AccueilAccueil  Discord  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-19%
Le deal à ne pas rater :
Ecran Gamer Aoc 24G2U5/BK (Vente flash)
129.99 € 159.99 €
Voir le deal


 

 She gives me something better.



Winter Bagwell
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
She gives me something better. 1555628845-ezgif-3-abfd6ddd3e63

Ancien métier : Aucun, il n'est même jamais allé à l'école. Il ne sait ni lire, ni écrire, mais il sait compter.
Occupation : Il aimerait être un sbire à part entière, mais il n'est pas vraiment prit au sérieux par les plus âgés. Winter, il se décrirait comme à la botte de Seth. Il aime être ses oreilles, et ses yeux lorsque le patron a le dos tourné. La petite souris qui fouine partout et qui rapporte tout à l'autorité. En vérité, Winter, il est comme le petit chien de Seth, près à tout pour assouvir le moindre désire.
Statut civil : Célibataire, il ne connait pas l'amour et l'associe à quelque chose d'immonde.
Lieu de naissance : En Allemagne, mais il n'a pas de souvenirs de cette période.

Messages : 89
Inscription : 25/02/2019
Crédits : andthereisawoman
Célébrité : Chandler Riggs

She gives me something better. X0TurS60 / 500 / 50She gives me something better. BR2xH0t

She gives me something better. DQEbQJ20 / 500 / 50She gives me something better. GxoDpmC

She gives me something better. Hu1erU70 / 500 / 50She gives me something better. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
She gives me something better. Empty
06.03.19 14:09
Prendre l’air en dehors de l’aéroport, c’est toujours sympa. Winter peut dire qu’il aime être à l’intérieur, mais maintenant, il se sent peut-être tout autant en sécurité dehors. Il sait mieux s’en sortir encore avec ces trois mois passés chez les protecteurs, que ce qu’il ne faisait à l’époque où il traînait encore avec Alyssa. Non, tout ça, c’est une bénédiction à ses yeux. Enfin, à son oeil. Oeil manquant qu’il a préalablement caché à l’aide d’un pansement propre. Il n’a pas besoin de se regarder dans le miroir pour le faire, grâce aux semaines d'entraînement maintenant, Winter se cache rapidement le visage. Il avait enfilé ce vieux chapeau marron pour sortir, histoire que le vent ne fasse pas glisser son bandage. De ça, il a encore peur. Peur qu’on le voit tel qu’il est, comme s’il avait peur qu’on voit à l’intérieur de son cerveau à cause de ce trou béant au milieu de son visage. Pis le gamin, il avait simplement souri en lâchant finalement les lacets de ses bottines. Parce qu’il savait ce qui allait suivre dans la journée, il était content. Seul, dans ses quartiers, il se permet de sourire.

Dehors, une fois que les autres sont autour de lui, Winter ne le fait plus. Il porte ce visage froid et distant qu’il a presque constamment. Il n’y a que quelques personnes ici, qui lui permettent d’être véritablement lui-même. Ou plutôt celui qu’il aimerait réellement être. Avec Seth, il ne s’est jamais senti aussi bien. Il lui procure sourire, rire, et beaucoup d’intérêt. Si c’est plus délicat avec Esther, c’est parce qu’elle est trop douce, et peut-être même trop derrière lui pour lui apprendre des choses. Mais au fond, il aime beaucoup être avec elle. Peut-être qu’il ne le montre pas correctement, mais Winter, il est aussi effrayé de la gentillesse de cette femme. Avec Keith, c’est une autre histoire. Même s’il bombe le torse pour faire plus imposant qu’il ne l’est, Winter, il est intrigué par ce mec sans réellement savoir pourquoi. Il le veut dans ses alliers, peut-être parce qu’il a aussi envie de devenir un peu comme lui, plus tard. Mais il y a une personne qu’il préfère encore plus.

“ - C’est cette bagnole ?” Demande Winter, sans émotion dans la voix, en pointant du doigt la dite-voiture à celui qui est en charge de les garder précieusement.
“ - Ouai, gamin. Elle est prête, les clés sont sûr l’volant.” Le gros chauve, il s'essuie les mains sur un torchon qu'il jette sur son épaule. “ T’fais pas l’con, t’attends tranquillement.”

Il lève son unique oeil au ciel, qu’il ne voit presque pas à cause de ses cheveux qui tombent sur son bandage. Tout le monde -ou presque, le traite comme un gamin. Mais il sait qu’il a plus d’intérêt aux yeux de Seth qu’à ceux des autres, et c’est ce qui importe. Alors, Winter, il était monté sur la plateforme arrière, qui sert de coffre ouvert, de la voiture. Il a finit assis en hauteur, sur la cabine conducteur, un cure dent coincé entre les lèvres. Ce gamin déteste attendre en général, mais pour ce visage-là, il est prêt à la faire sagement. Pour passer le temps, il a sorti de la poche arrière de son pantalon un petit calepin où une écriture féminine est allongée. Des mots simples, des courtes phrases, qu’il devrait être capable de déchiffrer depuis longtemps. Mais Winter a beaucoup de mal à apprendre à lire, et s’il se penche dix-minutes sur le calepin offert par Esther, il s’énerve bien vite. Il le jette plus bas comme si c’était quelque chose d’inutile, de stupide, mais le regrette bien vite en pensant à celle qui lui a offert de bon coeur. Alors, Winter, il saute de son perchoire et atterrit lourdement sur les planches de bois en dessous. Il se penche, récupère l’objet, et souffle dessus pour enlever la poussière. Tout en se redressant, et c’est comme ça qu’il voit la silhouette de Vicky arriver.

“ - Alors, où est-ce qu’on va aujourd’hui ?” Demande-t-il en roucoulant légèrement, montrant l’excitation qui le hante. Winter, il n’avait pas hésité à s’approcher rapidement de Victoria, pour la rejoindre à mi-chemin du véhicule sur lequel il était assit. “ T’es sérieuse, là ?” Dit-il encore plus excité après avoir entendu de la femme qu’ils allaient tous deux au Temple d’Ezekiel, ce groupe enfermé sous leur coupe depuis plus d’un mois maintenant. “ Putain, mais c’est trop stylé ça, tu gères !”

Il aurait voulu la remercier, mais il aurait ajouté ce mot précieux qu’il peut penser, mais qu’il ne peut pas dire. Winter, il est aussi heureux de voir la Sbire préférée de Seth, que s’il voyait sa mère. Le gamin, il ne s’est pas fait prier pour monter côté passager. Après tout, vu ses maigres talents de conducteur, il sait très bien qu’il n’aura pas le volant en main.
Revenir en haut Aller en bas

Victoria M. Cohle
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
She gives me something better. Tumblr_pq08w2DHfe1vnzgcbo3_400

Ancien métier : Propriétaire d'un petit bar dans downtown Kelowna.
Occupation : Sbire de Seth et responsable du contrôle et de la surveillance des provisions.
Statut civil : Célibataire. Elle a aimé passionnément et éperdument une fois, on ne l'y reprendra plus.
Lieu de naissance : Kelowna

She gives me something better. Tumblr_p7958uCBkR1vnzgcbo1_250

Messages : 398
Inscription : 23/10/2016
Crédits : Sarasvati. (ava)
Célébrité : Natalie Dormer

She gives me something better. X0TurS621 / 5021 / 50She gives me something better. BR2xH0t

She gives me something better. DQEbQJ231 / 5031 / 50She gives me something better. GxoDpmC

She gives me something better. Hu1erU717 / 5017 / 50She gives me something better. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
She gives me something better. Empty
20.04.19 13:30
Victoria n’avait jamais été aussi impliquée dans la communauté que ces derniers mois. Il faut dire que ce foutu virus l’avait forcé à prendre beaucoup plus de responsabilité que ce qui lui était habituel. La blonde, elle s’était toujours contenté de gérer au mieux tout ce qui pouvait être fait à l’aéroport et ne demandait pas de sortir. Elle détestait quitter cette enceinte protectrice, mais maintenant qu’elle y avait été d’une certaine façon forcée, elle avait gagnée une nouvelle confiance. Bien entendu, sa priorité demeurait de rester en vie afin de s’assurer qu’Esther soit en sécurité, mais elle ne craignait plus autant de s’impliquer. Après tout, plus les protecteurs allaient gagner en puissance et plus elles y seraient toutes les deux en sécurité.

Elle avait hésité à l’idée de simplement envoyer quelqu’un prendre les informations qu’elle souhaitait au temple, mais au final, elle savait qu’elle ne serait pas mieux servie que par soit même. Vicky avait donc demandé à ce qu’on envoi Winter l’attendre près de la voiture, car c’était avec lui qu’elle voulait faire cette sortie. La plupart d’entre eux regardaient le gamin de haut, mais c’était justement parce qu’il était à ce point sous-estimé qu’il était à ce point précieux ! Et puis il figurait dans le courte liste de ceux qu’elle n’avait pas en horreur.

« Au temple. » Elle le regarde à peine alors qu’elle arrive à la voiture qui les attends, parce que oui, elle l’apprécie, mais elle n’est pas pour autant plus sociable. « Allez embarque.»

Dit-elle simplement quand il lui demande si elle est sérieuse. Ce n’est pas comme si il était dans ses habitudes de blaguer. Démarrant la voiture, la route n’était heureusement pas très longue car il n’y a pas a douté que Winter trouvera le trajet silencieux. Elle fait quand même un effort, alors qu’ils sont presque arrivé.

« On y va pour avoir une aperçu fidèle des ressources qui s’y trouve, je dois en prendre note. Et en même temps, tu crois que tu pourrais faire un tour et voir comment Clara se débrouille, ce qui s’y dit ? »

Winter et ses petites oreilles peuvent s’avérer si utile en cas de problème, Vicky, elle a bien l’intention de voir jusqu’à quel point d’être attentif à tout ce qui l’entoure peut l'intéresser. Il n’y a pas a douté que s’il le fait subtilement et lui rapporte l’état de la situation autant ici que lorsqu’ils seront de retour à l’aéroport, ce sera hautement utile autant pour elle que pour Seth. Le jeune homme est l’un des seuls qu’elle sait fidèle jusqu’au bout à Seth et ça, c’est plus précieux que tout le reste.

_________________
I hurt myself today
to see if I still feel
I focus on the pain The only thing that's real


♥:
 
Revenir en haut Aller en bas

Winter Bagwell
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
She gives me something better. 1555628845-ezgif-3-abfd6ddd3e63

Ancien métier : Aucun, il n'est même jamais allé à l'école. Il ne sait ni lire, ni écrire, mais il sait compter.
Occupation : Il aimerait être un sbire à part entière, mais il n'est pas vraiment prit au sérieux par les plus âgés. Winter, il se décrirait comme à la botte de Seth. Il aime être ses oreilles, et ses yeux lorsque le patron a le dos tourné. La petite souris qui fouine partout et qui rapporte tout à l'autorité. En vérité, Winter, il est comme le petit chien de Seth, près à tout pour assouvir le moindre désire.
Statut civil : Célibataire, il ne connait pas l'amour et l'associe à quelque chose d'immonde.
Lieu de naissance : En Allemagne, mais il n'a pas de souvenirs de cette période.

Messages : 89
Inscription : 25/02/2019
Crédits : andthereisawoman
Célébrité : Chandler Riggs

She gives me something better. X0TurS60 / 500 / 50She gives me something better. BR2xH0t

She gives me something better. DQEbQJ20 / 500 / 50She gives me something better. GxoDpmC

She gives me something better. Hu1erU70 / 500 / 50She gives me something better. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
She gives me something better. Empty
22.04.19 10:10
Le trajet est long, ou court, en fonction de qui se trouverait à l’intérieur. Mais lorsque c’est Winter, il n’y a pas besoin de parler pour que tout passe plus vite, au contraire. Quand il est entouré de gens, de trop de gens, il se taire dans un mutisme qui n’est bon que pour les autres. Winter, il est souvent mal à l’aise, souvent en retrait, et même si ce trajet a été fait en silence, on ne peut pas dire qu’il n’était pas à l’aise. Il n’était pas perdu dans ses pensées, n’avait pas laissé son oeil regarder par la fenêtre avec un regard vide. Il s’était simplement installé confortablement, en silence, laissant le plaisir de sortir avec elle l’envahir. Il n’y a que Victoria et Seth pour le mettre dans cet état.

“ - On y va pour avoir une aperçu fidèle des ressources qui s’y trouve, je dois en prendre note.”

Encore tout aussi silencieusement, il a répondu positivement à cette affirmation par un mouvement de tête, de menton qui montre qu’il a bien compris de ce qu’il s’agit. Il reconnaît peu à peu les lieux, à mesure qu’ils approchent du Temple d’Ezekiel. Il connaît les alentours de l’aéroport par coeur, mais serait incapable de se rendre seul au Temple, du moins, pas en faisant tout ce chemin. Puis, Winter avait tourné son visage marqué par les cicatrices du passé vers la femme à ses côtés. Entendant ce qu’elle dit sur Clara, il ne peut qu’avoir un mince sourire aux coins des lèvres. Être sur la même longueur d’onde que les autres, c’est un fait plutôt rare pour lui.

“ - Tu peux compter sur moi…” Avait-il simplement dit, après avoir regardé Victoria quelques secondes, pour reposer son attention sur le chemin. “ j’serais tes yeux et tes oreilles.”

Quelques courtes minutes avant qu’ils ne puissent apercevoir les murs de bois du Temple d’Ezekiel, une musique retentit sur le disque en pleine lecture. [Chloroline] se laisse entendre, et Winter avait osé monter un petit peu le son de la musique, pour entendre les paroles de cette dernière. Pendant le temps de cette musique, il est envoyé dans souvenirs plus heureux que d’autres ; c’est cette dernière chanson qu’il avait pu passer aux enfants enfermés chez Alyssa, avant que l’électricité ne saute complètement. Il ne l’avait pas entendu depuis ce temps, il se promet de piquer ce CD en rentrant.

La portière du véhicule claque derrière lui, une fois que Victoria a éteint le moteur. Il sort, saute sur la terre avec un trop plein d’énergie qui montre qu’il est bien content d’être-là. Il y a déjà des gens qui sont en train de les regarder : bien entendus, le mot se propage vite à l’intérieur du Temple d’Ezekiel lorsqu’ils voient les protecteurs arriver de loin. Qui d’autre viendrait jusqu’ici avec un véhicule ? Il a fait le tour de l’engin jusqu’à se retrouver près de Victoria. Il ne sait pas combien de temps ils vont rester dans le coin, mais il lève son oeil vers elle pour la regarder, comme un enfant aurait regardé sa mère : avec beaucoup d’estime, et des étoiles dans les yeux grâce à sa dévotion.

“ - On commence par quoi ?” Demande-t-il alors qu’il finira par être plus à l’écoute que bruyant pour entendre et voir ce qui se fait dans le Temple. “ Qu’est-ce qui veut, lui, putain…”

Il n’est pas vraiment patient, Winter, et lorsqu’il voit un homme frêle du Temple arriver dans leur direction, il se dit que les choses intéressantes vont enfin commencer. Cet homme, il travaille dans les champs. Peut-être est-il le mieux placé pour montrer à Victoria et Winter se qu’ils ont, ce qu’ils peuvent produire. Mais Winter, il s’est tout de suite mis en retrait, parce que la femme qui l’accompagne est la tête de cette expédition, parce qu’elle est le maître et lui l’élève. Alors, il regarde, écoute, silencieusement ce qui se dit, et est prêt à les suivre où ils iront. Winter n’a pas besoin d’être un des acteurs principaux de tout ce qui va se passer, pour faire ce qu’elle lui a demandé.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

à propos
sac à dos


She gives me something better. Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
She gives me something better.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead :: Kelowna & Beyond :: South Kelowna :: Ezekiel Temple Farm-
Sauter vers: