AccueilAccueil  Discord  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
ASOS : code réduction -15% cumulable avec la promo jusqu’à -50%
Voir le deal


 

 Why do you care so much about her ?



Kaniel Castellan
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Why do you care so much about her ? W98Cvs

Ancien métier : Journaliste, Envoyé-Spécial du Gouvernement.
Statut civil : Célibataire.
Lieu de naissance : Kelowna.

Messages : 97
Inscription : 10/12/2018
Crédits : signy
Célébrité : Jon Bernthal

Why do you care so much about her ? X0TurS60 / 500 / 50Why do you care so much about her ? BR2xH0t

Why do you care so much about her ? DQEbQJ20 / 500 / 50Why do you care so much about her ? GxoDpmC

Why do you care so much about her ? Hu1erU70 / 500 / 50Why do you care so much about her ? LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Why do you care so much about her ? Empty
08.06.19 10:32
Cet endroit est une bénédiction pour tous ceux qui ont la chance de pouvoir y pénétrer. Jamais Kaniel ne se serait risqué à entrer dans cet immense hôpital si Terrence ne les avait pas invité à le faire. Il n’aurait pas risqué la sécurité d’Alice pour quelques choses qui pouvaient se trouver à l’intérieur. Mais ceux sont les vivants qui hantent cet endroit ; beaucoup de jeunes, quelques moins jeunes mais Kaniel se sent des plus vieux. Des plus sages. Des plus matures. Les adultes ont l’air de parents en sortis scolaires, de ceux qui surveillent et qui montrent. Mais les jeunes ne sont pas non plus des enfants, beaucoup voir tous sont utiles à cette communauté que Kaniel ne fait qu’apprendre à connaître. Il n’y a que quelques semaines qu’ils sont là, deux ou trois mais pas plus. Le temps semble différent à l’intérieur sans mettre le nez dehors pour voir les rayons du soleil.

C’est pourtant le genre de lieu qui pourrait plaire. Kaniel ne cesse de se dire qu’il pourrait rester là. Que ça ne l’empêcherait pas de chercher sa famille -au contraire, et que ça lui donnerait la chance de pouvoir offrir un futur décent à Alice. Pourtant, il sait aussi ce que ça veut dire, d’entrer dans une communauté : s’offrir et prendre tous les problèmes en retour. C’est ce qui l’inquiète le plus, en ce moment, Kaniel, et il ne cesse de vouloir découvrir si ses nouveaux voisins ont des ennemis qu’il devrait connaître. Mais rien ne semble ébranler l’intérêt et la survie de ce petit groupe bien organisé, qui a su transformer l’endroit en quelque chose d’agréable, quelque chose qui mérite qu’ils se battent.

Plus le temps passe et plus Kaniel sent qu’ils ont besoin de gens pour les protéger. Ceux ne sont que des gamins, mais des biens. Pas de ceux qu’on aurait pu trouver sur un champ de guerre civil, non, de ceux qui doivent s’adapter, qui doivent apprendre, et qui peuvent tout perdre en une fraction de secondes parce que justement ; ils ne sont pas prêts à ce qu’il y a à l’extérieur. Il se demande encore souvent, comment ils ont pu tenir tant de temps. Comment ils ont pu survivre à ce virus qui a faillis les emporter, comment ils peuvent avoir de l’électricité, de la nourriture, et tout ce qui les fait passer de bons moments ici. Parce qu’ils rient plus qu’ils ne font de mal, contrairement à tous ceux de dehors.

“ - Tu ressembles moins à un ours, comme ça.” A dit un des gamins en le voyant pour la première fois sans sa grosse barbe qu’il ne tond que grâce à l’électricité que lui apporte l’hôpital. “ Tu fais moins peur.” Face à l’arc au sourcil de Kaniel, le plus jeune avait reprit. “ Ouai, mais qu’un peu.”

C’est un rire qui s’est échappé des lèvres du journaliste. Un rire alors que ça fait longtemps qu’on en entendait plus dans sa bouche. Mais le fait d’être entouré de tous ces gens le fait s’imbiber, un peu comme une éponge, de tout ce qui se trouve à sa portée. Si une chose est bonne à cet endroit de la ville, c’est les relations qui se lient à l’hôpital. Tout le monde semble s’apprécier, vivre en harmonie, et la bulle de presque bonheur qui sévit à l’intérieur de ces murs prend tout le monde. Même le plus fermé des hommes, qui semble s’améliorer à leur contact. Et il ne peut pas s’empêcher de sourire lorsque en redressant son visage pour voir le jeune s’en aller, il voit Alice, là, en train de sourire elle aussi. Il s’est approché d’elle, et pour l’une des premiers fois, ils peuvent se voir propres, sans peur, et sans armes. De véritables personnes comme ils pouvaient l’être avant tout ça.

“ - Tu es déjà allée manger quelque chose ? “ Kaniel demande avec un nouveau faible sourire aux lèvres, en pensant à toutes ces fois où il n’a pas pu lui offrir un véritable repas à se mettre sous la dent. “ J’allais passer à la cafétéria… ça fait bizarre de dire ça, non ?”

Kaniel ne peut plus s’en vouloir d’avoir été si différent pendant ces mois de airance avec Alice. Parce qu’enfin, ils ont trouvé quelque part où s’arrêter, quelque part où se poser pour entreprendre de véritable recherche. Parce que n’est pas ce qui est le plus important, au fond ? L’hôpital offre une certaine stabilité à Kaniel qui lui permet de pouvoir partir loin, sans avoir peur de ce qui pourrait arriver à Alice. Sa mission est toujours la même, mais maintenant qu’Alice est en sécurité, il peut totalement s’y consacrer. Pour lui, pour Alice, il doit les retrouver ; son frère, et sa soeur.
Revenir en haut Aller en bas

Alice Castellan
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Why do you care so much about her ? Tumblr_pg94wpWI9v1qada28o6_500

Ancien métier : Ancienne infirmière, propriétaire d'un vignoble légué par ses parents.
Statut civil : Mariée à un homme merveilleux, le coeur oscillant pour un autre tout aussi honorable.
Lieu de naissance : Kelowna

Why do you care so much about her ? Tumblr_p88pfj5YVg1tpauoco1_r1_250

Messages : 136
Inscription : 11/11/2018
Crédits : praimfaya (ava)
Célébrité : Deborah Ann Woll

Why do you care so much about her ? X0TurS622 / 5022 / 50Why do you care so much about her ? BR2xH0t

Why do you care so much about her ? DQEbQJ226 / 5026 / 50Why do you care so much about her ? GxoDpmC

Why do you care so much about her ? Hu1erU720 / 5020 / 50Why do you care so much about her ? LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Why do you care so much about her ? Empty
21.07.19 22:29
C’est lorsqu’on a passé des semaines, des mois, à peiner à trouver le nécessaire pour survivre que l’on réalise à quel point le moindre des petits plaisirs de la vie, même sont vitaux, sont précieux. La sensation d’avoir le ventre creux est tellement ancré en elle, que même maintenant qu’elle a la chance de se mettre quelque chose sous la dent à tous les jours, elle ne parvient pas à s’en départir complètement. La meilleure chose a lui être arrivé depuis longtemps fut d’ailleurs la première douche qu’elle put prendre à son arrivé. Elle avait dû être courte et la fréquence était plus que restreinte, mais le simple fait pour la femme coquette qu’elle était autrefois de pouvoir retirer cette couche de crasse qui la recouvrait et de laver ses longs cheveux blanc avait été merveilleuse. Tout aurait pu être parfait, s’il n’y avait pas eu cette culpabilité constante qui ne cessait de l’assaillir à l’idée d’être ici dans cet hôpital pendant qu’elle n’avait aucune idée d’où se trouvait son mari. Elle ne pouvait concevoir qu’il ne soit pas en vie, tout comme elle était convaincue qu’il devait tout comme elle être à sa recherche. Jamais ne pourrait-il songer à la retrouver ici, dans cet hôpital, elle le savait. Ce n’était pas en restant ici qu’elle augmentait les chances de le retrouver, mais elle ne savait combien de temps ils seraient parvenus à survivre à l’extérieur et elle préférait voir ses chances faiblir que l’idée qu’elles deviennent complètement nulles.

Quittant la petite, mais précieuse, chambre que lui avait été assignée, elle partait à la recherche de Kaniel. De voir d’autres personnes rejoindre leur survie à deux était également déstabilisant, mais Alice n’a jamais eu le moindre de mal à socialiser et se fait doucement sa place parmi les gens déjà présents. La blonde passe bien près de ne pas reconnaître celui de qu’elle était venue chercher et que de simples coups de rasoirs à transformer complètement. Ce n’est toutefois pas son visage mis à nu qui la surprend le plus, mais bien le rire qu’elle parvient à intercepter. Instantanément, Alice se sent sourire.

« Je ne me souvenais même plus de ton rire… »
Il était parti si brusquement et n’était revenu que lorsque les choses avaient déjà commencées à déraper. Elle ne comprend toujours pas pourquoi il est parti ainsi, lui en veut légèrement pour le mal que cela à fait à Charlie et sa famille, mais aussi parce qu’elle trouve dommage qu’ils en soient limités à vraiment apprendre à se connaître dans un tel monde. « Non pas encore, mais je ne comptais pas tarder à y aller alors je te suis. »

Puis franchissant les derniers pas qui la séparait de lui, elle venait passer délicatement le dos des doigts de sa main droite contre la joue fraîchement rasée de l’homme. Alice ne peut s’empêcher de se dire qu’il est encore plus séduisant sans tous ses poils indisciplinés qui masque cette mâchoire si carrée et masculine et ses lèvres.

« Aussi bizarre que de te voir sans ta fourrure. »

Alice retire sa main et s’éloigne, cherchant ainsi également à prendre ses distances sur le trouble qui l'envahit de plus en plus et sur lequel elle refuse de mettre le moindre mot. La cafétéria se trouve au bout de quelques couloirs et à sa plus agréable surprise, est géré au mieux qu’il est possible. La jolie jeune femme en charge de la cuisine dont elle ne parvient jamais à se rappeler le prénom fait véritablement des merveilles avec le peu qu’elle a sous la main.

« On m’a dit qu’aujourd’hui il y a du chili végétarien au programme… Tout ça me semble tellement irréel. »


Elle se plait bien ici, même si elle tente de garder les pieds sur terre et de ne pas s'enthousiasmer puisqu’elle sait très bien que tout peut lui être arraché à chaque instant.

« Tu parviens à être plus à l’aise ? En tout cas… j’ai cru voir que oui. »

_________________
♥:
 
Revenir en haut Aller en bas

Kaniel Castellan
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Why do you care so much about her ? W98Cvs

Ancien métier : Journaliste, Envoyé-Spécial du Gouvernement.
Statut civil : Célibataire.
Lieu de naissance : Kelowna.

Messages : 97
Inscription : 10/12/2018
Crédits : signy
Célébrité : Jon Bernthal

Why do you care so much about her ? X0TurS60 / 500 / 50Why do you care so much about her ? BR2xH0t

Why do you care so much about her ? DQEbQJ20 / 500 / 50Why do you care so much about her ? GxoDpmC

Why do you care so much about her ? Hu1erU70 / 500 / 50Why do you care so much about her ? LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Why do you care so much about her ? Empty
30.07.19 13:42
La remarque sur le rire de Kaniel le fait doucement sourire mais ça le peine aussi de l’intérieur. Car il n’a jamais été très souriant, ni un homme à rire aux éclats. Mais lorsqu’ils étaient tous dans cette maison de famille, avant l’explosion, il s’était bien mieux que jamais dans sa vie. Ces temps lui manquent, sa famille lui manque, mais voir Alice en sécurité dans cet endroit suffit à le faire se relâcher un peu après ces longs mois de survie solitaires. Même s’il n’arrive pas complètement à se sentir en sécurité ; tous les gamins autour ont bien trop besoin du savoir et de la protection des adultes. Lui qui n’a jamais été très accueillant, se retrouve à la fois redevable et protecteur pour eux.

Le contact des doigts d’Alice sur sa peau l’effraie à bien des manières. Parce qu’il n’avait plus l’habitude de sentir quelque chose venir le toucher de si près. Parce qu’il n’avait pas ressenti ne serait-ce qu’une faible caresse venant d’une femme depuis trop longtemps. Surtout parce que c’est Alice qui l’a caressé ainsi. Alors, il y a eu ce regard perdu et cette distance qui s’installe dès qu’elle s’est écartée de lui. La cafétéria est bruyante, mais pas suffisamment pour lui faire oublier les mots d’Alice. Ce rire naissant et cette barbe qui disparaît ne surprend pas que lui, ni-même les gens qu’il peut croiser. Et ça le fait sourire bien qu’il ne le fasse pas voir au reste du monde. Parce qu’il est aussi honteux d’avoir senti son coeur manquer un battement lorsqu’elle l’a touché du revère de ses doigts. Un toucher subtile, rapide, mais qui l’a électrisé son corps comme ses sentiments.

“ - On m’a dit qu’aujourd’hui il y a du chili végétarien au programme… Tout ça me semble tellement irréel.” Elle ajoute, comme si elle voulait se rassurer qu’elle vivait bien les mêmes choses que lui.
“ - Quoi qu’il arrive, il sera meilleur que le dernier que j’ai mangé.” Dit-il de sa voix rauque qui pourtant n’a rien de désagréable ou de menaçant. Le sourire au coin de ses lèvres -visibles, montre bien qu’il est sur le point de laisser s’échapper un trait d’humour. “ En conserve. Je cherche encore les légumes dedans, pour te dire.”

Un vieux souvenir du temps où il portait encore sa caméra sur son épaule pour filmer ses compères. Bien avant qu’il ne soit kidnappé et que le monde ne cesse de tourner. Il se souvient de ce goût qui n’avait rien de bon, ou de mauvais. Quelque chose de neutre qui, au final, donne encore moins envie d’être avalé. Et pourtant, ils l’avaient tous fait pour les soit-disant protéines apportés. Plus pour faire taire leurs estomacs, Kaniel en avait toujours plaisanté avec ses amis. Mais se laisser découvrir n’est pas quelque chose qu’il fait souvent. Pourtant, avec Alice, il semble s’ouvrir plus facilement. C’est encore mieux depuis qu’ils sont arrivés ici ; cet endroit, l’hôpital, est peut-être ce qui lui manquait pour retrouver un peu de la joie de vivre et pour faire tomber la carapace qu’il porte constamment.

“ - Tu parviens à être plus à l’aise ? En tout cas… j’ai cru voir que oui.”
“ - Ces gens…” Dit-il plus bas comme s’il voulait se cacher, alors qu’il ne fait que prendre les aliments proposés, dans une file d’êtres humains qui n’ont rien de menaçants. “ ils sont jeunes… “ C’est tout ce qu’il trouve à dire alors que d’un mouvement de tête il essaye de contrôler le sourire qui se loge sur ses lèvres. “ C’est pas possible de rester sérieux avec eux.”

Ce n’est que lorsqu’ils arrivent à la petite table où ils vont prendre ce repas, étrange comme tous les premiers qu’ils ont eu ici, que Kaniel s'apprête à dire autre chose sur ces fameux gens. Il ne connaît pas tous les visages, mais au loin il a repéré celui du sourd qui a toujours une connerie à faire. A dire. Plus loin il voit la fille qui s’occupe de la cafétéria, et dans son dos, il a cru entendre la voix de Terrence. Est-ce que c’est la présence de ce nouvel ami, qui lui fait penser que les choses sont bonnes, ici ? Rester dans cet endroit n’est pas un problème. Partir est inenvisageable.

“ - Ces gens ont besoin de nous…” C’est ce qu’il dit, et ce qu’il pense, quand son regard est plongé dans celui d’Alice. “ C’est sécurisé ici… suffisamment pour qu’on puisse penser à autre chose. Tu sembles bien aussi, Alice…” Il prononce son prénom avec un telle énergie que c’est comme la mettre sur un piédestal. “ C’est ça qui m’aide à m’adapter…”
Revenir en haut Aller en bas

Alice Castellan
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Why do you care so much about her ? Tumblr_pg94wpWI9v1qada28o6_500

Ancien métier : Ancienne infirmière, propriétaire d'un vignoble légué par ses parents.
Statut civil : Mariée à un homme merveilleux, le coeur oscillant pour un autre tout aussi honorable.
Lieu de naissance : Kelowna

Why do you care so much about her ? Tumblr_p88pfj5YVg1tpauoco1_r1_250

Messages : 136
Inscription : 11/11/2018
Crédits : praimfaya (ava)
Célébrité : Deborah Ann Woll

Why do you care so much about her ? X0TurS622 / 5022 / 50Why do you care so much about her ? BR2xH0t

Why do you care so much about her ? DQEbQJ226 / 5026 / 50Why do you care so much about her ? GxoDpmC

Why do you care so much about her ? Hu1erU720 / 5020 / 50Why do you care so much about her ? LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Why do you care so much about her ? Empty
21.10.19 14:33
Les sourcils de la jeune femme s'étaient haussés un moment, parce qu'elle a tendance à oublié à quel point ce mode de vie si rustique était celui de Kaniel bien avant d'être le sien. Que pendant qu'elle profitait du vignoble et de tout le luxe qu'offrait l'ouest canadien, il était à l'autre bout du monde dans des circonstances encore plus horribles que ce qu'ils vivent aujourd'hui.

« Tu sais quoi ? » Cet éclat si particulier illumine son regard comme à chaque fois où une idée lui traverse l'esprit. « Ça risque de prendre du temps, mais tôt ou tard je te servirai un plat d'homard grillé... ou du moins de quelque chose qui s'en approche. » Un plat qu'elle pouvait se venter de particulièrement bien maîtriser, l'ayant cuisiné si souvent pour Charlie... Savaient-ils qu'il partageait également ce point commun ? « Avec l'une des bonnes bouteilles qu'il doit rester au vignoble. » Rêver que tout ça soit possible lui faisait du bien, surtout depuis qu'ils étaient en sécurité entre les murs de l'hôpital. « Enfin, tant que c'est pas un chateauneuf »

Elle n'avait pu s'empêcher de rire doucement de cette éternelle tiraillerie qui perdurait depuis longtemps entre Charlie et elle. Les gens vivant à l'hôpital sont si attachants qu'elle ne peut que rêver que celui qu'elle a épousé à également fait de telles rencontres. Reportant son entière attention vers Kaniel, elle hoche la tête. Il a raison, ils peuvent être utiles ici avec ses survivants, leurs apporter autant qu'ils leurs apportent également.

« Oui... Je me sens à ma place ici. »
Son sourire devient plus tendre alors qu'elle se perd dans son regard. « Tu t'adaptes pourtant bien mieux que moi.... Mais c'est vrai que c'est plus facile de s'adapter à moi qu'à toi. » Alice se mordille la langue, lui adressant une petite grimace. « Tu peux leurs apporter tellement... J'espère que tu les laisseras te connaître comme moi je te connais.  »

Elle ne pourrait être plus sincère et maintenant qu'ils sont ici ensemble, elle est ravie de pouvoir retrouver d'autres des facettes de sa personnalité dont le monde extérieur l'a privé. Le chili dans son assiette disparaît rapidement, comme si elle craignait que tout ça disparaisse si elle prenait son temps.

« D'ailleurs... cet hôpital n'a aucun secret pour moi si à un moment tu as envie d'aller faire un tour. Je ne peux peut-être pas être au vignoble, mais j'ai de beaux souvenirs ici. »


Elle n'y avait pas travaillé si longtemps, mais son passé d'infirmière lui était tout de même très important. Elle se sentait à la maison ici.

« Tu crois aux fantômes ? »

_________________
♥:
 
Revenir en haut Aller en bas

Kaniel Castellan
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Why do you care so much about her ? W98Cvs

Ancien métier : Journaliste, Envoyé-Spécial du Gouvernement.
Statut civil : Célibataire.
Lieu de naissance : Kelowna.

Messages : 97
Inscription : 10/12/2018
Crédits : signy
Célébrité : Jon Bernthal

Why do you care so much about her ? X0TurS60 / 500 / 50Why do you care so much about her ? BR2xH0t

Why do you care so much about her ? DQEbQJ20 / 500 / 50Why do you care so much about her ? GxoDpmC

Why do you care so much about her ? Hu1erU70 / 500 / 50Why do you care so much about her ? LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Why do you care so much about her ? Empty
09.11.19 7:55
La promesse d’Alice de lui préparer du homard grillé lui donne le sourire, l’oeil pétillant d’une lueur nouvelle. Ancienne en réalité ; le plaisir est quelque chose qu’il n’a pas prit le temps d’avoir depuis tant de temps. Son plat favori, voilà une éternité qu’il n’a pas eu ce fameux goût en bouche. La dernière fois, il le partageait avec Charlie, et ce souvenir remonte bien avant la mort de leur mère.

” - Avec l'une des bonnes bouteilles qu'il doit rester au vignoble.” Il aime l’entendre parler de cet endroit. Le plaisir qu’elle prend à s’en souvenir est contagieux. ” Enfin, tant que c'est pas un chateauneuf.”
” - Tu sais que je ne fais pas la différence ?”

Qu’il avait répondu en rigolant légèrement. Kaniel n’est pas un grand dégustateur de vin, d’alcool, en général. Il n’aurait pas fait la différence entre un grand cru et une merde de supérette. Tout ce qu’il recherchait lorsqu’il regardait au fond d’un verre d’alcool, c’est l’effet que ça allait lui faire. Et ça a toujours fonctionné comme ça le devrait, pour lui. Comme tout semble fonctionner ici, d’après les dire d’Alice. Il n’avait pu s’empêcher de lever les yeux au ciel avec un très faible sourire -surement visible uniquement pour elle, lorsqu’elle a clairement dit être plus facile à vivre que lui. Son regard n’avait ensuite pu se détacher de celui d’Alice, d’une façon presque étrange qu’il a été obligé de briser en détournant la tête vers son assiette. Un silence qu’il aurait voulu briser de ses mots, mais Kaniel est connu pour ne pas ouvrir la bouche d’un millimètre lorsqu’il est important d’entendre sa voix.

Kaniel, il aurait voulu dire que jamais il ne voudrait être connu des autres, comme elle le connaît lui. Parce qu’ils sont de la famille, tous les deux. Parce qu’ils ont partagé bien plus qu’un lieu de vie dans un monde apocalyptique. Mais son amour lui a interdit de prononcer le moindre mot. L’amour qu’il porte à Charlie est toujours aussi puissant, que avoir envisagé de lui dire ces mots lui fait mal.

” - C’est vrai…” Souffle-t-il en reposant sa fourchette à l’endroit où elle était avant qu’il ne mange avec. Kaniel a encore l’habitude de compartimenter, de tout ranger à sa place comme s’il ne voulait rien oublier au moment où ils partiraient à la va-vite pour survivre. ” J’avais oublié que tu avais bossé ici.” Il hausse les épaules, pose ses coudes sur la table pour y prendre appui, comme si la fatigue se faisait déjà sentir. ” Ca te fait pas trop bizarre ?”
” - Tu crois aux fantômes ?
” - Absolument pas.” Qu’il répond avec un léger rire qui montre la surprise qu’il a face à cette nouvelle question, qu’il a pour toute réponse aux siennes. ” J’aime me dire qu’une fois que les gens sont morts… ils sont en paix. Encore plus maintenant, tu vois ?”

La vérité du monde qui les entoure a toujours cette épée fatale qui tranche tous les petits moments de bonheur qu’ils peuvent avoir. Survivre est difficile, mais à l’hôpital, ils doivent tous les deux réapprendre à vivre. Kaniel aurait pensé que ce serait plus difficile pour lui, la société n’a jamais vraiment été son pêcher mignon. A l’intérieur de ces murs barricadés, les choses sont différentes.

” - Pourquoi ?” Il poursuit, Kaniel, s’approchant un peu plus d’Alice en se penchant au dessus de la table. Un sourire en coin des lèvres, comme s’il cherchait à connaître les idées de la blonde avant qu’elle n’ait prononcé le moindre mot. ” Tu vas me dire, que tu en as vu un dans un couloir ?”
Revenir en haut Aller en bas

Alice Castellan
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Why do you care so much about her ? Tumblr_pg94wpWI9v1qada28o6_500

Ancien métier : Ancienne infirmière, propriétaire d'un vignoble légué par ses parents.
Statut civil : Mariée à un homme merveilleux, le coeur oscillant pour un autre tout aussi honorable.
Lieu de naissance : Kelowna

Why do you care so much about her ? Tumblr_p88pfj5YVg1tpauoco1_r1_250

Messages : 136
Inscription : 11/11/2018
Crédits : praimfaya (ava)
Célébrité : Deborah Ann Woll

Why do you care so much about her ? X0TurS622 / 5022 / 50Why do you care so much about her ? BR2xH0t

Why do you care so much about her ? DQEbQJ226 / 5026 / 50Why do you care so much about her ? GxoDpmC

Why do you care so much about her ? Hu1erU720 / 5020 / 50Why do you care so much about her ? LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Why do you care so much about her ? Empty
24.02.20 16:10
Peut-être est-ce sentiment d’être à la maison qui l’habite ou encore le bien que cela lui fait de voir Kaniel dans cet état, mais Alice a envie de s’amuser un peu. De lui faire découvrir cette parcelle de sa vie. Si sa réponse l’a fait d’abord sourire à pleine dent, ce dernier se fade lorsqu’ils les ramènent tous les deux à la réalité. Approchant rapidement sa main de lui, elle vient poser un de ses doigts contre ses lèvres, lui ordonnant ainsi tendrement de se taire.

« Il n’y a pas de maintenant d’accord, pas pour quelques heures. Tu peux me le promettre ? »

Elle obtient sa réponse lorsqu’il avance à son tour sa tête vers elle. Un sourire malicieux se dessinait sur ses lèvres dès l’instant où elle voit les siennes s’étirer.

« Ne te moque pas… tu pourrais les mettre en colère. »


Amusée, elle lui fait un clin d’oeil et se lève, tendant la main vers lui.

« Allez viens…c’est l’heure de la visite fantôme. »


De sa main libre, Alice s’assurait d’avoir une arme avec elle puisque même si elle voulait oublier ce qui se passe dehors, elle n’était pas pour autant suicidaire. Enroulant ses doigts dans les siens, elle profitait des effets de ce simple contact jusqu’à ce qu’il se lève et qu’elle ne doive laisser filer sa main à regret. Rejoignant l’entrée principale, elle quittait la zone refaite par le Lyssa Squad en direction de la partie peu explorée de l'hôpital. Elle savait qu’ils n’y trouveraient rien car tous le nécessaire avait déjà été pris, mais de toute façon, elle était à la chasse au souvenir et ça, personne ne pouvait les prendre. Alors qu’ils arpentent l’un des couloirs abandonné de l’étage, Alice ne peut s’empêcher de le voir tel qu’il était autrefois. S'arrêtant devant l'ascenseur, elle le désignait d’un mouvement de tête.

« C’est là que j’ai provoqué ma première rencontre avec un fantôme. Et ne te moques pas, c’est vrai. »

Pendant longtemps, Alice a eu la chair de poule en songeant à cette histoire, mais aujourd’hui elle aimerait retrouver l’époque ou c’était les esprits des morts et non les morts eux mêmes qui l'effrayait.

« J’étais employée depuis quelques jours seulement et je devais apporter le corps d’un pauvre homme à la morgue. Il y avait un stagiaire avec moi qui semblait très mal supporter cette proximité avec un cadavre et j’ai fais une blague horriblement de mauvais goût. Que tu ne sauras pas d’ailleurs, sauf si tu m’avoues un gênant secret avant. »

Alice avait rapidement eu honte de ce qu’elle avait fait… encore plus une fois la nuit venue.

« Nous étions à court d’effectif cette nuit là et je n’avais que quelques heures avant mon deuxième quart de travail alors je suis restée dormir ici. Je me suis réveillée en sursaut avec ce même pauvre homme au pied de mon lit qui me regardait sans parler, mais je pouvais voir cette colère dans son regard… je lui a demandé pardon et il est disparu. J’ai retenu la leçon et depuis… je crois aux fantômes.»

La partie sérieuse de la visite allait être de courte durée, mais bien qu’elle avait raconté cette histoire avec une certaine légèreté, elle était loin de l’être. Ce moment avait véritablement eu un impact pour elle et…

« C’est la première fois que je raconte cette histoire. »


_________________
♥:
 
Revenir en haut Aller en bas

Kaniel Castellan
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Why do you care so much about her ? W98Cvs

Ancien métier : Journaliste, Envoyé-Spécial du Gouvernement.
Statut civil : Célibataire.
Lieu de naissance : Kelowna.

Messages : 97
Inscription : 10/12/2018
Crédits : signy
Célébrité : Jon Bernthal

Why do you care so much about her ? X0TurS60 / 500 / 50Why do you care so much about her ? BR2xH0t

Why do you care so much about her ? DQEbQJ20 / 500 / 50Why do you care so much about her ? GxoDpmC

Why do you care so much about her ? Hu1erU70 / 500 / 50Why do you care so much about her ? LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Why do you care so much about her ? Empty
29.02.20 17:52
Le fait qu’Alice se sente mieux dans cet endroit aide considérablement les choses. Mais les gestes tendres qu’elle a envers lui ne sont pas des pansements sur ses maux. Au contraire. Que ce soit son doigt sur les lèvres de Kaniel, ou leurs doigts qui s’attrapent pour se relâcher, tout est un supplice qui lui demande beaucoup de concentration. L’amour qu’il éprouve pour cette femme n’a rien de ressemblant avec des sentiments banals d’être humain. Le respect qu’il éprouve pour Alice est bien plus grand que celui de quiconque envers elle. Envers n’importe qui d’autre d’ailleur. Tout comme ce qu’il éprouve pour son frère. C’est le respect, et l’amour, qui l’a forcé tout ce temps à rester distant.

” - C’est là que j’ai provoqué ma première rencontre avec un fantôme. Et ne te moques pas, c’est vrai.”

Si Kaniel sourit c’est parce qu’il la trouve attendrissante dans sa façon d’agir. Dans son naturel et sa manière de partager les choses. De voir le monde comme elle le voit. Il voudrait tant pouvoir en faire de même. Mais Kaniel ne se moquera pas, car lui-même a des fantômes devant ses yeux. Depuis de nombreuses années. Depuis qu'il est entré dans l’armée et qu’il a tué pour la première fois un homme. Depuis ce jour-là, Kaniel est hanté par toutes les personnes dont il a pu prendre la vie au cours de la sienne. Que ce soit pour les bonnes, ou les mauvaises raisons. Kaniel n’a jamais voulu faire de mal à quelqu’un, et même s’il en a été capable pour se défendre, ça laisse des regrets.

Il écoute son histoire en regardant ce qu’elle décrit. Avoir un aspect visuel de la chose, même dans cette partie sombre de l’hôpital, c’est primordial pour correctement se mettre dans l’ambiance. Et s’il rit légèrement à cause du secret qu’elle tente d’extirper en échange de cette blague déplacée, Kaniel ne peut pas s’empêcher de poser sur elle des yeux d’un homme amoureux. Un peu trop. De celui qui voudrait tout connaître de sa vie dans les moindres détails. Kaniel est désireux de retrouver son frère, mais plus les jours passent, plus il apprend à connaître Alice, plus il sent son amour grandir. Il n’aurait qu’une envie, c’est l’embrasser ici pour lui laisser un souvenir plus agréable de l’endroit.

” - C’est la première fois que je raconte cette histoire…” Par cette simple phrase, elle fait disparaître la jalousie naissante chez Kaniel, envers Charlie, pour avoir connu la moindre chose d’elle.
” - Tu dis ça pour que je te raconte un truc, hein ?” Kaniel se sent obligé de plaisanter -pour ne pas faire autre chose. Pour se détendre lui-même, plus que pour la faire rire. ” Je vois ce que tu veux dire… on a tous notre manière de gérer les morts.”

Il hausse les épaules en détournant son regard d’Alice pour regarder l'ascenseur dont elle parle. A l’intérieur, elle y voit quelque chose que lui-même ne peut voir. Pourtant, ça le plonge dans ses propres souvenirs. Sa main se lève pour se poser sur le mur ; elle glisse, comme s’il cherchait à reconnaître la fraîcheur des portes de l’ascenseur. Un véritable contraste avec ses propres souvenirs.

” - Même s’ils échappent à ma vision… je continue à les entendre.” Ce secret n’a rien de gênant pour lui, Kaniel a simplement du mal à s’ouvrir en général. Les choses sont pourtant bien moins difficiles avec Alice ; c’est ce qui rend leur relation compliquée à gérer pour lui. ” C’est comme s’ils étaient toujours là. Peu importe où on va.”

Lorsqu’il détourne ses yeux de l’ascenseur pour regarder la blonde, Kaniel se contente de sourire. Il hausse de nouveau les épaules avant d’ajouter, pour détendre l’atmosphère comme s’il savait réellement le faire : ” Mais j’ai dis que je croyais pas aux fantômes.”. Il préfère simplement relativiser. Vivre avec sans en avoir peur. D’une manière où d’une autre, Kaniel est content de se souvenir de tous ceux qu’il a pu abattre dans sa vie ; ça lui permet de pouvoir vivre avec.

” - Si t’as travaillé ici… t’avais surement un bureau, non ?” Dit-il en sachant très bien qu’elle aurait pu partager un bureau commun avec plusieurs autres membres de son service. ” Et tu pourras me raconter ce que t’as pu lui dire pour le mettre dans cet état.”

Il plaisante parce qu’il aurait simplement eu envie de passer sa main dans les cheveux d’Alice, contre sa joue, pour lui faire ressentir à quel point il est compatissant. A quel point il veut être l’épaule sur laquelle elle peut se confier. Mais il se retient, s’oblige à penser plus fort à Charlie pour le retrouver. C’est sa manière à lui de garder le contrôle alors qu’il se sent atteindre le bord du précipice. Kaniel ne sera pas capable de retenir ses sentiments encore bien plus longtemps.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

à propos
sac à dos


Why do you care so much about her ? Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Why do you care so much about her ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead :: Kelowna & Beyond :: Downtown :: General Hospital-
Sauter vers: