AccueilAccueil  Discord  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -34%
Perforateur burineur SDS+ MAKITA DHR202RM1J avec ...
Voir le deal
295.99 €


 

 Somebody that I used to know - Khaaleb



Scarlet Russo
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Somebody that I used to know - Khaaleb Tumblr_o7gt0h7Qay1uhlcf6o7_250

Ancien métier : Arnaqueuse, voleuse... emmerdeuse.
Occupation : Membre du conseil.
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Détroit, Usa.



Messages : 109
Inscription : 04/03/2019
Crédits : Loudsilence & tumblr.
Célébrité : Suki Waterhouse

Somebody that I used to know - Khaaleb X0TurS625 / 5025 / 50Somebody that I used to know - Khaaleb BR2xH0t

Somebody that I used to know - Khaaleb DQEbQJ227 / 5027 / 50Somebody that I used to know - Khaaleb GxoDpmC

Somebody that I used to know - Khaaleb Hu1erU720 / 5020 / 50Somebody that I used to know - Khaaleb LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Somebody that I used to know - Khaaleb Empty
01.07.19 14:50
Somebody that I used to know

   Khaaleb & Scarlet

   

 Plus leur ennemi gagnait en puissance et en possession et plus la situation de Highgate devenait périlleuse. Sa communauté  était forte, bien organisée et nombreuses, mais l’avantage qu’ils avaient contre eux ne cessait de s’amincir et Scarlet n’avait pas l’intention de les laisser prendre le dessus. Contrairement à bien des gens, la blonde n’avait absolument aucun scrupul à jouer la carte de la violence si c’était la direction qu’ils souhaitaient prendre. Leur attitude ne l'impressionne pas, mais avant de songer à une façon de les atteindre en premier, elle devait s’assurer de leur supériorité en cas de riposte. Ce défi lui importait, au point tel où elle avait pilé par-dessus sa crainte des virulents pour quitter l’enceinte de Highgate et se diriger vers les montagnes après avoir fait par de son itinéraire aux siens. Elle ne demandait à personne de l'accompagner, mais ne les empêchait pas de faire pareille dans une autre zone de recherche que la sienne. Protéger des gens quand elle avait un tel objectif derrière la tête lui était impossible, elle savait que si elle devait choisir entre de nombreuses armes pour protéger la communauté ou un civil, elle n'hésitera pas un seul instant à prendre les armes. Elle refusait toutefois de se placer dans une telle situation et se dégageait de toute responsabilité.

Chercher à garder un certain contrôle sur les limites physique provoquées par la prothèse remplaçant la jambe en moins, Scarlet prit l’une des voitures de la communauté et parcourut les routes qui la menait vers l’une des nombreuses montagne. La stationnant lorsque la conduite devenait impraticable, elle s'assure de la camoufler dans une section de la fôret de laquelle elle pourrait la ressortir afin d’être certaine de ne pas se la faire voler, puis elle parcourait les diverses chemins menant à des chalets qu’elle fouillait à la recherche de tout ce qui pouvait leur être utile pendant ce conflit. Elle ne pouvait se vanter d’avoir une cagnotte intéressante lorsque son attention fut attirée par un virulent coincé dans un piège. L’appel du matériel de chasse lui tire un sourire et sans plus attendre, elle prend la direction du chalet qui se trouve assez prêt. Scarlet porte la plus grande des attentions afin de ne pas finir comme l’horreur qu’elle vient tout juste de coincée et être blessée par un piège. Consciencieuse, elle atteint avec succès sa destination et le charmant chalet qui apparaît sous ses yeux est loin de la décevoir. Ce n’est pas la beauté des lieux qui la pousse à sourire, mais les poissons séchés qu’elle aperçoit et la peau tanée d’un cervidé qu’elle ne peut pas reconnaître. Elle ne saurait dire depuis combien de temps tout ça est là, mais elle est confiante qu’il soit abandonné. De toute façon, quand bien même il était habité, elle était certaine d’en avoir plus besoin que cette personne.

S’abaissant, elle débloquez le verrou de la porte grâce au petit kit de crochetage dont elle ne se séparait jamais puis, poussait prudemment le porte.  La pièce principale n’était pas particulièrement rempli, mais tout était en ordre et cette constatation lui assurait presque automatiquement de belles découvertes car le chalet n’avait pas dû être pillé. Le chalet sentait bon le bois, mais elle ne voulait pas s’y éterniser. Elle commençait alors à faire le tour de chaque pièce, cherchant l’endroit où les armes et le matériel de chasse serait conservé. La cuisine lui faisait envie et silencieusement, elle se promit d’aller voir si quelque chose à se mettre sous la dent se trouvait dans les armoires. Fouillant un peu partout, elle ne se limitait pas uniquement à ce qui pouvait également lui servir d'arme et qui jusqu'à maintenant s'avérait infructueux, mais prenait aussi tout ce qui pouvait s'avérer utile. De retour au premier étage, elle remarquait ce qui ressemblait à un hachette posée près du bord de la porte, s'en approchant, elle s'en emparait et appréciait directement la facilité avec laquelle elle se maniait. De toute évidence, elle risquait fortement de vouloir s'en servir. La gardant en main, elle se tournait vers la cuisine espérant y dénicher quoi que ce soit qui ne soit pas périmé. Concentré à la tâche et ne craignait pas de se faire démasquer par qui que ce soit, ni les conséquences que cela pourrait avoir, elle attrapa une conserve contenant des mais miniature. Il y avait si longtemps qu'elle n'en avait pas dégusté. Prenant cette hachette si particulière, elle fut confiante d'y arriver sans trop de problème. La conserve posée sur une petite table très jolie qu'elle risquait fortement d’abîmer, elle aurait tenté son révolutionnaire ouvre boîte si un bruit derrière elle ne l'avait pas forcé à oublier son estomac pour se retourner en direction du bruit. D'un mouvement vif, elle se tourne, prête à planter la hache dans le crâne de son opportun s'il s'avère menaçant, mais elle s'immobilise et fronce les sourcils. Bien que de le voir dans de telles circonstances à quelque chose d'irréel, mais elle sait qu'il est bel et bien là.

« Khaaleb... »

Une part d'elle est heureuse de le retrouver, une autre est méfiante et prête à réagir s'il n'a plus rien de l'homme qui l'as autrefois sauvé des positions risquées dans laquelle elle se mettait délibérément.Elle aurait pu croire qu'il s'agissait simplement d'une coïncidence, mais cet endroit lui ressemblait bien trop pour que ça en soit une. Scarlet attend simplement, consciente que sa réaction à son intrusion orientera le déroulement de ces retrouvailles inhabituelles.

   
Revenir en haut Aller en bas

Khaaleb Talarion
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Somebody that I used to know - Khaaleb 1564648549-khaaleb

Ancien métier : Garde forestier
Occupation : Chasse, pêche, expéditions
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Réserve de Kánesatake, Québec

Somebody that I used to know - Khaaleb Tumblr_pitvtrYs5P1w85r9qo9_250

Messages : 269
Inscription : 20/04/2019
Crédits : Homemade
Célébrité : Jason Momoa

Somebody that I used to know - Khaaleb X0TurS632 / 5032 / 50Somebody that I used to know - Khaaleb BR2xH0t

Somebody that I used to know - Khaaleb DQEbQJ224 / 5024 / 50Somebody that I used to know - Khaaleb GxoDpmC

Somebody that I used to know - Khaaleb Hu1erU733 / 5033 / 50Somebody that I used to know - Khaaleb LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Somebody that I used to know - Khaaleb Empty
04.07.19 16:54
Somebody I used to know...

   Scar et Khaal

   



D'un geste précis maintes fois répétés, Khaaleb noua la ficelle qu'il avait entre les doigts et replaça le collet à sa place. Attaché à une branche souple mais solide, il dissimula la cordelette et son nœud coulant sous quelques feuilles mortes et un peu de terre. Avec de la chance, il y trouverait dès le lendemain une nouvelle prise. Satisfait de son travail, l'ancien garde forestier récupéra son couteau qu'il remit dans son étui attaché à sa ceinture et attrapa par les oreilles le jeune lièvre qui s'était pris au piège plus tôt dans la journée. La belle saison revenant, les prises se faisaient plus nombreuses, ce qui annonçait la fin de la disette hivernale. Après ses années à patrouiller dans les forêts, mais aussi grâce à cette année passée à l'extérieur, le jeune homme n'avait pas de mal à trouver sa nourriture dans cet environnement sauvage, mais il fallait avouer qu'il était heureux que les beaux jours reviennent. Car avec eux revenaient aussi les fruits et les autres plantes, ce qui permettait de varier un peu plus ses repas.
Aujourd'hui allait d'ailleurs être un jour de fête, car en plus du lièvre, il avait trouvé quelques asperges sauvages dans les sous-bois. Il avait d'ailleurs bien repéré l'endroit, et comptait bien y retourner rapidement pour en cueillir d'avantage afin d'en apporter à ses amis de la Lyssa. Les semaines passants, le grand brun avait gardé un contact régulier avec cette communauté où vivait toujours son frère Terry et il leur rendait toujours visite, afin de prendre des nouvelles mais aussi dans le but de partager avec eux le fruit de ses chasses et de ses cueillettes. Ces petits gestes lui donnaient l'impression de servir à quelque chose, ce qui était un sentiment auquel il avait reprit goût. Passant une corde autour des oreilles de l'animal, il le fixa à sa ceinture, et reprenant son arc en main, le trappeur prit le chemin du retour.
Depuis qu'il était revenu vivre dans la forêt, Khaaleb retrouvait une sorte de quiétude apaisante qu'il n'avait plus ressentit depuis longtemps. Bien entendu, les images du corps sans vie de Leslie le hantait toujours, mais il savait que sa nièce n'aurait pas voulu qu'il reste à dépérir.
D'un pas rapide, silencieux entre les arbres, il avançait vers le chalet qu'il avait réinvestit après des mois d'absence. Les pièges qu'il avait installé avec Terry tout autour de sa propriété le tenaient pour le moment plutôt bien à l'écart des virulents, mais il se demandait s'il n'allait pas essayer d'en mettre de nouveaux en place, afin d'éloigner les vivants. Alors qu'il pensait à de nouvelles installations, il entendit un raclement guttural caractéristique à quelques mètres devant lui. Dans un soupir, il constata qu'un des pièges avait réussit à stopper un rôdeur. Ils n'étaient pas si nombreux que ça de ce côté si de Kelowna. Il lui arrivait même de passer des jours sans en voir, mais fort était de constater qu'il en attrapait aussi bien que des lièvres. Tirant son couteau en silex, le grand brun s'approcha prudemment de la créature qui était maintenu ventre à terre et planta la lame dans son crâne mou. Quelques mois plus tôt, ce geste aurait eu tôt fait de lui couper l’appétit, mais aujourd'hui, c'était devenu si habituel qu'il n'y prêtait même plus attention. Il y avait de quoi en perdre la raison, mais Khaaleb savait qu'il valait mieux ne pas voir en ces virulents les humains qu'ils avaient été autrefois. Ces monstres là étaient déjà morts de toute façon, ce n'était que de leur rendre service que de les achever.
Attrapant les pieds du rôdeur pour le dégager, le trappeur le tira sur plusieurs mètres afin de l'écarter du piège mais surtout de sa maison. Il ne voulait pas que des cadavre pourrissant viennent contaminer le sol autour de sa propriété. Une fois que ce fut fait, il remit en place le piège et se dirigea vers le chalet.
L'habitation, au centre d'une petite clairière, avait retrouvé avec un peu de travail le charme qu'elle avait avant son départ. Il avait fabriqué de nouvelles choses, comme des bacs dans lesquels il faisait pousser des légumes, carottes, radis, salades, qui grandissaient à vue d’œil. Après s'être soigneusement lavé les mains dans le petit cours d'eau qui longeait le chalet, Khaaleb alla cueillir trois gros radis qui semblaient matures et monta les quelques marches du perron, pensant déjà au repas à venir. Mais alors qu'il sortait la clef, il se rendit compte que la porte d'entrée était légèrement entrouverte. Fronçant les sourcils, l'ancien garde forestier se demanda s'il avait pu oublier de la fermer, comme un réflexe de la vie d'avant où il ne la verrouillait jamais. Mais à bien y réfléchir, il se voyait encore tourner la clef dans la serrure. Peut être que Terry était passé et l'attendait à l'intérieur, mais l'absence de moto devant la maison lui fit chasser cette idée de la tête. Non. Il y avait quelqu'un d'autre chez lui.
Un bruit se fit entendre à l'intérieur.
Posant sa main sur le manche en os de son arme, il poussa doucement la porte en bois et entra dans le séjour faiblement éclairé.

Là, postée devant une boite de conserve qu'elle semblait décidée à ouvrir, se tenait une jeune femme qui le dévisageait, son propre tomahawk à la main. Ce ne furent pas sa carrure ni ses cheveux blonds qui firent écho dans sa mémoire, mais plutôt l'expression sauvage et farouche sur son visage. Immédiatement, sans entendre qu'elle prononçait son nom, il reconnut en elle la jeune femme qu'il avait autrefois rencontré à l'occasion d'un stage d'escalade. A l'époque, Scarlet était une véritable tête brûlée qui semblait décidé à tout faire pour précipiter sa rencontre avec la faucheuse. Plus d'une fois, alors même qu'ils étaient encadrés par des formateurs, s'était-elle mise en situation de danger inutilement et plus d'une fois il avait du lui porter secours pour lui éviter le pire. Ce comportement qu'il avait dans un premier temps jugé comme l'expression qu'une grande immaturité s'était révélé bien plus complexe que ça.
Mais une chose était sure, Scarlet Russo était bien la dernière personne sur laquelle le grand brun s'était attendu à tomber.

« Scarlet ?? » Fit-il par articuler. Le choc de ces retrouvailles impromptues le laissait presque muet. Mais assez vite, la joie de retrouver cette personne, une personne vivante, l'envahit. Le monde était désormais constitué de tant d'horreurs qu'il fallait se délecter de ces instants de répits. Un immense sourire étira ses lèvres dans un expression qu'il n'avait plus eu depuis des semaines. Chose incroyable, un rire s'échappa même de sa gorge, un rire fort et puissant, joyeux. « Mais... putain j'y crois pas c'est toi !!?? c'est vraiment toi ??!! Mais comment c'est possible !! » Les deux jeunes gens ne s'étaient pas vu depuis des années, ce qui rendait le fait de la voir apparaître chez lui encore plus irréaliste. S'approchant d'elle, ignorant l'arme qu'elle avait en main, il l'entoura de ses immenses bras et la serra contre lui, la soulevant littéralement de terre, riant aux éclats.
   
   
   
Revenir en haut Aller en bas

Scarlet Russo
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Somebody that I used to know - Khaaleb Tumblr_o7gt0h7Qay1uhlcf6o7_250

Ancien métier : Arnaqueuse, voleuse... emmerdeuse.
Occupation : Membre du conseil.
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Détroit, Usa.



Messages : 109
Inscription : 04/03/2019
Crédits : Loudsilence & tumblr.
Célébrité : Suki Waterhouse

Somebody that I used to know - Khaaleb X0TurS625 / 5025 / 50Somebody that I used to know - Khaaleb BR2xH0t

Somebody that I used to know - Khaaleb DQEbQJ227 / 5027 / 50Somebody that I used to know - Khaaleb GxoDpmC

Somebody that I used to know - Khaaleb Hu1erU720 / 5020 / 50Somebody that I used to know - Khaaleb LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Somebody that I used to know - Khaaleb Empty
16.09.19 12:29
Somebody that I used to know

   
Khaaleb & Scarlet

   
La hachette toujours fermement tenue par ses mains, elle guettait avec attention la réaction de Khaaleb lorsqu’il la reconnu. Elle n’avait aucune envie de lui faire du mal, mais s’il la poussait à le faire elle ne comptait pas hésiter. Son instinct de survie avait toujours fonctionné de cette façon et dans ce monde, il était devenu encore plus aiguisé. L’un des sourcils de la blonde se fronçait en l’entendant rire, cherchant à comprendre pourquoi il avait une telle réaction. Elle cernait mal ses propres émotions alors celle des autres étaient un véritable mystère. C’est en conservant son expression pleine d’incompréhension qu’elle le vit s’approcher d’elle avec un immense sourire sur le visage. Les bras toujours levés et tenant l’arme, la grimace qui déformait son visage ne fit que s’agrandir lorsque Khaaleb la prit dans ses bras. Baissant les bras, gardant la hachette dans sa main droite, mais plus en position d’attaque, elle tapotait le dos du colosse avec une maladresse certaine. Cette même mains fini bien rapidement par tenir avec plus de conviction le corps de l’homme, non pas parce qu’elle se sentait à l’aise, mais bien parce qu’elle ne pouvait désormais plus toucher sol.

« Oh tu sais, depuis que les zombies existent, plus rien ne me surprend. »

Elle savait que le terme zombie était souvent déploré, car cette infection n’avait rien à voir avec les créatures halloweenesque qui sortait du sol sacré des cimetières, mais elle assumait pour sa part ce qualificatif. Malgré son malaise avec les démonstrations amicales et affectives, Scarlet ne pouvait s’empêcher d’être heureuse de croiser sa route. Elle l’appréciait sincèrement, même si elle avait sa propre façon de le montrer. Quand enfin il la déposa contre le sol, elle se recula de quelques pas, venant poser l’arme qui devait lui appartenir sur la table la plus près d’elle.

« Tu vis vraiment ici ? »

L’endroit n’avait pas l’air habité à l’exception de quelques petites choses. Personne d’autre ne semblait y vivre, mais elle demeurait attentive aux bruits extérieurs qu’elle pourrait éventuellement percevoir.

« C’est cool de te voir. »

Elle avait beau avoir l'intonation de Régina George dans lolita malgré moi, elle était néanmoins sincère et il n’était pas si fréquent de l’entendre dire ce genre de chose. Prenant la canne de conserve comme si en faisant ça, elle ne venait pas piger dans les provisions peut-être limitées de l’homme, elle parvenait enfin à l’ouvrir et ne se gênait pas pour se servir avec ses doigts.

« Alors… qu’est-ce que tu deviens ?  »


C’était ça qu’il fallait dire non ?

 

   
Revenir en haut Aller en bas

Khaaleb Talarion
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Somebody that I used to know - Khaaleb 1564648549-khaaleb

Ancien métier : Garde forestier
Occupation : Chasse, pêche, expéditions
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Réserve de Kánesatake, Québec

Somebody that I used to know - Khaaleb Tumblr_pitvtrYs5P1w85r9qo9_250

Messages : 269
Inscription : 20/04/2019
Crédits : Homemade
Célébrité : Jason Momoa

Somebody that I used to know - Khaaleb X0TurS632 / 5032 / 50Somebody that I used to know - Khaaleb BR2xH0t

Somebody that I used to know - Khaaleb DQEbQJ224 / 5024 / 50Somebody that I used to know - Khaaleb GxoDpmC

Somebody that I used to know - Khaaleb Hu1erU733 / 5033 / 50Somebody that I used to know - Khaaleb LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Somebody that I used to know - Khaaleb Empty
18.09.19 9:13
Somebody I used to know...

   Scar et Khaal

   


Reposant la jeune femme au sol, Khaaleb ne parvenait pas à enlever ce sourire de ses lèvres. Ce sentiment de joie était trop souvent absent de sa vie pour qu'il le chasse si vite arrivé. Il était bien décidé à en profiter et à le savourer. Après toutes les épreuves qu'il avait traversé, après la perte de sa nièce, retomber ainsi sur une vieille connaissance qui, si elle semblait encore un peu farouche, paraissait être néanmoins en bonne santé, était un cadeau inestimable. Le grand brun ne pensait pas qu'il croiserait personne de ses anciens amis en revenant à Kelowna, mais ce matin lui apportait la preuve qu'il s'était trompé et qu'il restait encore des gens en vie dans toute cette apocalypse.

Toujours souriant, l'ancien garde forestier observa avec une émotion à peine dissimulée la blonde s'écarter de lui le regard fuyant. Il savait que ce genre d'effusion mettait Scarlet mal à l'aise, mais sur le moment, il l'avait tout bonnement oublié, trop heureux pour penser aux sentiments contradictoires que son amie avait toujours eu du mal à analyser. La jeune femme était une personnalité complexe qu'il avait appris à cerner avec le temps, mais qu'il peinait encore à comprendre totalement.
Se rapprochant de la grande table en bois qui séparait l'espace cuisine du reste du séjour, il la vit reposer son tomahawk qui jusque là était serré dans ses mains frêles. Enfin frêle, comparées à ses pattes d'ours bien sur. D'un mouvement d'épaule, il se défit de la pelisse qui lui couvrait le dos et la posa sur le dossier d'une chaise.

« Et oui, j'vis ici... » Dit-il en jetant un coup d’œil sur le reste du chalet. « Enfin je vivais ici... J'ai pas mal bougé ces derniers temps... je suis revenu il y a pas longtemps. C'est pour ça que c'est encore eum... un peu le bordel.»
Comme pour appuyer ce qu'il venait de dire, le géant montra d'un geste la pièce qui s'ouvrait devant eux. Si l'endroit avait été plus ou moins rangé depuis qu'il était revenu y vivre, on était encore très loin du confort que le chalet pouvait présenter quelques mois plus tôt. Les pillages et le fait d'avoir été laissé à l'abandon pendant tout longtemps avait rendu les lieux quelque peu inhospitaliés. Mais c'était quelque chose à laquelle Khaaleb s'employait. Ça avait l'avantage de lui occuper l'esprit. Retirant arc et carquois, il les posa à côté de sa hache sur la table avant d'en faire le tour et de se diriger vers une bassine d'eau propre qui tenait lieu d'évier. Ramenant les mains l'une contre l'autre en forme de coupe, il les plongea dans l'eau et les remonta pour s'éclabousser le visage. Frottant avec vigueur ses yeux et ses joues mal rasées (enfin pas rasées du tout), il s'ébroua comme un animal mouillé et retourna la tête vers son amie en l'entendant dire qu'elle était contente de le voir. Cette phrase, aussi surprenante qu'elle pouvait être dans la bouche de Scar, fit sourire le trappeur encore plus qu'avant. Ce genre de démonstration d'affection était rare chez la blondinette, et bien que dites parfois avec maladresse, il savait les apprécier à leur juste valeur. Attrapant un torchon, il s'essuya le visage et se retourna vers son interlocutrice, un peu plus présentable qu'avant.


Constatant qu'elle ne s'était pas gênée pour se servir dans ses réserves de nourriture, Khaaleb haussa les sourcils, amusé de voir son amie manger le contenu de la conserve à même le contenant avec les doigts. Puis contournant la table, il alla remettre deux bûches dans le feu qu'il raviva. C'est qu'il faisait encore froid à l'extérieur, et mieux valait de ne pas lésiner sur le chauffage.
Accroupi devant la cheminée, regardant les flammes lécher l'écorce des morceaux de bois, il fallut une nouvelle question de Scar pour que son sourire diminue. Le grand brun n'était pas très fière de la façon dont il avait tourné le dos à la Lyssa et à son frère, mais rester à l'hôpital n'était plus une option. Plus maintenant en tout cas. Alors, qu'est ce qu'il devenait ? Et bien pas grand chose dernièrement, hormis une sorte d'ermite qui se coupait de ce qu'il restait du monde.


« Oh tu sais... comme tout le monde. J'essaye de tenir chaque jour un jour de plus... »
Finit-il par dire en haussant les épaules, essayant de mettre une pointe d'humour dans sa voix qui pourtant en étant dépourvue. Une fois qu'il fut assuré que le feu avait repris, l'amérindien revint vers son amie, et après avoir récupéré lui-même un bol de baies sauvages (c'est que ça donnait faim de voir les autres manger), il s'installa en face de la blonde.


« Et toi...comment est ce que t'es arrivée ici ? Dans le coin jveux dire...pas chez moi... T'es toute seule ou jdois m'attendre à voir débarquer du monde ? »


   
   
   
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

à propos
sac à dos


Somebody that I used to know - Khaaleb Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Somebody that I used to know - Khaaleb
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead :: Kelowna & Beyond :: Beyond-
Sauter vers: