AccueilAccueil  Discord  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-36%
Le deal à ne pas rater :
Nike Air Max 270 React – Chaussure pour Homme
102 € 160 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -44%
Compresseur digital programmable Michelin 12V – ...
Voir le deal
44.99 €


 

 Rêves insurmontables d'une famille unie.



Tobias Whitemort
I did what i had to do.

à propos
sac à dos
Rêves insurmontables d'une famille unie. 1524401748-final

Ancien métier : Aucun, simple père au foyer.
Occupation : Sbire de Seth, spécialisé dans le déplacement de groupes et de hordes de virulents. /!\ sous haute surveillance après une première trahison.
Statut civil : Veuf, sa femme est morte au début de l'apocalypse. Il est amoureux d'une de celle qu'il devrait considérer comme des ennemis. [tobessee♥]
Lieu de naissance : Montréal.

Messages : 437
Inscription : 17/04/2018
Crédits : ExpectoPatronum28.
Célébrité : Austin Amelio

Rêves insurmontables d'une famille unie. X0TurS630 / 5030 / 50Rêves insurmontables d'une famille unie. BR2xH0t

Rêves insurmontables d'une famille unie. DQEbQJ227 / 5027 / 50Rêves insurmontables d'une famille unie. GxoDpmC

Rêves insurmontables d'une famille unie. Hu1erU723 / 5023 / 50Rêves insurmontables d'une famille unie. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Rêves insurmontables d'une famille unie. Empty
02.08.19 7:33
Tobias, comme le soleil, s’est levé tôt ce jour-là. Il était dehors, en train de fumer sa première cigarette, lorsqu’il a vu les rayons du soleil monter sur les murs de l’aéroport encore endormi. Son coeur battait lentement, presque paisiblement, alors que le reste de son corps était déjà tendu comme de la pierre à la simple et vague idée de ce qui allait se passer par la suite.

Le jour-j est arrivé. Et ce n’est pas parce que c’est le meilleur jour, ou le meilleur moment pour aller jusqu’à Highgate en toute sécurité. C’est parce qu’il a prit cette balle, Tobias, qu’il voit une ouverture à son plan branlant. Uniquement parce qu’avoir pris cette balle l’a remis dans de bonnes conditions ; suffisamment bonnes pour tenter de faire disparaître ses gamines de l’enfer qui se déroule ici.

La longue cendre tombe, elle part avec une brise de vent qui déboulait à ce moment là. Une dernière taffe sur sa cigarette -qui lui brûle les lèvres, et Tobias lâche le mégot. Sans l’écraser sous la semelle de sa chaussure -pour une des rares fois- il a fait demi-tour de ce balcon extérieur où il regardait la nature comme si elle était magnifique, attirante ; il est rentré à l’intérieur de l’aéroport dans un seul but. De ses petits yeux alertes, Tobias cherche la moindre trace de vie en cette heure matinale. Six-heure n’a pas encore sonné ; la plupart des gens dorment encore et finiront par se lever dans peu de temps. La marge d’erreur qu’il a n’est pas bien grande ; pourtant, dans la logique, c’est dans ces heures que quelqu’un partirait pour s’enfuir sans se faire prendre. C’est maintenant qu’ils doivent agir, qu’ils doivent partir pour que personne ne se rendent compte que leur fuite.

Le plan est simple ; emmener les filles à Highgate.
Revenir, prétendre être parti à leur recherche.
Enterrer un corps qui n’est pas celui de sa fille.

De retour devant la porte de ses quartiers, Tobias a jeté un coup d’oeil à droit, et à gauche du couloir. Il a tourné la clé, est entré à l’intérieur puisque personne n’a croisé sa route. Et lorsque la porte fut refermée derrière lui, Tobias a regardé les deux lits où devraient être endormies les filles. Quelques secondes, bien trop longues car il n’a pas de temps à perdre. Puis il s’est tout de suite tourné vers l’armoire où son sac à dos est déjà préparé ; il le sort de sa cachette, l’ouvre une dernière fois pour vériter que tout est à l’intérieur. Gourde pleine, lampe de poche, l’essence à briquet, son Duck tape, des sangles, la paire de jumelle prise aux protecteurs, et le sweat à capuche de Tennessee. La hachette est accrochée au sac, pendant que son arme à feu est rangée à sa ceinture. D’un mouvement sec il referme le sac, comme il clôt ses paupières. Une profonde inspiration.

C’est Alyssa qu’il est venu voir la première. La lever du lit, sans lui expliquer. Dans un silence que même lui ne prend pas la peine d’utiliser d’habitude. Puis, il s’est tourné vers l’endroit où reposait encore Dixie pour enlever la couverture qui la recouvrait. Ce n’est que lorsque les deux filles -certainement dans l’incompréhension ou justement, la certitude que quelque chose va arriver, sont redressées qu’il ose prendre la parole. A voix basse, comme s’il avait peur que les murs aient des oreilles. Son regard sérieux démontre que le jour-j est arrivé.

“ - C’est le moment…” Il parle. Enfin, son coeur se met à s'accélérer comme s’il comprenait seulement que maintenant l’importance de la situation. “ on y va maintenant.”

Son coeur manque un battement. Il croise le regard d’Alyssa et dans celui-ci, la jeune femme est-il capable de ressentir que tout repose sur elle ? Il a besoin de les voir s’activer ; s’habiller, récupérer leurs sacs qui doivent déjà être prêts, cachés dans un coin de la pièce avec tout ce qu’elles doivent, ce qu’elles veulent emmener. Est-ce qu’il a mal de les faire partir comme ça ? Non, mais Tobias a peur. Alyssa avait raison ; tout dans ce plan est foireux. Puis, il regarde Dixie et son regard est complètement différent. Est-ce parce qu’il n’a pas été capable de lui dire toute la vérité ? S’il était persuadé que les laisser là-bas, seules, était la meilleure option, ce jour-j lui fait ressentir l’appréhension, la peur, la colère de se séparer de ses princesses. Mais Tobias de doit pas flancher. Il ne peut pas le faire, parce que les filles ne peuvent pas rester ici non plus.

“ - Tu te souviens, du trou dans le grillage ?” Demande-t-il en direction de Dixie. Ce même trou où il l’avait fait sortir une fois, il y a bien trop longtemps. “ C’est par là que vous allez sortir. “

Son coeur manqua un nouveau battement. Visible, car sa paupière a sursauté à la fin de sa phrase. Il sait qu’ils ne peuvent pas sortir tous les trois de l’aéroport ; les filles vont devoir le rejoindre à un endroit plus loin. Ce n’est que le début du périple, et ils vont déjà devoir se séparer. Sortir de l’aéroport est certainement un des moments les plus dangereux de cette histoire.

_________________
la perfection de 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas

Dixie Whitemort
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Rêves insurmontables d'une famille unie. Cyq0

Ancien métier : Simple écolière dont les préoccupations n'étaient guère celles d'aujourd'hui.
Occupation : Elle qui se proclame plus qu’une enfant devra bientôt endosser des responsabilités. Elle a toujours voulu faire ça pour sa famille, mais son âme d’enfant se refuse de vouloir obéir à un endroit qu’elle n’apprécie pas davantage que son petit orteil.
Statut civil : Orpheline de mère, mais entourée de personnes fiables qui constituent sa nouvelle famille. À son âge, les garçons sont encore source de mystères.
Lieu de naissance : Elle est née aux alentours de Montréal et vivait dans une maison éloignée de cette grande ville de quelques heures.

Rêves insurmontables d'une famille unie. Iehm

Messages : 314
Inscription : 22/07/2019
Crédits : Scénario (@Robz) | Avatar (SneakySkunk) | Gifs (Google) | Signature (Astra)
Célébrité : Dakota Fanning

Rêves insurmontables d'une famille unie. X0TurS617 / 5017 / 50Rêves insurmontables d'une famille unie. BR2xH0t

Rêves insurmontables d'une famille unie. DQEbQJ218 / 5018 / 50Rêves insurmontables d'une famille unie. GxoDpmC

Rêves insurmontables d'une famille unie. Hu1erU711 / 5011 / 50Rêves insurmontables d'une famille unie. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Rêves insurmontables d'une famille unie. Empty
03.08.19 2:34
Le père quitte d'abord la pièce. Le grincement d’une porte qu’on referme subtilement réveille la plus jeune qui n'hésite pas à quitter son propre lit. Il est un peu tôt pour que son père veuille commencer sa journée. Aussitôt, elle se demande s’il n'est pas de nouveau en mission, se demande si - cette fois - il reviendra. Dixie enroule dès lors la poignée de ses doigts, cherchant à l’ouvrir. Verrouillée. Son père ne souhaite pas les voir se promener dans les couloirs? Cela aurait-il un lien avec l’idée d’Alyssa de fuir ou encore le fait que Dixie a mentionné qu’une personne l'invitait à partir? Des précautions carcérales. Mais cette porte verrouillée indique à la jeune Whitemort que son père reviendra pour mettre fin à cet enfermement, donc elle retourne au lit sans savoir où il est parti vagabonder.

Ses yeux s’ouvrent vaguement lorsque la clé s’enfonce dans la serrure.

Chaque fois que Tobias ouvre la porte, dernièrement, Dixie ressent une pointe de culpabilité ; surprise, perdue dans ses pensées, elle retient son souffle. Sans parler, elle écoute. L’homme s’active. Aussitôt, la gamine se demande pourquoi son père s’attarde dans cette pièce plutôt que d’aller commencer ses nombreuses tâches interminables. Des bruits de froissement. Des objets qui s’entassent. Des messes basses ; elle entend son père réveiller doucement Alyssa. Le coeur de Dixie s’emballe, car elle devine que le grand jour est arrivé : ils vont quitter l'aéroport. Définitivement, elle espère. Des battements de coeur à la fois excités et angoissés. Voilà longtemps que les aventures ne font plus partie de son quotidien. Les premiers mois, elle survivait aux côtés de Tobias et de Alyssa, mais la routine est rapidement devenue désagréable dans cette communauté. La prochaine communauté sera également jugée par son oeil attentif. C’est à son tour d’être levée, puisqu’elle était déjà réveillée. C’est l’heure.

Elle se prépare activement, mais silencieusement, prenant grand soin de ne pas oublier le talkie déposé dans un tiroir récemment.

Une première séparation en perspective. Elle hoche la tête, se souvient de cette ouverture dans la clôture. Elle cherche dans les yeux de son père des réponses qu’elle ne trouve pas. Pour cette raison, elle se retient de le prendre dans ses bras. Ils devront chacun accomplir leur bout de chemin. Détournant les yeux, elle enfile son sac. Elle a confiance en Alyssa.

*      *      *

- L’ouverture était ici… souffle Dixie à l'attention de sa soeur.

Le chemin que les filles ont pris, contrairement à leur père, semblait plus simple à emprunter, plus discret également. Dès le moment où Dixie prend conscience que l’ouverture a été réparée, elle oublie d’un coup tout le chemin qu’elles viennent de parcourir, entre leur départ de la chambre, leurs déplacements dans les couloirs, pour arriver à cette sortie inexistante. À ce stade, Tobias doit déjà être en chemin vers le point de rencontre s’il n’a rencontré aucun souci en cours de route. Trop haut à escalader. Trop long pour creuser sous. Déjà trop de temps s’est écoulé. Les gens vont bientôt se lever. Et les gardes de nuit ne tarderont pas à faire leur dernière ronde pour entrer dormir. Elles doivent impérativement trouver une solution à cette première embûche. Malgré une forte intelligence pour son âge, Dixie n'a pas réponse à tout. Trop de retard inquiétera Tobias qui risque de faire des erreurs.

- Est-ce qu'il avait l'intention de nous suivre jusque là-bas?

La question est subite, étrangement trop calme malgré la panique qui monte de ne savoir quel chemin prendre, mais germe dans sa petite tête blonde depuis sa discussion en tête-à-tête avec son père. Dixie veut une réponse avant de poursuivre la quête ; longuement, elle confronte sa soeur de son regard ébloui par le soleil de plus en plus flamboyant à mesure qu'il s'élève dans l'horizon. Dixie a besoin de savoir s'il est nécessaire de franchir ce grillage ou si cette longue fuite sera infructueuse. La plus jeune est butée, freinée par la colère qu'elle pourrait ressentir si son père les abandonne. C'est sa façon à elle de contourner le sentiment d'angoisse dû au fait qu'elle ne s'attendait pas à un obstacle si tôt sur le parcours... Elle aurait dû prendre son père dans ses bras une dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas

Alyssa Andrare
Love is blind

à propos
sac à dos
Rêves insurmontables d'une famille unie. Tumblr_pkn8yrCj6y1uobp3fo4_400

Ancien métier : Etudiante en pharmacologie
Occupation : Soignante
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Zihuatanejo, Mexique

Rêves insurmontables d'une famille unie. Tumblr_pkn8yrCj6y1uobp3fo5_400

Messages : 105
Inscription : 13/04/2019
Crédits : Avatar: PresleyCah / Gif: Tumblr impossible de me rappeler qui.
Célébrité : Rosa Salazar

Rêves insurmontables d'une famille unie. X0TurS613 / 5013 / 50Rêves insurmontables d'une famille unie. BR2xH0t

Rêves insurmontables d'une famille unie. DQEbQJ228 / 5028 / 50Rêves insurmontables d'une famille unie. GxoDpmC

Rêves insurmontables d'une famille unie. Hu1erU712 / 5012 / 50Rêves insurmontables d'une famille unie. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Rêves insurmontables d'une famille unie. Empty
15.08.19 18:17
Alyssa rêvait de la mer, comme presque chaque nuit. C'était un rêve récurrent dont le déroulé changeait chaque fois. La seule chose qui revenait tout le temps, c'était la présence de la mer. Son inconscient ne lui laissait jamais oublier la mer, en la faisant surgir à chaque fois dans ses rêves. Elle marchait sur une plage sans fin où semblait résonner le bruit de l'eau. Il n'y avait rien d'autres que le sable sous ses pieds et la houle qui venait les effleurer. L'air était chargé des embruns. Elle avait presque l'impression qu'elle pourrait goûter au sel de la mer si elle le voulait vraiment. Cependant, avant qu'elle ne puisse faire le moindre geste, le rêve s'étiola comme une écharpe qu'on aurait trop tirée et elle se réveilla dans sa chambre de l'aéroport, qu'elle partageait avec sa sœur de cœur. Elle cligne des yeux, car le retour à la réalité ne se fait pas s'en peine. Si le paysage de plage dans son rêve semblait infini, il était pourtant une vision de paradis qu'elle n'arrivait jamais à oublier. C'était parfois un tel dépit que de se réveiller dans l'aéroport froid et gris. Pourtant, aujourd'hui n'était pas comme les autres jours. C'était Tobias qui l'avait réveillé de son sommeil, dans un silence assourdissant tant il semblait incongru. Ce fut ce qu'il fallait à Alyssa pour se redresser dans son lit. Quelque chose se préparait, autrement Tobias ne serait pas aussi formelle. Il semblait qu'il était l'heure ! Un frisson la parcourut. La plage de sable doré lui semblait bien loin à présent. Elle repoussa les couvertures et se mit debout tandis qu'il allait réveiller Dixie qui se leva en silence. L'atmosphère était lourde de ce qu'ils se préparaient à faire. Seul Tobias vient rompre le silence en leur annonçant qu'il était temps de partir. Ils vont devoir quitter l'aéroport et partir en direction de la communauté de Highgate, où ils devront se séparer. Alyssa sentait son cœur battre fort.

Elle croisa le regard de Tobias et leur dernière conversation lui revient en mémoire dans un flash. La mexicaine sentit à nouveau la peur l'étreindre, mais elle tenta de ne pas laisser ce sentiment l'envahir de trop. Il faut qu'elle soit forte ! Tout le monde se préparait en silence et le plus rapidement possible. Alyssa avait tant imaginé partir à Highgate, mais aucune de ses prédictions ne s'étaient réalisése telles qu'elle les avait imaginées. La réalité était si différente de ces chimères. Elle le voyait bien à présent. Elle aurait voulu avoir un peu plus de temps pour graver quelques images en tête, mais ce n'était pas possible. Il fallait se dépêcher. Cela ne serait pas facile de quitter l'aéroport sans se faire voir. Alyssa en savait quelque chose : quand elle avait cru être sortit sans encombre du bâtiment, il s'était avéré que c'était entièrement faux. Tout pouvait capoter et les conséquences seraient désastreuses. Alyssa avait appris par Tobias que Seth, le chef des protecteurs, n'était plus si certain de sa loyauté et qu'il doutait à présent de lui. Nul doute que si leur plan ne réussissait pas, cela finirait pas atteindre les oreilles du leader des Protecteurs et la sentence serait dure et douloureuse. Alyssa préféra chasser ses peurs pour ne pas se laisser dévorer par elles. Mieux valait imaginer que tout ceci se terminerait bien. Elle allait s'accrocher à ce que lui avait raconté Tobias. Il suffisait d'y croire pour que cela arrive. Tobias fit référence à un trou dans le grillage en s'adressant à Dixie. Apparemment, c'était par ce chemin qu'elles allaient s'enfuir discrètement. Cette dernière répondit par un hochement de tête, tandis qu'Alyssa essayait tout simplement de repousser ses idées noires pour se concentrer sur ce qui les attendait.

Dixie la conduisit à l'endroit et c'est la première fois que Alyssa découvrait cet endroit. En tout cas, elle n'en avait pas le moindre souvenir si un jour elle avait dû le croiser. Dixie lui montra l'endroit dans un souffle et la jeune femme ne peut que simplement hocher la tête. C'était discret mais simple. De toute évidence, ce n'était pas la première fois que Dixie l'empruntait. Malheureusement, le trou n'est plus ouvert et il semblait que l'endroit était finalement connu puisqu'il avait été rebouché. Ce n'est pas une bonne chose ! Jusqu'à présent tout semblait se dérouler selon le plan, mais cet imprévu marque le début des embûches. Alyssa essaie de réfléchir à une solution, mais pour le moment il n'y avait que du flou dans sa tête. N'importe quoi peut arriver maintenant. Il faudrait qu'une illumination leur vienne en tête, mais pour le moment les deux filles sont prises de court. Alors que Alyssa tente de trouver une idée tout en essayant de ne pas imaginer le pire, entre les gardes de nuits, la situation de Tobias et les pires cauchemars, Dixie la prit par surprise en lui posant une question à laquelle elle ne s'attendait pas. Elle la fixait du regard et Alyssa ne sait d'abord comment répondre. Tobias lui avait affirmé qu'il lui parlerait de tout, même si cela serait dans une version plus édulcoré encore que celle qu'il lui avait donnée. L'avait-il fait ? Alyssa avait la sensation d'être tiraillé par le besoin de tout avouer à sa sœur par amour et sa volonté de ne pas trahir la promesse qu'elle avait faite à Tobias pour la même raison.

« Je ne sais pas ce qu'il t'a dit. » Elle soupira. « Je vais probablement aller à l'encontre de… Je ne sais vraiment.. Que dire... Ce dont je suis certaine c'est qu'il nous accompagne, il me l'a dit et il te l'a dit c'est sûr. On doit trouver un autre moyen de sortir pour le rejoindre. Le reste n'a pas d'importance pour le moment. Ce qui compte c'est d'éviter de tomber sur les autres Protecteurs. »

Elle n'avait pas pu se résoudre à trop en dire, mais elle espérait que Dixie comprendrait. Il serait toujours temps d'affronter cela dehors. Alyssa préférait d'abord mettre davantage de distance entre elles et l'aéroport. Ce n'était peut-être pas les paroles de réconfort que sa jeune sœur d’adoption attendait et Alyssa avait déjà des remords. Elle savait cependant que le plus important était de les mettre à l’abri loin de l’aéroport. Il fallait trouver une autre solution. Elle pourrait toujours réconforter Dixie plus tard et avoir le temps de le faire correctement.

« Il y a bien un autre chemin pour sortir. Le bâtiment à l’écart près de la piste d’atterrissage, celui que tout le monde évite à cause des virulents qui y sont à l’intérieur. Il y a un passage près de là. C’était sur les plans que Victoria et Esther ont trouvé. J’étais là. Peut-être qu’on devrait passer par là. Personne ne nous y verrait, mais le risque c’est de croiser les virulents. C’est un détour, mais on devrait essayer. Impossible de passer par ce trou qui n’est plus. » Proposa la jeune femme en réfléchissant à toute vitesse.

Tout d'un coup, elle sursauta, car elle entendait des bruits de pas qui s'approchaient dans leur direction. Elle plongea se colla au mur avec sa sœur de cœur et posa un doigt sur les lèvres pour lui montrer qu'il fallait se faire discret. Elle espérait que Tobias n'allait pas s'inquiéter de ne pas les voir arriver. Un sacré contre-temps se dessinait et elle espérait simplement que Dixie et elle ne se feraient pas remarquer par celui, celle ou ceux qui arrivaient.
Revenir en haut Aller en bas

Tobias Whitemort
I did what i had to do.

à propos
sac à dos
Rêves insurmontables d'une famille unie. 1524401748-final

Ancien métier : Aucun, simple père au foyer.
Occupation : Sbire de Seth, spécialisé dans le déplacement de groupes et de hordes de virulents. /!\ sous haute surveillance après une première trahison.
Statut civil : Veuf, sa femme est morte au début de l'apocalypse. Il est amoureux d'une de celle qu'il devrait considérer comme des ennemis. [tobessee♥]
Lieu de naissance : Montréal.

Messages : 437
Inscription : 17/04/2018
Crédits : ExpectoPatronum28.
Célébrité : Austin Amelio

Rêves insurmontables d'une famille unie. X0TurS630 / 5030 / 50Rêves insurmontables d'une famille unie. BR2xH0t

Rêves insurmontables d'une famille unie. DQEbQJ227 / 5027 / 50Rêves insurmontables d'une famille unie. GxoDpmC

Rêves insurmontables d'une famille unie. Hu1erU723 / 5023 / 50Rêves insurmontables d'une famille unie. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Rêves insurmontables d'une famille unie. Empty
25.08.19 9:57
Dès le début ils sont obligés de se séparer. C’est à s’arracher les cheveux, tout comme c’est à s’arracher le coeur de s’imaginer laisser ses filles en arrière. Pourtant, Tobias est sûr le point de le faire. Lorsqu’il est parti avec son sac à dos posé sur ses épaules, qu’il l’a jeté à l’intérieur de la voiture qu’il allait emprunter, son coeur battait déjà à s’en rompre la poitrine. Tobias, il n’a eu aucun mal à sortir. Depuis qu’il s’est prit une balle lors de l’assaut de l’avant-poste, on semble lui faire plus confiance qu’après la perte de sa testicule. Alors on lui a ouvert la grille pour partir en mission ; soit disant partir chercher un petit groupe qui est dans l’incapacité de faire le chemin inverse. S’il ne compte pas aller aider ces gens et qu’ils vont finir par crever tous seuls, sans l’aide de personne, Tobias se sert de cette excuse pour pouvoir accompagner ses filles à la terre promise.

Sa colonne vertébrale est parfaitement juxtaposée au poteau de l’ancienne circulation de la route. Il regarde à la fois la route et à la fois les arbres desquels les filles devraient sortir. Doivent sortir. Le moteur de la voiture a été coupé. Il n’y a pas de bruit autour ; aucun virulent à l’horizon qui pourrait le prendre de court. Et Tobias, il fume cette deuxième cigarette parce que l’attente est insupportable.
___________________________________________________

Les flocons de neige tombent en rafale, il n’y a plus aucune trace de ce qu’était la route avant que ce manteau blanc ne s’effondre sur Terre. Depuis des jours qu’on attendait de voir ça, à l’intérieur de la maison où le bois était déjà entassé pour réchauffer l’atmosphère. Un week-end parfait qui s’annonce à l’horizon ; des rires, des moments parfaits autour de repas encore trop calorique mais dont ils raffolent tous les trois. Avoir maman à la maison pouvait être rare ces derniers temps, alors en profiter était devenu important. Coincée par ce matelas blanc, elle n’a pas prit l’avion.

” - Et en bonhomme ?” Dixie avait toujours aimé faire des pâtisseries pour ses goûters. ” C’est bien les bonhommes.”
” - Tiens, il est là.”

De ses doigts il donne à sa fille l’emporte pièce qu’elle va pouvoir poser sur la pâte avant d’appuyer dessus pour découper la forme qu’elle souhaite. Tobias a toujours aimé partager des moments de complicités avec sa fille. La regarder grandir et découvrir le monde, la regarder devenir la personne qu’il souhaite voir. Il n’a jamais été trop laxiste avec cette princesse aux cheveux toujours parfaitement coiffés. Ses regards sévères en disaient bien plus long qu’il n’aurait pu le faire avec des mots. Pourtant, lorsqu’elle était enfant, Dixie avait bien plus de discussion avec son père.

” - Tu crois que maman va les aimer ?” Même si les discussions n’étaient pas bien intéressantes d’un point de vue intellectuel.
” - On devrait en faire plus alors,” Tobias avait récupéré le paquet de farine en disant ça, essuyant ses doigts sur le torchon accroché à sa ceinture. ” parce que moi, je compte tous les manger. Si tu compte en donner à maman, tu devrais te remettre au boulot.”
___________________________________________________

Toujours ses mots étaient accompagnés d’un sourire, d’une caresse. Ce jour-là, il a touché le bout du nez de sa fille pour y laisser une trace de farine. Ces souvenirs sont précieux, c’est ce à quoi il pense lorsqu’il se brûle les lèvres à cause du mégot de sa cigarette. Il lâche l’objet et l’écrase sous son pied. Regarde la montre à son poignet et soupire une nouvelle fois. Le temps est long. Tobias n’avait pas compté qu’elles mettraient si longtemps à atteindre le dit point. Mais il attend, se replonge dans un souvenir en imaginant qu’il n’a pas bien calculé le temps du trajet.
___________________________________________________

Il se souvient de la première fois où il a donné une arme à Alyssa. Ce fusil à pompe qu’elle maîtrise à merveille vue sa corpulence. Ca lui donne toujours autant le sourire de la voir avec une arme ; pas parce qu’il est le genre d’homme à prôner leur importance, mais parce qu’elle sait s’en servir pour se défendre. Ce jour-là, Tobias avait vu pour la première fois en elle cette confiance à toute épreuve. Il avait comprit que la vie de Dixie était entre bonnes mains dans celles d’Alyssa, et ça lui avait enlevé un poids. Sa couleur n’était pas importante ; seul le coeur battant dans cette poitrine d’adolescente le guidait vers l’espoir d’un futur meilleur. Ce jour-là, il a offert une première étreinte à la fille qui a sauvé cette enfant qui devient petit à petit une soeur de coeur pour elle.

” - Tu sais qu’on ira nul part sans toi, hein?” Qu’il avait dit, près de ce feu où Dixie s’était endormie et où les deux seuls encore éveillés se regardaient dans le blanc des yeux. ” Tu fais partie de la famille, au même titre qu’elle… t’es notre famille, Alyssa.”

Il n’aurait jamais pensé pouvoir dire ces mots et pourtant, Tobias les a prononcé de bon coeur et sans avoir de pincement à ce dernier. Parce qu’il a réussi à s’accrocher à cette jeune femme comme si elle était une des choses les plus importantes sur Terre. Maintes semaines après leur fuite de ce quartier privilégié, Tobias posait ses yeux sur Alyssa comme sur une des merveilles du monde.
___________________________________________________

De son sac à dos qu’il a récupéré à l’arrière de la voiture, Tobias a sorti le sweat à capuche sombre de Tennessee. C’est ce qui lui a permi s’attendre un peu plus longtemps. Il s’inquiète mais il a mal d’avoir emmené ces affaires alors qu’il n’en aura surement pas besoin. Tout pour faire croire au mensonge horrible qu’il n’abandonnera pas sa fille. Il n’a pas ce ressenti avec Alyssa car Tobias a pu discuter des choses concrètement avec elle. Elle avait raison ; Dixie n’acceptera jamais que Tobias reparte à l’aéroport en la laissant là-bas. Et lui, il ne s’imagine pas pouvoir faire autrement. Les mois enfermé dans le tiroir de Whitemort ont enlevé cette odeur particulière de Chiquita que le tissu avait au départ. Renifler ce vêtement l’a porté dans un souvenir bien différent.
___________________________________________________

” - Je ne suis pas à l’aise en sachant qu’ils sont dans la maison…”
” - Je sais…” Avait-il soupiré en caressant la joue de sa femme. Leurs lèvres se frôlaient comme pour se réconforter de tout ce malheur environnant. ” Mais tu connais ta fille…”
” - Lorsqu’elle a Martel en tête…”
” - Rien de l’arrête.”

Un de ces derniers moments d’attention et de fusion qu’ils ont connu. Une des dernières caresses qu’elle lui a offert. C’est sûrement pour ça que ce souvenir se mélange avec un autre. Tobias a beau voir la beauté de sa femme, l’imaginer avec précision, il ne peut empêcher la vision du sang, de ce crâne qu’il a du défoncer pour mettre en sécurité sa fille et Alyssa. Il revoit ces cheveux blonds emmêlés à ses doigts et à tout ce sang qui rend chaque mouvement glissant. Il revoit ses larmes et ressent toujours autant l’assaut de son coeur lorsqu’il y pense. Il le sent toujours se briser un peu plus quand ces images le prennent de court. Il a beau tenter de les fuir, il n’y parviendra jamais.
___________________________________________________

Prit dans ses pensées Tobias n’a pas fait attention au premier virulent qui s’est approché. N’a pas entendu ses râles, n’a réagit que lorsqu’il a pressenti un mouvement à ses côtés. Le père de famille a tout juste eu le temps d’attraper sa machette à sa ceinture pour faire tomber le monstre. Un sursaut de son coeur en entendant le corps s’affaler à terre, il ne s’y attarde pourtant pas. Retrouvant la réalité, Tobias regarde une nouvelle fois sa montre. Le temps d’attente est trop long. Son regard se pose sur les arbres face à lui, et il est déjà en train de s’en approcher pour les retrouver.

_________________
la perfection de 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas

Dixie Whitemort
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Rêves insurmontables d'une famille unie. Cyq0

Ancien métier : Simple écolière dont les préoccupations n'étaient guère celles d'aujourd'hui.
Occupation : Elle qui se proclame plus qu’une enfant devra bientôt endosser des responsabilités. Elle a toujours voulu faire ça pour sa famille, mais son âme d’enfant se refuse de vouloir obéir à un endroit qu’elle n’apprécie pas davantage que son petit orteil.
Statut civil : Orpheline de mère, mais entourée de personnes fiables qui constituent sa nouvelle famille. À son âge, les garçons sont encore source de mystères.
Lieu de naissance : Elle est née aux alentours de Montréal et vivait dans une maison éloignée de cette grande ville de quelques heures.

Rêves insurmontables d'une famille unie. Iehm

Messages : 314
Inscription : 22/07/2019
Crédits : Scénario (@Robz) | Avatar (SneakySkunk) | Gifs (Google) | Signature (Astra)
Célébrité : Dakota Fanning

Rêves insurmontables d'une famille unie. X0TurS617 / 5017 / 50Rêves insurmontables d'une famille unie. BR2xH0t

Rêves insurmontables d'une famille unie. DQEbQJ218 / 5018 / 50Rêves insurmontables d'une famille unie. GxoDpmC

Rêves insurmontables d'une famille unie. Hu1erU711 / 5011 / 50Rêves insurmontables d'une famille unie. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Rêves insurmontables d'une famille unie. Empty
25.08.19 21:46
J'espère que tu t'inquiètes de notre retard, papa. Quand j'ai posé la question à Alyssa, quand je lui ai demandé ce que tu comptais faire de nous, elle a répondu : « il nous accompagne ». Tu ne resteras pas avec nous, c'est aussi simple que ça. Alors, j'espère du plus profond de mon coeur que tu t'inquiètes de ne pas nous voir arriver. Parce que j'ai envie de ne jamais arriver, de rester ici ou de prendre un autre chemin. Des pensées révoltées.

Alyssa vient de plaquer la plus jeune contre le mur, l'incite à maintenir son immobilité, l'oblige à garder le silence. Elle tremble de colère, la gamine, même si elle retient intelligemment son volcan intérieur. Un volcan qui veut se déchaîner. Ce qu'elle assimile n'est pas agréable. Tobias va les abandonner, les laisser aux mains d'inconnus. Dixie a perdu sa mère, maintenant ce sera son père. Alyssa a perdu ses parents, maintenant ce sera son père de substitution.

- Je ne veux plus y aller, sa voix est à peine audible.

Les pas sont de plus en plus près.

Ce n'est pas le moment de bloquer, ce n'est pas le moment d'être une gamine. Elle est plus mature que ça! Mais la tristesse est plus forte, plus ombrageuse, plus démoniaque. Tant d'efforts sont demandés pour ne pas exploser : elle tape du pied d'une semelle silencieuse pour évacuer la tension, elle fixe le ciel pour ne pas laisser les larmes couler, elle se mort la lèvre pour ne pas exprimer ses pensées les plus sincères. À la maison, il était rare qu'elle se contienne, mais au moins elle avait la porte de sa chambre pour contenir le monstre, au moins elle avait son oreiller pour hurler dedans à plein poumon. Rien, présentement, pas même un trou pour se faufiler sous la clôture. La petite cherche tellement à ne pas ressentir la tristesse de l'abandon qu'elle pourrait presque entendre le son qu'émettent les rayons du soleil, les ondulations de la chaleur qui inonde ses yeux. Comme si c'était exagéré...

Les pas sont trop près. Si elles décidaient de s'élancer le long de cette clôture maintenant pour atteindre l'endroit désigné par Alyssa, elles se feraient repérer aussitôt. Que ferait un animal traqué si la bête le piste? Il ferait le mort, resterait silencieux, se cacherait. Une fois, Dixie a vu un animal feindre sa mort ; juste pour cette initiative, elle a demandé à son père s'ils pouvaient l'épargner.

- Ici.

Les doigts de la petite s'entremêlent à ceux de sa soeur de coeur. Le long du mur, une bouche d'aération à même le sol. Elle tient à peine contre le mur. En tirant dessus, elles peuvent s'y faufiler. Elles n'ont pas la carrure d'un homme, ce sera facile. Une fois la grille remise en place, une fois qu'elles sont à l'abri des regards, des ombres dansent devant la bouche. Des gardes longent le périmètre, mais ne s’aperçoivent pas de leur présence.

Dixie voudrait tant s'abotter la mission pour punir son père, mais Alyssa compte davantage à ses yeux, alors elle se laissera abandonner par papa. Il est tant pour elle d'entamer son ascension vers l'âge adulte et de se séparer de lui.

*      *      *

La nuit est tombée, mais elles ne sont jamais arrivées.
Où sont-elles?


*      *      *

- J'ai froid, Alyssa.

Ça fait une heure qu'elle se retient de le dire, parce que Dixie n'aime pas trop se montrer faible lorsqu'une mission est confiée. Mais le froid est mordant, doublé par le métal qui les englobe. Les nuits d'été sont souvent les pires, traîtresses, inadaptées à la chaleur étouffante du jour. Trop de contraste. Dixie a toujours détester l'été. Au moins, le froid de l'hivers reste le même, de jour comme de nuit. Une journée entière, coincée là, à garder le silence à cause des nombreux va-et-vient. Ses dents claquent. Elle est frêle. Ses lèvres sont bleutées. Son imperméable bleu marin, posé sur ses épaules, semble attirer la fraîcheur plus qu'il ne le repousse par sa texture. On y est presque, encore un peu.

C'est l'heure de suivre le plan de la plus vieille. Elles sortent de la cachette. La petite ose à peine lever les yeux vers le ciel, les étoiles dansent lorsqu'elle le fait. Ses muscles sont affreusement douloureux, coincés, glacés. Elle a envie d'uriner, elle a mal au ventre. Combien de temps survivra-t-elle au froid alors que la route pour atteindre papa semble si lointaine? Elle n'est plus fâchée, pas dans l'immédiat. Elle a froid surtout, voudrait que son père vienne la couvrir d'une couverture chaude comme il avait l'habitude de le faire avant d'aller au lit. Il passait toujours par sa chambre ; elle le savait, car elle gardait un œil entrouvert pour savourer cet instant si parfait. Mais ça... jamais plus il ne le fera.

- Le bâtiment à l’écart près de la piste d’atterrissage, cite Dixie selon les propos de la plus vieille ce matin ; elle n'a pas oublié, les a répété en boucle dans sa tête toute la journée pour ne pas oublier l'objectif.

C'est donc là qu'elles se dirigent, l'oeil aux aguets afin de ne pas se laisser surprendre par un virulent, ou deux, ou trois. Heureusement, les quelques gardes en poste sont faciles à éviter. Elles n'ont pas eu à refaire tout le chemin de la chambre à l'extérieur. Elles avancent, se faufilent, se dirigent vers cette bâtisse qui se dresse finalement. Un retard, certes, un détour, peu importe, elles ont franchi une nouvelle étape du parcours!

- Je n'entends rien, ils ont peut-être nettoyer la zone dans la journée.

Nous sommes en retard, papa. Est-ce que tu nous attends encore?

_________________
One life is all.
Whitemort family ☽Anyone can be a father, but it takes someone special to be a dad, and that's why I call you dad, because you are so special to me. You taught me the game and you taught me how to play it right.
Revenir en haut Aller en bas

Alyssa Andrare
Love is blind

à propos
sac à dos
Rêves insurmontables d'une famille unie. Tumblr_pkn8yrCj6y1uobp3fo4_400

Ancien métier : Etudiante en pharmacologie
Occupation : Soignante
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Zihuatanejo, Mexique

Rêves insurmontables d'une famille unie. Tumblr_pkn8yrCj6y1uobp3fo5_400

Messages : 105
Inscription : 13/04/2019
Crédits : Avatar: PresleyCah / Gif: Tumblr impossible de me rappeler qui.
Célébrité : Rosa Salazar

Rêves insurmontables d'une famille unie. X0TurS613 / 5013 / 50Rêves insurmontables d'une famille unie. BR2xH0t

Rêves insurmontables d'une famille unie. DQEbQJ228 / 5028 / 50Rêves insurmontables d'une famille unie. GxoDpmC

Rêves insurmontables d'une famille unie. Hu1erU712 / 5012 / 50Rêves insurmontables d'une famille unie. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Rêves insurmontables d'une famille unie. Empty
22.09.19 11:41
Alyssa sentait qu'elle n'avait pas trop assuré pour rassurer Dixie sur les intentions de Tobias concernant leur arrivée à Highgate. Elle aurait bien voulu être plus honnête, mais elle n'y était pas arrivé, car elle était tenue par la promesse qu'elle avait faite à Tobias de toute faire pour que Dixie viennent avec elle à Highgate, en sachant pertinemment qu'il ne pourrait pas les rejoindre tout de suite avec elles. Elle aurait pu essayer de mieux le cacher, mais elle n'aimait pas mentir à ceux qui comptait pour elle. C'est pour cela qu'elle avait sorti un petit discours moisi qui n'avait certainement pas dû beaucoup convaincre sa sœur de cœur vu l'air qu'elle lui renvoyait. Alyssa essayait de réfléchir rapidement pour trouver mieux, mais rien ne lui venait à l'esprit. Elle était déjà assez prise par la peur d'être surprise par l'un des Protecteurs, alors qu'elles étaient en train de fuir. Ce ne serait pas beau à voir. Il lui semblait pour le moment plus important de fuir et de réfléchir ensuite sur l'avenir de leur famille. Cependant, Dixie n'était pas vraiment de cet avis, car dans un souffle elle exprima son peu d'intérêt à l'idée de partir. De toute évidence, elle n'avait pas été dupe des piètres excuses que Alyssa avait essayé de lui donner. C'était compréhensible. Elle était passée par là aussi. Elle pouvait presque sentir la frustration de la jeune fille ou bien était-ce la sienne ? Elle ne savait trop, mais ce qui était certain c'est qu'elle était tout aussi désemparée que Dixie. Simplement, elle avait une information supplémentaire que la jeune fille ne possédait pas et cette information seule lui permettait de continuer à avancer. Tobias allait lui en vouloir, c'était couru. En même temps, elle lui en voulait un peu de l'avoir mise dans cette situation. Ce n'était pas sa faute, s'il n'avait pas assuré jusqu'au bout. Elle l'avait bien prévenu que Dixie ne suivrait pas sans savoir s'il viendrait. Elle soupira et s'apprêta à trahir sa promesse avec une simple pointe de remord.

« Dixie, il y a plus que tout cela. Ce n’est pas comme si on n’avait pas l’habitude des sacrifices. L’aéroport est en effervescence : Seth et ses délires de conquête n’y sont pas étrangers et Tobias ne peut pas partir de la même manière que nous. Il y a des choses qu’il doit encore faire ici, mais sans nous dans les parages. Je n’ai pas besoin de t’expliquer pourquoi il vaut mieux pour nous de ne pas être là, mais j’imagine que tu t’en doutes. Tu n’es plus une enfant. J’avais prévenu Tobias que tu voudrais savoir, mais je pense qu’il espère encore que tu resteras une petite fille comme il y en avait autrefois… Sauf que toi et moi, on sait que ce n’est pas vrai. Il n’est plus possible d’être comme avant. »

Mais elles n'ont pas le temps d'en parler davantage, car il semble qu'elles ne soient plus vraiment seules à cet endroit. Alyssa détestait le moindre son qui approchait. Elle craignait terriblement de tomber sur un autre Protecteur. Le plan imaginé par Tobias ne fonctionnait pas du tout. C'était peut-être une erreur que d'essayer de fuir cette nuit-là. Ils auraient peut-être dû attendre… Alyssa essayait de ne pas laisser les pires scénarios dans sa tête, de dévorer son courage et sa détermination. Heureusement pour elle, Dixie n'avait pas perdu ses moyens et c'était avec sa main dans la sienne, qu'elle la guida vers une bouche d'aération proche du sol. Il fallut se dépêcher pour se faufiler de-dans. Alyssa retient son souffle lorsque les gardes leur passèrent devant, sans se rendre compte de rien. Elle avait l'impression que la moindre respiration pourrait les trahir. Grâce au ciel, elles eurent enfin un peu de chance, car les gardes finirent par s'éloigner sans se douter de leur présence ici. Elles attendirent dans leur cachette de fortune, un temps qui lui sembla considérablement long. Il lui semblait que des heures entières s'étaient écoulées depuis qu'elles s'étaient planquées là. Elle se sentait tout engourdi. Enfin la voix de Dixie la réveillèrent de ses drôles de songes. Il lui semblait qu'elle se laissait un peu trop aller à ses réflexions dangereuses. La plus jeune se plaignait du froid.

« Je sais, ma chérie. Je pense qu’on peut à présent partir. Ils sont loin. Dépêchons-nous de quitter ce sale endroit. »


Il était tant d'emprunter le bâtiment près de la piste d'atterrissage. Alyssa s'était juré de ne plus jamais s'approcher de ce bâtiment, mais à situation désespérée, il n'y a qu'une solution désespérée à appliquer. Elles étaient discrètes et évitèrent les obstacles sur leurs chemins en la personne des gardes qui étaient postés par-ci, par-là. Tout semblait très bien se dérouler, il fallait espérer que cela resterait ainsi, mais Alyssa avait un mauvais pressentiment. Tout était bien trop facile. Dixie émit l'hypothèse que certains Protecteurs avaient fait le ménage, mais Alyssa ne peut que secouer la tête. Elle savait que ce n'était pas possible. Un frisson glacé la parcouraient et elle sentait quelques gouttes de sueur couler dans son dos, malgré la fraîcheur glacée qui règnait. Elle savait que c'était probablement impossible. Même la reine des glaces, Victoria, n'avait pas réussi à les faire passer sans mal et elle avait pourtant tout tenté pour ce faire. Non, cela allait être difficile ! Ce n'était jamais simple à présent. La vie était devenue un parcours du combattant permanent. Cependant, si elle n'empruntait pas ce passage, elles ne pourraient pas rejoindre Tobias et elles étaient déjà en retard. Il allait falloir s'armer de courage et garder son souffle, car elles allaient probablement devoir courir rapidement. Elle se tourna vers Dixie et la prit par les épaules.

« Écoute bien ! Ils n'ont rien pu faire. Cette bâtisse c'est la bouche de l'enfer. Il y aura certainement des mordeurs qui traînent encore de-dans. Ils ont bouché le canal principal dans lequel ils rentraient, mais il y en a encore tellement. On va devoir se montrer discrètes. Le chemin est simple. On doit toujours avancer tout droit et à la fin se trouvera la sortie. Il faudra probablement courir vite, car on va se faire repérer certainement et là… Il n'y a que courir comme solution. » Elle se tut un instant et ne put esquisser qu'une grimace qui se voulait être un sourire. « On se tient la main et on ne se lâche surtout pas. Jusqu'au bout, on reste ensemble. Okay ? »

Elle espérait que cela se passerait bien et elles entrèrent. Au début, cela semblait se passer plutôt bien. Elle marchait doucement, mais sûrement dans un endroit très sombre. Alyssa voulait éviter d’attirer l’attention. Il ne restait que des mordeurs dans cet endroit. Aucun virulents n’avaient été aperçus. Cependant, elle ne voulait pas parier dessus. La chance leur crachait un peu dessus ces derniers temps. Elle illuminait le sol pour éviter de marcher sur quelque chose qui attiraient les mordeurs par le bruit. C’était de plus en plus difficile. Il y avait des tas de restes non identifiés ici… Et bien entendu, elles finirent par marcher sur un truc très bruyant. Était-ce Dixie ou elle ? Impossible à savoir. Ce n’était pas important. Le fait était qu’elle avait déjà l’impression que les pas des mordeurs se faisaient entendre. Elle sera plus fort la main de sa sœur de cœur et dans un murmure elle lui intima :

« Cours ! »

Dans son esprit, elle priait pour qu’elles arrivent vite dehors, car la course-poursuite avec les mordeurs pourraient s’avérer fatal...
Revenir en haut Aller en bas

Tobias Whitemort
I did what i had to do.

à propos
sac à dos
Rêves insurmontables d'une famille unie. 1524401748-final

Ancien métier : Aucun, simple père au foyer.
Occupation : Sbire de Seth, spécialisé dans le déplacement de groupes et de hordes de virulents. /!\ sous haute surveillance après une première trahison.
Statut civil : Veuf, sa femme est morte au début de l'apocalypse. Il est amoureux d'une de celle qu'il devrait considérer comme des ennemis. [tobessee♥]
Lieu de naissance : Montréal.

Messages : 437
Inscription : 17/04/2018
Crédits : ExpectoPatronum28.
Célébrité : Austin Amelio

Rêves insurmontables d'une famille unie. X0TurS630 / 5030 / 50Rêves insurmontables d'une famille unie. BR2xH0t

Rêves insurmontables d'une famille unie. DQEbQJ227 / 5027 / 50Rêves insurmontables d'une famille unie. GxoDpmC

Rêves insurmontables d'une famille unie. Hu1erU723 / 5023 / 50Rêves insurmontables d'une famille unie. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Rêves insurmontables d'une famille unie. Empty
10.10.19 9:32
Si Tobias avait été là pour entendre les confessions d’Alyssa, une chose est sure, c’est qu’elle aurait reçu le regard le plus meurtrier de la terre. Mais surtout que Tobias n’aurait pas eu le courage de regarder sa fille, de voir sa réaction. Parce que pour lui, rester à Highgate n’a jamais été la première des solutions. Il doit attendre le bon moment et surtout, veut faire les choses biens. Comme Noah l’a dit une fois, sa relation avec Tennessee n’est pas toute rose mais ce n’est pas elle qui doit être sauvé. Si Tobias a mis un temps fou à le comprendre, mais que c’est fait, il n’y a pas d’autres options possibles. Il doit faire les choses bien pour toutes les personnes qui le méritent un tant soit peu. Pour ceux d’Highgate qui lui tiennent à coeur malgré leurs différents, et pour ceux de l’aéroport qui n’ont pas leur mot à dire dans les agissements de Seth. Tobias, il ne pourrait pas partir en laissant Esther là-bas, toute seule. Si la survie de ses filles est la chose la plus importante, celle qui suit est la moralité. Et dieu sait que Tobias n’en a pas beaucoup usé ces derniers mois.

Mais lui était tout seul à côté de cette voiture, à attendre. Jusqu’à ce qu’il décide d’aller jeter un oeil. Et c’est en ne trouvant pas ses filles dans les bois à côté de l’aéroport, que la vraie panique a commencé à s’installer. Il a cherché, il a même crié au cas où et quitte à se faire prendre par les autres de la pire espèce. Mais rien. Pas une trace de ses princesses, comme si elles n’étaient jamais sorties de l’aéroport. Entre morts et vivants, Tobias s’est tout de suite tourné vers ces derniers.

Il aurait du aller aider ces gens pour lesquels il est sorti. Mais le temps à passer, et au final, ils ont arrêté d’appeler à l’aide. Surement qu’ils sont morts à l’heure qu’il est, et au fond de lui, Tobias l’espère plus que tout. Parce que s’ils étaient encore en vie, il y aurait la possibilité que l’un d’entre eux rentre et clame haut et fort que jamais Tobias n’est allé les aider. Ce n’est que lorsqu’il fut à bout, de temps, de patience, de panique et de recherche que Whitemort a attrapé son propre talkie. Il est assez loin des protecteurs pour ne pas être à leur porté visuelle, mais assez proche pour que la communication du talkie-walkie soit encore fiable.

” - Patron ?” Un mot qui lui arrache autant la gorge que le coeur lorsqu’il le prononce. ” Y a personne, doivent être tous morts.” Qu’il dit sans même avoir le moindre remord dans la voix. Tout pour ses princesses au final, il est capable de tout. Surtout du pire. ” Y a des morts partout… j’vais mettre un temps fou pour r’venir.”

Des révélations dans un mensonge. Tout ce qu’il entend dans la réponse du chef, c’est que les autres avaient qu'à pas se mettre dans la merde. Que la preuve est faite qu’on peut pas toujours sauver le cul des autres. S’il n’est pas content de savoir son sbire préféré dehors, Seth semble avoir été un minimum convaincu par la balle que Tobias s’est prit de ce membre d’Highgate. Il souhaite seulement voir le blond rentrer au plus vite, donner des nouvelles si les choses ne devaient pas se dérouler comme prévu. Et c’est quand cette conversation est terminée que Tobias en vient à ce pour quoi il a réellement décrocher l’engin. Pire idée de tous les temps ; comme cette fuite d’ailleurs.

” - T’as vu mes filles, dans l’coin ?” Il sait d’avance que Seth diras qu’il a pas toujours ses yeux collés aux gamines. ” Dis-leur juste… d’essayer d’me joindre si j’suis pas rentré ce soir.”

Elles n’ont pas été prises la main dans le sac, du moins, pas au moment où Tobias a joint Seth. Sinon, il aurait déjà été mis au courant. On serait déjà venu le chercher, ou on l’aurait menacé de s’en prendre à elles s’il ne revenait pas dans les minutes qui suivaient l’appelle. Peut-être que ça lancera des yeux à la recherche précise de ces princesses, mais Tobias n’y pense même pas. Il voulait être sur qu’elles n’étaient pas prises au piège là-bas. Et maintenant, tout ce qui l’inquiète, c’est qu’elle ne revienne pas. En s’approchant un peu plus de la zone de l’aéroport, Tobias commence à voir les bâtiments de l’enceinte. Le grillage où elles auraient du passer, qui a été réparé. L’endroit où elles sont présentement bloqués avec des morts aux trousses.

Jamais ils n’auraient du tenter de s’enfuir ; mais la liberté vaut le coup de prendre des risques. N’est-ce pas tout ce pour quoi les gens se battent, au final ? Tobias, il voit bien que le peuple du Temple d’Ezekiel est différent depuis qu’ils sont sous l’emprise des protecteurs. Il ne veut jamais voir ça arriver sur Highgate, et surtout, il désespère de voir ses filles échapper à la noirceur ambiante.

_________________
la perfection de 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas

Dixie Whitemort
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Rêves insurmontables d'une famille unie. Cyq0

Ancien métier : Simple écolière dont les préoccupations n'étaient guère celles d'aujourd'hui.
Occupation : Elle qui se proclame plus qu’une enfant devra bientôt endosser des responsabilités. Elle a toujours voulu faire ça pour sa famille, mais son âme d’enfant se refuse de vouloir obéir à un endroit qu’elle n’apprécie pas davantage que son petit orteil.
Statut civil : Orpheline de mère, mais entourée de personnes fiables qui constituent sa nouvelle famille. À son âge, les garçons sont encore source de mystères.
Lieu de naissance : Elle est née aux alentours de Montréal et vivait dans une maison éloignée de cette grande ville de quelques heures.

Rêves insurmontables d'une famille unie. Iehm

Messages : 314
Inscription : 22/07/2019
Crédits : Scénario (@Robz) | Avatar (SneakySkunk) | Gifs (Google) | Signature (Astra)
Célébrité : Dakota Fanning

Rêves insurmontables d'une famille unie. X0TurS617 / 5017 / 50Rêves insurmontables d'une famille unie. BR2xH0t

Rêves insurmontables d'une famille unie. DQEbQJ218 / 5018 / 50Rêves insurmontables d'une famille unie. GxoDpmC

Rêves insurmontables d'une famille unie. Hu1erU711 / 5011 / 50Rêves insurmontables d'une famille unie. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Rêves insurmontables d'une famille unie. Empty
22.10.19 8:45
Dépêchons-nous de quitter ce sale endroit. Effectivement, Dixie n'en supporte pas davantage. Plus vite elles seront parties, plus vite elle pourra prendre ses distances. La jeune Whitemort n'a pas eu la chance de réagir plus tôt aux paroles d'Alyssa. Dans d'autres circonstances, elle aurait probablement exploser et se serait déchaînée. La petite fille est en colère contre son père. Toute la journée, les paroles d'Alyssa ont menacé de lui donner la migraine. Tobias ne peut pas partir de la même manière que nous. Ce n'est pas vraiment ce que sa soeur de coeur a laissé sous-entendre au début. Dixie a l'impression que son père ne viendra jamais. Aussi bien rester avec lui à l'aéroport. J’avais prévenu Tobias que tu voudrais savoir. Son père savait qu'elle voulait savoir, elle-même l'avait supplié de parler allant même jusqu'à lui faire une scène en public. Pourquoi n'avait-il pas parlé? Il n'a même pas cherché à expliquer pourquoi il ne voulait l'informer. La petite s'est toujours ouverte à Alyssa, partageant les émotions ressenties à la mort de maman, s'est même portée garante auprès de son père pour que la voisine soit sauvée. N'est-ce pas à cause de ça qu'ils ont fini par être déconcentrés, ensevelis par les morts? La petite se sent trahie par Alyssa d'avoir parlé à son père, finalement. C'est même Tobias qui a avoué qu'Alyssa était prête à partir seule. Cette gamine est peut-être une enfant, mais ce soir elle rumine énormément de choses, des choses qui la mettent en colère mais qu'elle gère intelligemment malgré tout. Elle aurait pu céder à la panique à tout moment, mais n'a rien fait. Et ensuite c'est elle qu'on imagine trop jeune? Ce sont eux qui font des cachotteries!

La métisse explique son plan. Dixie hoche la tête. On se tient la main et on ne se lâche surtout pas. Jusqu'au bout, on reste ensemble. Okay? Elle aimerait en dire autant de Tobias : on reste ensemble jusqu'au bout? Dixie est en colère, certes, mais la seule personne qui peut assurer ses arrières c'est sa soeur de coeur. Alors elle glisse sa main dans la sienne, de sa petite main glacée, puis émet une forte pression contre sa peau. Un contact pour éviter de se perdre. Un contact pour éviter de tomber. Un contact pour être rassurée. Une bâtisse où il fait noir, où elles rencontreront inévitablement des morts, c'est Alyssa qui l'a dit. Dixie aimerait beaucoup atteindre l'arme dans son sac, celui qui émet un bruit de tonnerre lorsqu'elle l'utilise, mais elle doit s'en priver afin de rester dans l'anonymat de la nuit. Ce n'est pas plus mal, finalement, que ce soit le soir. En journée, il aurait été plus difficile de se rendre jusqu'ici. C'était la seule voie possible dès à présent que la clôture était scellée.

Cours.

L'anxiété a faussement fait disparaître cette sensation de froid qui grugeait sa peau, rendait sa peau moite, animée de sueurs froides. L'envie d'uriner aussi s'est dissipé. Lorsque sa soeur l'oblige à courir, la petite fille met à profit ses nombreux tourments, utilisant ses émotions tels des propulseurs à réaction. Une immense poussée d'adrénaline gagne ses jambes et l'aide à prendre de l'élan pour fuir le danger. La fille n'hésite pas à lâcher la main de sa soeur pour une meilleure liberté de mouvement. Une ligne droite. Ça devrait aller. Elle court si vite. Son sac rebondit dans son dos, tire douloureusement ses épaules. Elle pourrait même avoir chaud dans cet imperméable bleu marin. Active et légère, la gamine flotte littéralement sur le sol, comme si ses pieds s'envolaient avant même de se poser. Plus les grognements sont forts, plus ils lui semblent à quelques centimètres de son oreille.

Elle aurait pu atteindre la porte. Sa lancée était superbe, la trajectoire était linéale et l’extrémité rayonnante. Or, le vaisseau de lumière n'éclairait plus le sol, ne prévenait plus des débris sur lesquels elles risquaient de mettre le pied. Le débris qui heurte le tibia de la gamine, une barre de fer en travers sans doute, aurait pu être évité si elle n'avait pas été dans l'obligation de fuir précipitamment. Une plainte aiguë, la sienne à cause de la douleur, perce le silence. S'en suit le bruit sourd d'un impact au sol, celui de son corps étalé. La douleur est vertigineuse, mais la peur est encore plus grande. Dixie essaie d'abord de se relever seule, mais s'aide de tout ce qu'il y a à proximité, qu'il s'agisse d'un meuble, d'une poutre ou d'Alyssa. Dixie était tellement concentrée à vouloir gagner la sortie qu'elle ne s'est pas demandée une seconde si sa soeur avait des problèmes. Dixie sait néanmoins une chose : son corps se presse entièrement à la porte au moment de l'ouvrir pour sortir.

De nouvelles lueurs, celles de la nuit, permettent de distinguer de nouvelles choses. Distinctement, la petite ressent une pression sur son bras. Ça pique. Elle fronce les sourcils. Un grognement. Elle panique, soudainement. Elle n'a jamais eu peur des hommes au-dehors, n'a jamais eu peur des morts au-dehors. Mais cette pression douloureuse qu'elle ressent lui donne des nausées, lui donne l'impression qu'elle a été... mordue. Mais elle n'a pas peur de vérifier si sa vie est désormais condamnée. Elle veut savoir. Le tout se déroule en moins d'une seconde. Tournant de moitié le visage, c'est la main d'un mort qui s'est refermée sur son bras, la privant de sortir complètement de la bâtisse. Le monstre se penche, cherche à mordre la petite. Oui, elle tente de se dégager, mais son premier réflexe est de pousser un puissant cri de surprise qui lui résonne même au cerveau.

- Alyssa!

_________________
One life is all.
Whitemort family ☽Anyone can be a father, but it takes someone special to be a dad, and that's why I call you dad, because you are so special to me. You taught me the game and you taught me how to play it right.
Revenir en haut Aller en bas

Alyssa Andrare
Love is blind

à propos
sac à dos
Rêves insurmontables d'une famille unie. Tumblr_pkn8yrCj6y1uobp3fo4_400

Ancien métier : Etudiante en pharmacologie
Occupation : Soignante
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Zihuatanejo, Mexique

Rêves insurmontables d'une famille unie. Tumblr_pkn8yrCj6y1uobp3fo5_400

Messages : 105
Inscription : 13/04/2019
Crédits : Avatar: PresleyCah / Gif: Tumblr impossible de me rappeler qui.
Célébrité : Rosa Salazar

Rêves insurmontables d'une famille unie. X0TurS613 / 5013 / 50Rêves insurmontables d'une famille unie. BR2xH0t

Rêves insurmontables d'une famille unie. DQEbQJ228 / 5028 / 50Rêves insurmontables d'une famille unie. GxoDpmC

Rêves insurmontables d'une famille unie. Hu1erU712 / 5012 / 50Rêves insurmontables d'une famille unie. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Rêves insurmontables d'une famille unie. Empty
10.02.20 11:22
Il semblait parfois à Alyssa que tout ce qu'elle vivait aujourd'hui n'était qu'un incroyable et long cauchemar. Il lui semblait inconcevable que le monde qu'elle avait connu : si calme et aimant, puisse s'être transformé ainsi. Il lui arrivait encore parfois de penser qu'elle allait se réveiller dans son lit, que son père serait en train de repasser le linge de la famille, tandis que sa mère serait en haut sous la douche à écouter des airs de son enfance. Pourtant, chaque fois qu'elle se réveillait, elle était encore dans ce monde chaotique ou plus rien n'existait. Ce n'était pas normal de devoir essayer de survivre quand on est à peine une adulte. Alyssa aurait voulu pouvoir profiter davantage de ce moment : sortir avec des amis, aller au cinéma, dormir jusqu'à midi, tomber amoureuse… Au lieu de cela, elle essayait de fuir l'aéroport- prison d'une ville canadienne pour échapper aux délires psychotiques d'un malade atteint de la folie des grandeurs. Les mordeurs étaient prêts d'eux et il lui semblait que d'un moment à l'autre, Dixie et elle, risquaient de se faire prendre et la partie serait terminée. C'était une certaine souffrance que de simplement l'imaginer. Pourtant, elles continuaient à courir. Alyssa s'accrochait à la main de sa sœur de cœur en espérant que cette dernière n'allait pas lui échapper. Pourtant, malgré tout, il semblait qu'elles allaient pouvoir atteindre la sortie sans aucun soucis… Mais c'était toujours dans ces moments-là qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas. Elle aurait dû s'en douter. Rien n'était jamais plus simple. Dixie dans sa hâte ne vit pas la barre de fer qui lui barrait le chemin et elle la prit de plein fouet, ce qui lui fit perdre l'équilibre et elle s'étala sur le sol dans une plainte de douleur. Il ne faisait aucun doute que tous ces bruits allaient attirer vers elles, tous les mordeurs de l'endroit.

Alyssa sentit l'urgence du moment avec plus de force encore si c'était possible. Cependant, l'urgence la faisait agir avec trop de précipitation et elle dut s'y reprendre à plusieurs fois pour permettre à Dixie de se relever. Cette dernière se raccrochait à tout ce qui se trouvait à sa portée et il sembla qu'elle puisse enfin se remettre en marche, mais le danger était à présent trop proche des deux filles. Alyssa pouvait voir les mordeurs se déplacer vers elle. Ils étaient en piteux état, comme s'ils s'étaient blessés de nombreuses fois dans le bâtiment. Ils avaient été coincés là et ils avaient tourné en rond de nombreuses fois sans jamais atteindre la sortie. Comme personne ne venait plus ici, ils s'étaient délabrés, mais ils ne s'éteignaient pas comme un appareil qui n'aurait pas eu d'énergie depuis longtemps. Ils avaient continué à tourner encore et encore. Seul la mort pouvait les délivrer. Cependant, même s'ils étaient hideux et lent, ils n'en étaient pas moins dangereux et Alyssa aurait préféré qu'elles parviennent à s'échapper sans avoir à les croiser de trop près. Il était trop tard maintenant pour y penser. Elle avait quitté des yeux, Dixie, un instant pour évaluer la situation et lorsqu'elle se retourna, elle ne la trouva plus à ses côtés. Son sang ne fit qu'un tour et elle commença vraiment à être inquiète. Où était-elle passé ? Elle ne pouvait pas rester là, à essayer de réfléchir plus longtemps, car déjà un mordeur était à quelques pas d'elle. Elle le repoussa avec la barre de fer qui traînait à ses pieds et qui avait justement ralenti leur course. La mexicaine dut aussi repousser un autre mordeur qui était dans le sillage du premier, avant de continuer vers la sortie. Dixie avait dû l'emprunter. C'est alors qu'elle entendit le cri de sa sœur. Pas de doute ! Elle était dans la bonne direction. Il lui fallut encore repousser un autre assaillant de justesse pour franchir la porte et la fermer derrière elle.

Sans y réfléchir elle bloqua cette dernière entrée ou sortie avec sa barre de fer. Sauf que le danger n'était pas écarté Les mordeurs du bâtiment étaient coincés, au moins pour un moment, mais l'un d'eux avait suivi sa jeune sœur et il essayait d'en faire son quatre-heures à présent. Le dilemme c'était qu'Alyssa n'avait plus sa barre de fer et qu'il lui faudrait trop de temps pour s'emparer de son arme. N'écoutant que son cœur et non sa raison, elle percuta le mordeur de front pour l'écarter de Dixie. Ils roulèrent tous deux au sol pendant un moment, durant lequel, elle tenta d'échapper aux morsures qu'il tentait de lui mettre. Elle dut se relever prestement, pour éviter une autre attaque, mais elle savait qu'il fallait se débarrasser de lui si les deux jeunes femmes voulaient pouvoir rejoindre leur objectif final sans avoir la crainte d'être poursuivi. Son sac n'était plus sur son dos, elle l'avait perdu alors qu'elle roulait sur le sol. Son corps était couvert de petites écorchures et la jeune femme n'échapperait pas à quelques bleues bien senties. L'urgence était là. Elle devait trouver de quoi éliminer ce mordeur une bonne fois pour toute. Ce dernier ce traînait vers elle sans se relever. Pendant ce temps, elle cherchait frénétiquement un objet qui pourrait l'aider à l'éliminer. C'est alors qu'elle remarqua un morceau de bois brut qui se terminait presque par une pointe. Ce n'était pas un pieu à proprement parlé, car le morceau de bois n'avait pas été taillé et travaillé pour, mais Alyssa estima qu'il serait suffisant pour venir à bout de ce mordeur. Elle s'en empara et l'enfonça dans la tête du mordeur avec force. Elle recommença deux fois avant de s'écarter, certaine qu'il n'allait plus bouger. Son souffle était court et elle avait bien du mal à le reprendre.

Elle abandonna alors son arme rudimentaire au sol et courut dans la direction de Dixie en hurlant son nom. Peu importait le silence dont il avait fallu faire preuve et que l’aéroport ne soit pas encore bien éloigné. Elle était tellement inquiète et la peur lui collait à la peau comme la sueur après l’effort.

« DIXIE ! » Elle attrapa par les épaules sa sœur de cœur et elle la scanna du regard pour voir si elle n’avait rien. « J’ai eu si peur ! Est-ce que tu as quelque chose ? » Elle serra sa sœur contre son elle avec force. « Joder. » Laissa-t-elle échapper en espagnol.

Elles avaient fini par sortir de l’aéroport c’était sûr, mais leur route n’était pas encore terminée. Il allait leur falloir encore un moment avant d’atteindre leur destination. Quelles autres péripéties allaient encore leur tomber dessus ? Alyssa essaya de ne pas trop y penser. Elles avaient déjà une victoire et il fallait l’apprécier. Si on ne pouvait même plus faire cela, alors il n’y avait plus de raison de continuer à avancer chaque jour.

« Est-ce que tu te sens prête à reprendre la route ? » Demanda-t-elle à Dixie. Elle ne voulait pas la brusquer, mais elles n’étaient pas en sûreté ainsi exposée à tous.

Il leur fallait encore retrouver Tobias avant de rejoindre la communauté.
Revenir en haut Aller en bas

Tobias Whitemort
I did what i had to do.

à propos
sac à dos
Rêves insurmontables d'une famille unie. 1524401748-final

Ancien métier : Aucun, simple père au foyer.
Occupation : Sbire de Seth, spécialisé dans le déplacement de groupes et de hordes de virulents. /!\ sous haute surveillance après une première trahison.
Statut civil : Veuf, sa femme est morte au début de l'apocalypse. Il est amoureux d'une de celle qu'il devrait considérer comme des ennemis. [tobessee♥]
Lieu de naissance : Montréal.

Messages : 437
Inscription : 17/04/2018
Crédits : ExpectoPatronum28.
Célébrité : Austin Amelio

Rêves insurmontables d'une famille unie. X0TurS630 / 5030 / 50Rêves insurmontables d'une famille unie. BR2xH0t

Rêves insurmontables d'une famille unie. DQEbQJ227 / 5027 / 50Rêves insurmontables d'une famille unie. GxoDpmC

Rêves insurmontables d'une famille unie. Hu1erU723 / 5023 / 50Rêves insurmontables d'une famille unie. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Rêves insurmontables d'une famille unie. Empty
16.02.20 11:02
Les bâtiments, les grillages, les gens. Tout ça lui semble plus sombre de jours en jours. Tobias se doute que c’est parce que sa façon de voir les choses à changer, plus que la saleté qui s'agglutine plus rapidement. Tout à perdu de sa valeur depuis un temps, et ce dessin de l’aéroport, il veut ne plus jamais le voir. Ne plus jamais en entendre parler. Il a déjà la hantise du moment où il reviendra sans elles, même s’il est loin d’y penser au moment où il regarde tout ça. Quelques arbres sont encore là, à pouvoir le cacher. Du moins, si personne ne fait réellement attention. On pourrait le prendre pour un mort qui traîne dans le coin, on pourrait le prendre pour un guetteur. On pourrait le confondre avec tout et n’importe quoi. Mais c’est un père inquiet qui détourner ses yeux vers le bâtiment le plus proche. Le plus abandonné du groupe, d’ailleurs. Le seul où il n’aurait jamais souhaité voir ses filles, pour être honnête. Même lui n’y a jamais mis les pieds, depuis qu’ils sont arrivés chez les protecteurs.

C’est aussi le chemin le plus court, le plus discret, qu’elles auraient pu prendre en voulant esquiver le grillage réparé. Et ça lui donne encore plus de sueurs froides qu’il n’en avait jusqu’à présent. Tobias, il sent ses jambes vaciller rien qu’à cette pensée ; peut-être qu’il aurait préféré qu’elles se fassent prendre par un des protecteurs, plutôt que d’entrer là. Dans tous les cas, leurs chances de survies n’étaient pas très élevées. Pour un père, il a déjà trop attendu. Prêt à agir, il a stoppé tout mouvement lorsqu’il a entendu un cri. Un nom. ” DIXIE!” Un de ceux qui auraient pu faire arrêter les battements de son coeur, net, au moment où il l’a entendu. Mais ce n’est pas de la détresse, qu’on distingue dans le timbre de voix d’Alyssa. Il aurait reconnu cette voix entre mille, et c’est grâce à elle qu’il va les retrouver. Tobias, il aurait pu courir. Il aurait pu chercher tous les moyens possibles pour retrouver le plus rapidement possible ses filles, mais il n’en a rien fait.

S’il est resté à bonne distance des grillages, se tapissant toujours dans l’ombre, Whitemort s’est tout de même déplacé de façon à se rapprocher du bâtiment. Dans l’espoir de tomber sur Dixie et Alyssa, plus que sur des virulents qui viennent de plus en plus prêt de l’aéroport. Tobias, il fait tomber un mort en lui assénant un coup de hachette au sommet de la tête. Le cadavre s’écroule à terre dans la même seconde. Caché derrière le tronc d’un arbre, il n’y a que les pieds du mort qui sont visibles.

Sa main se pose sur l’épaule de celle des deux, qui passe le plus prêt de lui. Il ne s’attendait pas à leur faire peur -il aurait réellement du y penser, mais s'accommode de la façon dont elle réagira à ce geste. Tobias n’est pas l’un des nombreux morts qui les ont attaqué à l’intérieur de vieux bâtiment, c’est bel et bien un être vivant. Certainement le seul qu’elles auraient eu envie de voir à la sortie, si, et seulement si, la colère ne faisait pas parti de la pilule qu’elles doivent avaler.

” - Tout va bien ?”

Ces mots sortent de sa bouche, alors qu’il était sur le point de dire autre chose. Est-ce qu’il s’est ravisé à la dernière seconde, parce qu’il n’a pas pu les confronter ? Sur le coup, il allait leur reprocher l’attente, la longueur, et tout ce qui a pu se passer pendant ce temps où il n’a fait que s’inquiéter. Surement qu’il s’en veut aussi de ne pas être venu les aider. Il aurait du. C’est son rôle de père. Ca devrait l’être, comme il devrait toujours rester à leurs côtés. Peut-être que Dixie a raison, au final. Ils les abandonnent, et il ne se fait pas lui-même à cette idée.

S’il prend la peine de les regarder toutes les deux de la tête aux pieds, c’est surtout pour être sur qu’elles n’ont pas été ‘gravement’ blessées pendant ce début d’expédition. Mais mise à part le regard étrange de Dixie, pourtant plus concis que ces derniers temps, il n’y a rien à soulever.

” - On retourne à la voiture.”

C’est aussi tout ce qu’il est capable de dire, avant de faire demi-tour. Mais cette fois-ci, il ne prend pas la peine de longer, plus ou moins, le périmètres de l’aéroport. Au contraire, il s’enfonce à sa perpendiculaire, de manière à pouvoir retomber sur la route où la voiture se trouve. Maintenant que les filles sont à nouveau à ses côtés, Tobias n’a qu’une hâte ; les faire monter dans l’automobile, et prendre la route comme il aurait du le faire bien des heures plus tôt. Déjà, il est en train de penser à la prochaine étape du voyage. Parce qu’il sait qu’il leur est impossible de se rendre directement à Highgate avec une voiture de l’aéroport -à cause de tous les guetteurs qui sont autour pour le compte de Seth, Tobias sait qu’ils vont devoir se séparer du véhicule. Et il sait exactement où le faire ; prêt de cette maison bleue, à mi-chemin entre les deux communautés, où il a vu Tennessee la dernière fois. De là, ils seront livrés à eux-même, et beaucoup plus invisibles qu’avec la voiture, bien que moins protégés et rapides. De toutes manières, personnes ne les attend à Highgate.

_________________
la perfection de 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas

Dixie Whitemort
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Rêves insurmontables d'une famille unie. Cyq0

Ancien métier : Simple écolière dont les préoccupations n'étaient guère celles d'aujourd'hui.
Occupation : Elle qui se proclame plus qu’une enfant devra bientôt endosser des responsabilités. Elle a toujours voulu faire ça pour sa famille, mais son âme d’enfant se refuse de vouloir obéir à un endroit qu’elle n’apprécie pas davantage que son petit orteil.
Statut civil : Orpheline de mère, mais entourée de personnes fiables qui constituent sa nouvelle famille. À son âge, les garçons sont encore source de mystères.
Lieu de naissance : Elle est née aux alentours de Montréal et vivait dans une maison éloignée de cette grande ville de quelques heures.

Rêves insurmontables d'une famille unie. Iehm

Messages : 314
Inscription : 22/07/2019
Crédits : Scénario (@Robz) | Avatar (SneakySkunk) | Gifs (Google) | Signature (Astra)
Célébrité : Dakota Fanning

Rêves insurmontables d'une famille unie. X0TurS617 / 5017 / 50Rêves insurmontables d'une famille unie. BR2xH0t

Rêves insurmontables d'une famille unie. DQEbQJ218 / 5018 / 50Rêves insurmontables d'une famille unie. GxoDpmC

Rêves insurmontables d'une famille unie. Hu1erU711 / 5011 / 50Rêves insurmontables d'une famille unie. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Rêves insurmontables d'une famille unie. Empty
20.02.20 11:11
J'ai eu si peur, as-tu quelque chose?

Ses oreilles bourdonnent sous l'afflux de sang qui circule dans sa tête. Entre la peur et la libération, les secondes sont courtes. Dixie voudrait lui parler de sa jambe douloureuse, de son bras qui démange, mais pour simple réponse, elle secoue courageusement la tête pour dire que « tout va bien, je n'ai rien. »

Est-ce que tu es prête à reprendre la route? ajoute sa soeur.

Plutôt que de secouer la tête, cette fois, elle la hoche. Mais est-elle réellement prête à reprendre la route? Elle regarde la cabane derrière elle, le dernier rempart entre la fuite et sa vie à l'aéroport. C'est la fin d'un cauchemar, le début d'un nouveau. Elle a l'impression d'abandonner une part de son enfance en sachant que Tobias restera prisonnier de cet endroit. Sa jambe l'élance de plus en plus. Elle garde une main sur son avant-bras à l'endroit où elle aurait pu être mordue.

J'suis pas sûre, avoue prestement Dixie, malgré le hochement de tête voilà quelques secondes, pour répondre honnêtement à Alyssa.

Elle se dit que ce doute qui prend possession de son être est le réflexe normal d'un adulte qui doit prendre une décision cruciale. À Tobias, elle n'aurait rien dit, ce serait contenter de suivre, parce que c'est son père, parce qu'elle est une petite fille à ses côtés. Mais Alyssa n'est pas sa mère, Alyssa n'a pas gérer tout ce que Dixie implique, dans le bon, comme dans le pire. Dixie a le sentiment d'ouvrir son âme à cet instant, incapable de savoir si elle veut poursuivre ou non. Mais ses doutes sont rapidement chassées lorsqu'une silhouette se dessine rapidement près de la brune. Dixie, elle a reculé instinctivement pour laisser sa grande soeur la protéger. Mais l'intrus n'est que Tobias. Dixie n'en ressent aucun soulagement.

On retourne à la voiture.

Tobias scelle son sort sans même qu'elle ne daigne lui faire part de ses précédents doutes. Alors Dixie lance un regard à Alyssa afin que cette dernière ne la trahisse pas. C'est donc docilement que Dixie se rend à la voiture en compagnie de ses proches les plus importants, même si tout semble fragile dernièrement. Elle marche difficilement, mais sait que ça va vite lui passer. Elle ne se plaindra clairement pas d'une douleur qu'elle s'est elle-même infligée.

Dixie n'hésite pas à une seule seconde à s'installer à l'arrière. Ainsi, elle n'a pas à ressentir la présence de son père à ses côtés. Et pour avoir davantage la paix, elle se glisse sur le siège derrière Tobias afin qu'il ne puisse pas l'observer en biais. Elle se met en petite boule, exprès pour fuir le regard qu'il pourrait lui lancer via le rétroviseur. Elle prend ses précautions. Elle est furieuse contre lui. Elle ne sait pas si Alyssa va préférer la place de devant pour parler « entre adulte » ou si elle voudra se glisser auprès d'elle, pour la soutenir.

Mais Dixie, elle est ronchonne. Alors dès que le moteur démarre, elle est incapable de tenir sa langue dans sa poche. Est-ce étonnant?

J'ai été mordue dans la cabane.

Un mensonge pour avoir toute l'attention. Peur de partir, peur d'être presque morte ce soir?

Serait-elle un poids en moins pour son père si elle devait mourir ce soir? Elle n'a pas été mordue, elle a été agrippée solidement. Mais son coeur est douloureux depuis qu'elle sait que Tobias va les abandonner - pour de vrai. Elle veut le faire souffrir autant qu'elle souffre, veut qu'il réagisse comme s'il allait réellement la perdre. C'est une attitude d'enfant, purement égoïste et méchante. Va-t-il l'ignorer, répliquer, vérifier? Très sincèrement, elle l'ignore. Il semblerait qu'elle ne connaisse plus on père aussi bien qu'autrefois. Est-ce qu'elle pleure, les bras ainsi croisés contre sa poitrine, perdue dans la noirceur de l'habitacle? Ça sort, les larmes et la peine. Elle donne un coup sur le siège, incapable de ne pas réprimander Tobias.

Pourquoi t'as voulu un enfant si c'est pour l'abandonner. Pourquoi tu lui as dit à elle et pas à moi, hen?

_________________
One life is all.
Whitemort family ☽Anyone can be a father, but it takes someone special to be a dad, and that's why I call you dad, because you are so special to me. You taught me the game and you taught me how to play it right.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

à propos
sac à dos


Rêves insurmontables d'une famille unie. Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Rêves insurmontables d'une famille unie.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Les Tuche [DVDRiP]
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead :: Kelowna & Beyond :: North Kelowna-
Sauter vers: