AccueilAccueil  Discord  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
ASOS : code réduction -15% cumulable avec la ...
Voir le deal


 

 All of us start from zero



Théophile Foster
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
All of us start from zero  - Page 2 190808043225453880

Ancien métier : Ébéniste. Nul ne saurait autant admirer sa concentration et son application que lorsqu’il manipule, taille, sculpte, coupe et assemble le bois. Une matière à la fois naturelle et variée. Construire, réparer, restaurer. Il possède une dextérité manuelle qui pourrait attiser la jalousie de certains.
Occupation : Là où il se trouve, il sait se montrer utile, que ce soit en construisant, en chassant, en tuant, il essaie d'être autonome et prêt à se salir les mains pour la bonne cause : sa cause à lui. Mais principalement, il survie.
Statut civil : Théophile connaît le sentiment d'aimer, d'aimer ses sœurs plus que tout au monde, d'aimer les amis qu'il s'est fait lors de ses nombreuses escapades. Malgré une réclusion de plusieurs années au Temple, il est parvenu à tisser des liens de prime abord lointains, notamment avec Noah. Malgré son étonnante facilité à approcher autrui, à faire preuve d'autodérision et à foncer vers les nouvelles expériences, jamais il ne s’est autorisé à vivre une quelconque liaison romantique. Ce n’est pas faute de vouloir s’amuser et toucher. Deux femmes l’ont marqué pourtant : Harriet par sa frappante personnalité et Teresa par un baiser dérobé.
Lieu de naissance : Né à Jérusalem, à la volonté de ses parents, élevé au Temple d'Ezekiel à Kelowna.

All of us start from zero  - Page 2 190808041028473928

Messages : 118
Inscription : 07/08/2019
Crédits : Avatar (SneakySkunk) | Gifs (SneakySkunk) | Scénario (@Robz) | Signature (Astra)
Célébrité : Daniel Sharman

All of us start from zero  - Page 2 X0TurS621 / 5021 / 50All of us start from zero  - Page 2 BR2xH0t

All of us start from zero  - Page 2 DQEbQJ218 / 5018 / 50All of us start from zero  - Page 2 GxoDpmC

All of us start from zero  - Page 2 Hu1erU722 / 5022 / 50All of us start from zero  - Page 2 LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
All of us start from zero  - Page 2 Empty
01.03.20 13:13
Pour manger, le jeune homme reste debout, satisfait que Teresa soit enfin rassasiée. Lui, il se régale surtout de la regarder manger, à peine tenté par son propre repas qu'il termine néanmoins. Il aime qu'elle puisse se réjouir d'un simple repas. Après quoi, il se débarrasse de son récipient. Il a déjà en tête de se mettre à la recherche de papeterie lorsqu'elle suggère de vérifier son dos en tout premier lieu.

Ça va ton dos? Tu veux que je regarde?

En général, il panse ses blessures sans s'y attarder. Cependant, l'aide de Teresa n'est pas à prendre à la légère. Comment pourrait-il soigner son propre dos, à l'aveugle et avec minutie? Il a déjà aidé Teresa, une fois, dans la demeure abandonnée. Il peut donc accepter son aide sans trop se sentir coupable. Assurément, il est capable de lui faire confiance pour cette tâche. Il semble pourtant hésiter, même si cette hésitation est de courte durée. À la dérobée, il hoche la tête, répondant simplement : « ouais, pourquoi pas. » Il n'a en sa possession que quelques bandages. Rien pour nettoyer, rien pour atténuer la douleur ou l'infection.

T'as de quoi faire? qu'il demande, même s'il peut faire sans, comme toujours.

Il ne va pas s'asseoir devant elle. Dès qu'il passe près, il tend une main pour pour l'inviter à se redresser de sa chaise. Un geste qu'il avait envie de faire. Une fois qu'elle est debout, il sourit. Il laisse traîner son pouce dans le creux de sa paume, retraçant précisément l'une des lignes de sa main. C'était un de ses passes-temps : s'amuser à les décortiquer même si elles n'avaient réellement aucune signification précise. La main de Teresa n'est certainement pas la plus douce qui soit, mais celle de Théo l'est encore moins. Mais c'est agréable de sentir que celles de Teresa ont du vécu aussi.

Si ces mains dessinent si bien, je ne doute pas qu'elles sauront faire attention.

Un compliment à peine voilé. Il la contourne pour se mettre face à un comptoir où il pourra appuyer ses bras. Elle pourra couvrir une plus grande surface. Il attrape le bas de son chandail afin que l'arrière de celui-ci puisse passer par-dessus sa tête. Le mouvement le fait grimacer, car quelques bouts de verre coincés dans le tissu se délogent à cet instant. Il bloque son vêtement au niveau de son torse sans l'enlever complètement, gardant ses bras dans ses manches.

C'est moche? tente-t-il de plaisanter lorsqu'elle doit inspecter.

Toutefois, ça ne le prive pas d'inspirer longuement pour contenir la pincement qu'il pourrait ressentir. Il sent déjà la tension dans ses épaules. Il dépose d'abord ses mains contre le comptoir. Qu'importe que ça puisse laisser des cicatrices. Ce ne serait pas les premières. Et puis, il ne passe pas son temps à admirer son dos. Le froid contre les entailles lui procure des picotements indistincts, le feu ne suffit pas à chasser cette sensation. Avant, chaque fois qu'il avait une entaille ou chaque fois que son allergie revenait, c'était Madeline qui s'occupait de lui. Mais c'était de toutes petites blessures.

Comment tu trouves ça, faire les choses par toi-même? qu'il lâche sans chercher à jeter un coup d'oeil par-dessus son épaule. C'était ce que tu voulais?

En général, les gens cherchent la sécurité d'un groupe, cherchent à être entourés de nombreuses personnes pour se sentir acceptés. Line, c'était ce qu'elle voulait, vivre parmi les gens qu'elle aime. Est-ce que Teresa est à sa place, loin de son frère? Théo, il a su qu'il avait besoin de ce temps pour lui, mais ce n'est pas forcément le cas de tout le monde. Teresa, elle regrette peut-être d'être partie à sa recherche.

_________________
Add life to your days.
Foster family ☽Ideas excite me, and as soon as I get excited, the adrenaline gets going and the next thing I know I'm borrowing energy from the ideas themselves.
Revenir en haut Aller en bas

Teresa Spencer
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
All of us start from zero  - Page 2 Tumblr_inline_p5kxt4RfRC1tw2m0e_250

Ancien métier : Étudiante en histoire de l'art
Occupation : Survivre (retrouver Théo ->)
Statut civil : Seule
Lieu de naissance : Seattle, USA

All of us start from zero  - Page 2 Tumblr_inline_phstcq63Oe1tq4j4w_500

Messages : 255
Inscription : 15/04/2019
Crédits : Ava: SneakySkunk ♥ Signa: ANESIDORA
Célébrité : Alycia Debnam-Carey

All of us start from zero  - Page 2 X0TurS626 / 5026 / 50All of us start from zero  - Page 2 BR2xH0t

All of us start from zero  - Page 2 DQEbQJ232 / 5032 / 50All of us start from zero  - Page 2 GxoDpmC

All of us start from zero  - Page 2 Hu1erU719 / 5019 / 50All of us start from zero  - Page 2 LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
All of us start from zero  - Page 2 Empty
04.03.20 10:16
All of us start from zero
You told me to love you, and I did. Tied my soul into a knot. And got me to submit. So when I got away, I only kept my scars. The other me is gone. Now I don't know where I belong

▼▲▼

"Oui, j’ai une petite trousse dans mon sac. " Elle déposa son plat au sol, après avoir bien raclé et lécher le fond, et s’empara de son sac qu’elle déposa sur ses genoux. Elle en sortie une petite boite blanche dont le dessus était pratiquement tout effacé. On pouvait tout de même y entrevoir le dessin d’une croix blanche dans un cercle rouge. C’était la première chose, après un ensemble de crayon d’artiste et un carnet, qu’elle avait pris lors de leur première rafle dans une ancienne pharmacie alors qu’ils quittaient sa ville natale. Ils étaient partis rapidement de la maison et ils avaient pensé à tout sauf à la trousse de soins qui leur serait plus que nécessaire. Le garçon lui présenta sa main pour qu’elle puisse se redresser de sa chaise. Elle l’attrapa et elle sentit aussitôt une chaleur remonter en elle. Pendant quelques secondes, le temps s’était arrêté. Elle ne tenta pas de se défaire de la tentative de rapprochement du garçon, comme elle l’avait fait farouchement plus tôt. Elle laissa le pouce de l’homme chatouiller le creux de sa paume profitant de ce contact à la fois doux et rugueux. Elle se concentrait sur son doigt qui semblait tracer les lignes de sa main. Tess prenait pleinement conscience de la présence de Théo à ses côtés. Après avoir traversé Kelowna, avoir voulu abandonner, retourner auprès des siens. Après avoir subie des déceptions, des révélations, de la colère et des questionnements. Après avoir fait des rencontres surprises, agréables et d’autres moins recommandables, elle était enfin auprès de lui. Pour combien de temps? Elle ne savait pas, mais elle était déjà bien heureuse d’avoir pu revoir ce visage qui lui inspirait confiance et sécurité. Elle sut qu’elle avait fait le bon choix, même si ça pouvait paraître insensé et irréfléchie. "Je me débrouille, mais je suis loin d’être une infirmière. " Elle lui sourit en fuyant son regard pénétrant. Lorsqu’elle était avec son groupe, c’était elle qui avait été désigné comme soigneuse. Elle avait appris à s’occuper des blessures superficielles de ses compagnons. Elle savait aussi quoi faire lorsque la plaie était plus grave. Jamais ça ne lui avait traversé l’esprit qu’elle pouvait apprécier le domaine médical, mais elle s’était montrée douée à sa plus grande surprise.

Alors qu’il alla s’appuyer contre un comptoir, son dos vers elle, Teresa posa la trousse sur la surface. Elle ouvrit la petite boite qui avait déjà été plus remplie. Voilà un moment que Teresa n’avait pas réussi à mettre la main sur du nouveau matériel. Chaque fois qu’elle pénétrait dans une maison, un bâtiment ou un ancien magasin, elle cherchait à renflouer sa trousse, mais tout avait déjà été dérobé. Elle devait donc faire attention à ne rien gaspiller. Mais, elle avait aperçu des tâches dispersées sur le chandail de Théophile, supposant que ses blessures étaient saignantes et qu’elles devaient être nettoyées et désinfectées. Théo enleva son chandail, et des petits morceaux de verres tombèrent sur le sol dans un cliquetis sonore. La belle les effaça du pied pour les faire glisser sous la table pour les ramasser plus tard. Elle déglutit devant le dos musclé, mais lacéré de l’homme. "C’est pas joli non. " Elle n’allait pas lui mentir, mais il ne s’était pas raté. "Je vais nettoyer et désinfecter. Je vais peut-être avoir besoin de recoudre. " Du bout de l’index, elle effleura une lésion plus profonde qu’elle supposa être douloureuse. Elle prit un linge qu’elle imbiba de l’eau de sa bouteille et nettoya la peau de Théo. Doucement, elle nettoya le sang qui avait commencé à sécher. Avec précaution, elle passa sur les blessures. Certaines récentes, d’autres plus anciennes. Il en profita pour lui demander si elle appréciait d’être seule et de faire les choses par elle-même. Elle prit quelques secondes pour y réfléchir. "C’est pas toujours facile. Je n’ai pas l’instinct de survie aussi affiné que Jake. Il sait toujours quoi faire, peu importe les circonstances. Il réfléchit vite. Il fonce. Moi, je me pose plus de questions. Au début, je n’osais pas m’infiltrer seule dans les bâtiments ou m’imposer auprès d’autres survivants. Ça été dur les premiers jours. " Elle pouffa de rire en se remémorant les premiers temps de sa liberté. Elle faisait pitié. "Mais, je ne déteste pas. Je ne dépends plus de personne. Je ne mets plus personne en danger. J’aime prendre mes décisions et y aller à mon rythme." Tess n’avait été entourée d’une multitude d’amis. Elle avait toujours été une solitaire qui aimait le silence. Bien sûr, parfois, elle s’ennuyait et la solitude lui pesait, mais c’était mieux que d’être constamment sur ses gardes parce qu’elle ne faisait plus confiance aux membres de son groupe. "Je pense que je me débrouille tout de même bien. Sauf pour la nourriture! " Avait-elle conclue avant de remettre le linge humide dans sa boite. Elle allait devoir le nettoyer le lendemain. Elle s’empara d’une bouteille de désinfectant et grimaca en apercevant le peu de liquide qui restait. Ça allait être assez pour le dos de Théophile, mais il faudrait en trouver d’autre. "Ça va peut-être piquer et être froid. " Avec la même délicatesse, elle appliqua la solution sur les plaies. Elle sentait les muscles du garçon se raidir à son contact. "Et toi? Pourquoi tu n’es pas resté avec Line?" Un peu plus tôt, il lui avait dit qu’il était allé chercher sa sœur et l’avait sorti du Temple. C’était curieux qu’elle ne soit pas avec lui.


CODAGE PAR AMATIS


_________________
My skin has turned to porcelain, to ivory, to steel.  My heart is filled with songs of forever, Of a city that endures, where all is made new. I know I don’t belong here; I’ll never Call this place my home, I’m just passing through.
Revenir en haut Aller en bas

Théophile Foster
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
All of us start from zero  - Page 2 190808043225453880

Ancien métier : Ébéniste. Nul ne saurait autant admirer sa concentration et son application que lorsqu’il manipule, taille, sculpte, coupe et assemble le bois. Une matière à la fois naturelle et variée. Construire, réparer, restaurer. Il possède une dextérité manuelle qui pourrait attiser la jalousie de certains.
Occupation : Là où il se trouve, il sait se montrer utile, que ce soit en construisant, en chassant, en tuant, il essaie d'être autonome et prêt à se salir les mains pour la bonne cause : sa cause à lui. Mais principalement, il survie.
Statut civil : Théophile connaît le sentiment d'aimer, d'aimer ses sœurs plus que tout au monde, d'aimer les amis qu'il s'est fait lors de ses nombreuses escapades. Malgré une réclusion de plusieurs années au Temple, il est parvenu à tisser des liens de prime abord lointains, notamment avec Noah. Malgré son étonnante facilité à approcher autrui, à faire preuve d'autodérision et à foncer vers les nouvelles expériences, jamais il ne s’est autorisé à vivre une quelconque liaison romantique. Ce n’est pas faute de vouloir s’amuser et toucher. Deux femmes l’ont marqué pourtant : Harriet par sa frappante personnalité et Teresa par un baiser dérobé.
Lieu de naissance : Né à Jérusalem, à la volonté de ses parents, élevé au Temple d'Ezekiel à Kelowna.

All of us start from zero  - Page 2 190808041028473928

Messages : 118
Inscription : 07/08/2019
Crédits : Avatar (SneakySkunk) | Gifs (SneakySkunk) | Scénario (@Robz) | Signature (Astra)
Célébrité : Daniel Sharman

All of us start from zero  - Page 2 X0TurS621 / 5021 / 50All of us start from zero  - Page 2 BR2xH0t

All of us start from zero  - Page 2 DQEbQJ218 / 5018 / 50All of us start from zero  - Page 2 GxoDpmC

All of us start from zero  - Page 2 Hu1erU722 / 5022 / 50All of us start from zero  - Page 2 LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
All of us start from zero  - Page 2 Empty
11.03.20 21:05
Les yeux curieux de l’homme inspectent rapidement le contenu de la trousse lorsqu’elle la dépose sur le comptoir. « C’est pas joli, non. » L’ombre d’un sourire transparaît sur son visage, même si elle ne peut l’apercevoir. Il s’en doutait, mais il n’imaginait pas qu’on allait devoir le recoudre. Pour prouver ses dires, elle glisse un doigt contre sa peau. Au moment d’inspirer profondément, il ferme les yeux.

Fais c’que tu dois faire, qu’il lâche simplement.

Ce pourrait-il qu’il soit plus douillet qu’il ne le laisse transparaître? Au contact du doigt, il avait ressenti un léger pincement qui l’avait fait grimacer. Toutefois,  la douleur est plus aiguë lorsqu’elle nettoie sa peau à l’aide du linge humide. Ce n’est pas sans raison qu’il a posé une question pour qu’elle parle, pas pour rien qu’il s’est contenté de dire « fais c’que tu dois faire. » Il essaie de rester poli alors qu’il aimerait seulement jurer à cause de la sensation.

Il ouvre pourtant les yeux lorsqu’il remarque qu’elle s’attarde à des endroits où il ne ressent aucune douleur. Essaie-t-elle de comprendre comment il s’est fait les autres cicatrices? Il fixe le vide, mais se concentre davantage à ses gestes, à la pression qu’elle émet sur le linge lorsqu’elle passe sur les zones qui ne sont pas douloureuses, inversement à la pression qu’elle diminue sur les blessures récentes. Il constate aisément qu’elle fait attention à ne pas lui faire mal.

Heureusement, quand elle parle et qu’il peut se concentrer à sa voix féminine, il n’est pas obligé de se focaliser aux signaux que lui envoie son dos meurtri. Il n’aime pas qu’elle puisse se comparer à l’instinct de survie de son frère, mais il adore l’entendre dire qu’elle ne dépend de personne, désormais. Et son rire, qu’elle lâche spontanément, est une mélodie à ses oreilles. Elle est libre de faire ce qu’elle veut, de la manière dont elle le souhaite. Il l'aidera avec la nourriture s'il le faut.

Elle dépose le linge souillé. Il regarde à nouveau le contenu de la boîte. Le linge est imbibé de son sang, ce qui lui fait prendre conscience, plus concrètement, de l’état de son dos. Il n’a pas le temps de se faire à l’idée que la suite sera plus douloureuse qu’elle vient appliquer le désinfectant.

Saloperie, qu’il grogne d’instinct, courbant l’échine.

Mais il reste en place et la laisse poursuivre pour terminer. Il sert les dents, mais répond tout de même à la question qui suit :

Et toi, pourquoi tu n’es pas resté avec Line?
J’ai un peu d’mal avec les communautés en ce moment, dit-il franchement. Tu dois sûrement comprendre pourquoi.

Il la pousse à réfléchir pour inspirer. Il fait référence au passage de Teresa au Temple d’Ezekiel. Si elle n’est pas restée, c’est sûrement parce qu’elle a vu la même chose que lui : un vrai cauchemar. Qui, sain d’esprit, voudrait s’imposer ça? Là où il a déposé Line, ce n’est pas comme ça, c’est nettement mieux. Mais il a passé toute sa vie emmuré. Il ne changera pas de groupe pour en rejoindre un autre aussitôt. Pas dans l’immédiat, en tout cas.

Elle est avec des amis à nous. Là, je sais qu’elle est bien entourée.

Il remue des épaules pour faire comprendre à Teresa qu’il en a assez du désinfectant. Il se mord l’intérieur de la joue pour éviter de lui dire de se magner le cul et d’en finir. Il risquerait de la brusquer inutilement. Les picotements le démangent et vont bientôt le priver de sa patience. Il prend donc le temps de préciser, dans un grognement, ceci dit :

Si tu dois recoudre, fais-le maintenant, parce que tu risques de me trouver de très mauvaise compagnie, marmonne-t-il, amoché. Il reprend ensuite rapidement : Line, elle m’en veut énormément. J’prends un peu mes distances pour ça. Je crois vraiment qu’elle avait besoin d’une pause. Ces gens tiennent vraiment à son bonheur à elle. J’me fais pas de soucis pour elle, là-bas.

Teresa, elle a aussi mentionné Ange, plus tôt. Ça peut expliquer la tension qui subsiste dans la fratrie Foster. Il a privé une soeur de sa jumelle, sans réellement l’avoir tuée de son vivant. Voir Line le plonge systématiquement dans les souvenirs : le même regard aux immenses yeux bleus, les mêmes cheveux courts à la nuque dégagée. Le ressemblance frappante peut parfois être déstabilisante, pour quelqu’un qui les a connues toutes les deux.

Et quel est ton rythme? change-t-il de sujet.

C’est elle qu’il veut entendre parler. Il tourne légèrement la tête pour la regarder par-dessus son épaule, espérant qu’elle termine vite de s’occuper de ce dos à vif. Il ne peut pas s’empêcher de se dire que, physiquement, elle a bien mûri depuis la dernière fois.

T’as dit que t'aimais faire les choses à ton rythme. Tu préfères quand ça se bouscule ou quand tu peux prendre ton temps?

Il l’observe encore quelques secondes, cherchant lui-même à deviner quelle serait sa réponse, avant de se remettre complètement dos à elle, assurément amusé. Il observe vaguement l’endroit plongé dans le noir, illuminé grâce à ce feu qui brûle encore derrière eux, au meilleur de sa concentration. La pièce, elle s’est réchauffée, ou bien c'est elle qui lui donne cette chaleur.

T’as envie de quoi, maintenant que t'es libre? Qu'est-ce que tu aimerais vraiment faire?

_________________
Add life to your days.
Foster family ☽Ideas excite me, and as soon as I get excited, the adrenaline gets going and the next thing I know I'm borrowing energy from the ideas themselves.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

à propos
sac à dos


All of us start from zero  - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
All of us start from zero
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead :: Kelowna & Beyond :: North Kelowna-
Sauter vers: