AccueilAccueil  Discord  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-84%
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
23.95 € 149.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment :
Les 10 jeux vidéo indispensables pour bien ...
Voir le deal


 

 Benedict - How may a man become a god



Benedict W. Brown
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Benedict - How may a man become a god B4815fbecee59632304f3bc180ccfd1448e812ce

Ancien métier : Avocat
Occupation : Cherche à rendre la communauté auto-suffisante et se rend utile où il le faut
Statut civil : Veuf
Lieu de naissance : New-York

Benedict - How may a man become a god 1556731703-ben

Messages : 132
Inscription : 17/02/2019
Crédits : FeuilleDeCarotte
Célébrité : Tom Hiddleston

Benedict - How may a man become a god X0TurS619 / 5019 / 50Benedict - How may a man become a god BR2xH0t

Benedict - How may a man become a god DQEbQJ234 / 5034 / 50Benedict - How may a man become a god GxoDpmC

Benedict - How may a man become a god Hu1erU720 / 5020 / 50Benedict - How may a man become a god LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Benedict - How may a man become a god Empty
17.02.19 13:55


Benedict William Brown Murphy
Ft Tom Hiddleston



The Protectors


Prénom & nom: Benedict William Brown Murphy. Date de naissance & âge: 36 ans, né le 4 février 1983. Lieu de naissance: New York. Statut civil: Veuf.  Métier: Avocat. Occupation: Cherche des solutions pour que la communauté devienne auto-suffisante, cherche un moyen de pouvoir produire leur propre nourriture. En attendant de rentrer dans le cercle de Seth et se le mettre en poche.  Particularités: Ses combats illégaux ont laissé plusieurs souvenirs à son corps. Deux côtes douloureuses et une longue série de cicatrices sur son torse et son dos. Forces: Doté d'un calme à toutes épreuves, il sait prendre les choses une à une et résoudre les problèmes d'une efficacité surprenante. Benedict est réfléchi, minutieux, méthodique. Très tôt, il a dû prendre des décisions, s'occuper d'autres. Il sait donc être un leader, même s'il ne prend jamais ce rôle. Pas de son plein grès. Faiblesses: Lui-même. Benedict ne se tient pas en grande estime, de par certains actes de sa vie. Et plus que tout, il s'empêche d'exprimer ses sentiments. Ceux de ses demi-soeurs prévalent aux siens, leur bonheur avant tout. Plus encore depuis la mort de leur mère... Il pense devoir compenser pour son geste. Ses soeurs sont sa faiblesse. Seules ses cadettes peuvent exploser sa carapace si bien entretenue, son image affreusement polie, sans la moindre tâche.Traits de caractère: Benedict est un homme de théâtre. En surface, l'on distingue un gentleman aux bonnes manières exemplaires, propre sur lui, toujours apprêté. L'on perçoit son sourire bienveillant, son regard rassurant. Charismatique, éloquent, séduisant. Le rêve anglais. C'est également un homme passionné, organisé, mais plus que tout, déterminé. Un modèle parfait pour ses soeurs. Pourtant, l'ombre existe toujours. Benedict ne baisse jamais sa garde, entretient son masque d'homme audacieux. Il dissimule ses sentiments, les enferme derrière une porte, refuse de faire face, emmagasine tout. Son seul remède et sa plus grande honte, l'alcool. Et les combats illégaux auxquels il participait à Chicago. Recevoir des coups est plus facile pour lui que de faire face à la réalité, une réalité qui le ramène à une condition qu'il ne supporte pas. Ne pas avoir le contrôle.
Compétences

Vous référez à cette annexe
Armes à feu : 5/10
Armes de trait : 0/10
Corps à corps : 6/10
Forces physiques : 6/10
Forces mentales : 9/10
Connaissances en survie : 5/10
Conduite : 5/10
Infiltration : 7/10
Soins : 1/10
Connaissances générales : 10/10
✵ Benedict n'a plus revu son père biologique depuis ses cinq ans. Sa mère lui a offert cependant une vie de famille merveilleuse. Famille recomposée, il grandit avec deux demi-soeurs. L'une de 10 ans sa cadette, la seconde de 15 ans. La différence d'âge est difficile, seulement, il est toujours présent, qu'importe la raison. Benedict a dû, très tôt, prendre un rôle important dans la vie de ses deux soeurs, s'en occupant plus qu'un enfant ne devrait. Il courrait par ailleurs bien souvent derrière la dernière, Lucy, cette grande casse-cou, pour qu'elle ne se casse rien.
✵ Benedict a été marié à sa belle Jane, l'amour de toute une vie. Atteinte d'une maladie cardiaque héréditaire, son coeur a lâché un terrible matin d'automne. Le veuf s'est noyé dans l'alcool et des combats illégaux.
✵ Le virus a frappé sa mère, peu avant leur départ de Chicago. Elle a tenté de s'en prendre à ses deux filles, son époux n'a su réagir. Benedict s'est emparé du fusil de chasse, l'a pointé sur le zombie qui avait pris place dans le corps de sa mère. Il n'a hésité qu'une seconde avant de tirer. Dès cet instant, il a tout pris en main pour assurer leur sécurité à tous les quatre.
✵ Ce dernier événement a particulièrement touché Benedict. Il fait face et ne le montre pas, mais craint les sentiments de ses soeurs. Plus que tout, il craint son propre jugement face à son geste. Sa solution fut de boire bien plus encore.
✵ Benedict n'a plus rien à perdre. Rien hormis ses soeurs et son beau-père. Il est capable de tout, pour les sauver. Jusqu'à en oublier ses principes.



Prénom/Pseudo : Elea. Âge : 24 ans, bb.  Pays : SUISSE. Commentaires/suggestions : Oui. Je suis faible. Oui. J'ai dit que je n'aurais pas de DC. Oui, j'en ai un. ME JUGEZ PAS! Comment avez vous connu le forum : C'est bella Noah, et elle me le rend bien ee Crédits : dream-of-dandelion, tumblr. Autre chose à nous dire : J'ai rien à dire, bande de traîtres qui me poussez au vice ee


(c) PresleyCash


_________________

Rien n'imprime si vivement quelque chose à notre souvenance que le désir de l'oublier.

©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

Benedict W. Brown
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Benedict - How may a man become a god B4815fbecee59632304f3bc180ccfd1448e812ce

Ancien métier : Avocat
Occupation : Cherche à rendre la communauté auto-suffisante et se rend utile où il le faut
Statut civil : Veuf
Lieu de naissance : New-York

Benedict - How may a man become a god 1556731703-ben

Messages : 132
Inscription : 17/02/2019
Crédits : FeuilleDeCarotte
Célébrité : Tom Hiddleston

Benedict - How may a man become a god X0TurS619 / 5019 / 50Benedict - How may a man become a god BR2xH0t

Benedict - How may a man become a god DQEbQJ234 / 5034 / 50Benedict - How may a man become a god GxoDpmC

Benedict - How may a man become a god Hu1erU720 / 5020 / 50Benedict - How may a man become a god LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Benedict - How may a man become a god Empty
17.02.19 13:56


Not Tomorrow Yet
La vie est une longue perte de ceux qu'on aime




« Jane, ton visage hante mes nuits. Amère est la vie sans toi. Dans la foule, j'entrevois ta silhouette, dans les cris du jour je perçois ta voix. Et j'aime à fermer les yeux, imaginer les courbes de ton corps, ressentir à nouveau ta peau glisser sous mes doigts. Tout me manque de toi. Le goût du monde est différent. Pourtant, je vis encore, je me bat toujours. Pour l'honneur de ton souvenir, pour les deux autres femmes de ma vie.

Né en milieu d'un après-midi de février 1983, je suis le fruit d'une union océanique. Fils d'Amérique et d'Angleterre, ma mère est une fière femme du nouveau monde. Mon père, un chic homme anglais.
J'ignore s'ils se sont aimés. Peut-être au début, avant mon arrivée. Peu m'importe, aujourd'hui. Pourtant, gamin, j'en ai voulu à l'univers pour nos malheurs. Mon malheur. J'ai voulu un père, j'ai voulu un modèle.
Ma mère m'a aimé dès la première seconde. D'un amour passionné, elle a tout donné pour moi, jusqu'à son dernier souffle. Aimante, bienveillante, elle était ma mère. La première femme qui a compté.
Mon père, démissionnaire. J'ai voulu l'aimer, j'ai essayé. Je n'étais qu'un gosse en quête de l'amour paternel, aveuglé par une seule envie d'attention. Qu'il ne m'a jamais offerte.

Une année à peine, mes parents se séparent. Ma garde est confiée à ma mère, jusqu'à mes quatre ans. Garde partagée. Encore aujourd'hui, j'ignore pourquoi mon géniteur a tenu à s'occuper de moi. Je n'y suis pourtant qu'un jour ou deux, ma mère tient à ce que je garde contact avec une figure paternelle.
Jusqu'à ce jour.
L'enfant que j'étais n'a jamais aimé se rendre chez son père. J'ai cinq ans. Ma mère me dépose chez mon géniteur. Il lui lance une rauque salutation avant de me faire entrer et de claquer la porte. La journée passe, la nuit pointe son nez. Et mon père, lui, après m'avoir lancé un hamburger, prend la porte. Aucun bruit de clé, seuls ses pas s'éloignant de l'appartement. Je cours vers la porte, colle mon oreille contre le bois. Je perçois ses pas feutrés dans l'escalier. Puis, plus rien. Le silence. Et la solitude. Je me retourne vers ce hamburger, sur la table. Peut-être qu'il va revenir, peut-être qu'il ne veut faire que quelques courses. Aura-t-il des chamallows ? Des biscuits ? Mon coeur bondit, bat plus fort. Et j'espère qu'il reviendra vite lorsque je me glisse sur le canapé, devant la télévision. Et je mange.
Minuit passe, la télévision est éteinte. Dans la semi-obscurité, je fixe l'horloge. Une heure. Je joue avec mes doigts, fixant toujours intensément la petite aiguille. Deux heures. Les larmes menacent, ma gorge se serre lorsque la porte enfin s'ouvre à la volée.
Mon père. Il titube, chancèle. La porte se referme à peine derrière lui, il s'effondre sur le canapé, à côté de moi. Et mon oeil bleu plonge dans son regard vitreux. Il ne me voit pas. Je ne suis qu'un enfant, mon coeur menace d'exploser ma poitrine en quête d'une fuite. Je l'observe, en silence. Et je les sens, les larmes sur ma peau, glisser dans mon cou. Retomber sur mes mains, crispées.
Et je saute du canapé, j'ai peur. Est-ce qu'il m'aime ? Pourquoi est-il comme ça ? Il me fait peur... Je veux les bras de maman. Je cours dans cette petite pièce où je dors, m'empare de mon sac à dos. La porte est grande, face à moi. Je me retourne quelques secondes, pour le voir colmater dans le canapé. J'essuie mon nez d'un revers de manche avant de m'enfuir dans la rue.

Je te l'ai raconté, cette histoire, ma Jane. Cet enfant a retrouvé le chemin de la maison, a frappé de toutes ses forces contre le bois massif de la porte sombre. Il pleurait, fort, et maman est venu lui ouvrir. Elle a hurlé, devant son fils en larmes, l'a pris dans ses bras. Et le reste de la nuit, le petit garçon s'est endormi dans les bras de sa mère. Qui ne l'a pas lâché, une unique pensée en tête.
Le père de son enfant n'aura plus aucun droit sur lui. Tout est terminé, les déceptions sont terminées. Le lendemain, elle entamait une procédure pour obtenir la garde exclusive de son fils. Mettre de la distance entre son fils et son géniteur devient son unique objectif.
Maman et moi quittons New-York.

Chicago. De cette première année, je ne me souviens que de maman et moi. Tu le sais, ma Jane, c'est une période heureuse. Et maman rencontre un homme. Tout aurait pu être différent, tout aurait pu s'effondrer. Mon coeur d'enfant explose de joie, je trouve un père.
Tout semble merveilleux, je grandis, me fascine pour la magie. Et comme si le bonheur n'était pas absolu, maman et papa se fiancent. J'ai un père, enfin...
Je suis le témoin de maman le jour de leur mariage, je n'ai que huit ans. On danse toute la nuit. Je me souviens encore du visage de mes parents, des larmes, de mon coeur battant si fort. Je tenais fièrement les alliances entre mes mains, hypnotisé par maman.

Maman m'offre mon premier livre de magie. Je saute dessus, incapable de résister. Et je le dévore. Elle est restée à côté de moi, sourire aux lèvres, sans le moindre mot. Après une vingtaine de minutes, je relève mon regard, mains stoppées dans des gestes magiques. Son oeil brille, alors je me lève et m'approche d'elle, pose ma main sur la sienne. Nos regard se captent, maman ouvre la bouche, laisse échapper une phrase.

Tu vas être grand frère.

Ma petite soeur arrive neuf mois plus tard. J'ai dix ans. Je l'ai aimée, au premier regard. Grand frère. J'ai bombé le torse, investi d'une mission héroïque. Cette petite soeur, je me dois de la protéger. Je me dois de lui montrer comment devenir grande et forte, comment être quelqu'un de bien. Je suis son grand frère.
Et bien trop vite, j'ai grandi. Je l'ignorais, les difficultés financières pointèrent le bout de leur nez. Maman me l'a expliqué, avec des mots d'adulte. Ils devaient travailler, papa et elle. Travailler dur. Et maman, elle m'a confiée ma petite soeur. Plus qu'un grand frère, je m'en suis occupé. Biberons, petits pots, siestes, la crèche. Et plus tard, les devoirs. J'avais un rôle à tenir, j'avais une mission. Je devais lui montrer comment devenir quelqu'un de bien.

L'enfant est devenu responsable.

Cinq années s'écoulent, je fête mes quinze ans. L'enfant a disparu, l'adolescent n'a jamais été. Les obstacles de la famille Murphy ont fait de moi un adulte, ignorant cette enfance que j'aurais dû avoir. Mais sache, Jane, que je ne regrette rien. Car pour moi, rien ne compte davantage que ma soeur, mes deux soeurs.
Maman m'offre une seconde soeur. Ma douce Lucy. Et comme pour sa grande soeur, j'en suis tombé éperdument amoureux au premier regard. Comme pour sa grande soeur, je me suis fait d'une mission que son éducation. Et son bonheur.
Maman et papa travaillent toujours tard, rentrent éreintés. Je prend les devants, m'occupe de la maison. Cuisine, ménage. Et malgré tout, j'étudie.

Souvent, je fais des spectacles de magie à mes soeur, émerveillées. Elles grandissent, nos relations sont toujours fortes. Seulement, je les vois se rapprocher, elles qui n'ont que cinq ans d'écart. Moi je suis trop grand, je suis déjà un adulte dans un corps d'adolescent.

Toute ma vie tourne autour de mes soeurs, autour de ma mère. Je leur ai tout donné, laissant mes passions de côté, me jetant à corps perdu dans les études, dans le travail. Je trouve un boulot de barman, six soirs sur sept. Pour payer mes frais de scolarité. Je dors peu la nuit, entre toutes mes obligations. Et je n'ai jamais vraiment été un enfant.

J'obtiens mon diplôme, je suis avocat. Pour ma famille, non par passion. Pour aider mes parents, pour offrir une vie meilleure à mes soeurs. Qu'elles puissent vivre une enfance, celle que je n'ai pas eue. Qu'elles puissent faire de leurs rêves une réalité.

Je prend sur moi, ravale mes propres rêves. Et je continue de paraître parfait, sans fissures. Un homme galant, élégant. L'homme de toutes les situations. En moi, seulement, tout bouillonne doucement, je ne m'en rend pas encore compte.

Ma Jane, j'ai vingt-cinq ans lorsque l'univers te met sur ma route. Séduisante jeune femme barbouillée de peinture. Tu entre dans ce cabinet de juriste où je travaille alors, en trombe. Et tu demandes à voir un avocat, pour une histoire de droits d'auteur. Tu tombe sur moi. Je m'occupe de ton dossier, je gagne le procès. Et je t'invite à diner. J'avais pour principe de ne pas mêler travail et vie privée, et pourtant...
Je t'ai aimée. A la première seconde. D'une passion dévorante, enivrante. Immobile, livre en mains, je pouvais passer des heures à te fixer, devant ta toile. Parfois vierge, tu t'énervais et lançais des traits de peintures abstraits pour calmer ta colère. Parfois imprégnés d'une de tes oeuvres déroutantes. Je t'aime toujours, ma Jane... Je t'aimerais toujours.

A trente ans, je demande ta main, nous nous marions. Mes soeurs comme témoins, je n'ai jamais connu pareil bonheur. Nous allions fonder une famille. Vivre.
Le destin en a décidé autrement. Atteinte d'une maladie génétique, nous voyons ta santé se dégrader. Je redouble d'efforts pour toi, oublie tout le reste. Ma famille n'a plus besoin de moi... Tu as besoin de moi. Alors, je suis tout à toi. A ton chevet, prêt à me plier en quatre pour le moindre de tes besoins.

Tu me quitte l'année suivante.

Dans cette chambre d'hôpital, je revois ton corps relié aux machines. J'ai l'impression qu'elles vont te dévorer. Je suis assis, sur cette chaise inconfortable, à tes côtés, ta main entre les miennes. Ta respiration est douce, tu t'es endormie. Je t'ai observée, toute la nuit. Au matin, je m'étais endormi, front appuyé sur le rebord du lit.
Un long cri strident m'a éveillé. Je t'ai regardée. Ta poitrine ne se soulevait plus. Et j'ai compris. Pas un cri, non, la machine. Un long et écrasant bip final.

Mon coeur a implosé. Je suis mort avec toi. Tout est flou, ma Jane. Mes souvenirs des semaines suivantes s'effritent. Je me souviens de l'enterrement, du regard de mes soeurs, de ma fuite. J'ai fuis, Jane. Pour la première fois, j'ai failli et j'ai fuis. La douleur était trop grande... encore aujourd'hui.
Devant mes proches, je tenais la face. Pourtant... mon coeur est en cendres. Les nuits étaient longues, je me suis réfugié dans la rue. Entrant de bar en bar. J'ai honte...
L'alcool ne suffit pas. J'ai besoin de plus, pour oublier la douleur. La vie perdait de son goût... Un homme m'a fait une proposition, je n'ai pas hésité. Sa promesse était forte.

Un sous-sol. Deux hommes, face à face. Ils ignorent les cris du public, concentration fixée sur un seul but. Gagner. J'ai plongé mon regard dans le leur, à chaque fois. Les provoquant jusqu'au bout, priant la douleur de me prendre. Et je me suis battu. Des combats illégaux. La douleur physique vibrait sous mes tempes, mon esprit déraillait. La tête qui tourne, le goût métallique sur mes lèvres, le sang sur mes mains.
J'oubliais. Combat, alcool. Tout coulait à flot. Ce doux mélange destructeur rendait le monde moins douloureux...

J'ai honte. Croiser ce reflet dans le miroir, blessé, me fait mal. Je ne suis digne de rien...Ma Jane, pourras-tu me pardonner de ces faiblesses ?

Et le monde bascula. Ce fut le virus qui me sortit de mon tourment. Je refuse qu'un autre être aimé meurt sous mes yeux. Il a finit par se propagé, ce virus, tout empira. Tu n'aurais probablement pas survécu... Ta santé était trop fragile.
Je suis rentré à la maison, notre famille s'est réunie. Le plan s'est vite imposé : partir. Nous avons fait nos valises, pris le stricte minimum. En voiture, nous nous dirigions vers l'aéroport. Prendre un avion, partir quelque part, se mettre à l'abri. Nous sommes tombés de haut, aucun avion n'était prévu. Les autorités ont tout bloqué. Nous avons fait demi-tour, pris la route vers le Nord, en voiture.

L'enfer nous a rattrapé. Maman est tombée malade. Le virus l'a prise, nous ne pouvions qu'observer l'évolution de la maladie. Lorsque les autres espéraient, je n'ignorais pas ce qu'il pouvait arriver. Et mes craintes se vérifièrent...

Son teint a changé. Livide. Ses yeux sont devenus rouges, comme injectés de sang. Et la mort l'a emportée. En retrait, j'ai laissé mes soeurs être là, près d'elle. Mon coeur serré, regard fou. Que pourrais-je faire pour elle ? Impuissant, je retombais dans cet abîme de souffrance. Ton visage me hantait, celui de ma mère m'effrayait. Pourtant, je garde la tête froide. Il faut que quelqu'un le fasse, que quelqu'un reste fort. Pour le bien de tous. Le bien des Murphy.
Et maman, j'ai vu l'étincelle dans son regard s'éteindre. Cette femme qui m'a aimée, cette femme pour qui j'ai été un prince. Elle a été la seule à s'occuper de moi... cette première femme à m'aimer. Ma mère... Maman.
J'ai eu peur, pour mes soeurs. N'aurais-je pas dû les tenir loin de tout ça ? Pour qu'elles puissent garder une image de notre mère intacte ? Peut-être... Elles ont vu le déni, la peur, la panique, la folie. Elles ont vu la mort.
Papa était incapable de nous protéger. Il ne pourrait pas prendre cette décision, je le savais. Maman allait mourir. Nous le savions, ils espéraient parfois. Mais moi, je n'ai jamais pris la peine d'espérer. J'y ai pensé, à plusieurs reprises. De mettre fin à tout ça. Dans son oeil, je la voyais souffrir.
Personne d'autre ne le fera. Personne d'autre ne l'a fait.
Maman est morte. Revient à la vie, lance un regard à ses filles. Mes soeurs. Elle s'approche d'elles... Alors que la douleur paralyse nos corps, je n'hésite pas une seconde. Elle n'est plus maman. Une marionnette. Je m'empare du fusil de chasse, je tire.
Tout se passe si vite. La balle explose son front, son corps s'effondre. Je m'empare de plusieurs valises, je donne des ordres. Je n'hurle pas, je n'hausse pas le ton. Et je prend les rênes de notre survie. Je les fais monter dans la voiture, prend le volant. Et je roule.
J'ai cru mourir. Pourtant, je me devais de tenir le coup, d'extérieur... Pour eux. Quelqu'un le doit.

J'ai croisé le regard de Lucy. L'espace de quelques secondes. Poignard en plein coeur, je ne pouvais plus la regarder... La honte s'empare de moi. Les larmes menacent, je les retiens. Et continue de nous garder en vie.

Nous avons passé la frontière canadienne, je conduis beaucoup. Je ne vois que son visage... Le temps devient long, le silence douloureux. Je ne peux plus me regarder... Mes hontes me dévorent, ma main me démange. J'ai tiré... sur maman.
J'ignore mes ressentiments, ma concentration pleine, leur survie seule compte. Nous voyageons encore des semaines, avant d'arriver à Kelowna. L'idée de l'avion ne me quittait pas, nous nous sommes rendus dans l'aéroport de cette petite ville. Aucun vol. Ma patience se fêle, je met de la colle. Et je garde la tête haute, menton relevé. Je sauverai mes soeurs. Et papa.
Nous sommes restés à l'aéroport. Les jours se sont écoulés, nos plans ont changé. Et nous sommes restés ici. Le virus a pris beaucoup trop d'ampleur, sortir est devenu bien plus risqué. Nous ne pouvons plus sortir du pays, nous devons survivre ici.

Les jours passèrent encore et quelque chose arriva. Un groupe s'est formé. Un homme a haussé la voix plus fort que les autres, s'est fait entendre. Seth. L'aéroport a été transformé pour être habitable, un ordre s'est établi. La survie est la seule chose qui importe. Alors je fais semblant, joue mon rôle de gentleman. Pour la survie des Murphy. Les protectors. Nous en faisons parti, je fais en sorte que nous survivions. Qu'importe les moyens. Qu'importe ce que l'on pense de moi. Si cet homme, Seth, peut m'être utile, je me plierai à ses volontés. Même si je ne suis pas en accord avec sa philosophie. Je ne l'apprécie pas. Pourtant, j'apprécierai encore moins de le voir toucher à l'une de mes soeurs. Ou à notre père. Alors je prend un masque et je joue un rôle. Oubliant parfois mes principes...

Mes soeurs et mon père sont ma priorité, ma Jane. Je dois les protéger. Aujourd'hui encore plus que tout.

Ma Jane... La honte m'habite. Mes actions, mes gestes passés. Mes faiblesses... Je bois. Beaucoup. Ta mort... Celle de maman... Je ne me reconnais plus. La douleur est trop forte, je ravale tout. Il le faut. Car montrer la voie, être fort, est cette dernière raison qui me tient en vie. Pour Elles. J'aimerais que tu sois encore là... Tu saurais quoi faire, tu saurais quoi dire. Toi seule me connaissais... toi seule savais. Jane... ô comme je t'ai aimée... comme je t'aime encore... »
   



(c) PresleyCash


_________________

Rien n'imprime si vivement quelque chose à notre souvenance que le désir de l'oublier.

©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

Elijah A. Kinsley
Head in the stars

à propos
sac à dos
Benedict - How may a man become a god Tumblr_prcvpslmIQ1y6qahmo2_250

Ancien métier : Etudiant en astronomie
Occupation : Fait de tout dans le groupe
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Calgary, Canada

Messages : 348
Inscription : 26/06/2018
Crédits : FeuilleDeCarotte
Célébrité : Ezra Miller

Benedict - How may a man become a god X0TurS619 / 5019 / 50Benedict - How may a man become a god BR2xH0t

Benedict - How may a man become a god DQEbQJ224 / 5024 / 50Benedict - How may a man become a god GxoDpmC

Benedict - How may a man become a god Hu1erU712 / 5012 / 50Benedict - How may a man become a god LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Benedict - How may a man become a god Empty
17.02.19 14:03
Krkrkr, tu m'aimes, arrêtes :pornstache:

Tu sais ce que je pense de ce monsieur, j'ai hâte de lire la suite et de prévoir de belles histoires avec Lucy Benedict - How may a man become a god 2590429490 Rebienvenuuuuue :lovedream:

_________________
i found love where it

wasn't supposed to be
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

à propos
sac à dos


Benedict - How may a man become a god Empty
17.02.19 14:07
Mouhahahaha! Tu as cédé! :dance: :omfg:
Re-bienvenue parmi nous! :belly:
Excellent choix d'avatar et de personnage! Tom Hiddleston fait parti de mes acteurs préférés :aon:
J'ai hâte de découvrir ce nouveau personnage! :yeah: :wesh:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

à propos
sac à dos


Benedict - How may a man become a god Empty
17.02.19 14:09
OOOH WOW!! J'adore déjà! Je suis trop in love! :brille:

Je suis bien contente que tu ai céder à la tentation haha! Rebienvenue à toi! J'ai hâte de voir la relation entre sa soeur et lui.
Revenir en haut Aller en bas

Terrence Byers
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Benedict - How may a man become a god Tumblr_owa0d6EVtN1vnzgcbo4_250

Ancien métier : Militaire à la retraite
Occupation : Sécurité et chasse
Statut civil : Irrémédiablement et définitivement conquis
Lieu de naissance : Houston (Texas)

Benedict - How may a man become a god Tumblr_pp0437WZY01xmmxtko1_500

Messages : 1443
Inscription : 24/11/2016
Crédits : PresleyCash (avatar)
Célébrité : Norman Reedus

Benedict - How may a man become a god X0TurS630 / 5030 / 50Benedict - How may a man become a god BR2xH0t

Benedict - How may a man become a god DQEbQJ235 / 5035 / 50Benedict - How may a man become a god GxoDpmC

Benedict - How may a man become a god Hu1erU739 / 5039 / 50Benedict - How may a man become a god LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Benedict - How may a man become a god Empty
17.02.19 14:11
Tom Hiddelstone, mais pourquoi ? Puurquoi ? Que t'ai-je donc fais pour que tu me détestes autant Benedict - How may a man become a god 2590429490

Mddrrr bon j'arrête de t'embêter et je te souhaite la bienvenue avec (censured) monsieur. J'ai bien hate de voir ce que tu vas en faire meme si l'avant-gout de sa présentation est je l'avoue attrayante
Bon courage pour ta fiche et promis je viendrais t'embêter dans les liens :leche:

_________________
Ce qui compte ce ne sont pas les années qu'il y a eut dans une vie, c'est la vie qu'il y a eut dans les années.
Leslie

©️️️️Laxy dunbar
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

à propos
sac à dos


Benedict - How may a man become a god Empty
17.02.19 14:53
Rebienvenue sur le forum ♥️ Hâte d'en savoir plus sur ce personnage !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

à propos
sac à dos


Benedict - How may a man become a god Empty
17.02.19 15:06
Ouiiiiii! Tu as succombé!! :ah: :brille: Je suis fièr de toi! :sing:

Ohhhhh, il est trop chou en plus :brille: Hâte de le voir en jeu :brille:

re-bienvenue! :heart:
Revenir en haut Aller en bas

Imane Harrington
Shining star

à propos
sac à dos
Benedict - How may a man become a god Tumblr_pomssgqZgW1vnzgcbo2_250

Ancien métier : Actrice et chouchou de la presse people.
Occupation : Assistante de labo primée, aide à la gestion des vivres & reponsable en chef du divertissement.
Statut civil : Un ronchon lui a piqué son coeur.
Lieu de naissance : Los Angeles.

Benedict - How may a man become a god Tumblr_inline_obbncaglp31rifr4k_500

Messages : 405
Inscription : 20/04/2018
Crédits : praimfaya (ava)
Célébrité : Jenna Dewan

Benedict - How may a man become a god X0TurS621 / 5021 / 50Benedict - How may a man become a god BR2xH0t

Benedict - How may a man become a god DQEbQJ218 / 5018 / 50Benedict - How may a man become a god GxoDpmC

Benedict - How may a man become a god Hu1erU713 / 5013 / 50Benedict - How may a man become a god LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Benedict - How may a man become a god Empty
17.02.19 15:25
Elle l'a fait :hm: :hm: :hm: :hm: :hm: :pornstache:
Un protectors en plus Benedict - How may a man become a god 2590429490 je suis trop ravie !
Je suis certaine que tu vas parvenir à nous faire aimer Tom à nouveau à Terry et moi ! On compte sur toi :h: :h: :h:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

à propos
sac à dos


Benedict - How may a man become a god Empty
18.02.19 8:21
Rebienvenue !

Dans le fond on savait qu'il allait arriver lui, on ne savait juste pas exactement quand :pornstache: :tongue: :hihi:

Bon courage pour ta fiche en tout cas ! :h:
Revenir en haut Aller en bas

Benedict W. Brown
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Benedict - How may a man become a god B4815fbecee59632304f3bc180ccfd1448e812ce

Ancien métier : Avocat
Occupation : Cherche à rendre la communauté auto-suffisante et se rend utile où il le faut
Statut civil : Veuf
Lieu de naissance : New-York

Benedict - How may a man become a god 1556731703-ben

Messages : 132
Inscription : 17/02/2019
Crédits : FeuilleDeCarotte
Célébrité : Tom Hiddleston

Benedict - How may a man become a god X0TurS619 / 5019 / 50Benedict - How may a man become a god BR2xH0t

Benedict - How may a man become a god DQEbQJ234 / 5034 / 50Benedict - How may a man become a god GxoDpmC

Benedict - How may a man become a god Hu1erU720 / 5020 / 50Benedict - How may a man become a god LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Benedict - How may a man become a god Empty
24.02.19 16:21
Tant d'amour, mes poussins :lovedream:

Merci à touuuus, j'espère ne pas vous décevoir avec mon Ben :aon:
Eeeet il est terminé :sing:

_________________

Rien n'imprime si vivement quelque chose à notre souvenance que le désir de l'oublier.

©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

Tennessee Durden
Crazy chick wih a gun

à propos
sac à dos
Benedict - How may a man become a god 1524411211-y

Ancien métier : Employée principale de la station service ! Pas n'importe laquelle en plus, la seule. Et serveuse aussi... il faut être multi-tâche dans ce genre d'établissement.
Occupation : Responsable de l'équipe de sécurité pour la Highgate community.
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Hyder, Alaska.



Messages : 609
Inscription : 29/06/2017
Crédits : Vocicius(ava) (gif)Robz (sign)Beylin
Célébrité : Christian Serratos

Benedict - How may a man become a god X0TurS629 / 5029 / 50Benedict - How may a man become a god BR2xH0t

Benedict - How may a man become a god DQEbQJ226 / 5026 / 50Benedict - How may a man become a god GxoDpmC

Benedict - How may a man become a god Hu1erU726 / 5026 / 50Benedict - How may a man become a god LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Benedict - How may a man become a god Empty
25.02.19 8:24


Bienvenue !
Et félicitations ♥


J'avais tout lu hier alors c'était facile ce matin :tongue: Magnifique fiche, pfiou ta plume est vraiment superbe :coeurs: Hâte de jouer avec toi !

Te voilà maintenant officiellement membre de What Lies Ahead ! Nous sommes ravis de t'accueillir parmi nous ♥ C'est maintenant l'heure pour toi de te lancer dans la folle aventure du forum ! Nous te recommandons de commencer par créer ton registre. Deuxième étape très importante, aller dépenser tes coupons gratuits dans la boutique du forum. Tu peux également dès maintenant créer un scénario au besoin. Dans tous les cas, n'hésite pas à venir flooder avec nous ! Bon jeu ♥




_________________

♥♥:
 
Revenir en haut Aller en bas

Benedict W. Brown
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Benedict - How may a man become a god B4815fbecee59632304f3bc180ccfd1448e812ce

Ancien métier : Avocat
Occupation : Cherche à rendre la communauté auto-suffisante et se rend utile où il le faut
Statut civil : Veuf
Lieu de naissance : New-York

Benedict - How may a man become a god 1556731703-ben

Messages : 132
Inscription : 17/02/2019
Crédits : FeuilleDeCarotte
Célébrité : Tom Hiddleston

Benedict - How may a man become a god X0TurS619 / 5019 / 50Benedict - How may a man become a god BR2xH0t

Benedict - How may a man become a god DQEbQJ234 / 5034 / 50Benedict - How may a man become a god GxoDpmC

Benedict - How may a man become a god Hu1erU720 / 5020 / 50Benedict - How may a man become a god LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Benedict - How may a man become a god Empty
25.02.19 8:44
Oooh aaaah merciiiiii hiiiiiiii :brille: *rougit*

Hâte de jouer avec toi aussiii, avec tout le monde !! :crazy: :burning: :cat: :lovedream:



_________________

Rien n'imprime si vivement quelque chose à notre souvenance que le désir de l'oublier.

©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

à propos
sac à dos


Benedict - How may a man become a god Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Benedict - How may a man become a god
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead :: Memento Mori :: The Chosen Ones :: Welcome to the Tombs-
Sauter vers: