sur une chaise bancale, à laquelle il ne sait pas s’il doit se rattraper où se laisser tomber.
Revenir en haut Aller en bas

Tennessee Durden
Crazy chick wih a gun

à propos
sac à dos
It's like watching you fall. 1524411211-y

Ancien métier : Employée principale de la station service ! Pas n'importe laquelle en plus, la seule. Et serveuse aussi... il faut être multi-tâche dans ce genre d'établissement.
Occupation : Responsable de l'équipe de sécurité pour la Highgate community.
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Hyder, Alaska.



Messages : 609
Inscription : 29/06/2017
Crédits : Vocicius(ava) (gif)Robz (sign)Beylin
Célébrité : Christian Serratos

It's like watching you fall. X0TurS629 / 5029 / 50It's like watching you fall. BR2xH0t

It's like watching you fall. DQEbQJ226 / 5026 / 50It's like watching you fall. GxoDpmC

It's like watching you fall. Hu1erU726 / 5026 / 50It's like watching you fall. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
It's like watching you fall. Empty
13.02.19 16:02
Tennessee n’avait pas hésité un seul instant avant de demander à ce que la surveillance autour de Highgate soit doublée. Cette montée en puissance des potes de Tobias n’annonçait rien de bon pour eux et bien qu’elle espérait que tous ces efforts supplémentaires soient inutiles, que le nez de ce groupe de salauds ne s’approchent jamais de leur communauté adorée, mais si cela devait survenir, elle serait prête à leur casser royalement la gueule. Le regard fixé sur l’horizon, Tennessee venait à peine d'arrivée lorsqu’un sifflement se faisait entendre. Avant même qu’elle n’ait le temps de réagir, la flèche atteignait sa cible et la forçait à se tourner, les sourcils froncés, elle se serait certainement mis à l’abris et aurait cherché le tireur si elle n’avait pas remarqué le papier finement accroché. Les sourcils froncés, elle s’approchait de la flèche qu’elle décrochait rapidement afin de se placer là où on ne pourrait l’atteindre au cas où il s’agisse d’un piège. Décrochant le papier, elle avait lu les quelques mots qui y était inscrit et était restée figée dans cette position pendant de longues minutes. “ 3 jours, la maison bleu nord Kelowna.” Il n’y avait aucun doute à propos de qui avait bien pu lui envoyer un telle chose. Rapidement, elle retournait à son poste de guet pour tenter de l’apperçevoir, mais rien ni personne ne captait sa vue. Jouant nerveusement avec sa queue de cheval, Tennessee finissait par soupirer et cacher le message dans la poche de son jean.

Les trois jours suivant avaient semblés s’écouler au compte goûte. Elle ne pouvait s’empêcher d’être inquiète que ce soit un piège, une porte grande ouverte vers des problèmes qui causerait sa perte. C’était après tout ce qu’il y avait de plus prévisible, n’était-ce pas la suite normale après ce qu’elle avait provoqué ? Elle avait passé bien près à plus d’une reprise de brûler ce bout de papier et de simplement rester chez elle à Highgate. C’était sans doute la meilleure option, la plus sage et la plus sécuritaire…. Toutes des raisons pour lesquelles elle avait fait absolument l’inverse. La journée était déjà bien avancée lorsqu’elle atteignait cette maison facile à remarquer. Suspicieuse, elle avait fait le tour, s’assurant qu’un comité d'accueil ne l’y attendait pas, mais rien de potentiellement dangereux n’attirait son attention. Son arme en main, prudemment, elle était entrée dans la maison. Sur la pointe des pieds, elle avançait à l’intérieur de celle-ci tout en tentant de faire le moins de bruit possible. Elle n’avait pas mis de temps à le trouver et instantanément, son coeur avait battu plus durement dans sa poitrine. Baissant son arme à moitié, elle ne savait pas à quoi s’attendre. Elle ne savait pas si elle devait être sur ses gardes… mais malgré elle, elle savait pourquoi il y avait cette drôle de sensation en elle à simplement croiser son regard.

« Tobias... »

Voyant qu’il n’était pas menaçant, elle avait fini par baisser son arme et l’avoir doucement serré dans l’étui qu’elle portait à sa taille. Elle ne savait pas quoi lui dire, en temps normal trouver des mots à prononcer n’était jamais difficile pour elle, mais elle ne s’était pas attendu à avoir la moindre nouvelle de sa part. Pas après tout ce qui s’était passé.

« Pourquoi m’avoir demandé de venir ici ? »

_________________

♥♥:
 
Revenir en haut Aller en bas

Tobias Whitemort
I did what i had to do.

à propos
sac à dos
It's like watching you fall. 1524401748-final

Ancien métier : Aucun, simple père au foyer.
Occupation : Sbire de Seth, spécialisé dans le déplacement de groupes et de hordes de virulents. /!\ sous haute surveillance après une première trahison.
Statut civil : Veuf, sa femme est morte au début de l'apocalypse. Il est amoureux d'une de celle qu'il devrait considérer comme des ennemis. [tobessee♥]
Lieu de naissance : Montréal.

Messages : 427
Inscription : 17/04/2018
Crédits : ExpectoPatronum28.
Célébrité : Austin Amelio

It's like watching you fall. X0TurS60 / 500 / 50It's like watching you fall. BR2xH0t

It's like watching you fall. DQEbQJ20 / 500 / 50It's like watching you fall. GxoDpmC

It's like watching you fall. Hu1erU70 / 500 / 50It's like watching you fall. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
It's like watching you fall. Empty
13.02.19 16:46
C’est uniquement lorsqu’elle parle qu’il se rend compte qu’elle est arrivée. Elle n’a pas fait le moindre bruit en entrant, parce qu’elle avait peur que quelque chose d’autre se trouve à l’intérieur ? Peur des représailles, après tout ce qu’il s’est passé ? Il se retourne et enfin il la voit. En ce simple regard, ce simple échange presque silencieux, il sent son coeur se serrer comme il ne l’avait pas fait depuis longtemps. Tobias n’est pas con, il commence à comprendre pourquoi il ressent ça à chaque fois. Pourquoi il a besoin qu’elle s’en sorte, peut-être même pourquoi il l’a sauté vulgairement la dernière fois. Il ne veut simplement pas se l’avouer car lorsqu’il la regarde, au début, il ne voit que ce qu’il a toujours détesté dans ce monde. Une femme un peu trop forte, une femme avec du caractère, une femme de couleur. Se mélange à cette image, par la suite, ce qu’elle a fait de bien pour lui. Si toute leur histoire lui trouble la vision, il la retrouve rapidement et voit finalement en elle bien plus que tout ça.

“ - Je sais pas…” Répondit-il sincèrement, sans avoir le cran d’avancer ou de faire le moindre mouvement d’ailleurs. “ Fallait juste que… ce soit réel. Encore. Pas juste…” Enfin, il semble bouger, mais seule sa main fait mine de faire partir une mauvaise idée. “ Une stupide idée dans ma tête.”

Ce qu’il voit, c’est ce qu’il apprend à découvrir un peu plus à chaque fois. Une survivante, une femme qui agit pour les siens, pour sa vie, mais qui le fait justement. C’est ça qui fait pencher la balance pour qu’il puisse la regarder sans se crever le coeur, sans être aveuglé par son racisme à la con. Tobias, il l’a d’abord regardé parce que Chiquita est une bonne personne. Aujourd’hui, s’il veut continuer à la voir, c’est parce que ça le tuerait qu’il lui arrive quelque chose. Il n’y a qu’une seule explication à cette situation.

“ - C’est là folie, là-bas…” Dit-il en passant du coq à l’âne comme si elle était capable de lire dans son esprit. Mais Nessee n’est-elle pas capable de comprendre par elle-même qu’il parle de l’aéroport ? “ Ca grandit… ça prend de l’ampleur… bientôt, ça va être à ta porte.”

Faire comme s’il était seulement là pour l’avertir, c’était son plan de départ. Il voit comment les choses se mènent de son côté, il sait que d’ici peu de temps les choses vont éclater. Il se doute bien qu’Highgate est au courant, du moins, il l’espère. Tobias, il n’est pas là pour apporter le malheur sûr Tennessee et les siens. Ca lui fait bien assez mal au cul comme ça de se dire que ce qu’il prenait comme le paradis pour sa fille, vient d’être découvert par le Serpent du jardin en personne. Il ne s’attend pas à lui apprendre la nouvelle.

“ - Fallait juste que je sache, que tu sais…” Il avale difficilement sa salive comme s’il savait qu’il parlait trop vite, mais il se force à dire ces mots. “ que c’est pas moi qui ai donné l’emplacement de ta p’tite ville. “ Whitemort hausse les épaules, se décontracte comme s’il avait ce poids en moins sûr les épaules. “ Il a pas eu b’soin que j’parle pour vous voir.”

C’est vrai, Seth n’est pas stupide, et ses hommes non plus. Si Tobias a pu se taire sur sa petite visite à Highgate, et sûr son très mince lien avec, il n’a pas pu les rendre invisibles aux yeux des protecteurs. Maintenant, tout ce qu’il y a espérer, c’est que tout se passe bien. Au final, qu’Highgate se laisse marcher dessus comme ce putain de Temple l’a fait. A cette pensée tout se bouscule dans sa tête. Son entrevue avec Seth, sa petite discussion avec Keith, sa rencontre opportune avec Cathleen, ses retrouvailles avec Leela, puis même cette histoire hallucinante avec Noah. Il reprend son souffle lourdement, et se rend compte que rester là, planté au milieu de la pièce, le rend stupide. Trop tendu pour paraître normal.

Il se tourne une nouvelle fois, avance, puis se laisse tomber lourdement dans un fauteuil poussiéreux. Tennessee a rangé son arme, elle sait qu’elle n’est pas menacée. Tobias, il n’aurait pas sorti son arme pour la pointer sur elle. Même s’il aurait des raisons de le faire, il ne veut pas lui faire volontairement du mal. Ca lui fait mal de se l’admettre, mais Jasmine, il l’aime bien au final. Malgré toutes les emmerdes, et son petit coup foireux de la dernière fois, c’est surement la seule personne sûr cette planète avec qui il se sent normal.

_________________
la perfection de 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas

Tennessee Durden
Crazy chick wih a gun

à propos
sac à dos
It's like watching you fall. 1524411211-y

Ancien métier : Employée principale de la station service ! Pas n'importe laquelle en plus, la seule. Et serveuse aussi... il faut être multi-tâche dans ce genre d'établissement.
Occupation : Responsable de l'équipe de sécurité pour la Highgate community.
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Hyder, Alaska.



Messages : 609
Inscription : 29/06/2017
Crédits : Vocicius(ava) (gif)Robz (sign)Beylin
Célébrité : Christian Serratos

It's like watching you fall. X0TurS629 / 5029 / 50It's like watching you fall. BR2xH0t

It's like watching you fall. DQEbQJ226 / 5026 / 50It's like watching you fall. GxoDpmC

It's like watching you fall. Hu1erU726 / 5026 / 50It's like watching you fall. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
It's like watching you fall. Empty
04.03.19 15:39
À l’instant où il se tourne vers elle, son regard s’accroche au sien. Tennessee peine difficile à se relever de cette inconscience qu’elle a commis pour lui, de ce coup de tête qui l’a fait le ramener jusqu’à Highgate. Une décision portée par son coeur, par ses sentiments aussi forts qu’ils peuvent être contradictoire qu’il lui inspire. La métisse n’arrive pas à comprendre ce qu’elle fait ici, elle n’est pas certaine de pouvoir concevoir pourquoi il a cherché à la revoir. Quand l’homme prend la parole, elle comprend qu’elle n’est pas la seule face à ce questionnement. Elle n’arrive pas non plus à comprendre la porté de ses mots. Ce à quoi il fait référence. Incapable de poser la moindre question pour l’encourager à préciser ses mots. Tennessee avance alors de quelques pas dans sa direction, cassant cette trop grande distance qui les sépare encore. Elle est heureuse de le voir, soulagée qu’il s’en soit sorti.

Tennessee range son arme, consciente qu’elle n’en aura pas besoin. Pas contre lui du moins. Elle sursaute presque face à sa nouvelle prise de parole qu’elle ne parvient pas plus à comprendre, du moins pas au début, car rapidement elle comprend là où il veut en venir.

« Oui… On a su pour les terres de la secte... »


Une découverte qui n’est pas sans l’inquiéter, elle ne s’en cache pas, mais en tant venu elle sera prête. S’il faut se battre, en fera en sorte qu’ils ne soient pas ceux à plier l’échine. Elle n’est pas aussi confiante qu’elle le prétend, elle à ce mauvais pressentiment qui l’habite depuis qu’ils ont appris. Elle espère encore naïvement qu’il ne puisse pas les retrouver, mais cet infime espoir se fait rapidement détruire. Grimaçant, soupirant, elle finit par lui avouer avec sincérité.

« Je te crois. » Elle ne peut dire pourquoi, mais elle lui fait confiance. Il pourrait pourtant très bien tout avoir dit à Seth et lui prétendre le contraire, mais une part d’elle est convaincue qu’il dit la vérité. « Est-ce que… est-ce que tu sais comment il l’a appris ? »

Les a-t-il simplement aperçu ? Suivi ? Des fantômes de leur passé ont-ils croisé sa route ou encore ont-ils parmi leur rang quelqu’un jouant un double jeu ? Elle ne sait pas s’il va lui répondre, elle ne s’attend pas à ça de lui, tout comme il est hors de question qu’elle lui dévoile la moindre information supplémentaire sur sa communauté. I Le regardant se laisser tomber lourdement dans un siège poussiéreux, Tennessee le contourne, venant poser ses fesses contre le bord d’une fenêtre. Silencieuse, elle reste là quelques secondes à le regarder. Elle se retient de se laisser guider par son envie de s’approcher de lui, de prendre place contre ses genoux, de le toucher. Peut-être que son trouble est partagé, les premières parole qu’il lui a adressé lui donne envie de le croire, mais les risques que son coeur est donné une fausse signification à ses propos flous l’empêchent de le faire.

« J’ai apporté ton glock… je l’avais récupéré, au cas où. »

Elle n’a pourtant pas envie de lui rendre cette arme, cette part de lui qui la suit en tout temps. Tennessee, elle est bien consciente que ce n’est pas raisonnable et pourtant, Tobias fait s’affoler son coeur comme personne avant lui. Ils ne sont pas du même monde, ils ne le seront sans doute jamais, mais à défaut d’avoir une photo à laquelle s’accrocher, c’était à son glock qu’elle s’était bêtement attachée.

_________________

♥♥:
 
Revenir en haut Aller en bas

Tobias Whitemort
I did what i had to do.

à propos
sac à dos
It's like watching you fall. 1524401748-final

Ancien métier : Aucun, simple père au foyer.
Occupation : Sbire de Seth, spécialisé dans le déplacement de groupes et de hordes de virulents. /!\ sous haute surveillance après une première trahison.
Statut civil : Veuf, sa femme est morte au début de l'apocalypse. Il est amoureux d'une de celle qu'il devrait considérer comme des ennemis. [tobessee♥]
Lieu de naissance : Montréal.

Messages : 427
Inscription : 17/04/2018
Crédits : ExpectoPatronum28.
Célébrité : Austin Amelio

It's like watching you fall. X0TurS60 / 500 / 50It's like watching you fall. BR2xH0t

It's like watching you fall. DQEbQJ20 / 500 / 50It's like watching you fall. GxoDpmC

It's like watching you fall. Hu1erU70 / 500 / 50It's like watching you fall. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
It's like watching you fall. Empty
16.03.19 14:00
Il hausse simplement les épaules, assis dans ce vieux fauteuil, lorsqu’elle demande s’il sait comment Seth a découvert l’emplacement d’Highgate. S’il n’en a pas la moindre idée, le blond doute que Keith y soit pour quelque chose. En fait, il suspecterait n’importe qui d’avoir mené sa petite enquête. Au fond, Tobias n’a pas la moindre idée de comment les choses se sont déroulées, et il n’a pas envie de le savoir. Pourtant, aurait-il dit quelque chose à Tennessee, à ce sujet ? S’il s’est tu au sujet de l’emplacement de cette petite communauté, cette petite ville aux apparences parfaites, pourrait-il réellement le faire quand c’est elle qui pose les questions ? Tobias, il n’est sûr de rien. Mais ce simplement mouvement des épaules a du faire comprendre à Tennessee qu’il ne se pencherait pas sur le sujet.

“ - J’ai apporté ton glock… je l’avais récupéré, au cas où.”

Cette phrase le pousse à redresser le visage pour chercher Nessee du regard. Elle s’était assise au creux d’une fenêtre, n’a-t-elle donc pas peur que quelqu’un soit à l’extérieur pour lui faire du mal ? Là, il se met à la regarder longtemps, sans dire un mot. Alors que repassent dans son cerveau toutes les images de ce début d’emprisonnement à Highgate. La façon dont il y a été conduit, traité, la douleur qu’il a ressenti lorsque Noah lui a tiré dessus. Sa mâchoire se sert à cette pensée, mais il se force à se décontracter.

“ - Tu peux le garder…” Souffle-t-il en fermant les yeux quelques secondes, à l’instant même où l’image de Seth se dessine devant ses yeux. “ j’suis rentré sans, si j’reviens avec… ça voudra dire que j’ai mis la mains sur les enculés qui m’ont éloigné, tu comprends. ”

A ce sarcasme, c’est un léger rire nerveux qui sort de ses lèvres. Il se demande encore comment Seth a pu passer à côté de toute cette histoire, depuis le temps que ça dure. S’il s’en porte bien et qu’il est plutôt content de s’en sortir comme ça, on peut dire que le mensonge est si vieux qu’il a l’impression d’être lui-même passé au dessus. Mais Tobias n’imagine pas qu’à la fin du mois, c’est le retour du bâton qui va tomber sur le coin de son nez. Rien ne reste réellement secret dans ce monde, il n’y a qu’un mort qui ne peut pas parler. Sachant très bien qu’il n’y aura pas de vengeance à son égard, sur Tennessee pour tout ce qui s’est passé depuis tout ça, il se contente de se lever de son fauteuil et de s’approcher d’elle, en laissant encore une phrase en l’air briser un silence qui aurait été mieux à l’instant présent. Tobias, il doit vraiment apprendre à se taire.

“ - Tu peux courir pour récupérer ton sweet… “ Arrivé près d’elle, il se contente de poser son épaule contre le bord du mur, de la fenêtre, pour n’être qu’à quelques centimètres de Tennessee et la regarder dans les yeux, avec ce sourire en coin qu’il avait autrefois, quand tout n’était pas si compliqué entre eux, ou en général d’ailleurs. “ Il est dans ma chambre, si tu l’veux, t’as qu’à v’nir le chercher.”

Tobias se met légèrement à rire, comme s’il comprenait la situation. Comme s’il en était maître, comme si rien n’avait changé depuis le temps. Comme si elle avait encore ce paquet de capote géante dans les mains, comme si elle était encore tant aguicheuse. Mais les choses ont évolué, elles sont devenues bien différentes de ce qu’elles étaient à l’époque.

Puis, il redevient sérieux. Sa main droite se lève, et s’approche de la cuisse surélevée de Tennessee à cause de la position qu’elle a, assise, prêt de cette fenêtre. Sans réellement savoir pourquoi il fait ça, Tobias pose deux doigts sûr ladite cuisse, et les laisse remonter le long de cette dernière comme s’il représentait un petit personnage en train de marcher tranquillement. Ce n’est que lorsqu’il reprend la parole, sérieusement, qu’il fait retomber sa main le long de son propre corps.

“ - J’ai fini de jouer…” Dit-il, sans vraiment savoir ce que cela signifie au fond. “ Avec toi… j’veux pas être ton ennemi.” Il lui est impossible d’être réellement clair sûr ce qu’il pense, sûr ce qu’il veut. Tobias, lui-même, n’arrive pas à croire ce qu’il ressent pour elle. A concevoir qu’on puisse tomber amoureux, vouloir quelque chose avec quelqu’un, dans ce monde pourri. “ j’sais pas… tu vois c’que j’veux dire ?”

_________________
la perfection de 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas

Tennessee Durden
Crazy chick wih a gun

à propos
sac à dos
It's like watching you fall. 1524411211-y

Ancien métier : Employée principale de la station service ! Pas n'importe laquelle en plus, la seule. Et serveuse aussi... il faut être multi-tâche dans ce genre d'établissement.
Occupation : Responsable de l'équipe de sécurité pour la Highgate community.
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Hyder, Alaska.



Messages : 609
Inscription : 29/06/2017
Crédits : Vocicius(ava) (gif)Robz (sign)Beylin
Célébrité : Christian Serratos

It's like watching you fall. X0TurS629 / 5029 / 50It's like watching you fall. BR2xH0t

It's like watching you fall. DQEbQJ226 / 5026 / 50It's like watching you fall. GxoDpmC

It's like watching you fall. Hu1erU726 / 5026 / 50It's like watching you fall. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
It's like watching you fall. Empty
19.03.19 15:23
Les sourcils de Tennessee se haussent légèrement sous cette évidence que formule Tobias. Ses doigts caressent doucement la crosse de l’arme qu’elle range à nouveau, retenant un léger sourire de percer sur son visage à l’idée de pouvoir conserver cette part de lui. Son regard le suit alors qu’il se lève, elle sent une tension l’envahir alors qu’il s’approche. Une sensation agréable que lui seul sait éveiller chez elle,  même à cette distance, qu’aucun homme avant lui n’avait pu susciter malgré le nombre important à avoir déjà goûté sa peau. Tennessee ne peut qu’aimer le fait qu’il est également conservé ce souvenir d’elle et cette légèreté, cette insouciance lui fait bien plus de bien qu’elle ne saurait l’avouer. En le laissant partir, en se compromettant, elle ne s’était pas attendue à croiser sa route à nouveau et pourtant, ils étaient aujourd’hui si près l’un de l’autre comme si leurs deux dernières rencontres n’avaient pas été complètement chaotiques.

« Ça dépend dans laquelle de tes chambres il se trouve... »

Elle grimperait bien à nouveau dans cette échelle, oubliant l'embuscade qu’elle lui avait tendu pour se concentrer sur cette seule fois où ils s’étaient offerts l’un à l’autre. Elle se doute toutefois qu’il y a bien plus de risques qu’il fasse référence à cette chambre officielle qu’il occupe auprès de son groupe d’enfoirés. Son regard suit le trajet de ses doigts contre sa cuisse, un contact simple qui a pourtant quelque chose d’électrique, ravivant son envie d’augmenter cette proximité entre leur corps. Ce n’est que quand ses doigts la quitte et qu’il brise le silence à nouveau qu’elle vient retrouver ses prunelles.

Elle n’est pas certaine de comprendre ce qu’il lui dit, lui-même se comprend t’il réellement ? Pourtant elle la sent, cette émotion inexplicable qu’elle a réalisé ressentir pour lui lorsqu'elle croyait qu’il était déjà trop tard. Doucement, elle réalise qu’elle n’est peut-être pas la seule à faire face à un dilemme aussi déstabilisant. Non, elle ne voit pas ce qu’il veut dire et pourtant… elle croit savoir.

« Peut-être…  »

Ils se disent tant, et rien en même temps. Parce que tout ça, ce qui les relient tous les deux, dépassent de bien loin l'entendement. Ils ne devraient pas bien s’entendre, ils ne devraient pas ressentir cet attachement tout particulier alors qu’ils sont si différents. Alors qu’ils appartiennent à des mondes diamétralement opposés. Et pourtant ils sont là, parce que le dicton le coeur a ses raisons que la raison ne connaît point n’a jamais été aussi vrai.

« Je n’ai pas envie d’être ton ennemie non plus.  »

Sa main s’allonge, venant saisir la sienne. Doucement, ses doigts s’enroulent dans les siens. Silencieuse pour une rare fois, elle fixe pendant de longues secondes leurs doigts qui s'enlacent. Tout serait certainement plus simple s’ils prenaient leur distance, mais si elle était ici en cet instant, c’était sans doute parce qu’il n’en avait pas plus envie qu’elle.

« Du coup… on est quoi mariquita ? »

Tennessee ne peut s’empêcher de lui sourire en prononçant ce surnom qui n’a plus rien d’une insulte depuis longtemps déjà, mais qui n’avait encore jamais sonné aussi doux en quittant ses lèvres. Elle ne sait pas ce qu’ils sont, peut-être qu’il ne pourra pas non plus lui répondre. Peut-être qu’il n’existe pas de façon d’expliquer ce qu’ils sont. Ses doigts toujours dans les siens, Tennessee l’attire doucement vers elle, diminuant la distance entre eux encore un peu plus.

« Tout ce que moi je sais… c’est que même si il est plus sage de ne pas se revoir, je n’en ai aucune envie que ce soit la dernière fois. »

_________________

♥♥:
 
Revenir en haut Aller en bas

Tobias Whitemort
I did what i had to do.

à propos
sac à dos
It's like watching you fall. 1524401748-final

Ancien métier : Aucun, simple père au foyer.
Occupation : Sbire de Seth, spécialisé dans le déplacement de groupes et de hordes de virulents. /!\ sous haute surveillance après une première trahison.
Statut civil : Veuf, sa femme est morte au début de l'apocalypse. Il est amoureux d'une de celle qu'il devrait considérer comme des ennemis. [tobessee♥]
Lieu de naissance : Montréal.

Messages : 427
Inscription : 17/04/2018
Crédits : ExpectoPatronum28.
Célébrité : Austin Amelio

It's like watching you fall. X0TurS60 / 500 / 50It's like watching you fall. BR2xH0t

It's like watching you fall. DQEbQJ20 / 500 / 50It's like watching you fall. GxoDpmC

It's like watching you fall. Hu1erU70 / 500 / 50It's like watching you fall. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
It's like watching you fall. Empty
21.03.19 10:28
La première phrase qu’elle prononce à le don de le faire sourire. Parce que cette pièce, en haut de l’échelle près de l’avant-poste, il ne la voyait pas vraiment comme sa chambre. Il est loin d’être le seul à aller là-bas, pour quelconque raison. Mais avec l’intonation de Nessee, Tobias, il avouerait bien aussi que retourner dans cet endroit le tenterait bien. Uniquement avec cette femme, d’ailleurs. Parce qu’il ne voit définitivement que par elle. Alors, il la laisse garder cette arme qu’elle a caressé avant de ranger. Se dire qu’elle aussi à une part de lui le rassure. Pourquoi ? Peut-être parce que ça veut aussi dire qu’elle ressent la même chose, au moins un peu. Sinon, à quoi servirait tout ce petit manège au final.

Quand elle vient prendre ses doigts pour les mêler aux siens, Tobias ne peut pas faire autrement que de la quitter du regard pour regarder ce qu’ils forment, à deux. C’est la première fois qu’il se sent si proche d’une femme, autre que la sienne. Uniquement la deuxième fois qu’il touche une femme de la sorte, ou qu’une femme pose sa main comme ça sûr lui. Tobias, il n’en a pas l’habitude, et le fait que l’apocalypse soit en marche, ne change rien au fait que ce geste lui est étrange. Au contraire, c’est comme si avec Tennessee, la fin du monde avait disparue. Comme s’il n’y avait plus qu’eux deux sur terre. Comme s’il pouvait réellement se concentrer sur eux, sur ce qu’ils forment, sur ce qu’il veut construire avec elle. Le blond, s’il est incapable de réponse à ces questionnements qu’il se pose, et dont il ne semble pas être le seul prisonnier, se sent plus léger à ses côtés. A la fois mieux, et plus lourd, pire. Parce qu’elle remue l’humanité qu’il avait tant voulu cacher. Parce qu’elle fait naître chez lui des sentiments qu’il n’aurait pas pensé pouvoir ressentir, encore.

“ - Du coup… on est quoi mariquita ?”

Elle le fait sourire, et avec cette phrase, elle réussi à faire remonter le regard de Tobias, qui pose enfin ses prunelles dans celle de la métisse. Ce surnom n’a plus rien d’insultant, et s’il avait pu ouvrir la bouche pour répondre quelque chose, il aurait voulu l'appeler Chiquita. Comme si c’était devenu des mots d’amour entre eux. Elle l’attire vers elle, et Tobias, il atterrit directement entre l’ouverture provoquée par les jambes de la femme. S’ils ne sont pas collés l’un à l’autre, Tobias, il sent les genoux de Tennessee contre ses hanches, aussi bien qu’il sent leurs doigts toujours enlacés les uns contre les autres.

“ - Tout ce que moi je sais… c’est que même si il est plus sage de ne pas se revoir, je n’en ai aucune envie que ce soit la dernière fois.”
“ - Moi non plus…”

Voilà tout ce qu’il parvient à lui répondre, comme si c’était une phrase qui pouvait englober tous les mots précédemment dit par la femme. En réalité, aucun des deux ne connaît réellement l’autre, tous les détails de leur vie. Mais ce qu’il y a entre eux montre bien que ce que tous les survivants ont pu être avant l’apocalypse n’a pas d’importance. Ce qui compte, c’est ce qu’ils décident de faire, de montrer aux autres, aujourd’hui. Tobias, après cette phrase, avant simplement levé sa main libre pour venir caresser la joue de Tennessee. De si près, il la regardait comme si c’était la première fois qu’il la voyait réellement. Ses yeux voient cette couleur qui l’a tant rebuté autrefois, et qu’il prend pourtant plaisir à caresser du bout des doigts aujourd’hui. D’un battement de cil plus lent que les autres, comme si Tobias se remettait en marche seulement maintenant, il ne demande pas et vient prendre possession des lèvres de Tennessee. Sans que ses mains ne quittent les doigts, ou la joue de la femme, il l’embrasse avec douceur, comme si c’était la première fois qu’il se permettait de le faire. D’être doux avec elle, parce qu’avant, ça aurait montré qu’elle avait de l’importance. Mais aujourd’hui, Tobias, il serait fou de dire le contraire. Tennessee est importante. Plus importante qu’il ne le voudrait réellement. Par ce simple baiser, ils ont gagné, et à la fois perdu quelque chose. Aujourd’hui, les choses sont différentes.

“ - Ca nous rend juste…” Lâche-t-il du bout des lèvres, une fois après avoir libéré Tennessee de ce baiser. Il ne s’est pas reculé, il n’a pas ouvert les yeux. Non, Tobias, il est juste venu poser son front contre celui de Jasmine. “ stupides…” Parce que s’ils savent plus ou moins ce qu’ils sont tous les deux, cela ne change rien à ce qu’ils sont au niveau de leurs communautés respectives, de la façon dont ils doivent se comporter l’un vis à vis de l’autre. “ Mais j’aime être débile avec toi…”

Ces mots ont été soufflés, si elle n’avait pas été si près de lui, Tennessee, elle n’aurait pas pu les entendre. Tobias a finit par lâcher les doigts de la métisse, et ses mains sont toutes les deux passées sur les hanches de Tennessee, pour finir dans son dos et la tirer vers lui pour la rapprocher un peu plus. Pour que leurs corps se touchent, pour l’entourer complètement de ses bras et la serrer contre lui dans une étreinte qu’ils n’avaient encore jamais eu. La tête de Tobias vient se poser sûr l’épaule de Nessee, et là encore, il ne veut pas ouvrir les yeux. Il ne veut pas voir ce qu’il y a dehors, de peur de voir uns des hommes de Seth pointer une arme vers eux. Pendant une fraction de seconde, Tobias, il se dit qu’à cet instant la balle pourrait partir et les toucher tous les deux en même temps, mais qu’au final, ça ne serait pas si grave que ça. Parce que briser cet instant aurait été bien pire.

_________________
la perfection de 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas

Tennessee Durden
Crazy chick wih a gun

à propos
sac à dos
It's like watching you fall. 1524411211-y

Ancien métier : Employée principale de la station service ! Pas n'importe laquelle en plus, la seule. Et serveuse aussi... il faut être multi-tâche dans ce genre d'établissement.
Occupation : Responsable de l'équipe de sécurité pour la Highgate community.
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Hyder, Alaska.



Messages : 609
Inscription : 29/06/2017
Crédits : Vocicius(ava) (gif)Robz (sign)Beylin
Célébrité : Christian Serratos

It's like watching you fall. X0TurS629 / 5029 / 50It's like watching you fall. BR2xH0t

It's like watching you fall. DQEbQJ226 / 5026 / 50It's like watching you fall. GxoDpmC

It's like watching you fall. Hu1erU726 / 5026 / 50It's like watching you fall. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
It's like watching you fall. Empty
23.03.19 19:17
La métisse ne pouvait s‘empêcher de sourire en l’entendant lui confirme qu’il partageait la même envie qu’elle. Tennessee, elle ne comprenait pas vraiment ce qui lui arrivait. Elle avait toujours distribué son corps librement, profitant des avantages que lui avait offerts la nature par plaisir ou pour récolter quelques billets en écartant les cuisses pour des hommes de passage. Une habitude qui avait changée lorsque l’infection s’était répandue. Tennessee, elle avait enfin eu l’occasion de se forger une nouvelle vie, pour se decouvrir d’autres atouts et les mettre de l’avant. Avant qu’il ne vienne bouleverser à nouveau le déroulement de son existence en y débarquant. Tobias, il a le don d’éveiller une multitude de choses en elle. Il est capable de provoquer chez elle une haine féroce et d’attiser son coeur un instant plus tard. Lorsqu’il se penche pour venir s’emparer de ses lèvres, Tennessee ne ressent aucune hésitation. Humectant simplement ses lèvres, ses paupières se ferme dès l’instant où elles entrent en contact. Les battements de son coeur s’accélèrent et sa main toujours libre vient se poser dans le bas de son dos. Ce baiser n’a rien à voir avec les précédents, autant par les sensation qu’il provoque chez elle que par la tendresse dont il est imprégné.

Les lèvres de Tennessee tressaille légèrement lorsqu’il vint mettre fin à ce baiser, cherchant à venir prolonger ce baiser qu’elle n’avait aucune envie de voir s’arrêter. Son front désormais contre le sien, elle ne peut s’empêcher de rire légèrement face à cette évidence qu’il formule. Stupides… il l’était, certainement. Ils en étaient tous les deux conscients et pourtant, aucun d’entre eux n’avait envie d’écouter sa raison.

« On vit bien avec ça… c’est l’important. Et puis ça ne regarde que nous. »

Tennessee, elle ne tournera jamais son dos à Highgate tout comme elle n’attend absolument rien de Tobias. Ce qu’ils ont, ce qu’ils sont, n’a absolument rien à voir avec le groupe auquel ils appartiennent. Elle n’a pas envie d’y penser, la réalité la rattrapera bien assez vite de toute façon. La métisse se laisse attirer vers lui dans une étreinte qui la surprend d’ailleurs. Une démonstration d’affection à laquelle elle n’a jamais été habituée. Quelque chose de nouveau, d’étrange, par lequel elle se laisse rapidement transportée. Ses bras l’entourent alors, s’accrochant à cette étreinte et à lui. Elle reste ainsi un long moment, inspirant son odeur, cherchant à la capturer suffisamment pour ne rien en oublier lorsqu’ils allaient devoir quitter cette maison sans savoir quand ils pourront à nouveau se voir.

« Tu peux rester combien de temps ? »
Elle a besoin de savoir, besoin de se faire une idée de ce à quoi elle doit s'attendre.« On serait bien ici pour la nuit.  »

Elle le précise, espérant que cela pourrait avoir un impact si jamais il comptait partir avant. La façon avec laquelle elle a prononcé « la nuit » montre que la luxure est loin d’être ce qui motive sa demande. Ce qu’elle veut vraiment, s’est passer ce temps en sa compagnie et dans ses bras, ici loin du reste du monde.

« Et on pourrait parler... »

Apprendre à se connaître allait-il les aider à comprendre ce lien si puissant qui les empêchent de se laisser partir ? Elle ne saurait dire. Tout comme elle ne sait même pas qu'elle vie elle lui raconterait entre celle de Mary et celle de Tennessee.

_________________

♥♥:
 
Revenir en haut Aller en bas

Tobias Whitemort
I did what i had to do.

à propos
sac à dos
It's like watching you fall. 1524401748-final

Ancien métier : Aucun, simple père au foyer.
Occupation : Sbire de Seth, spécialisé dans le déplacement de groupes et de hordes de virulents. /!\ sous haute surveillance après une première trahison.
Statut civil : Veuf, sa femme est morte au début de l'apocalypse. Il est amoureux d'une de celle qu'il devrait considérer comme des ennemis. [tobessee♥]
Lieu de naissance : Montréal.

Messages : 427
Inscription : 17/04/2018
Crédits : ExpectoPatronum28.
Célébrité : Austin Amelio

It's like watching you fall. X0TurS60 / 500 / 50It's like watching you fall. BR2xH0t

It's like watching you fall. DQEbQJ20 / 500 / 50It's like watching you fall. GxoDpmC

It's like watching you fall. Hu1erU70 / 500 / 50It's like watching you fall. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
It's like watching you fall. Empty
23.03.19 20:15
“ - Tu peux rester combien de temps ?” Cette question donne à Tobias un baume au coeur étrange, comme s’il était soulagé d’un poids qu’il ne savait pas porter. “ On serait bien ici pour la nuit.”

Tobias, tout en gardant ses bras autour d’elle s’était reculé de façon à pouvoir la regarder. Bêtement, il s’était mit à sourire comme un débile sans voir d’abord où elle voulait en venir. Mais ce n’est que lorsqu’elle reprend la parole qu’il comprend ce qu’elle cachait derrière cette invitation à passer la nuit avec elle, dans cette jolie maison bleue qui semble presque avoir gardé le charme et la petite luxure qu’elle avait à l’époque. Son sourire se transforme alors en quelque chose de plus tendre, de plus doux, comme s’il était content qu’elle veuille en savoir plus. Pourtant, au fond, lui se rend compte qu’il ne s’est jamais posé de questions sur la personne qu’est au fond, Tennessee. Il est tombé petit à petit amoureux de cette femme, au travers des aventures qu’ils ont connus l’un à côté de l’autre. Il ne s’est jamais demandé ce qu’il y avait de caché réellement, au fond de cette femme-là, précisément. Et même si Tobias part du principe que ce que l’on a été avant n’a pas d’importance, que ça ne compte littéralement pas vis à vis de la personne que l’on est aujourd’hui, il se découvre une petite curiosité qui le pousse à venir de nouveau caresser la joue de Tennessee comme s’il cherchait à savoir ce qui se cachait derrière cette peau dorée.

“ - Faut que je sois rentré demain…” Dit-il en haussant les épaules comme si c’était une généralité dans ce monde, comme si personne n’allait s’inquiéter de sa disparition. Mais Tobias, il sait bien que pour cette nuit-là, ça ne sera pas le cas. “ J’te retourne pas la question.. j’suppose que t’as pas d’obligation de pointer tous les jours.”

Cette pointe d’humour lui rappelle pourtant que c’est un peu ça, chez lui. Ces derniers temps il a bien remarqué le regard de ce gamin à la botte de Seth, qui a l’air de vérifier ce qu’il peut faire, et quand il le fait, à l’aéroport. Si Tobias n’aime pas être fliqué de la sorte, il sait aussi que c’est la seule chose qui lui permet d’avoir encore la conscience de Seth. Mais s’il savait réellement que tout ça allait s’écrouler, pour qu’il perde finalement une partie de lui-même pour laquelle il ne s’était jamais inquiété, peut-être que son point de vu sur la chose changerait. Parce qu’au final, Tobias, il est loin d’être à l’abris de la colère du méchant loup.

“ - Allez, bouge de la fenêtre…” Reprend Tobias après avoir volé un autre baiser, bien que plus furtif, à celle envers qui il éprouve tous ces sentiments étranges. “ On est jamais vraiment à l’abris dans c’te ville.”

Tobias, il ne lui laisse pas le choix de se décaler de la fenêtre, et en fait, il en vient même à fermer tous les rideaux de la pièces, parce qu’il sait que ça serait plus étrange vu de l’extérieur, de voir une maison avec tous les volets fermés. Il se dit que de cette manière, ils auront une intimité supplémentaire, une tranquillité qui les rendra au moins invisibles de ceux qui pourraient se trouver à l’extérieur. N’ayant pas prit le temps de faire réellement le tour de la maison, c’est ce qu’il décide de faire avant de réellement prendre le temps de s’intéresser à elle. Peut-être qu’ils trouveront quelque chose d’intéressant, pour l’un, ou pour l’autre. Pour les protecteurs, ou bien même pour Highgate. Mais tout ce qu’il trouve d’utile à l’étage, c’est deux couvertures supplémentaire qu’il a fait tomber dans les escaliers pour les ramasser plus tard. Une petite trousse de secours avec quelques Ibuprofènes et des bandages. Une tablette de chocolat cachée dans la salle de bain, comme si quelqu’un, dans cette maison, était assez gourmand pour en planquer partout à l’intérieur, histoire de ne jamais en manquer. Cette pensée l’a fait sourire alors qu’il descend les marches. Une fois arrivé en bas, il se contente de poser les couvertures sûr le fauteil où il était préalablement assit. Il espère que Nessee aura trouvé une chambre avec un grand lit dans lequel il se fera une joie de s’étendre pour passer profiter du confort d’une véritable literie pour la nuit. Là-haut, seules des chambres pour enfant avec un mobilier dans lequel ils n’auraient pas beaucoup de place. Mais lorsqu’il voit la femme revenir de son tour, il lui lance directement le chocolat entre les doigts, comme si ça allait lui faire plus plaisir à elle qu’à lui.

“ - Y a rien en haut, trésor,” Voilà la première fois qu’il use de ce surnom sans avoir une façon ironique de le prononcer. “ ça a du être fouillé avant.”

_________________
la perfection de 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas

Tennessee Durden
Crazy chick wih a gun

à propos
sac à dos
It's like watching you fall. 1524411211-y

Ancien métier : Employée principale de la station service ! Pas n'importe laquelle en plus, la seule. Et serveuse aussi... il faut être multi-tâche dans ce genre d'établissement.
Occupation : Responsable de l'équipe de sécurité pour la Highgate community.
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Hyder, Alaska.



Messages : 609
Inscription : 29/06/2017
Crédits : Vocicius(ava) (gif)Robz (sign)Beylin
Célébrité : Christian Serratos

It's like watching you fall. X0TurS629 / 5029 / 50It's like watching you fall. BR2xH0t

It's like watching you fall. DQEbQJ226 / 5026 / 50It's like watching you fall. GxoDpmC

It's like watching you fall. Hu1erU726 / 5026 / 50It's like watching you fall. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
It's like watching you fall. Empty
12.05.19 9:52
Elle n’avait pas eu besoin d’ouvrir de nombreuses porte pour deviner que cet endroit avait déjà été fouillé de fond en comble. Ce n’était en soi pas surprenant, dans cette zone à proximité de la ville. Ouvrant les tiroirs qu’elle voyait un peu partout, elle n’avait rien trouvé pouvant lui être utile, ni même quelque chose lui permettant de se changer les idées le temps de quelques heures lorsqu’elle le souhaiterait. Soupirant, elle était au moins satisfaite d’avoir trouvé une chambre à l’allure plutôt douillette. Nul doute qu’autrefois, les gens qui y vivaient en prenait soin. Ce n’était pas les traces laissées par le temps qui allaient l’empêcher de passer la nuit dans ce lit. Après tout, même après tout ce temps sans le moindre entretient, elle faisait plus confiance à cet endroit qu’aux motels d’Hyder où elle avait malheureusement passé beaucoup trop de temps.

Quittant la pièce afin de rejoindre Tobias, elle espère que ses recherches ont plus portée fruits que les siennes. L’objet qu’il lance dans sa direction la prend par surprise, mais par réflexe ses doigts viennent saisir la barre de chocolat. Tennessee a l’impression que la dernière fois qu’elle a pu mettre la main sur une de ses douceurs remonte à une éternité et elle est convaincue qu’elles ne sont pas beaucoup plus courante dans la vie de celui qui lui offre.

« On voit que tu t’es amélioré en terme de partage depuis la première fois. »

Elle ne peut s’empêcher de rire en pensant à leur première rencontre, qui aurait pu croire qu’elle les mènerait où ils sont présentement. S’approchant de lui tout en déballant le chocolat auquel elle ne pouvait tout simplement pas résister, elle réalise que d’aimer l’entendre l'appeler Trésor fait également parti des choses qu’elle n’aurait jamais pu prévoir.

« En bas non plus, mais la chambre est pas mal. On va être bien tous les deux. »

Brisant un premier morceau de chocolat, ce n’était pas à ses lèvres qu’elle le portait, mais bien à celles de l’homme.

« Ça tombe bien d’ailleurs…. pour le partage. j’ai fais des progrès moi aussi. »

Glissant délicatement son doigt contre sa lèvre après l’avoir invité à venir saisir directement le morceau de chocolat, Tennessee en prenait un à son tour et soupirait presque de satisfaction. Glissant sa main dans la sienne comme s’il y avait le moindre risque qu’ils se perdent de vue, elle l'entraîne avec elle en direction de la chambre. Se glissant sur le matelas jusqu’à être adossée à la tête de lit, elle l’invitait à la rejoindre.

« Ça fait bizarre… de faire connaissance. Maintenant »

Ce n’était pas l’ordre normale des choses. Tennessee ne savait même pas par quoi elle devait commencer. Elle qui pourtant n’avait jamais eu de difficulté à alimenter une discussion et qui trouvait toujours quelque chose à dire n’arrivait pas à lancer tout ça.

« On est censé commencer par quoi ? »

Elle laisse échapper un rire, lançant de son côté cette tâche ardue. En attendant, elle vient se caler contre lui. Elle ne sait pas quand elle pourra à nouveau le voir. La métisse ne se fait pas d’illusions, elle est consciente que dans ce monde, chaque instant peut être le dernier. Alors elle veut se blottir contre lui, sentir l’odeur enivrante de on corps et tenté de l'imprégner afin de ne jamais l’oublier.

_________________

♥♥:
 
Revenir en haut Aller en bas

Tobias Whitemort
I did what i had to do.

à propos
sac à dos
It's like watching you fall. 1524401748-final

Ancien métier : Aucun, simple père au foyer.
Occupation : Sbire de Seth, spécialisé dans le déplacement de groupes et de hordes de virulents. /!\ sous haute surveillance après une première trahison.
Statut civil : Veuf, sa femme est morte au début de l'apocalypse. Il est amoureux d'une de celle qu'il devrait considérer comme des ennemis. [tobessee♥]
Lieu de naissance : Montréal.

Messages : 427
Inscription : 17/04/2018
Crédits : ExpectoPatronum28.
Célébrité : Austin Amelio

It's like watching you fall. X0TurS60 / 500 / 50It's like watching you fall. BR2xH0t

It's like watching you fall. DQEbQJ20 / 500 / 50It's like watching you fall. GxoDpmC

It's like watching you fall. Hu1erU70 / 500 / 50It's like watching you fall. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
It's like watching you fall. Empty
16.05.19 12:41
“ - On voit que tu t’es amélioré en terme de partage depuis la première fois. “

Cette phrase oblige Tobias à sourire même s’il n’en avait pas eu envie. C’est un petit pique, une douceur, mais à la fois un rappel face à ce qu’ils ont connu en premier l’un de l’autre. A l’époque, il n’aurait pas pensé une seule seconde que les choses puissent aller si loin entre eux. Qu’il puisse y avoir quelque chose d’autre après cette rencontre, cette entraide surprenante au milieu des vignes. Tobias se rend compte encore une fois, d’à quel point son regard a changé sur Tennessee. Parce qu’à l’époque, il aurait donné beaucoup de choses pour ne jamais revoir ce visage de princesse orientale. Aujourd’hui, c’est tout qu’il donnerait pour la voir encore une fois.

Elle a approché ce carré de chocolat à ses lèvres, et Tobias n’a pas cherché à résister à cette gâterie.  Ce goût si précieux, et si vieux, lui rappelle de nombreuses choses. Comme cette fois où il est allé avec Leela dans ce vieille fête foraine. Les choses avaient pris une autre tournure cette fois-là, Leela avait montré à quel point elle était forte. Aujourd’hui, la seule chose forte qu’il ressent, c’est l’attention de Nessee. Le blond est hypnotisé par sa présence, par ses mots, par son rire, bien plus qu’il ne l’est pas le goût du chocolat. Il la regarde prendre, et fondre comme le chocolat qu’elle déguste.

“ - Avec les gens qui t’entourent, tu fais mieux de partager.”

Il plaisante, mais est sérieux. Lui partage avec elle, mais il ne partage rien avec les protecteurs, parce que rien ne lui appartient réellement. Ce qu’il pense de la communauté de Tennessee est si parfait que c’est ce qu’il voit s’en dégager : du partage. Comme elle partage ce matelas où elle l’a amené en attrapant sa main. Tobias s’est assit sur le bord de ce dernier, et l’a regarder aller coller son dos à la tête de lit. Il écoute ce qu’elle a à dire, ne peut s’empêcher de rire très légèrement lorsqu’elle dit que c’est étrange d’apprendre à se connaître maintenant. Tobias lit entre les lignes ; ‘’après tout ça.”

“ - On est censé commencer par quoi ?”
“ - Je sais pas…”

Elle rigole, elle le fait sourire, mais Tobias a peur. Il sent son coeur battre à en rompre son thorax, battre à faire mal. Il l’avait rejoint contre cette tête de lit, tout juste à temps pour qu’elle vienne se caler contre lui. Un moment parfait, intime, discret, silencieux. Tobias est venu glisser sa main entre les deux cuisses de Tennessee pour la caler, et réfléchir, le regard posé en biais sûr elle alors qu’il a posé doucement sa joue contre le sommet de sa tête. Il pense, silencieux, ne sachant pas non plus par où commencer. Ou quoi dire, parce que ça lui fait mal de repenser à ce qu’il était avant.

“ - J’habitais pas très loin de Montréal, avec ma fille, et ma femme…” Ce mot perce sa bouche et ça lui brûle la gorge autant que ça lui brûle le coeur de penser à elle. “ Alyssa était notre voisine.” Sa tête se redresse et vient se poser contre la tête de lit, alors qu’il regarde en face. Est-ce que c’est plus facile de commencer à parler de lui ? Il aurait pu laisser Tennessee faire, laisser la peur l’envahir. “ J’ai eu trente trois piges en février. Me dit pas que t’es plus jeune, j’vais me sentir comme un vieux.” Il rigole, plaisante, parce qu’il veut décompresser. Mais Tobias savait très bien que s’il n’ouvrait pas la bouche tout de suite il aurait été incapable de dire quoi que ce soit. “ Et je crois que ce qui me manque le plus… c’est d’astiquer ma baraque en écoutant de la musique. Avant d’aller chercher ma gamine à l’école… de faire à manger, et de passer le reste de la soirée avachi devant la télé.”

Il a eu l’air plus pensif à cette dernière réponse. Parce qu’il revoit ses soirées longues -bien que rapides grâce à la présence de sa fille, en attendant que sa femme rentre du boulot. Combien de fois était-il parti se coucher, avant qu’elle ne passe l’entrée ? Mais ça n’a jamais rien changé à l’amour qu’il avait pour elle. Après tout, n’était-ce pas tout ce qu’il avait toujours souhaité ? Pouvoir profiter de la vie, de sa fille, de sa maison, de ses amis et de ses voisins. Il était tombé sur la femme prête à travailler pendant que son mari s’occupait du foyer. Il n’aurait pas pu mieux rêver. Pourtant, l’homme qu’il décrit est bien loin de ce qu’il représente aujourd’hui. Tobias a même l’impression de parler de quelqu’un d’autre, de penser à une autre vie, dans un autre monde. Alors, il tourne sa tête vers Nessee, ne se décalant pourtant pas, il la voit, rapidement, avant de reposer sa joue contre sa tête.

“ - Dis-moi que t’avais des occupations plus intéressantes.” Il dit, voulant en savoir plus sur elle, s’imaginant qu’elle devait passer une vie bien différente que celle d’homme au foyer qu’il pouvait avoir. “ C’est quoi, ton nom ?” Il réagit, enfin, qu’il ne la connaît que de son prénom.

_________________
la perfection de 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas

Tennessee Durden
Crazy chick wih a gun

à propos
sac à dos
It's like watching you fall. 1524411211-y

Ancien métier : Employée principale de la station service ! Pas n'importe laquelle en plus, la seule. Et serveuse aussi... il faut être multi-tâche dans ce genre d'établissement.
Occupation : Responsable de l'équipe de sécurité pour la Highgate community.
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Hyder, Alaska.



Messages : 609
Inscription : 29/06/2017
Crédits : Vocicius(ava) (gif)Robz (sign)Beylin
Célébrité : Christian Serratos

It's like watching you fall. X0TurS629 / 5029 / 50It's like watching you fall. BR2xH0t

It's like watching you fall. DQEbQJ226 / 5026 / 50It's like watching you fall. GxoDpmC

It's like watching you fall. Hu1erU726 / 5026 / 50It's like watching you fall. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
It's like watching you fall. Empty
24.06.19 15:55
Absolument tout en cet instant avait quelque chose d'étrange et pourtant, elle se sentait particulièrement bien et à sa place. Voilà déjà de nombreux mois s'étant écoulés depuis leur première rencontre. Ils avaient été parsemés de brèves retrouvailles, majoritairement douloureuses. Ils n'avait jamais vraiment cherchés à se connaître et pourtant, cet attachement était né malgré eux. Il allait au-delà de l'attirance physique qu'elle ressentait pour lui. Ses ovaires étaient bien loin d'être les seuls de ses organes qu'il faisait s'affoler. Non avec lui, c'était comme si leurs âmes pourtant bien différentes avait décidé de se lier. De faire de cet attachement qu'elle ressent pour lui quelque chose de fort qui fait fit de tout ce qui les opposent, que ce soit au niveau de leur caractère autant que leur appartenance. La métisse fixe ses doigts dessinant des cercles invisibles sur le tissus que revêt le torse de l'homme. Elle n'a jamais été a Montréal, ni dans aucune autres provinces de l'est Canadien. De savoir qu'il avait une femme ne la surprend en rien, comme si c'était une évidence et même si en temps normal ses histoires passées auraient pu lui serrer le coeur, c'est plutôt l'idée d'une fin probablement sadique qui lui donne cette sensation.

« Quel jour de février ? »

Elle comptait bien l'écouter sans interrompre car aussi surprenant soit-il, elle en est capable, mais cette question avait été plus forte qu'elle. Parce qu'aussi inutile soit leur âge désormais, une petite attention ou une pensée particulière pendant ce jour si particulier lui semblait important. Elle rit doucement, mais ne précise pas son âge. Elle aura son tour de parler d'elle qui arrivera bien assez vite. Ou du moins de ce qu'elle était avant... car maintenant qu'elle y pensait, ils avaient appris à connaître d'une certaine façon ceux qu'ils étaient désormais. Tennessee se sentait si loin de « Mary » et pourtant, il y avait de bref instant comme celui-ci où son ancienne vie n'était pas bien loin et où la première chose qui lui était venu en tête quand il avait prononcé « ce qui me manque le plus.... c'est d'astiquer ma b..» n'avait pas été baraque. Elle était restée surprise, encore plus par le fait que les corvées ménagères faisaient parti de ce qui lui manquait le plus que par l'idée qu'elle avait réellement cru qu'il était à lui faire un aveu aussi intime.

« Je n'aurais pas pu le deviner. »

Dit-elle en cherchant à croiser son regard ne serait-ce que quelques secondes. Ceux qu'ils étaient autrefois ne semblaient pas être fait l'un pour l'autre. C'était même une évidence. Et pourtant ils étaient là. Elle aurait aimé avoir plus grandiose à lui raconter et pourtant, ce n'était pas le cas. C'était même loin de là.

« Durden » Le sien, elle le connaissait. Ou du moins le supposait pour avoir cru l'entendre prononcé par ceux auquel il appartenait. Whitemort. « Enfin... C'est le nom que j'utilise maintenant. »

Elle n'avait pas envie de s'ouvrir sur son ancien, pas envie d'être "Mary Smith" à ses yeux.

« J'ai vingt-huit ans.. et j'aurai vingt-neuf le vingt-six novembre. » Leur différence d'âge n'est pas bien grande après tout, il n'a pas de raison de se sentir si âgé. « Je viens de Hyder, en Alaska. Ma mère était originaire d'ici, c'est pour cette raison que j'ai décidé d'y venir quand tout ça a commencé. Elle est décédée bien avant que tout ça ne commence. Mon géniteur était déjà sorti de notre vie depuis bien longtemps à ce moment. C'était un véritable salaud... et la seule chose qu'il m'a laissé est son alcoolisme. »

Tout le contraire de Tobias, cet homme qu'elle voyait prêt à tout pour ses filles. C'était la première fois que Tennessee se confiait sur tout ça, elle n'avait toutefois pas menti à ce sujet, elle se gardait tout simplement d'en parer normalement. Elle ne disait délibérément pas ce qu'elle faisait dans la vie. Parce qu'elle était bien loin d'être la policière qu'elle prétendait depuis si longtemps, mais aussi parce qu'il était hors de question qu'elle lui parce de ce qui lui permettait réellement de vivre en plus de son misérable salaire.

« Alors non... je n'avais pas d'occupations plus intéressantes. »

Elle soupirait avant de se décaler suffisamment pour croiser son regard.

« Pourquoi en es-tu venu à croire que ton groupe était ce qu'il y avait de mieux pour vous. »

Elle ne voulait retenir cette question, ne comprenant pas ce qui s'était passé pour qu'il passe un père de famille des plus simples à un membre fidèle de ce groupe de sadique.

_________________

♥♥:
 
Revenir en haut Aller en bas

Tobias Whitemort
I did what i had to do.

à propos
sac à dos
It's like watching you fall. 1524401748-final

Ancien métier : Aucun, simple père au foyer.
Occupation : Sbire de Seth, spécialisé dans le déplacement de groupes et de hordes de virulents. /!\ sous haute surveillance après une première trahison.
Statut civil : Veuf, sa femme est morte au début de l'apocalypse. Il est amoureux d'une de celle qu'il devrait considérer comme des ennemis. [tobessee♥]
Lieu de naissance : Montréal.

Messages : 427
Inscription : 17/04/2018
Crédits : ExpectoPatronum28.
Célébrité : Austin Amelio

It's like watching you fall. X0TurS60 / 500 / 50It's like watching you fall. BR2xH0t

It's like watching you fall. DQEbQJ20 / 500 / 50It's like watching you fall. GxoDpmC

It's like watching you fall. Hu1erU70 / 500 / 50It's like watching you fall. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
It's like watching you fall. Empty
03.07.19 15:49
Tobias avait glissé le numéro sept, lorsqu’elle avait demandé le jour, comme si c’était important. Au final, il n’est pas prêt de le fêter une nouvelle fois, et il ne se souvient même pas avoir eu une pensée pour ça ce jour là. Tobias ne fait plus spécialement attention aux jours, sauf lorsque c’est l’anniversaire de l’une de ses filles, ou le jour de Noël. Le jour de son mariage, et l’anniversaire de sa femme. Les dates n’ont plus vraiment d’importance aujourd’hui, seulement les moments. Les instants qu’il passe entouré des siens, ou seuls. Entouré des bonnes personnes, ou des mauvaises. Mais ce moment-là, avec Tennessee, et certainement l’un des meilleurs qu’il ait eu la chance de pouvoir vivre depuis que les morts sont revenus à la vie. Quelque chose de simple, de chaste, mais quelque chose de nouveau. Sensationnel, quelque chose d’inoubliable parce qu’ils se dévoilent. Apprennent à se connaître par la pensée, plutôt que par les faits ou par leurs corps.

“ - Je n'aurais pas pu le deviner.”
“ - J’espère bien !” Avait-il été capable de dire, avec un léger rire. “ J’ai pas envie que tout l’monde devine que j’étais qu’un homme au foyer.”

A l’époque, il n’avait aucune honte à ça. Bien au contraire. Tobias, c’est lui-même qu’il a décidé d’avoir ce train de vie. Qu’il s’occupe de la maison, des enfants, et des comptes. Que ce soit sa femme qui travaille, qui soit loin de la maison. Il en était fier à l’époque, car peu de pères avaient le lien qu’il avait avec sa petite fille. Aujourd’hui, on le prendrait pour un homme faible. Un de ceux qui ne savent rien faire. Les regards qu’on pose sur lui changeraient du tout au tout, si on savait son histoire, à l’aéroport. Il serait certainement moins pris au sérieux. Mais avec Tennessee, il peut s’ouvrir. C’est difficile, étrange, mais il n’a pas envie de lui mentir.

Parce que la garder en vie, pour lui, c’est tout ce qui compte. Tobias n’imagine pas un seul instant qu’il serait prêt à la sacrifier pour s’en sortir. L’amour qu’il sait porter à cette femme à la peau dorée, Whitemort ne veut pas le perdre. N’imagine pas pouvoir le perdre. Alors il s’ouvre, se confie, parce qu’il a envie d’être vrai avec elle, comme il est vrai avec ses filles. Il n’a pas besoin de mentir à la femme qui est à côté de lui, pas après tout ce qu’ils ont vécu ensemble, et l’un contre l’autre.

Durden. Ce nom résonne comme une mélodie dans ses oreilles, du moins, jusqu’à ce qu’il fronce les sourcils à comprendre que ce n’est pas le vrai. Tobias aurait envie de demander, mais se tait, parce qu’il se dit qu’elle n’a peut-être pas autant envie, besoin de s’ouvrir, comme lui le ressent. Il retient cette date, ce chiffre d’anniversaire, comme si c’était quelque chose d’important. Peut-être qu’elle lui refile une ou deux manies au passage, Tobias en sourit presque bêtement. Il a même sourit -alors qu’il n’aurait pas du, parce qu’elle a parlé d’alcoolisme et que lui, tout stupidement, avait repensé à cette bière partagée dans leur coin à eux. Et il en oublierait presque tout lorsqu’elle demande.

“ - Pourquoi en es-tu venu à croire que ton groupe était ce qu'il y avait de mieux pour vous.”
“ - C’est pas ce qu’il y a de mieux… et ça l’a jamais été.”

Voilà tout ce qu’il est capable de répondre, directement après avoir croisé son regard. Parce que c’est venu du coeur, parce que c’est la réalité et qu’il ne le sait que trop bien. Le groupe des protecteurs, l’aéroport, ça ne peut être ce qu’il y a de mieux pour personne. Tout le monde finit par mourir, là-bas. Ou ils dépérissent tous, comme des fleurs qu’on aurait du laisser vivre au lieu de couper pour mettre dans un vase. Seth apporte la survie, mais l’emprisonnement. Comme cette eau, qui même changée régulièrement, n’est pas assez forte pour tenir les pétales de la fleur tout le long de sa vie.

“ - C’est juste arrivé.” Il a détourné le regard, à ses mots. Tobias, il est même venu chercher la main de Tennessee, de ses doigts pas vraiment à l’aise, pas vraiment maladroit non plus. “ C’était soit ça, soit crever dehors. Et la deuxième option était pas envisageable.”

Cette question le replonge dans des questionnements qu’il a déjà eu à maintes reprises. Et s’ils n’étaient pas partis avec Seth, ce jour-là, que seraient-ils devenus ? Est-ce qu’ils seraient morts, ou est-ce qu’ils auraient eu la chance de rencontrer quelqu’un d’une autre communauté ? Est-ce qu’ils auraient pu tomber sur Highgate, et être quelqu’un de meilleur ? Tobias se posera toujours la question mais rien ne pourra jamais changer ce qu’il s’est passé. Les choses qu’il a du faire pour donner à ses filles un toit au dessus de leurs têtes, un endroit où elles ne risqueraient pas leurs vie tous les jours.

“ - J’devais juste lui servir pour les virulents, au départ.” Il regarde leurs mains liées sans pouvoir remonter au visage de Nessee. Parce qu’il a l’impression de revoir à grande vitesse tout ce qu’il a fait pour le compte de Seth. “ Ca a changé avec le temps. C’était pas censé dev’nir comme ça.”

Le blond trouve le courage qu’il fallait pour lever ses yeux sur Tennessee. En parlant du Grand Méchant Loup face à elle, il a l’impression d’être plus pitoyable qu’autre chose. Parce qu’ il est encore moins capable en face de Tennessee, d’expliquer ce qui le lit tant à Seth. Sa promesse foireuse du départ, qui l’a conduite jusqu’ici. Et Tobias, il n’imagine pas une seule seconde que dans les mois à venir il en fera une nouvelle encore plus débile. Ta vie contre la mienne. Voilà ce qu’il va promettre à Seth, même si ça veut dire perdre ses filles, crever pour rien. Parce qu’après avoir trahi Tennessee, il n’y aura plus rien à quoi s’accrocher. Plus rien en quoi espérer. Tant que ses filles seront en sécurité, il pourra tomber pour le sauver lui. Le lien qui l’unit à Seth est indescriptible, stupide, malsain.

“ - On peut pas parler d’autre chose ?” Il la regarde sérieusement, même s’il y a plus de tristesse que de colère envers son supérieur dans ses yeux. “ C’est déjà lourd d’être là-bas… j’ai pas envie de penser à ça quand j’suis avec toi.” Tobias hausse les épaules comme si tout ça n’était pas important. Et c’est lui qui vient poser sa tête sur le corps de Tennessee, sauf que lui se baisse, se couche même jusqu’à la poser sur ses cuisses. Il ferme les yeux. Prend le temps de profiter de cet instant nouveau, bénéfique, ravageur. “ Comment t’es arrivée là, toi ? A Highgate…”

_________________
la perfection de 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas

Tennessee Durden
Crazy chick wih a gun

à propos
sac à dos
It's like watching you fall. 1524411211-y

Ancien métier : Employée principale de la station service ! Pas n'importe laquelle en plus, la seule. Et serveuse aussi... il faut être multi-tâche dans ce genre d'établissement.
Occupation : Responsable de l'équipe de sécurité pour la Highgate community.
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Hyder, Alaska.



Messages : 609
Inscription : 29/06/2017
Crédits : Vocicius(ava) (gif)Robz (sign)Beylin
Célébrité : Christian Serratos

It's like watching you fall. X0TurS629 / 5029 / 50It's like watching you fall. BR2xH0t

It's like watching you fall. DQEbQJ226 / 5026 / 50It's like watching you fall. GxoDpmC

It's like watching you fall. Hu1erU726 / 5026 / 50It's like watching you fall. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
It's like watching you fall. Empty
16.09.19 11:31
Tennessee avait arquer les sourcils en entendant Tobias clâmer avec sincérité qu’il n’avait jamais pensé que ce groupe de salauds auquel il appartenait était ce qu’il y avait de mieux. Elle avait du mal à comprendre, sans doute parce que lorsque tout ça avait commencé, elle n’avait eu qu’à veiller sur elle-même. Mélangé avec une insouciance face à l’idée de mourire, elle ne s’était jamais senti forcée de rejoindre une communauté, ni forcé de chercher la moindre sécurité. La métisse le regarde, mais elle ne trouve pour une rare fois rien à répondre. Parce que même si elle ne comprends toujours pas, elle sait désormais que c’est tout simplement parce qu’elle ne peut pas comprendre. Regardant sa main dans la sienne, elle avait simplement hocher la tête à l’écoute de sa précision. Sa réponse lui suffisait, elle savait qu’elle n’aurait pas le besoin n’y l’envie de lui relancer la question à partir de maintenant.

« En tout cas… c’est pas obligé de rester comme ça. »


Elle sait que ce n’est pas facile, mais une part d’elle espère qu’ils ne passeront pas leur vie à appartenir à des groupes ennemis. Il n’y a aucune chance que Nessee rejoigne les Protecteurs, cela limite donc à deux options. Espérer qu’ils puissent gagner la confiance des siens, et pour ça il faut d’abord qu’il en est envie, ou ne plus appartenir à aucun groupe. Retrouver une vie solitaire ne l’inquiète en rien, mais pour ses enfants, elle a du mal à croire que Tobias le ferait. Elle hoche la tête pour lui confirmer qu’ils peuvent changer de sujet, il y a bien plus de choses à parer… ou à faire. Elle le regarde poser sa tête contre sa cuisse et doucement, ses doigts s’égarent dans ses cheveux. Les caressants avec une affection qu’elle se découvre et qu’elle n’a jusqu’ici jamais eu pour personne.

« Le hasard. » Elle semble chercher à cacher quelque chose et pourtant, il n’y a rien de plus vrai. « Depuis mon départ d’Alaska, je n’ai fais que m’en remettre au hasard. Je n’avais pas prévu de vivre avec d’autres et pourtant c’est arrivé. Peu de temps après que cette infection de merde ait décimé presque tout le monde. J’y ai trouvé ma place. »

Sa main quitte ses cheveux, caressant délicatement sa joue, puis son cou. Elle glisse sous l’encolure de son tshirt, caresse sa peau du bout des doigts. .

« Et puis… on est pas obligé de parler. »


Après tout ce qui s’est passé, Tennessee a envie de retrouver ses frissons si particulier qu’il a pu lui faire découvrir lors de leur première et seule fois. Elle ne sait pas quand elle aura l’occasion d’être seule avec lui à nouveau. Son corps l'appelle et elle fixe ses lèvres. Délicatement, elle l’incite à se mettre à son niveau à nouveau, pour le guide afin qu’elle puisse être contre lui. Hypnotisée par ce moment, elle refuse de songer à l’idée que ce puisse être leur dernier. Elle ne se préoccupe que du présent.


Fin :hihi:

_________________

♥♥:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

à propos
sac à dos


It's like watching you fall. Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
It's like watching you fall.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead :: Kelowna & Beyond :: North Kelowna-
Sauter vers: