AccueilAccueil  Discord  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -53%
GACHI Batterie Externe 26800mAh
Voir le deal
24.94 €


 

 Un appel de détresse



Minjae Jeon
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Un appel de détresse  6dac1b391e832c55dae0396df40730a9

Ancien métier : Vigile
Occupation : Bénévole
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Busan

Un appel de détresse  799b75b145b6a0a7e93175f1352155a8

Messages : 26
Inscription : 17/09/2019
Célébrité : Ji Chang Wook

Un appel de détresse  X0TurS613 / 5013 / 50Un appel de détresse  BR2xH0t

Un appel de détresse  DQEbQJ229 / 5029 / 50Un appel de détresse  GxoDpmC

Un appel de détresse  Hu1erU733 / 5033 / 50Un appel de détresse  LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Un appel de détresse  Empty
28.09.19 18:00
Il avait déjà parcouru un bon nombre de kilomètres depuis le matin et la fatigue se faisait déjà ressentir. Pourtant, il avait passé une bonne nuit pour une fois. Pas de cauchemars, par de visites nocturnes, pas d'insomnies. Mais son corps n'avait visiblement pas encore totalement récupéré de .. Sa connerie. Relevant ses poignets recouverts d'un bandage salit par le temps, le brun soupira longuement en s'arrêtant au milieu de la forêt. Cette tentative de '' fuite '' raté l'avait juste affaiblis un peu plus, c'était si stupide, si puéril. Mais il devait faire avec, il devait remonter la pente, et rapidement s'il voulait s'en sortir. Décidant de faire une petite pause, Minjae laissa son sac tomber au sol avant de s'asseoir contre les feuilles mortes, relevant son regard vers le ciel, cacher partiellement par les branches des arbres. La légère brise était agréable, le bruit de la rivière également. Il se permit de fermer les yeux un instant pour profiter de cet instant calme. Depuis son réveil, l'homme s'affairer à trouver à manger. Il n'était pas vraiment manuel pour ses choses-là, c'est pour ça qu'il trouva son premier piège à poisson troué et bien vide, sans grande surprise. Il aura peut-être plus de chance avec le second. Il avait trouvé quelques champignons, quelques noix aussi, mais rien de bien nourrissant.

« J'ai faim ... »

Soupirant longuement, Minjae rouvrit un œil, grimaçant un peu devant la soudaine lumière qu'il faisait subir à ses yeux. Il était temps de reprendre la route, son ventre n'allait pas se remplir tout seul. Se hissant sur ses jambes, son visage se crispa un peu lorsqu'il força sur ses bras avant de reprendre son équilibre. Son corps avait vraiment besoin de repos, mais il n'avait pas le temps pour ça. Continuant à longer la rivière, il vit le second piège au loin et il semblait en meilleur état. Accélérant donc pour l'atteindre, le brun s'arrêta soudainement à l'entente d'un bruit. Comme un cri, un son strident et interpellant qui sortait du calme de la forêt. Relevant son visage, il tendit l'oreille, attendant de voir si le son se répéter, mais non, seul le silence avait reprit sa place. Haussant les épaules, Minjae abandonna ses affaires sur le bord de la rivière pour sauter dans l'eau fraîche qui lui arrivait à mi-cuisse. Il mit quelques secondes à s'habituer à la fraîcheur, ça lui avait donné un coup de fouet requinquant.

« Jackpot. »

Cette fois, son piège avait tenu. Souriant à pleine dent, il releva le piège constituer d'un vieux panier et d'un bout de tissu ou quelques poissons se débattaient. Ils n'étaient pas bien gros, mais le nombre lui suffirait pour aujourd'hui, peut être même pour demain s'il n'était pas trop gourmand. Il était rassuré, il avait un peu de répits avec ce repas. Assommant les poissons sur un rocher, il les rangea dans un sac pour enfin ressortir de l'eau. Vu le temps, il serait sec avant de rentrer à son camp de fortune. S’apprêtant à rebrousser chemin, le son qui l'avait stoppé plutôt se fit à nouveau entendre. Minjae était quelqu'un de particulièrement curieux, et cette fois si encore, il s'arrêta pour tendre l'oreille. Mais contrairement à tout à l'heure, le bruit se fit à nouveau entendre, à plusieurs reprise.

« C'est quoi ça .. ? Un animal ? »

Intrigué, il plissa les yeux, essayant de trouver d’où pouvait provenir le cri. Il se laissa alors guider, restant tout de même prudent, les virulents aimaient bien se cacher dans les bois et bizarrement, il trouvait qu'ils y étaient plus difficiles à repérer. Marchant quelques minutes, il finit par arriver devant se qui devait être un ancien bassin. Désormais se n'était plus qu'une marre de boue et quelqu'un semblait s'y être empêtré jusqu'au cou. Un jeune Faon un peu trop curieux y était enlisé, il était trop faible pour se dégager seul et sa mère avait dû finir par l'abandonner. Car il n'était pas le seul à être bloqué. Ses cris n'avaient pas attiré que le brun, plusieurs virulents étaient piégés dans la boue, eux aussi. Ils tentaient d'attraper le faon qui semblait épuiser à force de se débattre. S'accroupissant au sol, Minjae regarda un instant la scène. Le faon était trop petit pour qu'il y ait grand chose à manger dessus, aucun intérêt de le capturer. L'idée de le laisser ici pour continuer d'attirer les virulents du coin pour les piéger était bonne, mais de courte durée. Le petit ne tiendrait plus longtemps. Soupirant, il passa une main dans ses cheveux puis contre son visage. Il aurait juste dû partir, laisser la nature faire. Mais sous ses airs nonchalants, Minjae n'était pas un cœur de pierre, et l'idée de laisser un bébé ici, mourir ainsi, ne lui plaisait pas vraiment. Il grogna un peu contre lui-même avant de vouloir se relever, mais il se retint au dernier moment en voyant du mouvement de l'autre côté du marais. Visiblement, il n'était pas le seul à avoir entendu l'appel de détresse de l'animal.
Revenir en haut Aller en bas

Joshua Landry
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Un appel de détresse  Tenor

Ancien métier : Etudiant
Occupation : Homme à tout faire
Statut civil : Célibataire (fiancé à un super scénario)
Lieu de naissance : Philippines

Messages : 29
Inscription : 22/08/2019
Crédits : Elea
Célébrité : Manny Jacinto

Un appel de détresse  X0TurS617 / 5017 / 50Un appel de détresse  BR2xH0t

Un appel de détresse  DQEbQJ224 / 5024 / 50Un appel de détresse  GxoDpmC

Un appel de détresse  Hu1erU720 / 5020 / 50Un appel de détresse  LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Un appel de détresse  Empty
30.09.19 2:55
L’épuisement de Joshua le rendait tendu. Cela faisait trop longtemps que Naïva avait disparu et qu’il était la proie des Ombres et Silhouettes. Le fait d’avoir rejoint une communauté et d’être entouré de gens l’aidaient un peu mais il restait néanmoins victime de ses hallucinations. Après une terrible nuit, il avait décidé de bouger : Si Naïva ne souhaitait pas se montrer, il allait la chercher. Sous couvert d’une expédition pour aller chercher des plantes pour pouvoir les rempoter à l’hôpital, il était sorti et s’était dirigé vers le semblant de bois.

Ses hallucinations le rendant parano, il était aux aguets pour détecter les contaminés et parvint, sans se faire remarquer, sous le couvert des bois. Il commença par déraciner quelques plantes dont il savait qu’une partie était comestible et les fourra, avec un peu de terre, dans son sac. Il ne fallait pas que les membres de la Lyssa croient qu’il était sorti pour rien, voir pour un objectif caché : comme les trahir.

Une fois son sac honorablement rempli, il se concentra sur sa recherche de Naïva. L’endroit le plus plausible pour se réincarner en animal devait être la forêt, la concentration en animaux y étaient sûrement élevée. Malheureusement, celle des contaminés aussi. Il esquiva les confrontations, les sens à l’affût.

Et tout d’un coup, un cri.

Il se figea, l’adrénaline lui envahissant les sens. Un humain ? Un contaminé ? Son cœur battant la chamade, il se cacha et attendit. D’autres cris survinrent. Pas humain non, ou alors celui-ci avait vraiment des problèmes de cordes vocales. Et il n’avait jamais entendu un contaminé émettre de tel bruit. Il hésita sur la démarche à suivre : la curiosité pouvait se révéler mortelle dans ce monde.

Un autre cri, agonisant, désespéré.

Le cœur de Joshua décida pour lui. Quoi que cela puisse être, il avait besoin d’aide, il pouvait au moins tenter de voir s’il pouvait se rendre utile. Il se faufila entre les arbres et se dirigea vers la source du bruit. Etrangement, les contaminés semblaient avoir désertés ces lieux.

« Ah… C’est là qu’ils sont. »

Il sursauta en premier bien sûr face à la vision de ces créatures enlisées, craignant pour sa vie. Puis il finit par comprendre qu’elles étaient bien coincées et qu’il ne risquait rien d’elles. Le faon, lui aussi semblait dans ce cas.

« Naïva ? » tenta-t-il mentalement.

Qu’elle ait été bloquée expliquait qu’elle ne l’ait pas rejoint directement. Il fallait qu’il sorte l’animal de là pour voir si sa théorie était la bonne. Il lança un regard aux alentours, appréhendant son environnement pour voir ce qui pourrait lui être utile pour ce sauvetage.

Son regard tomba sur un homme.

Il se figea.

« Un survivant ? Un virulent ?! »

Mais l’homme lui rendait son regard, tout simplement. Ils étaient suffisamment loin de l’autre pour devoir crier pour communiquer mais pas assez pour que Josh ne remarque pas qu’il n’avait pas l’aspect d’un contaminé. Cela le rassura mais pas entièrement : on lui avait parlé des autres groupes de survivants de Kelowna et de la fâcheuse manie de certains à être agressifs.

Approcher l’homme pourrait se révéler dangereux car il pourrait se sentir menacé. Alors, avec des mouvements lents pour que l’autre n’y voie pas de menaces, il déposa son sac par terre et donna un coup de pieds pour l’éloigner de lui. Il espérait que les plantes n’en pâtiraient pas. Il leva les mains dans une simulation du « ne bougez plus ». Et il fit coucou avec des mouvements amples.

Il espérait paraître inoffensif. L’autre ne pouvait pas le savoir mais son couteau était dans sa poche et non dans son sac. L’objectif était de paraître sans dangers, pas de l’être. Il fallait être stupide pour ça vu l’apocalypse.

Après avoir fait l’idiot avec ses coucous il désigna le bâtiment entre les arbres qui était à sa droite, donc à la gauche de l’homme. Puis, il se montra lui-même et mima l’action de marcher. Il espérait ainsi faire comprendre à l’homme qu’il allait se diriger vers cette direction. Comme ça, s’il ne lui faisait pas confiance, il pourrait s’éloigner. Et, s’il souhaitait lui parler, il pourrait approcher.

Il se mit donc à contourner le bassin boueux vers la petite installation qui ressemblait une sorte de local de pêche. Le bassin devait être une étendue d’eau artificielle pour pêcher des poissons captifs. Il espérait y trouver une corde ou tout autre matériel qui pourrait lui permettre de sauver le faon.

Il gardait l’autre à l’œil sans pour autant le fixer pour ne pas le mettre mal à l’aise. Le moindre geste menaçant de celui-ci et il ferait demi-tour, récupérerait son sac et s’enfuirait. Il était trop égoïste pour risquer sa vie pour un animal dont il n’était pas sûr que cela puisse être Naïva.

Si l’homme se décidait à approcher, il garderait une distance de sécurité de plusieurs mètres entre eux pour être sûr de pouvoir filer sans qu’il ne puisse d’abord le toucher. Il remarqua que l’autre semblait être asiatique et, étrangement, cela lui donna de la sympathie pour lui. Lui aussi avait dû pâtir de ses origines auprès de gens plein de préjugés et intolérants. Il décida donc d’arborer un sourire encourageant tout en gardant ses mains bien en évidence.
Revenir en haut Aller en bas

Minjae Jeon
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Un appel de détresse  6dac1b391e832c55dae0396df40730a9

Ancien métier : Vigile
Occupation : Bénévole
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Busan

Un appel de détresse  799b75b145b6a0a7e93175f1352155a8

Messages : 26
Inscription : 17/09/2019
Célébrité : Ji Chang Wook

Un appel de détresse  X0TurS613 / 5013 / 50Un appel de détresse  BR2xH0t

Un appel de détresse  DQEbQJ229 / 5029 / 50Un appel de détresse  GxoDpmC

Un appel de détresse  Hu1erU733 / 5033 / 50Un appel de détresse  LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Un appel de détresse  Empty
03.10.19 20:37
Il observa le jeune faire en silence, restant accroupi au sol sans chercher à faire le moindre geste. Comment était-il arrivé jusqu'ici ? La curiosité avait également conduit ses pas jusque-là ? Vivait-il dans le coin ? Jusqu’où pouvait-on entendre l'animal ? Un flot de questions semblait submerger le brun alors qu'il regardait fixement le nouveau venu qui avait l'air d'avoir également pris conscience de sa présence. Pouvait-il être dangereux ? Très certainement. S'il était encore vivant, s'il avait su survivre à ce nouveau monde, alors il ne pouvait que savoir se défendre. Désormais il ne restait que les élus, que ceux capable de tout pour vivre. Il ne restait que des gens dangereux, peut être pas maléfique, mais redoutable. Et quand on ne savait pas à qui on avait à faire, il valait mieux rester sur ses gardes. Minjae n'était pas du genre à se méfier, mais il gardait un certain recul tout de même. Il savait que certains survivant pouvaient se montrer cruel envers les autres, il espérait au fond de lui ne jamais avoir à rencontrer quelqu'un comme ça. Mais visiblement l'homme qui se tenait de l'autre côté du bassin se présentait comme quelqu'un de simplet ?

« Il me fait quoi celui-là ... »

Inclinant la tête, il le regardait faire ses grands signes, secouant un peu la tête devant le numéro qu'il avait sous les yeux. Était-il vraiment si inoffensif ou faisait il semblant pour que le brun baisse négligemment sa garde ? Il soupira. Il verra bien plus tard. En attendant, il suivait des yeux la main de l'inconnu, tournant alors son regard vers la cabane qu'il désignait. Il n'avait même pas remarqué cet endroit, au moins ce type avait de bons yeux. Se redressant enfin, il s'étira un instant avant de mimer ses gestes, avançant calmement, mais d'un pas assurer. Il n'avait pas confiance en lui plus qu'un autre, il n'était pas invincible, mais il avait moins peur de la mort qu'à une autre époque. Et puis mourir de la main d'un humain semblait plus agréable que de se faire bouffer.

Observant la cabane au loin, il plissa un peu les yeux. La porte était fermée, l'unique fenêtre semblait barricader. Quelqu'un avait sûrement essayé d'y vivre. La question maintenant, c'était de savoir s'il y avait encore quelqu'un la dedans, ou quelque chose. Y aller à l'aveugle serait stupide. Levant le bras, Minjae voulait faire comprendre au jeune homme de ralentir le pas, voir même de s'arrêter s'il pouvait. Le brun lui au contraire, pressa sa marche pour arriver en premier devant la porte. Il approcha sa tête du bois, tendant l'oreille pour écouter, essayant de deviner s'il y avait du mouvement à l'intérieur. Mais rien, tout semblait calme. Soupirant, Minjae recula de quelques pas par précaution, il allait en avoir le cœur net. Se mettant de profil, il donna un puissant coup de pied dans la porte, l'ouvrant avec fracas. Il regretta aussitôt son geste. Ramenant rapidement son avant-bras contre son nez en plissant les yeux, il retint sa respiration après s'être fait attaquer pas une odeur pestilentielle. Il y avait bien quelqu'un la dedans, mais vu l'état de son crâne défoncer par une cartouche de fusil, ça faisait un moment qu'il était mort. Expirant longuement, il attrapa la poignet de porte pour la refermer avant de se reculer pour reprendre son souffle.

« Je te conseille de pas rentrer la dedans. Putain… Je ne pourrais jamais m'habituer à cette odeur. »

Se penchant un peu en avant, il posa ses mains sur ses cuisses pour s'y appuyer. Il avait presque la nausée après avoir inspiré l'odeur de cadavre en décomposition, l’enfermement et l'humidité ambiante n'aidant en rien à l'état du corps à l'intérieur. Il était pourtant habitué à la mort, mais entre une carcasse encore chaude et une autre bouffée par les vers depuis un moment, la différence était grande. Et dire qu'il aurait pu ressembler à ça, ou à l'un de ses virulents, quelque temps auparavant. Ca faisait réfléchir. Baissant un instant son regard sur ses poignets bandés, il se redressa, faisant face à l'inconnu bien qu'il se trouvait à bonne distance.

« Tu es seul ici ? »
Revenir en haut Aller en bas

Joshua Landry
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Un appel de détresse  Tenor

Ancien métier : Etudiant
Occupation : Homme à tout faire
Statut civil : Célibataire (fiancé à un super scénario)
Lieu de naissance : Philippines

Messages : 29
Inscription : 22/08/2019
Crédits : Elea
Célébrité : Manny Jacinto

Un appel de détresse  X0TurS617 / 5017 / 50Un appel de détresse  BR2xH0t

Un appel de détresse  DQEbQJ224 / 5024 / 50Un appel de détresse  GxoDpmC

Un appel de détresse  Hu1erU720 / 5020 / 50Un appel de détresse  LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Un appel de détresse  Empty
06.10.19 14:51
Tiens ! Le bâtiment avait été barricadé. Josh ne l’avait pas remarqué de loin. Était-ce possible que quelqu’un s’y trouve ? Il hésita à continuer de l’approcher et c’est son compagnon d’infortune qui le conforta dans sa décision en lui faisant signe. Il s’arrêta net, tendu tout en observant le bâtiment. En dehors des cris de désespoir du faon, il n’entendait rien qui puisse laisser croire qu’un autre vivant était dans les parages. Les contaminés ne comptaient pas dans son calcul.

Il se tint près à fuir lorsque l’homme défonça la porte d’un coup de pied qu’il identifia comme étant celui d’un praticien du taekwondo. Sa sympathie a son égard s’étoffa. Rien ne jaillit de la porte si ce n’est une odeur des plus nauséabondes. Il fit quelques pas pour voir ce qui pouvait causer une telle agression olfactive et le spectacle le figea quelques instants. Ce n’était pas la première fois qu’il tombait sur ce genre de scène mais cela ne l’empêchait pas d’être bouleversé à chaque fois. Il fit immédiatement le parallèle avec Ethan : Est-ce que le corps de son amant était lui aussi bouffé par les vers dans un coin sombre ? L’idée l’horrifiait. La question de l’autre survivant le tira de sa torpeur et il le dévisagea.

- Seul ouais, répondit-il.

Ce n’était pas un mensonge. Il était venu seul dans la forêt. Cet homme n’avait pas besoin de savoir pour sa communauté, il avait beau avoir décidé de lui accorder sa sympathie tant qu’aucun signe de violence ne serait manifesté, il n’allait tout de même pas mettre en danger plusieurs autres personnes par excès de confiance qui n’était clairement pas bienvenue vu le contexte.

- J’ai entendu le faon et j’aimerais l’aider, je pense que c’est…

Il chercha une excuse plausible au fait qu’il veuille aider un faon autre que « c’est ma sœur réincarnée », cela lui éviterait bien des soucis.

- Mon animal de compagnie. Ça fait plusieurs jours qu’elle a disparu.

Josh jeta un coup d’œil à l’animal.

- J’suis presque sûre que c’est elle.

Naiva ne s’était pas encore manifestée dans son esprit, surement parce que si c’était elle, elle était trop faible pour communiquer avec lui.

- Tu veux bien me laisser approcher la cabane s’il te plait ? demanda-t-il calmement en gardant toujours ses mains en évidence pour ne pas paraître menaçant. J’crois avoir aperçu des planches à l’intérieur. S’il y a une corde en plus, j’pense pouvoir l’atteindre et la tirer de là.

Il hésita, se mordit la joue puis se lança :

- Tu veux bien m’aider ?

Il lui lança un petit sourire plein d’espoir, espérant qu’il accepterait.

- Si on parvient à lier les planches entre elle et qu’on trouve une planche, je pourrais tenter de me déplacer sur la boue avec la planche comme « radeau », si je parviens à atteindre l’animal et lui passer une corde autour du buste, tu pourrais le tirer hors de la jusqu’à la terre ferme. Tu veux bien dit ? S’il te plait ?
Revenir en haut Aller en bas

Minjae Jeon
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Un appel de détresse  6dac1b391e832c55dae0396df40730a9

Ancien métier : Vigile
Occupation : Bénévole
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Busan

Un appel de détresse  799b75b145b6a0a7e93175f1352155a8

Messages : 26
Inscription : 17/09/2019
Célébrité : Ji Chang Wook

Un appel de détresse  X0TurS613 / 5013 / 50Un appel de détresse  BR2xH0t

Un appel de détresse  DQEbQJ229 / 5029 / 50Un appel de détresse  GxoDpmC

Un appel de détresse  Hu1erU733 / 5033 / 50Un appel de détresse  LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Un appel de détresse  Empty
17.10.19 22:02
Minjae n'a jamais été quelqu'un capable de juger les autres, il se fait toujours une vague idée, mais ce trompe la plupart du temps. Il n'était pas plus naïf qu'un autre, il avait juste encore un peu d'espoir en l'humanité. Il est le genre de personne à voir une part de bonté en chacun, et il était difficile de voir le mal en regardant le jeune homme face à lui. Avant il n'avait qu'à suivre les ordres ou suivre l'avis de ses proches, désormais il ne pouvait compter que sur son propre instinct et déjà, il avait fait une première erreur. Au moment même ou il a posé son regard sur Josh, il avait cru voir quelqu'un de simple, quelqu'un de naïf qui se serait perdu au milieu des bois. Et il l'avait à nouveau pensé en le voyant se figer à la vu du cadavre. Mais il fut surpris de le voir vouloir rentrer dans la cabane. Ah Minjae, c'est toi le simplet.

Posant ses mains sur ses hanches, il observa cette nouvelle connaissance de la tête au pied, ne pouvant s'empêcher d'avoir un petit sourire aux coins des lèvres. Sans vraiment comprendre pourquoi il ressentait une petite fierté en voyant le courage du jeune homme face à lui. Il l'écouta en silence, se contentant de hocher la tête pour lui faire comprendre qu'il suivait la conversation avant de tourner son regard vers le marais ou l'animal était toujours bloqué. Minjae était toujours prêt à aider les autres, c'était dans sa nature et c'était un plaisir pour lui de se rendre utile. Mais l'idée d'envoyer le plus jeune au casse-pipe le déranger un peu. L'idée de radeau était peu probable, si la vase était assez épaisse pour y coincer l'animal, y circuler semblait difficile. Mais utiliser les planches comme un ''chemin'' par contre...

« Mmh laisses moi réfléchir, tu veux ? »

Glissant sa main contre son menton, il essayer de visualiser la scène de ce sauvetage assez surprenant. Il n'aurait jamais pensé en arriver là en ce levant ce matin, enfin au moins ça changer de son quotidien. Plissant les yeux, il ne voulait pas prendre de risque, autant pour lui que pour Josh. Il n'avait pas spécialement envie que ce soit lui qui aille chercher l'animal, mais Josh semblait plus léger que lui, et puis au moins il pourrait mieux intervenir en cas de besoin en étant sur la rive.

« Bon j'ai une proposition à te faire, enfin, on va d'abord devoir essayer ma théorie. Je pense pas que tu pourras vraiment naviguer dans cette bouillasse mais peut être qu'en prenant des planches assez large pour y étaler ton poids tu pourrais l'atteindre. Moi, je reste sur la rive et je protège tes arrières et je vous tire une fois que tu le tiens. Ca te convient ? »

Reportant son attention sur le brun, Minjae pinça son menton entre ses doigts avant de sourire un peu. Il avait l'impression d'avoir une jeune recrue face à lui, plein de courage et d'entrain. Ca faisait du bien au moral de croiser ce genre de personne plein de bonne motivation. N'attendant même pas de réponse, il jeta un regard à la porte qu'il avait fermé plus tôt. Elle avait la taille idéal pour son plan, en espérant qu'il fonctionne. Elle était assez épaisse et plutôt longue, elle devrait suffire. Lui faisant signe de se boucher le nez, il arrêta sa respiration lui-même pour rouvrir la porte, la sortant de ses gonds avant de la porter jusqu'à proximité du Faon. Posant le bas de la porte au bord de la boue, il la fit lentement glisser contre cette derrière. Elle faisait la bonne longueur, il n'aurait qu'à tendre les bras pour attraper le petit. Satisfait, Minjae tenta tout de même de poser son pied sur le bois. Il s'enfonça un peu, mais résista tout de même, ça devrait le faire, au pire, il serait derrière en cas de soucis. Faisant signe à Josh de s'approcher, il posa un genou au sol pour fouiller dans son sac et sortir une corde qu'il savait assez solide pour leur activité. Hors de question de se fier à une vielle corde qui pourrit la depuis des années. Il n'avait plus qu'à passer la corde autour de la taille de son vis-à-vis et ils pourraient commencer.

« Tu sais ramper, j'espère. »
Revenir en haut Aller en bas

Joshua Landry
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Un appel de détresse  Tenor

Ancien métier : Etudiant
Occupation : Homme à tout faire
Statut civil : Célibataire (fiancé à un super scénario)
Lieu de naissance : Philippines

Messages : 29
Inscription : 22/08/2019
Crédits : Elea
Célébrité : Manny Jacinto

Un appel de détresse  X0TurS617 / 5017 / 50Un appel de détresse  BR2xH0t

Un appel de détresse  DQEbQJ224 / 5024 / 50Un appel de détresse  GxoDpmC

Un appel de détresse  Hu1erU720 / 5020 / 50Un appel de détresse  LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Un appel de détresse  Empty
18.11.19 3:59
Son compagnon d’infortune exhalait quelque chose qui donnait à Joshua l’envie de lui léguer les rennes. Son âge surement, l’associait à une certaine sagesse et expérience. Bien lui en prit, l’homme semblait avoir une meilleure idée de comment appréhender la situation. Il hésita une seconde lorsqu’il se rendit compte qu’il allait être complétement dépendant d’un inconnu dans un monde où la confiance se faisait rare. Toutefois, au plus profond de lui, il n’arrivait pas à se sentir réellement menacé par cet homme qui ne lui avait pas encore donner de raisons de se méfier.

Que dirait Naïva dans ce genre de situation ? Surement de se méfier. Mais Naïva n’était pas là. Depuis plusieurs jours, ça le bouffait. Et s’il y avait la moindre chance que ce faon soit elle, il devait tout tenter.

- Faisons ça ! confirma-t-il avec un entrain teinté de stress.

Il se couvrit le nez avec le bas de son t-shirt pour se protéger de l’odeur, il observa son nouvel « ami » se charger de la porte avec une certaine admiration. Cet homme savait ce qu’il voulait et comment faire. Une fois que le mécanisme fut installé, il s’approcha prudemment.

- J’me débrouille ! répondit-il quant à ce qui concernait ses compétences physiques, l’angoisse de se rater lui faisant ajouter : On verra bien si ça suffit !

Il adressa un sourire contrit à son interlocuteur et approcha la porte. Il testa la résistance de son embarcation de fortune d’une main, puis d’un pied. Après qu’elle eut fait ses preuves, il se mit à quatre pattes et avança prudemment, petit pas par petit pas.

« Naïva ? » tenta-t-il mentalement, désespéré. Mais toujours aucune réponse.

Il s’allongea et se mit à ramper. Etant donné que ce n’était pas l’une de ses activités préférées, ses pieds glissèrent à plusieurs reprises dans des tentatives infructueuses mais il finit par atteindre un endroit suffisamment proche de l’animal pour tenter quelque chose. Son cœur battait la chamade et il sentait son sang pulser dans ses tempes. Il ne put s’empêcher de lancer un regard inquiet aux autres créatures enlisées par crainte qu’elles ne tentent quelque chose. Mais non, elles étaient bel et bien piégées.

- Ok ! Je crois que j’peux la toucher, annonça-t-il.

Il tendit prudemment la main et caressa la tête du petit. Celui-ci, trop épuisé par sa situation, ne lâcha qu’un maigre râle. Il devinait une patte avant sous la boue alors, il plongea sa main.

- Dégueu, commenta-t-il avec une grimace de dégoût.

Une fois que ses deux mains eurent une bonne prise à l’angle du torse et de pattes de l’animal, il tenta de l’en extirper d’abord seul pour se faire une idée de la résistance que ça allait représenter. Il gagna quelques maigres centimètres mais rien de bien encourageant.

- Ok… (merde, il ne lui avait pas demandé son prénom !) euh… gros ! (merde, il aurait clairement pu trouver mieux), je le tiens ! Tu peux tirer ! Fais attention, elle est solidement coincé.

Déjà, il arquait les jambes pour accompagner la corde et y ajouter toute la force qu’il pourrait. De là où il était, il était complètement sur la porte, il espérait rapidement hisser l’animal sur la porte pour pouvoir reculer vers la terre ferme et ainsi avoir un meilleur appuie pour y ramener leur victime. Est-ce que la porte serait suffisamment costaude pour les porter tous les deux sans s’enliser ? L’avenir le dirait.

(HJ : A toi de voir si ça tourne au cauchemar ! Enlissement, impossible de sauver l'animal, fais toi plez !)
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

à propos
sac à dos


Un appel de détresse  Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Un appel de détresse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Machete [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead :: Kelowna & Beyond :: West Kelowna-
Sauter vers: