AccueilAccueil  Discord  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-10%
Le deal à ne pas rater :
HUAWEI MateBook – PC Portable 13″
899 € 999 €
Voir le deal


 

 Arms around you ft Charlie



Alice Castellan
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Arms around you ft Charlie Tumblr_pg94wpWI9v1qada28o6_500

Ancien métier : Ancienne infirmière, propriétaire d'un vignoble légué par ses parents.
Statut civil : Mariée à un homme merveilleux, le coeur oscillant pour un autre tout aussi honorable.
Lieu de naissance : Kelowna

Arms around you ft Charlie Tumblr_p88pfj5YVg1tpauoco1_r1_250

Messages : 136
Inscription : 11/11/2018
Crédits : praimfaya (ava)
Célébrité : Deborah Ann Woll

Arms around you ft Charlie X0TurS622 / 5022 / 50Arms around you ft Charlie BR2xH0t

Arms around you ft Charlie DQEbQJ226 / 5026 / 50Arms around you ft Charlie GxoDpmC

Arms around you ft Charlie Hu1erU720 / 5020 / 50Arms around you ft Charlie LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Arms around you ft Charlie Empty
05.02.19 16:00
Arms around you - flashback

   Charlie & Alice

 
Voilà déjà près d’une heure qu’Alice avait quitté la maison de la famille Castellan pour se diriger vers un petit stand d’entrainement au tir qu’ils avaient installés à quelques mètres à l’arrière. Tout était tranquille aux alentours, mais cela n’empêchait pas la jeune femme d’être prudente et de prendre le temps de s’assurer qu’elle n’aurait pas de mauvaises surprises. Allant chercher les flèches qu’elle avait planté dans la cible, elle les laisser retrouver son carquois puis revenait à sa position initiale. La jeune femme n’avait pourtant pas de besoin particulier de s'entraîner. Elle n’était jamais celle affrontant de front l'horreur qui se propageait un peu partout autour de leur refuge. Le moins elle se trouvait face à face avec cette réalité douloureuse, le mieux elle se portait. Les fois où elle se devait de sortir, Alice n’avait aucun mal à utiliser son arc pour offrir son aide tout en gardant une certaine distance. Si on lui avait dit à quel point cet art qu’elle maîtrisait lui serait utile un jour dans autre chose qu’une compétition, elle ne l’aurait sans doute pas cru. Pourtant aujourd’hui, son arc lui servait de barrière face à l’infection. Elle le maîtrisait bien plus qu’il n’était nécessaire pour venir à bout de ses pauvres cadavres ambulants, mais elle continuait en quand de se pratiquer. Par plaisir, mais aussi pour se vider la tête.

Elle venait à peine de dégainer une flèche qui percutait de plein fouet le centre de la cible lorsque des pas avançant doucement vers elle lui devint perceptible. Baissant son arc, elle tournait le visage en direction de cette personne qui avançait vers elle et automatiquement, un sourire naissait contre son visage.

« Pour une fois que je ne te réveille pas, tu aurais pu en profiter pour faire la grasse matinée. »

Posant son arc sur la petite table à ses côtés, Alice franchissait doucement la moitié de la distance qui la séparait de Charlie. Se dressant sur le bout des pieds, elle venait déposer un tendre baiser contre ses lèvres pendant que ses doigts caressant sa joue. Si elle se doutait qu’il avait dû croiser sa soeur avant de venir la rejoindre, Alice devinait qu’il ne devait pas savoir pour les deux autres hommes de la maison.

« Ton père est parti à la chasse avant les premières lueurs du jours et Kaniel…. Qui peut savoir. »

L’amusement était perceptible autant dans sa voix que sur ses traits. Alice ne se posait pas vraiment de question lors des absences de Kaniel, habituée de le voir agir en solitaire pour qu’a final, il soit une grand aide pour leur survie à tous. En dehors de la plus jeune des Castellan, Alice avait parfois d’être la seule à comprendre les agissements de cet homme si particulier à qui il semblait trop facile de prêter de mauvaises intentions. Chassant l’homme de ses pensées pour se concentrer sur celui face à elle, Alice venait glisser sa main dans la sienne et l'encouragent à la suivre jusqu’à ce petit banc qui se trouvait un peu plus loins.

« Avais-tu prévu de sortir aujourd’hui ? »

Ses doigts toujours enroulés autour des siens ressèrent leur emprise. Elle espère égoïstement que non, ayant envie de prolonger un peu ce rare instant de solitude qu'ils ont présentement.
Revenir en haut Aller en bas

Charlie Castellan
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Arms around you ft Charlie Tumblr_p88pfj5YVg1tpauoco4_250

Ancien métier : Concessionnaire automobile
Occupation : Mécano + expédition
Statut civil : Marié
Lieu de naissance : Kelowna

Messages : 150
Inscription : 04/02/2019
Crédits : PresleyCash
Célébrité : Ben Barnes

Arms around you ft Charlie X0TurS619 / 5019 / 50Arms around you ft Charlie BR2xH0t

Arms around you ft Charlie DQEbQJ232 / 5032 / 50Arms around you ft Charlie GxoDpmC

Arms around you ft Charlie Hu1erU720 / 5020 / 50Arms around you ft Charlie LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Arms around you ft Charlie Empty
10.02.19 14:00
Arms around you - flashback

   Charlie et Alice  :llllll:

   



   Le soleil s'était levé depuis peu lorsqu'il avait commencer à se réveiller. Grognant, il se tourna sur le coté pour fuir la lumière du jour qui filtrait timidement à travers les rideaux de leur chambre, mais lorsque son bras se referma sur du vide au lieu d'enlacer le corps de sa femme comme il aurait dû, et de retrouver sa douce chaleur contre laquelle il aurait souhaité se blottir, se constat eut pour effet de le réveiller presque aussitôt. Battant des paupières, il se releva légèrement en prenant appui sur ses avant-bras et constat sans surprise que leur lit était bel et bien vide. Balayant leur chambre du regard, il lâcha un soupir et retira les couvertures qui recouvrait sa nudité (oui ça c'est gratuit ;p) avant de se diriger dans la salle de bain qui se trouvait dans leur chambre, tout en se frottant une dernière fois les yeux.
Après avoir enfilé un pantalon ainsi qu'un pull pour être plus présentable il quitta sa chambre et s'avança dans le couloir, surpris par le calme qui régnait dans leur maison d'ordinaire beaucoup plus animé. Descendant rapidement les marches de l'escalier, le bruit de ses pas étouffé par le tapis, il se dirigea vers la cuisine d'où provenait un discret bruit de vaisselle. Cachant sa déception derrière un sourire en réalisant qu'il ne 'agissait pas de son épouse mais de sa soeur, il se dirigea vers cette dernière qu'il enlaça affectueusement. Se servant un verre d'eau qu'il but d'un trait, il répondit par une la boutade à la jeune femme qui s'était moquée de lui parce qu'il était le dernier à s'être levé puis après avoir déposé un baiser sur sa joue, il ne s'attarda pas et attrapa sa veste bien épaisse pour sortir à son tour

Charlie n'avait aucun doute sur l'endroit où se trouvait actuellement sa femme. Si elle n'était pas à l'intérieur de la maison, se fut sans surprise qu'il la retrouva dans le petit stand de tir que Kaniel leur avait aménagé afin qu'ils puissent tous s'entrainer comme de véritables petits soldats. Droite, concentrée, la jeune femme, telle une fière amazone, banda son arc avant de relâcher la pression. Il eut un sifflement dans l'air et avant qu'il n'ait eut le temps de la voir voler, la flèche était déjà encastré dans la cible, en plein de le mille. Abaissant son arc elle se tourna dans sa direction, plus belle que jamais pendant que Charlie applaudissait ses exploits.

- Quelle intérêt de faire la grasse matinée si je n'ai pas ma merveilleuse femme à mes cotés ?
Lui répondit-il en affichant un sourire taquin.

Réduisant la distance qui les séparait l'un de l'autre, il observa sa femme poser son arc avec précaution avant de le rejoindre. Ses mains vinrent machinalement se poser sur la taille svelte de son épouse tendit que sa femme se hissa sur la pointe des pieds pour déposer un tendre baiser sur ses lèvres qu'il accueillit avec la même tendresse pendant qu'il pouvait sentir ses longs doigts fins caresser avec amour sa joue

- Les premières lueurs du jours ? Répéta-t-il intrigué en fronçant légèrement les sourcils avant de demander quelque peu soupçonneux. Mais depuis quelle heure êtes-vous levé Mme Castellan ? Tu n'as pas dormi ?

Charlie n'était pas sans ignorer qu'Alice avait toujours eu des problèmes de sommeil et ce bien avant que les virulents n'envahissent leur quotidien. La première fois qu'il avait assisté à l'une de ses crises d'angoisse nocturne, il avait été assez impressionné mais il était parvenu à la calmer. Malgré le temps et les années, ces crises ne l'avaient jamais réellement quitté même si leur petit rituel de détente  qui consistait à éteindre leur portable à partir d'une certaine heure, de prendre un bon bain chaud pendant une vingtaine de minutes pour l'aider à se détendre, accompagné d'une musique douce  avant qu'Alice n'aille se coucher, avait permis d'atténuer grandement ses angoisses. Malheureusement, depuis l'apparition de ces cadavres ambulants, Alice était carrément devenue insomniaque. Charlie faisait tout ce qui était en son pouvoir pour l'aider à se détendre mais il fallait bien admettre qu'au vu de la situation dans laquelle ils se trouvaient inexorablement tous plongés cela relevait du domaine de l'impossible, sans parler des affrontement régulier entre Kaniel et leur père, qui n'était qu'une source indirect de stress supplémentaire pour sa femme. Par moment, Charlie regrettait que Kaniel, qui n'était qu'une source de conflit inutile, soit revenu d'entre les morts frapper ce fameux soir à leur porte. Il l'aimait, c'était son frère, pourtant il était comme un étranger aux yeux même de sa propre famille. Il était très difficile d'établir le moindre contact avec lui, mais Charlie avait également conscience que sa présence était plus que nécessaire pour leur survit à tous, et si leur père était incapable de le comprendre, lui, ça ne lui avait pas échappé. Charlie avait d'ailleurs tout fait pour apaiser les tensions entre les deux hommes sans réel succès, les hommes de la famille Castellan étant pour le moins assez borné. Il ignorait s'il était parvenu à établir un lien de confiance avec son ainé mais il ne pouvait nier qu'au fil du temps, ils étaient parvenus à se rapprocher et Charlie en avait profiter pour apprendre de lui, tout ce qu'il pouvait en matière de survit. Mais pour l'heure peut lui importait de savoir où se trouver les deux autres hommes de la famille.

- Alors que j'ai ma femme pour moi tout seul ? Certainement pas,
lui murmura-t-il avant de se pencher vers elle pour l'embrasser. Que dirais-tu s'il on remontait dans notre chambre, que l'on se faisait couler un bon bain et que l'on se prenne un peu de temps pour nous ? Ou alors, on reste ici, et on fait un petit jeu. Tu continues à tirer en faisant abstraction de tout ce qui t'entoure, quand à moi, j'essaierai de te... divertir, murmura-t-il tout en effleurant la peau de sa main avec ses doigts dans une douce caresse sans cesser de se perdre dans son regard dans le seul et unique but avoué de la troubler. Si tu parviens à résister et à mettre dans le mille tes 5 flèches alors tu recevras la récompense de ton choix, mais si c'est moi qui gagne... et bien... tu devras chanter et danser sur une chanson de mon choix. Alors Mme Castellan tu relèves le défi ou tu te dégonfles ?

C'était un gage idiot et ridicule il en avait bien conscience, mais ils en avaient bien besoin. Ils avaient besoin de rire en faisant un truc idiot, de retrouver un peu d’insouciance et d'oublier ne serait-ce que le temps d'un jeu ce monde anxiogène dans lequel ils survivaient sans trop de peine pour le moment

   
   
Revenir en haut Aller en bas

Alice Castellan
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Arms around you ft Charlie Tumblr_pg94wpWI9v1qada28o6_500

Ancien métier : Ancienne infirmière, propriétaire d'un vignoble légué par ses parents.
Statut civil : Mariée à un homme merveilleux, le coeur oscillant pour un autre tout aussi honorable.
Lieu de naissance : Kelowna

Arms around you ft Charlie Tumblr_p88pfj5YVg1tpauoco1_r1_250

Messages : 136
Inscription : 11/11/2018
Crédits : praimfaya (ava)
Célébrité : Deborah Ann Woll

Arms around you ft Charlie X0TurS622 / 5022 / 50Arms around you ft Charlie BR2xH0t

Arms around you ft Charlie DQEbQJ226 / 5026 / 50Arms around you ft Charlie GxoDpmC

Arms around you ft Charlie Hu1erU720 / 5020 / 50Arms around you ft Charlie LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Arms around you ft Charlie Empty
25.02.19 14:07
Arms around you - flashback

   Charlie & Alice

 
Elle n’avait pu s’empêcher de sourire, comme à chaque fois où ses yeux se posaient sur lui. Elle était tout sauf la partenaire rêvée pour les grasse matinée, ou plutôt elle ne l’était plus. Il le savait bien et pourtant, jamais il n’oubliait l’opportunité qu’un jour peut-être, cela redevienne possible. Il n’y avait après tout que dans ses bras que les démons hantent ses nuits sans sommeil semblaient se calmer. Elle n’aimait toutefois pas l’idée de briser les heures de sommeil si précise qu’il pouvait pour sa part avoir la chance d’avoir, c’était pour cette raison que bien souvent, elle s'extirpait des draps de leurs lits pour ne pas trop le compromettre. Son sourire s'agrandit, elle ne se laisserait jamais de l’entente l'appeler de cette façon, même toutes ces années après s’être dit oui.

« J’ai dormi quelques heures oui. Ne t’inquiète pas.  »

C’était presque devenu une habitude pour elle, bien que cela n’était pas sans être difficile. Elle savait qu’elle était dans un cercle vicieux et que plus elle ne parvenait pas à trouver le sommeil et plus les risques qu’elle subisse une crise de paralysie du sommeil étaient grands. Enlaçant ses bras autour de ses épaules alors qu’il se penchait vers elle, Alice profitait du goût de ses lèvres le temps de se tendre baiser qu’elle n’a pas envie de laisser s’arrêter.

« Ce n’est pas faux...À quand remonte la dernière fois dis-moi ?  »

La blonde haussait d’ailleurs les sourcils en entendant ses deux propositions, son sourire devenait mutin. Elle n’avait même pas besoin de réfléchir pour choisir, de toute façon, elle comptait bien mettre en place sa première idée dès qu’ils auraient fini la deuxième.

« Tu crois parvenir à me faire perdre ma concentration ? Vous vous surestimez M. Castellan.  »

La réalité est tout autre bien que la blonde soit confiante. Il n’y a aucun doute sur le fait qu’il soit pleinement qualifié à y parvenir, mais elle aime prétendre le contraire et ne pas laisser paraître qu’elle n’est pas entièrement confiante de réussir.

« Je ne me dégonfle jamais… Si je gagne - et je vais gagner - Je veux que tu sois à mon service tout le reste de la journée.  »

D’accord, quand on comparait avec ce qu’il lui demandait, Alice abusait légèrement dans sa mise, mais s’il était vraiment confiant il n’aurait pas d’autre choix que d’accepter ! Et puis, elle ne comptait pas être si exigeante que ça. S’éloignant de lui non pas sans un dernier regard de défi, Alice retour auprès de son arc qu’elle prenait dans ses mains. Se plaçant devant la cible, elle se tournait à nouveau vers son mari, le dévorant des yeux comme elle le faisait toujours.

« Voyons voir. »

Prenant une première flèche dans ses mains, Alice était déjà prête à commencer, mais bonne joueuse elle lui laissait tout le temps possible pour songer aux façons avec lesquelles il comptait la déstabiliser. Ou du moins tenter de la destabiliser, puisqu’elle continuait de se répéter qu’il ne pourrait pas y parvenir. Alice n’avait pas prévu que la journée prène un tel tournant, il était si rare qu’ils prennent le temps pour simplement exister et profiter de cette vie qu’ils avaient encore la chance d’avoir. Elle ne pouvait pas être plus ravie qu’il ait choisi de rester en sa compagnie

:hearts::
 

_________________
♥:
 
Revenir en haut Aller en bas

Charlie Castellan
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Arms around you ft Charlie Tumblr_p88pfj5YVg1tpauoco4_250

Ancien métier : Concessionnaire automobile
Occupation : Mécano + expédition
Statut civil : Marié
Lieu de naissance : Kelowna

Messages : 150
Inscription : 04/02/2019
Crédits : PresleyCash
Célébrité : Ben Barnes

Arms around you ft Charlie X0TurS619 / 5019 / 50Arms around you ft Charlie BR2xH0t

Arms around you ft Charlie DQEbQJ232 / 5032 / 50Arms around you ft Charlie GxoDpmC

Arms around you ft Charlie Hu1erU720 / 5020 / 50Arms around you ft Charlie LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Arms around you ft Charlie Empty
13.03.19 5:13
Arms around you - flashback

  Charlie et Alice  :llllll:

   



  Le ciel avait beau leur être tombé sur la tête, Charlie s'en moquait tant qu'il avait Alice à ses côtés. Il avait la sensation qu'auprès d'elle, il pouvait tout affronter et en un sens c'était le cas. Sans elle à quoi bon tenter de se battre et de survivre ? Pour quel avenir ? Heureusement, il n’avait pas à se poser la question car elle était là, à ses côtés et se portait très bien si ce n'était cette situation malgré tout angoissantes qui lui causaient ses troubles du sommeil. A bien y réfléchir, il n'y avait pas que du négatif dans cette fin du monde, elle lui permettait de passer davantage de temps avec sa femme et ça c'était un plus non négligeable.
Qui plus est, ils n'avaient pas trop à se plaindre contrairement à beaucoup de leur entourage qui n'avait pas eu les mêmes chances qu'eux. Charlie ne pouvait nier que tout ça, c'était à son frère qu'il le devait, c'est lui qui avait pris les choses en mains sans leur laisser le temps d'émettre la moindre protestation. Il savait ce qui se passait. Il avait été le témoin privilégié de la chute de la civilisation avant même que le reste du monde ne réalise ce qui se passait réellement. Sans Kaniel, ils n'en seraient pas là aujourd'hui, il en était conscient. Pourtant, Charlie ne pouvait nier qu'il n'était pas tous les jours faciles de vivre à ses côtés. Il aimait son frère, il était heureux de savoir qu'il avait survécu et qu'il n'était pas aussi mort et enterré qu'on avait bien voulu leur faire croire, mais à choisir s'il pouvait vivre loin de chez eux ça ne lui poserait absolument aucun problème mais contrairement à leur père, Charlie avait parfaitement conscience du rôle qu'avait encore à jouer Kaniel au sein de leur famille. Sans lui, ils ne survivraient pas, ils avaient besoin de lui, alors Charlie faisait ce qu'il savait faire de mieux : Il s'était rapproché de son frère, et lui avait donné la sensation d'être une personne essentielle et unique, ce qui n'était pas difficile en soit. De mémoire il ne se souvenait pas avoir partagé autant de choses avec son ainé qu'en cette période même si pour sa part c'était totalement intéressé et n’avait strictement rien à voir avec les liens fraternels.

Secouant la tête pour faire disparaître cette sympathique porte de prison qu'était Kaniel de son esprit, il reporta toute son attention sur sa femme. Pour une fois qu'ils n'étaient que tous les deux, il comptait bien en profiter en chassant tous les parasites qui pourrait venir troubler cet instant magique.
Un petit rire amusé s'échappa de ses lèvres en l'entendant relever son défi non sans une certaine assurance. Alice avait beau être une archère de grand talent dont il ne sous-estimait nullement les compétences, il la connaissait et surtout, il se connaissait très bien. Il n'avait aucun doute quand à ses capacités à parvenir à la troubler suffisamment pour la déconcentrer.

- Aaah j'admets que j'aurais presque envie de te voir gagner, susurra-t-il à son oreille tout en se plaçant dans son dos, les mains posées sur ses hanches.

Il connaissait suffisamment sa femme pour savoir que ce gage qu'elle lui réservait, s'il venait à perdre son défi, était des plus prometteurs, mais perdre ou laisser la plus petite victoire à un quelconque adversaire, et ce même si cet adversaire était sa femme, n’étant absolument pas dans sa nature de gagnant il ne comptait pas lui offrir cette potentielle victoire sur plateau d’argent. Lui écartant sa longue chevelure blonde de sa nuque il murmura à son oreille

- Si tu me veux à ton service Mme Castellan, il va falloir le mériter, chuchota-t-il dans un souffle qui caressa la peau de sa nuque.

La laissant se concentrer, il la sentit se détendre, expirer à fond et rester immobile sans reprendre sa respiration. Toujours plaqué dans son dos, il passa ses mains sous son pullover alors qu’elle bandait son arc, les faisant glisser sur son ventre plat qu’il caressa sensuellement tout en lui mordillant le lobe de l’oreille au moment où elle tira. Et c’est avec une satisfaction non dissimulé qu’il vit la flèche se perdre loin, très loin de sa cible.

- Oups, je crois bien que c’est raté, murmura-t-il dans une fausse compassion

Cessant ses caresses pour la chatouiller, il ria avec elle de la voir se tortiller entre ses mains tout en entendant son rire résonner. Cessant ses petits agacements, il fit tourner sa femme vers lui de sorte qu’elle se retrouve face à lui et l’emprisonna à nouveau dans ses bras.

- Alors Mme Castellan, chuchota-t-il tout en déposant ses lèvres dans le creux de son cou, tu reconnais ta défaite ou tu demandes une revanche ?

 

_________________
Arms around you ft Charlie ODXVW7d
Revenir en haut Aller en bas

Alice Castellan
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Arms around you ft Charlie Tumblr_pg94wpWI9v1qada28o6_500

Ancien métier : Ancienne infirmière, propriétaire d'un vignoble légué par ses parents.
Statut civil : Mariée à un homme merveilleux, le coeur oscillant pour un autre tout aussi honorable.
Lieu de naissance : Kelowna

Arms around you ft Charlie Tumblr_p88pfj5YVg1tpauoco1_r1_250

Messages : 136
Inscription : 11/11/2018
Crédits : praimfaya (ava)
Célébrité : Deborah Ann Woll

Arms around you ft Charlie X0TurS622 / 5022 / 50Arms around you ft Charlie BR2xH0t

Arms around you ft Charlie DQEbQJ226 / 5026 / 50Arms around you ft Charlie GxoDpmC

Arms around you ft Charlie Hu1erU720 / 5020 / 50Arms around you ft Charlie LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Arms around you ft Charlie Empty
05.05.19 13:39
Arms around you - flashback

   Charlie & Alice

 
Alice pince le lèvres tout en les humectants alors que la douce pression du corps de Charlie enveloppe son dos. Ses mains contre ses hanches, elle fait comme s’il était encore loin, regardant avec attention la cible qu’elle allait bientôt tenter d’atteindre. Elle cherche à tout prix à fuir son regard, consciente que s’ils se rencontraient elle finirait par s’y perdre. Si le murmure qu’il glisse à son oreille est loin de la laisser indifférente, la légère provocation qu’il formule la force à ne pas trop s’y arrêter.

« Just watch me. »

Souffle-t-elle simplement, confiante tout en bandant son arc. Visualisant la trajectoire qu’elle compte bien donner à sa flèche, elle tentait d’ignorer complètement la douce caresse de sa main contre son ventre. Elle avait confiance de parvenir à bien réussir son tir, du moins jusqu’à ce qu’elle enclenche le mouvement pour relâcher la flèche. Comme à chaque fois où il mordillait tendrement son lobe d’oreille,  un long frisson la parcourut entièrement et le résultat le démontrant. Pinçant les lèvres, fermant les yeux, elle secouait légèrement la tête.

« Coup de bol… je ne me suis simplement pas attendue à ce que tu... »
Mais elle s'interrompit en sentant ses doigts la chatouiller, laissant échapper un léger cris suivi d’un esclaffement de rire. « Ça... tu n’as pas le droit ! »

Tentant de fuir loin de lui, il la retenait puis la faisait se retourner. Délaissant son arc quelques instant, elle entourait ses bras autour de son cou. Tout ça avait beau l’amuser, la blonde ne pouvait s’empêcher de s’en vouloir d’avoir ainsi raté son coup. Elle retrouvait toutefois un sourire beaucoup plus satisfait en s’emparant de la porte que son mari venait tout juste de lui ouvrir.

« Ni un, ni l’autre M. Castellan. Il me semble bien que nous avion établi que ce serait un deux de trois ? »


Lui faisant une petite grimace, elle s’approchait ensuite le temps de lui voler un long baiser. Se tir échoué lui pesait toujours sur les épaules, mais il n’existait rien pouvant venir brimer son besoin de proximité avec lui et l’addiction qu’elle avait pour le goût de ses lèvres. S’en éloignant avec un léger regret, elle ne perdait pas de temps et s’emparait à nouveau de son arc. Cette fois, elle allait devoir rester de glace ! Se positionnant, elle restait ainsi immobile pendant de longs instants, tentant de retrouver entièrement sa concentration.puis enfin quand elle se sentait prête à faire face à n’importe lequel de ses stratagèmes, elle laissait la flèche quitter ses doigts. En plein milieu. Alice laissait tomber sa tête vers l'arrière et soupirait de soulagement, ravie d'être capable de ne pas perdre complètement la tête quand il est là. C'est donc avec toute la confiance possible qu'elle tend une dernière fois son arc pour la troisième et décisive flèche. Pourtant ce n'était pas un excès de confiance qui l'avait fait rater, mais bien une nouvelle ruse de l'homme qu'elle aimait. La flèche avait manquée de peu, mais c'était logé derrière dans un tronc d'arbre. Alice se tournait vers Charlie, une moue sur le visage.

« C'est la faute d'un coup de vent. » Disait-elle sans grande conviction car il n'y avait pas le moindre souffle de vent. « De toute façon, tu semblais emballé à l'idée d'être à mes ordres. »

Alice riait puis déposait son arc, prête à accepter la défaite.

« J'ai peur de quelle chanson tu as en tête... mais vas-y dis moi. »


:hearts:
 

_________________
♥:
 
Revenir en haut Aller en bas

Charlie Castellan
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Arms around you ft Charlie Tumblr_p88pfj5YVg1tpauoco4_250

Ancien métier : Concessionnaire automobile
Occupation : Mécano + expédition
Statut civil : Marié
Lieu de naissance : Kelowna

Messages : 150
Inscription : 04/02/2019
Crédits : PresleyCash
Célébrité : Ben Barnes

Arms around you ft Charlie X0TurS619 / 5019 / 50Arms around you ft Charlie BR2xH0t

Arms around you ft Charlie DQEbQJ232 / 5032 / 50Arms around you ft Charlie GxoDpmC

Arms around you ft Charlie Hu1erU720 / 5020 / 50Arms around you ft Charlie LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Arms around you ft Charlie Empty
26.06.19 6:37
Arms around you - flashback

  Charlie et Alice  :llllll:

   



  Depuis combien de temps n'avait-il pas entendu le rire joyeux de sa femme résonner dans une pièce ? Pendant un moment, pendant ce petit laps de temps qui n'appartenait qu'à eux, c'était un peu comme si le monde extérieur n'existait plus. Plus de menace, plus d'apocalypse, plus de morts qui se réveillent. Ils n'étaient plus qu'un homme et une femme, un couple comme les autres, qui profitaient pleinement de ce moment qui leur était offert, comme si tout était normal, comme s'ils n'étaient plus que tous les deux.
Charlie aimait sa famille et il était heureux et soulagé d'être avec eux, car cela signifiait qu'ils étaient tous vivants, qu'ils se portaient bien, qu'ils étaient en sécurité, mais il avait passé l'âge depuis bien longtemps de vivre avec eux et il n'était évident pour aucun d'entre eux de vivre à nouveau tous ensemble en étant constamment les uns sur les autres. Chacun avait besoin d'espace, de leur moment d'intimité et Kaniel peut-être encore plus que lui.

Il y avait cependant quelques avantages à ce nouveau monde post-apocalyptique, ils étaient rares, mais Charlie savait les apprécier. Bien que ça lui avait manqué au début, ne plus avoir internet ou de téléphone, tous ces accessoires de la société moderne dont il pensait ne plus jamais pouvoir se passer, lui avait permis de se recentrer sur l'essentiel. Aujourd'hui, il ne se contentait plus d'envoyer un sms pour s'assurer que son père allait bien, ou pour demander quelque chose à sa soeur, ils communiquaient à nouveau, non plus par écran interposés mais de vives voix, comme lorsqu'ils étaient gosses et que la technologie n’avait pas encore pris le pas sur les relations humaines et la communication. Ils réapprenaient à apprécier les choses simples qu'il avait un peu perdu de vue, bouffé malgré lui par la société moderne, la technologie ou ses ambitions.
Une chose cependant n'avait pas changé, l'amour et l'intérêt qu'il avait toujours porté à sa femme. Il avait beau être un homme d'affaire très occupé, Alice avait toujours été sa seule et unique priorité. Il ne s'était jamais lassé de la regarder tirer à l'arc et il devait bien admettre qu'il la trouvait diablement sexy ainsi, et ce qu'elle gagne ou qu'elle perde

- Un coup de vent, hein ? Répéta-t-il avec cette lueur d'amusement dans son regard, sans grande conviction. Oui évidemment, à qui d'autre la faute, lui assura-t-il en glissant sa main dans la sienne pour l'attirer à lui. Tu as peur de ce que je veux te demander ? Oh oui tu as raison d'avoir peur, lui confirma-t-il le regard joueur.

Alice le connaissait suffisamment pour savoir qu'il avait plus d'une idée en tête qui pouvait rivaliser de stupidités, et celle-ci ne faisait pas exception

- Je veux t'entendre chanter I love rock'n roll de Joan Jett. Allez-vas-y, l'incita-t-il d'un mouvement de la main

Prenant appui contre la table sur laquelle était désormais posé son arc, le regard pétillant et le sourire espiègle, Charlie croisa les bras devant lui, et attendit, le sourire aux lèvres, que sa femme se lance. La voir chanter et se déhancher sur du Joan Jett allait être un pur délice. A vrai dire, si leur situation n'était pas celle dans laquelle ils se trouvaient cruellement plongés actuellement, il lui aurait surement demandé de chanter et de danser sur le fameux Thriller de Michael Jackson, mais désormais c'était un peu inapproprié de demander ce genre de choses alors que voir Alice se transformer en Rockeuse était quand même bien plus amusant. Oui décidément, Joan Jett c'était très bien. Si le sourire goguenard était de sortie, il se transforma bien vite en un immense sourire avant de partir lui aussi en éclat de rire. Mais dans son regard, il n'y avait strictement aucune moquerie, à vrai dire c'était même tout l'inverse, plus le temps passait et plus il réalisait à quel point il l'aimait. Sa femme était une femme fascinante, un savant mélange de complexité et de contraste. A la fois douce et déterminée, sauvage sexy et sage, intelligente, pertinente mais aussi innocente, craintive et forte... Plus elle chantait, plus elle riait et plus il l'aimait

Se levant de la table contre laquelle il avait pris appui, il la rejoignit et le sourire aux lèvres enlaça sa taille tout en l'incitant à se pencher vers l'arrière l'entrainant dans une danse qu'elle ne connaissait que trop puisqu'ils l'avaient appris tous les deux pour leur mariage. Ils en avaient eu pour des semaines de préparations et de répétitions mais le jour venu, lorsqu'ils avaient ouvert la danse, on pouvait dire qu'ils avaient mis le feu sur la piste de danse, et le temps d'une chanson, le fameux (I've had) Time of my life, ils avaient clairement éclipsé les deux héros du film Dirty Dancing. Ils n'avaient plus jamais dansé dessus mais il était persuadé que tout comme lui, elle se souvenait parfaitement de chacun des pas qu'ils avaient appris. La tournant dos à lui, et plaçant le bras de la jeune femme derrière son cou, il glissa sa main le long de son bras dans un effleurement des plus sensuel avant de rejoindre son autre main pour la faire tournoyer et de l'entrainer sur quelques pas de danse.

Il n'y avait pas la moindre musique pourtant il pouvait l'entendre résonner clairement dans sa tête, cette chanson dont chacune des paroles résonnaient en lui comme un écho aux sentiments qu'Alice faisait naitre en lui depuis qu'ils s'étaient rencontrés et qu'il avait posé les yeux sur elle.  Chaque note de musique, chacune des intonations des voix de Bill Medley et Jennifer Warnes, chacune des paroles, vibraient autour d'eux. Ramenant le corps d'Alice vers le sien, il lui sourit et la pencha à nouveau vers l'arrière tout en interrompant leur chorégraphie pour la ramener vers lui et la serrer un peu plus contre son corps.

- Je savais que tu t'en souviendrais, lui sourit-il rayonnant. Le jour où je t'ai demandé de m'épouser a été la meilleure décision de ma vie, et celui où tu as dit oui, incontestablement le plus beau. Je vous aime Mme Castellan, fit-il le sourire aux lèvres avant de l'attirer à lui pour s'emparer de ses lèvres




 

_________________
Arms around you ft Charlie ODXVW7d
Revenir en haut Aller en bas

Alice Castellan
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Arms around you ft Charlie Tumblr_pg94wpWI9v1qada28o6_500

Ancien métier : Ancienne infirmière, propriétaire d'un vignoble légué par ses parents.
Statut civil : Mariée à un homme merveilleux, le coeur oscillant pour un autre tout aussi honorable.
Lieu de naissance : Kelowna

Arms around you ft Charlie Tumblr_p88pfj5YVg1tpauoco1_r1_250

Messages : 136
Inscription : 11/11/2018
Crédits : praimfaya (ava)
Célébrité : Deborah Ann Woll

Arms around you ft Charlie X0TurS622 / 5022 / 50Arms around you ft Charlie BR2xH0t

Arms around you ft Charlie DQEbQJ226 / 5026 / 50Arms around you ft Charlie GxoDpmC

Arms around you ft Charlie Hu1erU720 / 5020 / 50Arms around you ft Charlie LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Arms around you ft Charlie Empty
16.09.19 11:34
Arms around you - flashback

   
Charlie & Alice

 
L’agacement d’avoir raté sa cible contrastait avec l’amusement qu’elle ressentait en cet instant. Un sourire gêné sur les lèvres,  c’est avec beaucoup de retenue qu’elle avait débuté sa prestation musicale. Elle connaissait très bien la chanson I love Rock’n roll pour l’avoir chanté, ou plutôt hurlé, lors de plusieurs soirées alcoolisées, mais de le faire en plein jour sans l’influence de l’alcool était beaucoup plus difficile. Il ne lui avait toutefois pas fallu beaucoup de temps pour se défaire de sa retenue, interrompant la chanson à plusieurs reprise le temps de rire aux éclats. Regardant son mari dans les yeux, elle essayait de le convaincre de la rejoindre dans sa prestation. Le voyant se lever, Alice était convaincue d’avoir réussis, mais il l’a pris rapidement par surprise et lui fit retrouver son sérieux. Un sourire amoureux aux lèvres et le regard brillant, elle avait immédiatement deviné ses intentions.

Naturellement, elle avait laissé son corps suivre le rythme de la musique imaginaire dont elle pouvait se remémorer la moindre note. Les souvenirs qui la submergeaient la transportait à cette époque qui maintenant lui paraissait si simple. Elle était celle qui bientôt, allait reprendre l’entreprise de ses parents à nouveau. Celle qui déjà était follement amoureuse de l’homme de cette homme à qui elle promettait de s’unir jusqu’à son dernier souffle. Tout au long de la danse, elle avait dévoré Charlie du regard, ne pouvant s’empêcher de se dire à quel point elle avait de la chance de l’avoir près d’elle. Elle l’aimait de tout son coeur et il y avait si longtemps qu’ils n’avaient pas prit un moment d’arrêt pour profiter de ce lien si unique qui les unissait.

Entourant ses bras autour de ses épaules, elle est restée silencieuse ainsi pendant un long moment jusqu’à ce qu’il ne brise avec délicatesse le silence. Émue, des larmes menaçaient de s’enfuir de ses yeux et de couler contre ses joues.

« Je t’aime. Tellement. »


Elle l’avait embrassé tendrement, longuement. Plus rien n’existait et elle comptait bien profiter pleinement de cet instant qui n’était qu’à eux. Ils n’étaient plus deux survivants dans un monde de fou. Ils étaient à nouveau simplement mari et femme. Alice n’était pas pressée de se concentrer à nouveau sur la réalité qui n’était jamais bien loin. Lorsque finalement il s’éloigna, Alice désigna d’un mouvement de tête le deuxième étage de la maison où se trouvait leur chambre à coucher. En plus des souvenirs de l’homme, Alice avait prit le temps d’y apporter plusieurs de ceux qu’ils gardaient à la maison. La plupart d’entre eux étaient à la maison annexée au vignoble, mais elle n’avait pas eu l’occasion d’y remettre les pieds. Elle avait envie d’aller se plonger à nouveau dans ces images de leur vie d’avant qu’ils avaient bien trop délaissé.

« Et si on montait regarder des photos ? Aujourd’hui, on est que Charlie et Alice, d’accord ? »

Se retrouver leur ferait le plus grand bien et la maison était l’endroit tout indiqué, car les autres lieux rempli de souvenirs grouillaient d’infectés. Glissant sa main dans la sienne, elle avait traversé le jardin et avait monté avec lui les escaliers. S’asseyant sur le lit, les jambes repliées sous elle, elle désignait la penderie où s’y entassait de nombreuses choses.

« Allez ! Je suis certaine qu’il y a des choses que je ne connais pas ou que j’ai oublié la dedans. »




_________________
♥:
 
Revenir en haut Aller en bas

Charlie Castellan
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Arms around you ft Charlie Tumblr_p88pfj5YVg1tpauoco4_250

Ancien métier : Concessionnaire automobile
Occupation : Mécano + expédition
Statut civil : Marié
Lieu de naissance : Kelowna

Messages : 150
Inscription : 04/02/2019
Crédits : PresleyCash
Célébrité : Ben Barnes

Arms around you ft Charlie X0TurS619 / 5019 / 50Arms around you ft Charlie BR2xH0t

Arms around you ft Charlie DQEbQJ232 / 5032 / 50Arms around you ft Charlie GxoDpmC

Arms around you ft Charlie Hu1erU720 / 5020 / 50Arms around you ft Charlie LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Arms around you ft Charlie Empty
25.11.19 16:51
Arms around you - flashback

Charlie et Alice :llllll:




Le corps d'Alice ondulait avec grâce au rythme de cette chanson qui résonnait simultanément dans leur tête, emportant avec elle des souvenirs qu'il ne pourrait jamais oublier et qui l'accompagnerait jusqu'à son dernier souffle. Qui aurait pu penser que quelques années plus tard, le monde serait au bord du gouffre ? La catastrophe avait été certes annoncée par des militants et des mystiques de tout bords, mais rien ne laissait présager qu'ils assisterait à cet effondrement de leurs yeux. Toutefois, en cet instant, plus rien n'avait d'importance, ni les virulents, ni la situation précaire dans laquelle ils se trouvaient plongé inexorablement, si ce n'était cette femme qui évoluait entre ses bras et dont le regard envoutant l'avait réduit à sa merci dès l'instant où elle les avait posé sur lui. Les années avaient passées et pourtant à aucun moment ses sentiments à son égards n'avaient changé. Si la vie avait continué son cours comme elle l'aurait dû, il ne doutait pas un seul instant qu'ils auraient fait un mariage encore plus heureux que celui de leurs parents respectifs qui étaient de véritables exemples au regard de la longévité de leur couple.
Le seul regret qu'ils avaient eut à l'époque, c'était de ne pas être parvenu à avoir d'enfants, aujourd'hui, dans ce monde actuel, il se disait que c'était peut-être préférable. Tant qu'il l'avait elle, rien d'autre ne comptait ni n'avait la moindre importance.

- Hey, murmura-t-il en caressant sa joue de ses doigts, pas de larmes aujourd'hui, tout ce que je veux voir c'est uniquement ton sourire

Très vite sa voix mourut lorsque leurs lèvres se scellèrent alors que leur souffle se mélangèrent. Dieu qu'il aimait cette femme, il n'y avait rien qu'il ne ferait pour elle, et dans ce monde chaotique, il ferait tout ce qui était humainement possible pour la protéger de cette folie ambiante. Lorsqu'Alice désigna du regard le deuxième étage de la maison où se trouvait leur chambre, une sourire se dessina sur les lèvres de Charlie, qui, enlaçant sa femme par la taille pour la serrer un peu plus contre lui, approuva sa suggestion.

- Excellente idée madame Castellan, replongeons-nous dans nos années folles
, sourit-il en déposant un baiser dans le creux de son cou.

Main dans la main, ils traversèrent le jardin sans croiser la moindre âme qui vive, de toute évidence, aujourd'hui, ils étaient vraiment seuls, rien que tous les deux, c'était du moins ce qu'il se plaisait à croire. Après avoir gravis les escaliers qui menaient de l'entrée au deuxième étage, Alice s'engouffra dans leur chambre que Charlie s'empressa de refermer derrière lui comme s'il craignait que si la porte avait le malheur de rester ouverte, quelqu'un viendrait briser le charme de cette petite bulle de bonheur qui les enveloppait actuellement, ce qui du reste serait probablement le cas.
Prenant place sur le lit, les jambes délicatement repliées sur elle-même, sa femme désigna la penderie murale dans laquelle se trouvait une partie de leurs affaires. Depuis que Kaniel avait décrété qu'il était préférable que tous les membres de la famille Castellan trouve refuge dans la maison familiale, ils s'étaient tous adapté. Si Kaniel, Sierra et leur père n'avaient rien eut à faire, Charlie, qui avait retrouvé sa chambre de jeune homme qu'il avait laissé en l'état quand il avait quitté la maison, avait du faire de la place pour son épouse, l'encourageant à s'approprier les lieux afin qu'elle n'ai pas la sensation de dormir dans sa chambre à lui et qu'elle se sente tout autant chez elle qu'elle ne l'était dans leur maison. Alice avait ainsi pu redécorer leur chambre à leur image, amenant un peu de leur foyer dans ce petit 15 mètres carrés. Dans la précipitation, Charlie avait entassé quelques cartons en bas de l'armoire, se promettant de faire le tri pour ne garder que l'essentiel, lorsque l'occasion se présenterait.

- Tu sais quoi ? C'est une excellente idée,
fit-il le regard joueur.

S'accroupissant devant l'armoire, il récupéra une boite en carton de laquelle dépassait un gant de base-ball et un ballon de basket. La soulevant dans ses bras, il la déposa sur le lit avant de s'assoir à son tour face à Alice tout en soulevant le couvercle qui ne se refermait pas correctement sur la boite. La première chose qu'il retira fut un maillot qu'il reconnu aussitôt dans une grimace tout en ricanant

- ça c'était le maillot du club de hockey préféré de mon frangin, je me rappelais même plus que je l'avais encore. Tout ce dont je me souviens c'est que je lui avait piqué parce que j'étais très en colère contre lui pour une obscure raison, je crois qu'il n'a jamais su où il l'avait perdu, enfin c'est ce que je m'imaginais à l'époque, aujourd'hui je suis prêt à parier qu'il a toujours su où il se trouvait et qui le lui avait piqué. Qu'est-ce qu'il y a encore là-dedans,... de vieux magazines sans intérêt, ma gameboy... Houla... va y avoir des archives là... fit-il en en retirant un vieil album photo

Ce dernier avait une reliure en cuire blanc avec des dorures, ce n'était pas le premier d'une longue lignée qui représentait ses jeunes années mais assurément l'un des derniers. Ils ne devaient pas avoir plus de 15 ou 16 ans sur ces photos... tout au plus

- Ma mère portait une attention particulière aux photos de famille. A son époque, on en faisait quelques unes et on les développait toutes, elle n'a jamais compris notre manie de faire 15000 photos avec notre portable et de n'en développer quasiment aucune... qu'est-ce que ça pouvait l'agacer,
ria-t-il en y repensant, aujourd'hui je regrette un peu de ne pas l'avoir écouté... parce que beaucoup de nos photos sont perdus... , mais je t'ai toi, fit-il en se reprenant tout en posant sa main sur la sienne, et du moment que tu es là je n'ai pas besoin de photo

Se penchant légèrement par-dessus la boite en carton, il embrassa sa femme savourant la tendresse de ses baiser et la douceur de ses lèvres sur les siennes jusqu'à ce qu'elles se séparent

- Prête à voir Kaniel avec des cheveux et Sierra avec les genoux écorchées et une dent en moins ? Ria-t-il. Moi ça va pas beaucoup te changer j'ai toujours était beau gosse, se la joua-t-il tout en ouvrant la page de couverture...





_________________
Arms around you ft Charlie ODXVW7d
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

à propos
sac à dos


Arms around you ft Charlie Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Arms around you ft Charlie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» G - "Just Died In Your Arms" [Hentaï] [PV Mina]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead :: Kelowna & Beyond :: South Kelowna-
Sauter vers: