AccueilAccueil  Discord  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-10%
Le deal à ne pas rater :
HUAWEI MateBook – PC Portable 13″
899 € 999 €
Voir le deal


 

 The last thing you want.



Dyan Pratt
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Ancien métier : Saisonnier agricole - terroriste pro écologique.
Statut civil : Célibataire, détruit une fois par l'amour sans être capable de remonter la pente.
Lieu de naissance : Fort St. John

The last thing you want. 1565453127-ezgif-3-236b55dcf9b8

Messages : 30
Inscription : 11/08/2019
Crédits : Heaven
Célébrité : Jake Abel

The last thing you want. X0TurS617 / 5017 / 50The last thing you want. BR2xH0t

The last thing you want. DQEbQJ225 / 5025 / 50The last thing you want. GxoDpmC

The last thing you want. Hu1erU721 / 5021 / 50The last thing you want. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
The last thing you want. Empty
19.11.19 10:36
Retourner à l’aéroport après les quelques jours qu’il a passé au Temple, c’est comme revenir à la fourmilière. Petit soldat qui ne rêvait que d’une chose ; quitter les champs pour ne plus jamais avoir à la revoir. Hors de question de se laisser aller à la colère, ni aux larmes, ni aux sentiments. Tout ce qu’il voulait à la base, c’était de passer du temps au Temple d’Ezekiel pour prendre… des vacances. Travailler la terre et sentir le soleil sur sa peau. Mais fuir le néant, c’est un peu comme fuir son amour. Il a du s’en échapper pour ne pas sombrer ; Romy, elle a toujours eu cette facilité de le faire retomber de sa colère. De le faire décompresser, surtout dans les moments où ça ne va pas. Et là revoir, là, dans ce champ, arriver avec ses bouteilles pour aider ceux qui ont travaillé toute la journée. Comme un cheveux qui arrive sur la soupe. Comme son putain d’ange Gabriel qui descend aider les gens sur terre. Non, c’était trop. Trop pour lui de devoir, de savoir, qu’elle est dans les parages. Son idylle au Temple d’Ezekiel est terminé, tout ce qu’il voulait retrouver, c’était le réconfort bruyant et assourdissant de l’aéroport. Tout ce qui empêcherait la nature de le toucher.

Et l’acier, et les pierres de l’aéroport, c’est tout ce qu’il fallait. Tout ce qui lui a donné la force d’entrer à l’intérieur et de chercher directement la seule et unique personne qu’il aurait voulu voir. Woody, il est toujours à l’aéroport. Du moins, lorsque Dyan se met à le chercher, il n’y a pas une fois où il ne l’a pas trouvé. Et même si chercher n’était pas ce qu’il avait envie de faire tout de suite, c’est ce que Dyan a fait. Parce qu’il n’y aurait eu personne, même pas la solitude, avec qui le plus jeune des Pratt aurait voulu être, autre que son frère. C’est toujours vers l’aîné qu’on se tourne lorsque les choses vont mal dans la fratrie. Et même s’il aurait été plus simple pour Dyan d’aller voir sa soeur, il n’y a que Woody pour le faire aller mieux. Malgré la noirceur de la colère que ce dernier peut ressentir envers Romy.

Au final, Dyan, il ne sait plus vraiment pourquoi il veut voir son frère. Car à mesure de le chercher, il se perd entre le fait de vouloir le voir pour aller mieux, et le fait de le voir pour parler de la vie de Romy. Lui-même n’a pas été capable de lui faire le mal qu’il souhaitait lui faire, pour se venger. Il se souvient encore très bien de ces cheveux longs entre ses doigts lorsqu’il l’a tiré en arrière. Il se remémore très bien la sensation de la mâchoire, des dents de Romy sous ses doigts lorsqu’il l’a maintenu au sol pour l’obliger à le regarder. Il se souvient de l’effet que ça lui a fait, de voir la fille qu’il a tant aimé avoir peur. Et même si une infime partie de lui n’avait pas apprécié ça, l’autre en était tout jouasse. Content de l’avoir sous la main pour pouvoir lui faire comprendre. Car si fut un temps il avait refusé de la voir avec le procès, il avait fini, en prison, par vouloir se venger. Près à tout pour protéger son frère et sa soeur, Dyan a pourtant bien cru tomber fou, enfermé. C’est le lion en cage qui est sorti pour s’en prendre à Romy, mais le lion s’était finalement transformé en chaton tout triste.

” - Putain, ça fait vingt bonnes minutes que je te cherche !” Qu’il dit enfin, lorsqu’au bout d’un couloir, il voit Woody sortir d’une pièce au bon moment pour l'interpeller. Il ne se prive pas d’une accolade ; comme toujours lorsqu’ils sont séparés plusieurs jours, mais Dyan reprend bien vite la parole sans laisser le temps à son frère de lui demander ce qu’il pouvait bien déjà foutre ici. ” T’as du temps, là ? Ou t’es en train d’bosser ?”
Revenir en haut Aller en bas

Woody Pratt
Sailing into the wind

à propos
sac à dos
Ancien métier : Rien de fixe. Il travaillait parfois à temps partiel dans une poissonnerie. Il a fait l'expérience de gardien de littoral. Il vouait surtout sa vie aux manifestations.
Occupation : Woody ne se pavane pas aux côtés du boss. Il reste dans l'ombre, répond présent pour les expéditions ou les remises à l'ordre. Mais comme ces tâches sont irrégulières, il s'occupe quotidiennement de la sécurité interne. Par son côté antisocial et du fait qu'il garde ses distances avec ses anciens camarades de route (même s'il les apprécie), sa présence peut rapidement déstabiliser et devenir un avantage. Pour la sécurité, il garde souvent un oeil à ce qui se passe à l'infirmerie.
Statut civil : Célibataire, il n'est pas en quête du bonheur depuis le décès de sa douce. En amour, il a besoin d’être dirigé pour souffler. La tendresse est ce qui l’aide à ne pas perdre la tête.
Lieu de naissance : Fort Saint John.

Messages : 49
Inscription : 24/10/2019
Crédits : Scénario (@Robz) | Avatar (SneakySkunk) | Gifs (Google) | Signature (-)
Célébrité : Tom Felton

The last thing you want. X0TurS616 / 5016 / 50The last thing you want. BR2xH0t

The last thing you want. DQEbQJ220 / 5020 / 50The last thing you want. GxoDpmC

The last thing you want. Hu1erU722 / 5022 / 50The last thing you want. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
The last thing you want. Empty
19.11.19 20:23




The last thing you want
The last thing you want


Seule la voix familière de son frère est capable de le stopper dans un élan, ou sa soeur selon les circonstances.

Il n'y a pas une seconde où je ne bosse pas.

L'aîné retourne solidement l'accolade, répondant sur le ton de la plaisanterie. Pourtant, c'est tellement vrai. Pour lui, la vie est un roulement constant. Mais il prendra toujours du temps pour son frère, pour sa famille. Fréquemment séparés, le plus vieux ne compte plus les jours jusqu'à leurs retrouvailles. Les séparations ne sont jamais douloureuses. Woody considère même qu'elles sont essentielles au maintien de cette bonne relation. Ils sont indépendants, mais savent qu'ils peuvent compter sur les membres de leur famille. La distance apaise souvent les tensions. Et autant dire que, dans cette famille, ils ont le sang chaud.

T'as un truc à me dire?

L'homme referme la porte, pose un œil intrigué sur le plus jeune. En général, ils attendent de se croiser pour partager leurs aventures et leurs mésaventures. Woody pourrait croire que son jeune frère à un service à lui demander pour l'avoir cherché plus de vingt minutes.

J'ai une ronde à faire. Ça parle beaucoup dans les couloirs en ce moment. Une poignée mitigée quant aux intentions de Seth. J'préfère pas baisser ma garde.

Ils ont l'habitude des septiques, les deux frères. C'était comme ça, même dans les rangs des groupes extrémistes. Si Woody énonce aussi ouvertement cette information à son frère, c'est qu'il a bien l'intention de faire un rapport au boss à ce sujet. Il ne laissera personne impunie. Dans ses rondes, Woody en profite aussi pour garder un œil sur les petits groupes d'insurgés afin de les séparer avant que les propos ne deviennent trop concrets. Quand il marche dans ces lieux, il n'a pas le choix de se dire que c'est chez lui, qu'il doit protéger cet endroit comme si c'était sa forteresse.

Tu m'accompagnes?

Il entame déjà une marche dans l'un des couloirs. Il est doté d'un sens de l'écoute implacable, quoique souhaite lui dire son cadet.

J'ai entendu dire que t'étais allé traîner dans le coin du Temple. Alors? Comment ça avance?

Parfois, ils n'ont pas le temps de prévenir d'une absence, mais le bouche à oreille se charge bien vite de les tenir informés. Les deux frères Pratt ont une bonne notoriété, dans cet endroit. Forcément, les nouvelles se rendent rapidement à leurs oreilles. Woody est une éponge à informations quand il déambule dans les couloirs. Parfois, il n'hésite pas à cogner pour en remettre certains à leur place. Il cogne quand c'est nécessaire, quand il sent que la rébellion et/ou la traîtrise deviennent trop grandes. Mais Dyan est revenu tout récemment, alors le plus vieux n'a aucune idée de ce qui a pu arriver au Temple. Il se frotte l'oeil, mimant chasser une poussière. C'est plutôt les migraines incessantes qui le poussent à faire ce geste subtil. Il en profite ensuite pour jeter un coup d'oeil subtil dans une pièce qu'ils croisent en chemin. Il a toujours été comme ça, à faire plusieurs choses en même temps. Parler, écouter, bouger.

CODAGE PAR AMATIS


_________________
Sailing into the wind and the dark
we fight the war on terror
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas

Dyan Pratt
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Ancien métier : Saisonnier agricole - terroriste pro écologique.
Statut civil : Célibataire, détruit une fois par l'amour sans être capable de remonter la pente.
Lieu de naissance : Fort St. John

The last thing you want. 1565453127-ezgif-3-236b55dcf9b8

Messages : 30
Inscription : 11/08/2019
Crédits : Heaven
Célébrité : Jake Abel

The last thing you want. X0TurS617 / 5017 / 50The last thing you want. BR2xH0t

The last thing you want. DQEbQJ225 / 5025 / 50The last thing you want. GxoDpmC

The last thing you want. Hu1erU721 / 5021 / 50The last thing you want. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
The last thing you want. Empty
01.12.19 10:30
On a pas besoin d’être collé aux gens pour les aimer. De toute façon, lorsqu’on est trop souvent, trop longtemps, avec les mêmes personnes, on se lasse d’elle. Dyan est un fervent croyant de cette façon de vivre ; il a plus que jamais aimé sa fratrie, Romy, lorsqu’il est en prison, que jamais. Ceux sont les retrouvailles qui font que les amitiés, les vrais liens d’amour, sont si importants.

Dyan, il n’a pas besoin de répondre à son frère avec des mots, pour lui faire comprendre qu’il a bien quelque chose à lui dire. Il n’a pas besoin de répondre non plus, lorsque le plus vieux lui demande de l’accompagner. Tout se fait naturellement entre eux, tout se fait en silence, tout se fait avec des consentements muets. Et c’est la meilleure façon pour que les choses se déroulent. Jamais il n’est plus à l’aise qu’avec Woody, qu’avec sa soeur. Parce que Dyan sait qu’il n’a pas besoin de réfléchir pour agir ; il y a toujours quelqu’un pour assurer ses arrières. Si tout ce qu’ils vivent aujourd’hui est différent de leur ancienne vie, Dyan sait qu’une chose n’a pas changé ; son plaisir à chaque fois qu’il les retrouve. Et le sourire qui arbore ses lèvres lorsqu’il commence à marcher avec l’aîné, ce n’est pas le même qu’il peut avoir dans d’autres occasions. C’est le premier sincère depuis qu’il l’a revu.

” - J'ai entendu dire que t'étais allé traîner dans le coin du Temple. Alors? Comment ça avance?”
” - Ils ont appris à se taire, c’est déjà ça.” Un léger rire s’échappe de ses lèvres. La condition humaine n’a jamais été quelque chose d’important à ses yeux, et tout ce qu’il voit du Temple d’Ezekiel, c’est que Seth et ses hommes ont réussi à mettre la main dessus sans avoir de problème. ” Clara est trop laxiste, mais ça risque de changer rapidement au final.”

Les bruits qui montent dans les couloirs, et les véritables quêtes du chef des protecteurs, voilà ce qui fait avancer l’histoire. Dyan sait qu’ils ne sont pas hors de danger, jamais. Mais il sait aussi qu’il faudra beaucoup de forces et de monde pour parvenir à les faire tomber. Il voudrait simplement que les choses sont plus strictes et sévères au Temple, comme elles le sont ici depuis un moment déjà. Il espère que les péripéties qu’ils vivent, et qu’ils vont continuer à vivre récemment, vont intensifier le travail du Temple et faire virer Clara de ce piédestal où elle n’a rien à faire.

” - Mais vu comment les choses avancent là-bas, j’pense qu’on va avoir ce qui faut pour l’hiver prochain.” A la seule condition qu’ils parviennent à trouver d’autres choses, comme ils l’ont toujours fait à l’aéroport. L’hiver prochain devrait être simplement moins dur. ” Tu devrais y aller,” Qu’il lance à un détour de couloir d’où, déjà, on peut entendre les conversations bruyante du lieu de vie principal. ” ça fait du bien de renouer avec les racines, tu vois ?”

C’est pour ça qu’il s’était rendu là-bas ; outre faire régner l’ordre, il avait surtout profité de ce temps pour travailler la terre. Pour remettre de l’ordre dans les plantations et la façon dont les travaux des champs étaient fait. Et grand dieu, que ça lui avait fait du bien de retomber dans des plaisirs simples qu’il n’avait pas pu goûter depuis longtemps. Ni jardin, ni fleurs à la prison. Travailler la terre, ça lui avait fait la même sensation que toucher une femme pour la première avoir après être sorti de derrière les barreaux. Mais ses pensées, à Dyan, elles sont placées sur autre chose que les banalités qu’il a pu faire. N’a-t-il pas couru chercher son frère pour lui annoncer la présence de Romy ? S’il fait ça, c’est parce qu’il croit que ça lui fera du bien, que son frère fasse ce dont lui-même est incapables.

” - Y s’est passé un truc là-bas…” On dirait que Dyan a cherché à prononcer cette phrase, pile au moment où son frère pouvait ne pas l’entendre. ” J’ai besoin que tu fasse un truc pour moi.”
Revenir en haut Aller en bas

Woody Pratt
Sailing into the wind

à propos
sac à dos
Ancien métier : Rien de fixe. Il travaillait parfois à temps partiel dans une poissonnerie. Il a fait l'expérience de gardien de littoral. Il vouait surtout sa vie aux manifestations.
Occupation : Woody ne se pavane pas aux côtés du boss. Il reste dans l'ombre, répond présent pour les expéditions ou les remises à l'ordre. Mais comme ces tâches sont irrégulières, il s'occupe quotidiennement de la sécurité interne. Par son côté antisocial et du fait qu'il garde ses distances avec ses anciens camarades de route (même s'il les apprécie), sa présence peut rapidement déstabiliser et devenir un avantage. Pour la sécurité, il garde souvent un oeil à ce qui se passe à l'infirmerie.
Statut civil : Célibataire, il n'est pas en quête du bonheur depuis le décès de sa douce. En amour, il a besoin d’être dirigé pour souffler. La tendresse est ce qui l’aide à ne pas perdre la tête.
Lieu de naissance : Fort Saint John.

Messages : 49
Inscription : 24/10/2019
Crédits : Scénario (@Robz) | Avatar (SneakySkunk) | Gifs (Google) | Signature (-)
Célébrité : Tom Felton

The last thing you want. X0TurS616 / 5016 / 50The last thing you want. BR2xH0t

The last thing you want. DQEbQJ220 / 5020 / 50The last thing you want. GxoDpmC

The last thing you want. Hu1erU722 / 5022 / 50The last thing you want. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
The last thing you want. Empty
05.12.19 21:26




The last thing you want
The last thing you want


On fera ce qu’il faut.

Dyan déballe son rapport concernant l’avancement de la situation au Temple. Le plus vieux se dit qu’il devra quitter l’aéroport pour se faire une idée visuelle de la situation, autant pour créer un contact avec les dirigeants, autant pour étudier l’état des cultures, autant pour s’impliquer au nom de Seth. Pour s'opposer à cette Clara, il n'aura d'autres choix que l'avoir en face de lui au moins une fois. Woody fera inévitablement sa part des choses. S’ils ont besoin de lui dehors, il ira dehors. Pour l’instant, tout se déroule à leur avantage, alors il règle les problèmes à l’interne au cas par cas. « Ça fait du bien de renouer avec les racines, tu vois? » L’amoureux des champs, c’était Dyan, alors l’allusion est toute désignée. Woody sourit, même s’il se garde une certaine réserve.

J’te l'fais pas dire. Quand on aura réglé le plus gros du problème, j’ai l’intention de m’évader un peu.

Ils connaissent ça, le sentiment d’être emprisonnés. Dyan sait qu’il est toujours le bienvenu dans les voyages de son frère. Dyan sait également que son frère reviendra, s’il préfère l’attendre. Il a juste besoin de temps pour lui. Woody, il peut se permettre cette liberté, mais tous les sbires de Seth ne peuvent en dire autant.

« J’ai besoin que tu fasses quelque chose pour moi. » Sans s’arrêter de marcher, Woody lance un regard de biais à son frère. Quelque chose, dans sa voix, dans sa demande, le laisse perplexe. Mais son frère n’a point besoin de douter :

Ce que tu veux.

Sans hésitation, il confirme que son frère peut exiger de lui tout ce qu’il désire : son frère pourrait tout aussi bien arriver, réclamer, qu’il obtiendrait l’aval du plus vieux. Qu’il tâte le terrain n’est qu’une formalité. Woody ne pose aucune question, se contente d’écouter. Il s’est passé quelque chose. Ça doit être important pour que Dyan prenne le temps de venir à lui pour obtenir un semblant d’aide.

Si tu me dis que t’en as engrossé une, j’aurais du mal à te croire… Alors, c’est quoi le problème?

Ils ne sont pas pressés, le plus vieux se permet donc de mettre son jeune frère à l’aise en restant décontracté.

Une fois dans la salle de vie, ils sont interrompus par une jeune femme ayant ciblé l'aîné des Pratt, ce qui les oblige à s'arrêter. Sans entrer dans son espace vital, elle se racle la gorge pour signaler sa présence. Woody, il fait un bref clin d’oeil à son frère en référence à la dernière question pour bien lui faire comprendre qu’il s’agit d’une blague. Il pose ensuite son attention sur la femme sans être dérangé par sa présence. Elle tend un bout de papier qu’il accepte aussitôt. Sans gêne, il le déplie afin d’en voir son contenu.

Merde, je savais.

Une liste de noms, les réfractaires. Il avait des doutes concernant quelques hommes ; maintenant, ses doutes, ils sont fondés. Pendant quelques secondes, il semble réfléchir. Il ne peut pas s’empêcher de tendre le papier à son frère afin qu’il y jette un coup d’oeil également. Il en profite alors pour remercier la fille. Cette dernière n’ignore pas la présence du frère, lui offre un : « Bonne journée Dyan », pour finalement s'éloigner et les laisser en tête-à-tête. En général, Woody, il s’entoure de personnes fiables qui n’hésitent pas à lui rendre service. Ses relations sont généralement neutres et courtoises. Dorénavant, il déteste s’investir davantage. Celle-ci l'aide à mettre en lumière les personnes à risque. Automatiquement, le regard de Woody fait le tour de la salle pour essayer d'en repérer quelques uns. De toute manière, les besoins de son frère passeront toujours en premier.

Alors, il s'est passé quoi?

CODAGE PAR AMATIS


_________________
Sailing into the wind and the dark
we fight the war on terror
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas

Dyan Pratt
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Ancien métier : Saisonnier agricole - terroriste pro écologique.
Statut civil : Célibataire, détruit une fois par l'amour sans être capable de remonter la pente.
Lieu de naissance : Fort St. John

The last thing you want. 1565453127-ezgif-3-236b55dcf9b8

Messages : 30
Inscription : 11/08/2019
Crédits : Heaven
Célébrité : Jake Abel

The last thing you want. X0TurS617 / 5017 / 50The last thing you want. BR2xH0t

The last thing you want. DQEbQJ225 / 5025 / 50The last thing you want. GxoDpmC

The last thing you want. Hu1erU721 / 5021 / 50The last thing you want. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
The last thing you want. Empty
13.12.19 16:10
” - Si tu me dis que t’en as engrossé une, j’aurais du mal à te croire…”

La surprise aurait pu faire réagir Dyan, mais c’est plus le dégoût qui le fait tourner la tête, sourcil froncé, moue écoeurée, face à son frère. Quelle idée saugrenue, complètement débile. Dyan, il ne peut s’empêcher de rire légèrement face à la connerie de son frère ; où est-ce qu’il a bien pu aller la chercher, celle-là ? Le pire dans cette histoire c’est le côté blessant de cette réalité. Dyan n’a rien pour les femmes ; pas un regard, pas une tendresse, pas un mot doux. Il y a bien longtemps qu’il a décidé d’arrêter d’aimer ; il a trop aimer, trop intensément, il est tombé de trop haut pour pouvoir regoûter aux plaisirs d’une femme. Et au fond de lui, il a toujours su qu’il ne cesserait d’aimer Romy. Même après ces années en prison, même après le procès, même après la solitude. Il a toujours ressenti la même chose pour elle ; parce qu’elle est juste. Parce qu’elle sait faire des choix. Parce qu’elle a préféré sauver la vie que la nature. Et Dyan se dit que c’est sa, sa force. Leurs différences. Elle aime les gens comme il aime la terre. Ils sont incompatibles, c’est ça qui attire.

Toujours obtenir ce qu’il veut avoir. C’est ce que son frère lui a appris, ce qu’il lui a toujours offert. Si Dyan a su en profiter certaine fois dans sa vie, il a toujours voulu rendre la pareil. Mais ce qu’il veut demander aujourd’hui, jamais il ne pourra le lui rendre. On peut dire que les deux plus jeunes ont été gâtés par le plus vieux, mais Woody, en agissant ainsi, a su créer le noyau de cette famille que rien ne pourrait désunir. Ils sont, à la vie, à la mort, dans l’adversité et les épreuves, ensemble. Même s’ils sont éloignés par la distance, Dyan sait que Woody sera toujours de son côté, et vise et versa. La vie est faite ainsi, Dyan ne s’est jamais posé de question à ce sujet. Même s’il savait la réponse de son frère, il a du demander parce qu’il a cru ne pouvoir aller plus loin. En dire un morceau en sachant que son frère cherchera plus loin. Quand on commence à lui dire quelque chose, il faut terminer.

Le papier entre ses mains, la fille qui l’accompagne, tout ça aurait pu être une porte de sortie mais ce n’est qu’un détail dans le flux d’informations qui se propagent à l’aéroport. Il regarde les noms, en reconnaît certain et semble même surpris en haussant un sourcil. Les choses changent vite par ici ; certain font tomber des couvertures dans lesquels ils se cachaient. Les temps sont difficiles ; un combat approche et Seth ne cesse de le rappeler. Tout est fait pour assouvir les autres, et ces noms sur ce bout de papier seront utiles rapidement. Pour Woody, Dyan, Seth, ou toutes autres personnes qui décidera que le moment est venu d’agir. Hors de question d’avoir des traîtres dans les rangs.

” - Ca a pas vraiment de rapport, mais presque en fait.” Qu’il dit lorsque son frère lui clame de poursuivre. Il s’est lui-même approché de Woody pour regarder ce que son frère regarder ; voir les mêmes choses, rassurant. Ca donne un contrôle sur l’ensemble ; on peut toujours voir avec quatre yeux. ” J’pensais que c’était loin derrière. Je suppose que j’avais tort.” Il parle de la présence de Romy, de tout ce qu’elle a apporté et prit avec elle en étant avec Dyan. Il semble hésitant le plus jeune. Hésitant à demander, hésitant à se taire. Parce qu’il veut, mais à peur de ce qu’il ressentirait après. ” Il se trouve qu’il y a plus que de bonnes provisions là-bas. Y a aussi quelques fruits pourris…” Il parle des gens, Dyan, a toujours eu cette fâcheuse habitude de mélanger les mots de façon poétiques pour décrire le monde. ” Harlow est là-bas.” La réalité tombe, et il utilise son nom de famille comme si ça pouvait le détacher un peu plus de Romy. ” J’ai pas pu m’occuper d’elle… alors j’me disais… que tu pourrais le faire à ma place.”

Ce n’est qu’à cet instant qu’il repose son regard dans celui de son frère. Comme si ce simple fait aller lui faire comprendre réellement de quoi il parlait. Dyan sait à quel point Woody peut détester cette femme ; en plus de sa traîtrise, elle a eu la chance de vivre, alors que l’amour de son frère est morte. La vie a une drôle façon de vous rappeler les choses, et Dyan, il sait que c’est beaucoup demander.
Revenir en haut Aller en bas

Woody Pratt
Sailing into the wind

à propos
sac à dos
Ancien métier : Rien de fixe. Il travaillait parfois à temps partiel dans une poissonnerie. Il a fait l'expérience de gardien de littoral. Il vouait surtout sa vie aux manifestations.
Occupation : Woody ne se pavane pas aux côtés du boss. Il reste dans l'ombre, répond présent pour les expéditions ou les remises à l'ordre. Mais comme ces tâches sont irrégulières, il s'occupe quotidiennement de la sécurité interne. Par son côté antisocial et du fait qu'il garde ses distances avec ses anciens camarades de route (même s'il les apprécie), sa présence peut rapidement déstabiliser et devenir un avantage. Pour la sécurité, il garde souvent un oeil à ce qui se passe à l'infirmerie.
Statut civil : Célibataire, il n'est pas en quête du bonheur depuis le décès de sa douce. En amour, il a besoin d’être dirigé pour souffler. La tendresse est ce qui l’aide à ne pas perdre la tête.
Lieu de naissance : Fort Saint John.

Messages : 49
Inscription : 24/10/2019
Crédits : Scénario (@Robz) | Avatar (SneakySkunk) | Gifs (Google) | Signature (-)
Célébrité : Tom Felton

The last thing you want. X0TurS616 / 5016 / 50The last thing you want. BR2xH0t

The last thing you want. DQEbQJ220 / 5020 / 50The last thing you want. GxoDpmC

The last thing you want. Hu1erU722 / 5022 / 50The last thing you want. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
The last thing you want. Empty
17.01.20 22:47




The last thing you want
The last thing you want


«  Harlow est là-bas. » Les précédentes paroles deviennent superflues, insignifiantes en comparaison à cette bombe qu'il vient de larguer au-dessus de l'aéroport. Ce n'est pas la première bombe soigneusement préparée aux bons soins de Dyan, encore moins la dernière, mais c'est assurément la première qui l'atteint personnellement. Harlow est en vie. « J'ai pas pu m'occuper d'elle... » Woody, il n'a pas besoin de connaître la suite de la phrase, il parvient facilement à la créer dans son esprit, sans aide, car lui sait exactement ce qu'il fera, sans détour, sans changer d'avis. Bien sûr qu'il butera cette traîtresse pour lui. Son frère n'a visiblement pas les couilles de le faire. Woody, il sent le regard de son frère posé sur lui, mais il refuse de le regarder en retour, car il se retient, à l'instant, de lui foutre une droite au visage. Où est passé l'anticonformiste? Où est passé le défenseur de ce monde? Où est passé le protecteur? Ses billes bleues osent finalement se tourner vers Dyan, mais ce-dernier aurait sûrement préféré qu'on l'ignore. Son grand-frère n'est pas seulement furieux, il est exacerbé.

Toi, t'as toujours eu les bons mots pour t'exprimer.

Le plus jeune des deux frères a toujours été celui au-devant de la scène, celui qui animait les foules par sa fougue, qui perçait l'âme par ses mots porteurs de promesses. Woody, derrière, l'encourageait, le poussait à s'exprimer jusqu'à entamer la destruction où ils semaient le renouveau. Aucun mot ne saurait décrire la rage qui bouille à l'intérieur de Woody. Aucune phrase n'aurait la beauté de celles prononcées par son frère, pleines de poésies et de métaphores avec la nature.

T'as conscience, au moins, que je ne te pousserai pas dans ses bras? T'as fait un choix en venant me voir, t'as signé son arrêt mort.

Rien de beau, rien de pur, ne sortira des lèvres du plus vieux, particulièrement si cela concerne cette femme. Il aimerait dire à quel point il déteste cette femme. Il aimerait dire à quel point il est déçu de son frère, car il n'a pas su réagir immédiatement face au problème. Elle doit être punie pour le mal causé à la famille.

Tu sais ce que j'ai constaté durant mes voyages? Les femmes sont pires que les guerres. Elles détruisent tout et l'homme ne sait pas répliquer.

Les yeux de Woody reviennent examiner l'assemblée, mais sa tête est ailleurs désormais ; ils ne cherchent plus les coupables au sein de cette fourmilière. Il ne pense qu'à la torture qu'il infligera à Harlow pour avoir pousser son frère derrière les barreaux. Woody, il est en colère. Il retient cette rage, en cage, comme si elle avait été confinée le jour où son frère a été incarcéré. Mais ça date pas d'hier, cette colère. Chaque fois, il est de marbre, chaque jour, il exécute les ordres. Il veut sa paix à lui. Et Harlow, est la pierre de trop de cet océan qu'il s'entête à nettoyer. L'aéroport, il pouvait supporter.

Si tu veux pouvoir suivre Seth et ses décisions, tu vas devoir faire un trait définitif. Tu vas m'accompagner au Temple et tu vas la regarder quand elle subira son procès, qu'elle comprenne ce que ça fait d'être réduit en miette.

Malheureusement, elle revient dans leurs vies alors que toute la haine qu’emmagasine Woody n'a pas été évacuée depuis des années. Mauvais timing, comme on dit. Le plus vieux se déplace légèrement, puis vient se positionner face à son frère pour lui bloquer la vue, qu'il ne se concentre qu'à lui.

T'as intérêt à me suivre, parce que moi, je ne te laisse pas tomber.

Et il le dit, l'index venant s'appuyer sur le torse de Dyan à la manière d'un avertissement. C'est le grand-frère qui parle.

CODAGE PAR AMATIS


_________________
Sailing into the wind and the dark
we fight the war on terror
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas

Dyan Pratt
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Ancien métier : Saisonnier agricole - terroriste pro écologique.
Statut civil : Célibataire, détruit une fois par l'amour sans être capable de remonter la pente.
Lieu de naissance : Fort St. John

The last thing you want. 1565453127-ezgif-3-236b55dcf9b8

Messages : 30
Inscription : 11/08/2019
Crédits : Heaven
Célébrité : Jake Abel

The last thing you want. X0TurS617 / 5017 / 50The last thing you want. BR2xH0t

The last thing you want. DQEbQJ225 / 5025 / 50The last thing you want. GxoDpmC

The last thing you want. Hu1erU721 / 5021 / 50The last thing you want. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
The last thing you want. Empty
09.02.20 11:31
Dyan comprend très bien l’état d’esprit de son frère, et lorsqu’il comprend que ce dernier refuse de le regarder, le plus jeune ne peut que détourner son regard. Sans même chercher à attirer l’attention visuelle de son frère, car après toutes ces années et ces histoires communes, Dyan est le mieux placé pour savoir que c’est le signal d’alarme. La suite sera un coup, la suite sera des mots qui blessent. Alors il vaut mieux laisser le temps, laisser aller les choses. Il adviendra ce qu’il adviendra, en venant jusqu’ici, Dyan savait très bien ce qu’il risquait. Il a prit le risque, justement, parce qu’il est persuadé qu’il veut en finir. Pendant tout ce temps, il pensait qu’elle était morte. C’est ce simple détail qui lui a permi de vivre comme il le désirait. Les choses peuvent changer avec un simple détail. Romy est celui de trop. Celui auquel il ne peut pas faire faire.

” - T'as conscience, au moins, que je ne te pousserai pas dans ses bras? T'as fait un choix en venant me voir, t'as signé son arrêt mort.”
” - Ouai,” Qu’il souffle en baissant les yeux, maintenant qu’il sent ceux de l’aîné poser sur lui. ”ouai…”

Cette fois-ci, il n’a pas les mots. Pour une fois il ne trouve rien à redire, ou tout simplement parce qu’il n’y a rien à dire. Woody sait ce qu’il doit faire, ce qu’il désire faire. Et c’est derrière ça que Dyan compte se cacher, qu’il compte se protéger parce qu’il n’a pas envie d’être éclaboussé par quelques ressentiments lancés par la mort de Romy. Tout ce qu’il veut, c’est reprendre là où il en était avant de la voir dans ce champ de culture. C’était bien, avant. C’était parfait. Et c’est bien la première fois qu’il peut prétendre une telle chose, Dyan. Parce que le passé a toujours été plus ou moins pourris à ses yeux. Il n’aime pas cette sensation de haïr le présent, alors qu’il avait appris à l’apprécier.

” - T'as intérêt à me suivre, parce que moi, je ne te laisse pas tomber.”

Le doigt de Woody contre son torse est un électrochoc. Il le regarde face à lui, n’ayant plus d’autres horizons. Pendant quelques secondes, Dyan reste silencieux. Ne tente même pas de changer cette position, ou d’enlever ce doigt accusateur. Il se contente de regarder son frère, et se pose une question qu’il s’est tant posé pendant l’ancien monde. Que serait Woody, aujourd’hui, s’il n’avait pas perdu la seule femme qu’il ait su aimer ? Aurait-il été si extrémiste ? Aurait-il su faire preuve de compassion, pour tous ceux qui ne sont pas de son sang ? A quel point aurait-il était différent.

” - Toujours.” Encore une fois sans mot, il se contente de celui-là, bien que ce dernier représente toute la promesse qu’il peut faire à son frère. Mais Dyan attrape le poignet de Woody, comme si ce peau à peau de quelques secondes était une preuve de ses dires. ” Et ça n’a rien à voir avec lui… je sais où est ma place. Et je sais où est celle de Romy aussi.”

Le ton du grand frère, Dyan l’a bien ressenti. Et comme lorsqu’il était gamin, il tente de se faire plus grand qu’il est pour rivaliser avec son frère. Mais il n’y a rien à faire, il a toujours ce sourire stupide du cadet qui se dessine sur ses lèvres. Ses épaules qui retombent parce que quoi qu’il arrive, il se sent toujours petit face à Woody. Si Dyan a préféré tout prendre sur lui lors de son jugement, c’est principalement pour ça ; Woody a toujours été le protecteur. Le grand, le fort, celui qui va user de ses poings pour défendre les siens. Il a voulu rendre la pareil, en gardant le silence lors de tout le procès, sauf pour se déclarer coupable. Mais au fond de lui, même aujourd’hui, il se sent toujours redevable à Woody. Ce sentiment ne pourra jamais le quitter, même sans parler du fait qu’il vient lui demander de l’aide. Il n’y a que face à son frère qu’il peut paraître faible.

” - Je reste là, jusqu’à ce que tu décides qu’on y aille. Je serais derrière toi quand elle va mourir.” Persuadé que c’est ce qu’il désire, il ose le dire avec des mots. Bien moins beaux que tous les autres.

Un bruit qui provoque des échos fait taire une partie de la salle en bas. Dyan, il a tout de suite décalé son corps de celui de Woody pour tenter d’apercevoir le problème. Mais rien n’attire son regard, les gens reprennent leur vie comme si l’interruption n’était pas importante. Et le plus jeune profite de ça pour changer de sujet ; ce tour ne marche généralement pas sur Woody, mais il espère qu’ils ont dit ce qu’ils avaient à dire sur le sujet. Alors, il repose ses yeux dans ceux de l’aîné.

” - C’est quoi, le planning de la journée ?” Une main sur la rambarde, il attend les ordres avec cette vieille habitude du petit frère qui ne partira jamais vraiment. ” Relance moi dans cette ambiance bien renfermée, spécifique à l’aéroport, mon frère…”
Revenir en haut Aller en bas

Woody Pratt
Sailing into the wind

à propos
sac à dos
Ancien métier : Rien de fixe. Il travaillait parfois à temps partiel dans une poissonnerie. Il a fait l'expérience de gardien de littoral. Il vouait surtout sa vie aux manifestations.
Occupation : Woody ne se pavane pas aux côtés du boss. Il reste dans l'ombre, répond présent pour les expéditions ou les remises à l'ordre. Mais comme ces tâches sont irrégulières, il s'occupe quotidiennement de la sécurité interne. Par son côté antisocial et du fait qu'il garde ses distances avec ses anciens camarades de route (même s'il les apprécie), sa présence peut rapidement déstabiliser et devenir un avantage. Pour la sécurité, il garde souvent un oeil à ce qui se passe à l'infirmerie.
Statut civil : Célibataire, il n'est pas en quête du bonheur depuis le décès de sa douce. En amour, il a besoin d’être dirigé pour souffler. La tendresse est ce qui l’aide à ne pas perdre la tête.
Lieu de naissance : Fort Saint John.

Messages : 49
Inscription : 24/10/2019
Crédits : Scénario (@Robz) | Avatar (SneakySkunk) | Gifs (Google) | Signature (-)
Célébrité : Tom Felton

The last thing you want. X0TurS616 / 5016 / 50The last thing you want. BR2xH0t

The last thing you want. DQEbQJ220 / 5020 / 50The last thing you want. GxoDpmC

The last thing you want. Hu1erU722 / 5022 / 50The last thing you want. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
The last thing you want. Empty
11.02.20 23:36




The last thing you want
The last thing you want


― Je serais derrière toi quand elle va mourir.
Le plus tôt sera le mieux.

S'ils laissent traîner les choses, ça pourrait bien dégénérer.

Woody se retourne face à l'assemblée à l'instant même où le type au fond de la salle fait tomber son verre. Un geste maladroit qui n'était pas destiné à déranger ses comparses. Connaître l'origine du bruit est ce qui a empêché l'aîné de sursauter lors de l'impact. Une fois la distraction générale dissipée, Woody ouvre à nouveaux ses oreilles à son frère, toujours très soucieux d'écouter ce qu'il a à dire.

Le planning? qu'il répète comme s'il n'avait pas compris, mais s'ancrer à cette question lui permet de calmer les houles de l'orage dénommé " Romy ".

Peu à peu, il revient sur la terre ferme, néanmoins conscient que son séjour au Temple, en compagnie de son frère, ne sera pas de tout repos. Dyan le haïra du plus profond de ses tripes lorsqu'ils abattront la sentence sur la femme qui a conquis le coeur de son jeune frère. Dyan pense qu'il pourra le supporter, qu'il pourra suivre les traces de son modèle sans sourciller, mais Woody sait dore et déjà qu'il risque de s'opposer à la dernière minute, comme il l'a toujours fait. Il prétend détester Romy, mais c'est l'amour qui lui permet de ressentir toute cette haine, qui lui donne l'impression qu'il pourra braver les torrents. Il a été blessé, raison pour laquelle la haine est si vive et si pure. Et justement, ça déplaît à Woody de savoir que son petit frère pourrait se faire manipuler à nouveau. Le plus vieux sait que la tension, entre eux deux, sera à son comble une fois qu'ils seront là-bas. Il devra gérer et mettre de côté sa compassion pour son propre frère afin que la tâche soit complètement accomplie.

Le planning... il essaie de se recentrer, massant à nouveau l'arrête de son nez par automatisme. Il y a un truc que je voudrais régler.

À l'ordre du jour, ce n'était pas sa priorité, car il voulait d'abord parler à Seth, mais toute cette histoire avec Romy vient de faire naître un feu en son antre. Il serait incapable de se tourner les pouces, attendant de pouvoir lever les voiles et faire la route jusqu'au Temple. Il est désormais prêt à régler tous les problèmes qui l'obsèdent.

Ce sera pas joli, qu'il prévient. Mais je ne me vois pas faire ça avec quelqu'un d'autre.

Le soutien de son frère est primordial.

Un dernier regard dans la foule, puis il disparaît dans le couloir avec son frère. Sans être pressé, il marche d'un pas décidé. Lorsqu'il possède ce regard, celui qui n'a rien à perdre, c'est qu'il risque d'user de ses poings plutôt que de sa tête. Ça ne serait pas la première fois qu'il tabasse un mec sous les yeux à son frère. Peut-être que ça lui donnera un avant-goût de ce que pourrait subir Romy. Mais Woody n'est pas le genre de mec à prendre du plaisir à taper une fille, loin de là. Elle subira assurément bien pire. Et si Woody devait aller trop loin aujourd'hui, il préfère que le témoin soit son frère plutôt qu'un autre.

Il se poste devant une porte. Il n'espère pas que son frère l'arrêtera dans son élan. Il donne deux coups de jointure sur ladite porte, ses billes bleues cherchant celles de son cadet. Aucun doute que Dyan comprendra ; tous les deux savent qui occupe cet appartement. Un déchet. Le genre de type qui frappe sa femme et qui pense que tous fermeront les yeux puisqu'il occupe un poste important. Le genre de type qui fait miroiter de belles choses en public, mais qui dépérit à l'ombre. C'est pas la première fois que les Pratt le remette à sa place, mais en général, ils le font par des mots sans ambiguïté, par des regards soutenus. En général, ils préviennent Seth avant de faire subir à quelqu'un son procès. Le problème, c'est que Woody a vu un truc qui lui a fait grincé des dents. Cette fois, c'est personnel.

― Putain, mais ferme ta gueule, peut-on entendre de l'autre côté de la porte. C'est pour quoi bordel, c'est mon jour de congé? s'écrit-il cette fois à l'intention des visiteurs.
Il frappe son fils.

C'est la seule explication qu'offre Woody à son frère, quelques secondes avant que la porte ne s'ouvre. Leur collègue pose des yeux surpris sur les deux hommes.

― Ouais?

On peut très nettement entendre le son que provoque le poing de Woody une fois qu'il percute la mâchoire du type. Une droite solide et très peu contenue qui manque de faire tomber la victime de justesse.

CODAGE PAR AMATIS


_________________
Sailing into the wind and the dark
we fight the war on terror
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas

Dyan Pratt
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Ancien métier : Saisonnier agricole - terroriste pro écologique.
Statut civil : Célibataire, détruit une fois par l'amour sans être capable de remonter la pente.
Lieu de naissance : Fort St. John

The last thing you want. 1565453127-ezgif-3-236b55dcf9b8

Messages : 30
Inscription : 11/08/2019
Crédits : Heaven
Célébrité : Jake Abel

The last thing you want. X0TurS617 / 5017 / 50The last thing you want. BR2xH0t

The last thing you want. DQEbQJ225 / 5025 / 50The last thing you want. GxoDpmC

The last thing you want. Hu1erU721 / 5021 / 50The last thing you want. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
The last thing you want. Empty
15.02.20 13:24
Marcher dans les couloirs aux côtés de son frère, ça lui rappel beaucoup de souvenirs. Beaucoup trop, à vrai dire. De ceux de l'époque où ils ont pris d'assaut l’endroit pour y mettre Seth à la tête. Cette décision a certainement été la meilleure de ces deux dernières années ; parce que sans ça, ils n’en seraient pas là aujourd’hui. Dyan n’a jamais voulu d’une vie d'errance, il n’a jamais voulu être seul. Et même si par ces temps, il est préférable d’être seul que mal accompagné, les Pratts savent que c’est leur meilleure option. Dyan n’est pas prêt à baisser les armes, il n’est pas prêt à tourner le dos à Seth. Au contraire, il est de ceux prêt à se battre, à en découdre coûte que coûte, pour protéger ce qu’ils ont construits. Lorsqu’ils arrivent dans ce couloir précisément, Dyan ne peut que penser à cet homme qu’ils ont repris à plusieurs fois. Alors il ne fut pas étonné à ce qu’ils s’arrêtent devant la porte. Au contraire, il a simplement levé le regard vers son aîné ; silencieux. PArce qu’un silence peut valoir bien plus que des mots, et parce qu’il sait que Woody comprendra l’interrogation dans ses pupilles. ” Il frappe son fils.” C’est tout ce que Dyan a besoin d’entendre pour oublier.

Romy est loin de son esprit dès que la porte s’ouvre. Dès que les coups de Woody se mettent à fuser. D’abord il voit, il entend en même temps. Mais Dyan ne fait rien parce qu’il n’arrêtera pas son frère. Il ne l’a jamais fait, et n’imagine pas une seule seconde qu’il puisse le faire à quelconque moment fatidique de la vie. Une punition de Woody, c’est comme recevoir la punition de Dieu. Si ça tombe, c’est que ça devait tomber. C’est que le bon moment est arrivé.

” - Mon mari !” Que la femme se met à hurler, à un bout de la pièce, lorsqu’elle réagit enfin aux coups qui sont portés au visage de cet homme qui lui fait tout autant de mal, qu’à son propre fils. ” Arrêtez de frapper mon mari !”

L’enfant est dans un coin de la pièce. Du coin de l’oeil, après s’être avancé dans le logement de fonction miteux, Dyan est capable de voir quelques traces qu’il porte sur son corps frêle. Des marques de coups, des marques de larmes. Des marques dans l’âme. Ses yeux d’enfants dévoilent à quel point il peut être malheureux. Il ne cherche pas à être fort. Comme s’il savait, lui aussi, que l’heure est arrivé. Au contraire de sa mère, il reste à sa place. Regarde la scène en pleurant de plus belle. Ce n’est pas la douleur qui le faire réagir, mais certainement la peur.

” - Vous allez le tuer ! Stop !”

De nouveau, elle crie. Elle hurle, pour être honnête, et c’est ça qui pousse Dyan a poser son attention sur elle. Juste au moment où la femme semble reprendre possession de son corps. Automatiquement, Dyan hausse un sourcil lorsqu’il la voit approcher d’eux. Que compte-t-elle faire, toute seule, pour défendre la puanteur de son propre foyer ? Elle n’a ni la force, ni l’équipement pour affronter deux hommes dans la fleur de l’âge. Dyan n’a aucun mal à l’attraper par le bras, et à la tirer pour la faire basculer contre le mur le plus proche. Elle s’écrase contre ce dernier, son bras en arrière. Elle aurait certainement crié à cause du craquement de son épaule, mais la femme a trop souffert dans sa vie pour hurler à la moindre douleur infligée à son corps.

” - On a prévenu… plein de fois.” Dyan prend la parole, comme s’il était là tous les jours. Il fait simplement confiance au jugement de son frère, certainement un peu trop, les yeux fermés. ” Maintenant, c’est l’heure de la punition.” Elle n’a pas l’air d’être d’accord, tente de remuer, mais Dyan écran un peu plus sa joue féminine, creusée, sur le mur. Il n’y a ni femme, ni homme à ses yeux, juste un être humain qui n’est pas à sa place. ” Et j’te suggère de te calmer, si tu veux pas être la prochaine.” Une grimace naît sur les traits du visage de Dyan. ” Une mère qui ne défend pas son fils n’en est pas une… Considérez vous heureuse qu’on ne vous le prenne pas.”
Revenir en haut Aller en bas

Woody Pratt
Sailing into the wind

à propos
sac à dos
Ancien métier : Rien de fixe. Il travaillait parfois à temps partiel dans une poissonnerie. Il a fait l'expérience de gardien de littoral. Il vouait surtout sa vie aux manifestations.
Occupation : Woody ne se pavane pas aux côtés du boss. Il reste dans l'ombre, répond présent pour les expéditions ou les remises à l'ordre. Mais comme ces tâches sont irrégulières, il s'occupe quotidiennement de la sécurité interne. Par son côté antisocial et du fait qu'il garde ses distances avec ses anciens camarades de route (même s'il les apprécie), sa présence peut rapidement déstabiliser et devenir un avantage. Pour la sécurité, il garde souvent un oeil à ce qui se passe à l'infirmerie.
Statut civil : Célibataire, il n'est pas en quête du bonheur depuis le décès de sa douce. En amour, il a besoin d’être dirigé pour souffler. La tendresse est ce qui l’aide à ne pas perdre la tête.
Lieu de naissance : Fort Saint John.

Messages : 49
Inscription : 24/10/2019
Crédits : Scénario (@Robz) | Avatar (SneakySkunk) | Gifs (Google) | Signature (-)
Célébrité : Tom Felton

The last thing you want. X0TurS616 / 5016 / 50The last thing you want. BR2xH0t

The last thing you want. DQEbQJ220 / 5020 / 50The last thing you want. GxoDpmC

The last thing you want. Hu1erU722 / 5022 / 50The last thing you want. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
The last thing you want. Empty
20.02.20 10:27




The last thing you want
The last thing you want


Leur collègue est désarçonné par le premier coup porté. Il ne tombe pas directement, mais il est trop surpris pour répliquer, trop surpris pour se défendre face à l'assaut dont il ne pensait assurément pas être victime aujourd'hui. En général, ses yeux débordent de haine et de dégoût. Présentement, on y décèle surtout l'impuissance. Il pourra se plaindre à Seth autant qu'il le voudra, cela ne changera pas ce qui a été fait.

Afin qu'il ne s'effondre pas immédiatement, Woody l'attrape par le collet pour le maintenir en place. Il le frappe à nouveau, contrôlant à peine la force de son poing. Woody, il entend les plaintes de la femme, mais les ignore volontairement, perdu dans sa pulsion dévastatrice. Mais c'est inévitable ; l'homme perd pied. Aussitôt qu'il se retrouve au sol, Woody s'accroupit au-dessus de lui sans cesser de frapper, décidé à voir le sang maculer son visage. La colère ne lui fait pas toujours du bien. Parfois, elle prend possession de lui sans être expulsée, s'accrochant comme une seconde peau. Pour cette raison, il peine à freiner les coups, mais y parvient malgré tout. Il se concentre sur la voix de son frère qui s'adresse à la femme.

Ses jointures sont douloureuses, ses doigts considérablement crispés. Malgré son envie de se défendre, l'homme n'a pas réussi à obliger son assaillant à lâcher prise. Il a dû encaissé jusqu'à ce que Woody considère qu'il avait assez reçu. Woody relâche le collet, l'homme ne tente pas de bouger, sans doute trop sonné. La satisfaction n'est pas aussi grande qu'il l'aurait espéré, mais son devoir a été accompli selon les termes. Toujours accroupi au-dessus de l'homme, l’aîné relève son visage vers son frère qui maintient la femme au mur. La scène ne l'affecte pas outre mesure.

Je n'aurais pas pu mieux dire, félicite-t-il son jeune frère.

Pendant une fraction de seconde, Woody ne parvient pas à détacher ses yeux de la silhouette de son cadet, assez fier de lui pour ces quelques paroles sensées. Mais il est surtout étonné de l'entendre dire de telles choses, lui qui a toujours prétendu ne pas se soucier de la race humaine. En fait, c'est exactement pour ce genre de réflexion qu'il aime bosser avec Dyan, parce qu'il se projette dans ses paroles et y trouve un sens. Woody a toujours voulu être père, même si ce n'est pas un sujet qu'il a un jour réellement abordé. Woody sait que ses enfants auraient été protégés dans cette famille. Et, sans nul doute, Dyan aurait aussi fait un bon père, un bon oncle. On peut détester ce monde sans vouloir exterminé entièrement la race humaine, pas vrai? Et Woody se demande si, lui, a une bonne influence sur le plus jeune.

Alors, on fait quoi? On le laisse là, ou on le sort?

Woody s'est redressé pour venir près de son frère, n'intervenant pas auprès de la femme pour qu'elle soit libérée de l'emprise du deuxième frère. Si elle bouge, elle risque d'empirer les choses. Mais Woody, il a envie d'entendre une décision entre les lèvres du plus jeune. Il a envie de savoir qu'elle serait la conclusion à cette intervention. Une manière comme une autre de voir au travers sa personne en ce qui concerne le futur précaire de Romy. Woody attrape un linge qui traîne pour essuyer le sang de ses doigts, un, par un, à la manière d'un type qui ne vient pas de tabasser un mec au point de le mettre K.O.

Les yeux de Woody tombent sur le plus jeune au moment où celui-ci bouge finalement, le visage encore mouillé de larmes. Le gamin n'a pas cherché à protéger le paternel, s'est contenté de regarder comme s'il attendait ça depuis des lustres. Il s'approche avec précaution, gardant tout de même une bonne distance entre lui et son bourreau. Il regarde à quel point on vient de marteler son père, regarde le visage fissuré qui sera inévitablement marqué de longues semaines.

Tu as compris pourquoi nous avions fait ça? demande Woody.
― Ne parlez pas à mon fils! se plaint la femme en gigotant.

Mais Woody ne répond rien à cette mère, se contente d'observer son frère pour qu'il la gère à sa façon. Il lui fait confiance. Alors Woody peut reposer son attention sur le gamin silencieux, qui hoche imperceptiblement la tête. Il se demande si le petit à réellement compris leurs intentions, s'il va grandir de cette situation, s'il fera mieux que son père à l'avenir, s'il montrera l'exemple à sa mère comme un homme devrait le faire dans une famille.

Tu veux bien nous l'expliquer alors? insiste Woody.

CODAGE PAR AMATIS


_________________
Sailing into the wind and the dark
we fight the war on terror
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas

Dyan Pratt
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Ancien métier : Saisonnier agricole - terroriste pro écologique.
Statut civil : Célibataire, détruit une fois par l'amour sans être capable de remonter la pente.
Lieu de naissance : Fort St. John

The last thing you want. 1565453127-ezgif-3-236b55dcf9b8

Messages : 30
Inscription : 11/08/2019
Crédits : Heaven
Célébrité : Jake Abel

The last thing you want. X0TurS617 / 5017 / 50The last thing you want. BR2xH0t

The last thing you want. DQEbQJ225 / 5025 / 50The last thing you want. GxoDpmC

The last thing you want. Hu1erU721 / 5021 / 50The last thing you want. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
The last thing you want. Empty
29.02.20 12:30
Lorsque son frère est d’accord avec lui, lorsqu’il approuve ses mots, c’est comme s’il avait l’amont de toute la terre entière. Car malheureusement pour le reste du monde, aux yeux de Dyan, il n’y a que les paroles de son frère qui aient réellement de la valeur. La vision du monde de l’aîné c’est le chemin tracé qu’il veut vivre pour sa propre vie. Cela n’a rien à voir avec le fait qu’ils soient frères, au départ. C’est simplement parce qu’ils ont une façon de voir le monde commune. Pas identique, mais qui s’allie très bien et qui peut faire de bonnes choses. On apprend à suivre les yeux fermés quelqu’un en qui on peut avoir confiance ; autant pour sa vie, que pour celles des autres. Woody, il a le dernier mot sur la plupart des sujets. Pour être honnête, celui de Romy risque d’être le premier dilemme entre eux. A cet instant, c’est couru d’avance même s’il pense le contraire ; Dyan refusera la sentence.

Si le plus âgé aime plus ou moins les gens, ce n’est pas le cas de Dyan. De façon général, il déteste la compagnie. Il n’y a que les personnes qui partagent un meilleur mode de vie, qu’il a envie de respecter. Qu’il a envie de côtoyer. Autant dire qu’ici, ce n’est pas la meilleure option. Dyan semblait bien plus à l’aise et enjoué au Temple d’Ezekiel avant que tout ne parte en vrille.

” - Alors, on fait quoi? On le laisse là, ou on le sort?”

La question est réellement lancée. Dyan se met à réfléchir, après avoir jeté un regard en biais à son frère. Et cette fois-ci, c’est au tour du gamin d’entrer en jeu. Le plus âgé des Pratt se lance dans des questions auxquelles le gamin va répondre ; avec plus ou moins de facilité. Mais c’est tout ce qu’il faut aux deux frères ; des mots qu’ils vont pouvoir écouter pour prendre leur décision finale.

Le gamin, maladroitement, explique ce qu’il a compris de la situation. Que son père s’est fait frapper parce qu’il est méchant avec lui. Mais qu’il est aussi méchant avec sa maman. C’est ce qui pousse Dyan a lâcher le bras de la femme, lorsqu’elle sanglote le visage contre le mur. Pas parce qu’il lui a fait mal, mais tout simplement parce que le petit garçon aime sa maman. Lui, il la voit comme une victime et non un bourreau. Elle se transforme en ce dernier, aux yeux de Dyan, à la seconde où elle prend la défense de son mari. Il n’aime pas voir l’espoir dans les yeux de cet enfant.

” - On l’emmène.”
” - Quoi ?” La femme se met à crier, mot à moitié étranglé au fond de sa gorge à cause de la surprise. ” C’est mon fils… vous.. vous pouvez pas…”

Elle tremble lorsqu’elle se tourne contre le mur. Elle tient son épaule, bien mieux qu’elle ne retient ses larmes. Elle cherche du regard son mari, comme si elle souhaitait qu’il se lève pour, pour une fois, prendre la bonne décision. Elle cherche de l’aide mais ce dernier ne lui apporte rien ; comme s’il était soulagé, qu’après les coups, on lui enlève un poids mort de sur ses épaules.

Dyan l’a vu du coin de l’oeil, et il n’a pas pu s’empêcher de le signaler, silencieusement, à son frère. Impossible que l’autre ressente du soulagement à l’idée de ne plus avoir l’enfant dans les pattes. Telle n’est pas la punition ; ils devraient le garder rien que pour les faire chier. Mais l’espoir, il déteste ça, Dyan. Alors il se dit que c’est rendre service au plus jeune, que de lui enlever ses parents pour qu’il n’ait rien à espérer d’eux. C’est ce qu’il a fait, pour lui, lorsqu’il a demandé à Woody de s’occuper de Romy ; au final, c’est pour ne plus rien avoir à espérer, ou a regretter.

” - C’est pas votre fils, c’est un membre du groupe.” Douteuse façon de voir le monde, mais n’est-ce pas ça le principe de l’aéroport ? Un pour les diriger tous, tous pour en servir un. Plus ou moins. ” On a besoin de lui au Temple. C’est là qu’il ira.”

Elle n’a pas l’air heureuse, et elle voudrait réagir. Mais Dyan est déjà en train de la contourner pour s’approcher du gamin ; Woody les mains sanglantes pourra très bien s’occuper d’elle si elle devait devenir trop dangereuse. Trop gueularde. Trop quelque chose. Le gamin ne sait pas comment réagir ; au premier abord, Dyan le rattrape de justesse pour l’attraper et le retenir contre lui.

Au Temple, il aura plus de facilité en tant qu’enfants. Là-bas, au moins, il ne sera dans les pattes de personnes ; car il est hors de question que Dyan s’occupe d’un enfant. Il aurait été le plus terrible et pitoyable des pères au monde. Il aime se dire que ce rôle était réservé à Woody. De plus, sa soeur risque de ne pas apprécier être placée sous le rôle de babysitter. L’envoyer au Temple, c’est un moyen de le savoir hors de portée, et en dehors de leurs chemins respectifs.

Il ne le porte pas, Dyan, il se contente d’avoir une main sur l’épaule de l’enfant pour le faire avancer. Ce dernier, il ne cesse de regarder Woody comme on regardait à une époque, les héros de bandes-dessinées. Des étoiles plein les yeux, et ça n’a rien à voir avec des larmes. Il a peur, certes, mais bien moins qu’en étant seul, avec ses parents. Si c’était une bonne mère, elle agirait maintenant.
Revenir en haut Aller en bas

Woody Pratt
Sailing into the wind

à propos
sac à dos
Ancien métier : Rien de fixe. Il travaillait parfois à temps partiel dans une poissonnerie. Il a fait l'expérience de gardien de littoral. Il vouait surtout sa vie aux manifestations.
Occupation : Woody ne se pavane pas aux côtés du boss. Il reste dans l'ombre, répond présent pour les expéditions ou les remises à l'ordre. Mais comme ces tâches sont irrégulières, il s'occupe quotidiennement de la sécurité interne. Par son côté antisocial et du fait qu'il garde ses distances avec ses anciens camarades de route (même s'il les apprécie), sa présence peut rapidement déstabiliser et devenir un avantage. Pour la sécurité, il garde souvent un oeil à ce qui se passe à l'infirmerie.
Statut civil : Célibataire, il n'est pas en quête du bonheur depuis le décès de sa douce. En amour, il a besoin d’être dirigé pour souffler. La tendresse est ce qui l’aide à ne pas perdre la tête.
Lieu de naissance : Fort Saint John.

Messages : 49
Inscription : 24/10/2019
Crédits : Scénario (@Robz) | Avatar (SneakySkunk) | Gifs (Google) | Signature (-)
Célébrité : Tom Felton

The last thing you want. X0TurS616 / 5016 / 50The last thing you want. BR2xH0t

The last thing you want. DQEbQJ220 / 5020 / 50The last thing you want. GxoDpmC

The last thing you want. Hu1erU722 / 5022 / 50The last thing you want. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
The last thing you want. Empty
11.03.20 20:43




The last thing you want
The last thing you want


Les billes bleues de l’aîné sont plongées dans celles de la femme au moment où il balance le tissu souillé sur une commode. Ce simple geste semble la saisir, mais n'enlève pas la hargne dans son regard de femme dévouée et bafouée. Woody, il la toise comme si elle était la prochaine sur sa liste noire. Lancer le tissu, c'était un geste banal, mais qui s'apparentait à une mise en garde explicite. Son sang pourrait également se retrouver sur ce torchon si elle devait intervenir. Ce qu'elle semble vouloir faire. C'est la raison pour laquelle il n'avance pas en compagnie de son frère et du jeune garçon. Dyan, il garde le gamin à son flanc lorsqu’il s’éloigne vers la porte. Woody, lui, incite le gamin d’un mouvement du menton à obtempérer. C'est délicat de s'imposer dans une famille et d'arracher un enfant à ses parents, même si se sont des connards de première. L'orgueil en prend un coup. La honte se transforme en haine.

― Vous allez me le payer, ose menacer la mère de famille.
Dyan, ferme derrière toi en sortant, je ne serai pas long, demande le plus vieux une fois son frère dans l’embrasure de la porte.

Qu’est-ce que s’imagine le gamin, à cet instant? Pense-t-il que son nouvel héro fera du mal à sa mère? Le gamin semble l’observer jusqu’à la dernière seconde, jusqu’à ce que la porte se ferme. Il ne verra ni n’entendra quoique ce soit. Parce que Woody, il ne fera rien hormis terrifier la mère. Même si quelque chose devait être entendue, Dyan s'en assurerait probablement, pour l'éduquer. Il n’est pas venu pour battre cette femme, n’est pas venu la punir, elle. Elle est à bout de nerf, elle est terrifiée, elle est terrassée. La seule issue possible, à ses yeux, est de défendre son mari au risque qu’il ne se retourne à nouveau contre elle. N’est-ce pas exactement ce qui arrivera dès l’instant où elle se retrouvera seule avec lui? Les coups de Woody l’auront mis en colère, cet homme.

Lorsque la porte ouvre, après cinq ou dix minutes, que Woody rejoint son frère et le gamin dans le couloir, on peut entrevoir l’intérieur de la pièce : l’homme est toujours allongé au sol ; cependant, la femme est désormais assise à la table à manger. Woody referme à nouveau la porte, laissant le couple gérer leurs problèmes à leurs façons, désormais. Mais Woody, il ne sort pas les mains vides. Son poing est fermé autour de la bretelle d'un sac. Un sac rempli des effets personnels du gamin. Des vêtements, essentiellement ; il tend le sac au gamin pour qu’il le porte lui-même. Parce que désormais, il fera les choses par lui-même, comme un grand garçon fier et indépendant.

On y va, champion?

Le gamin comprend qu'on s'adresse à lui, donc hoche la tête, vraisemblablement moins timide qu'à leur arrivée. Est-ce que Dyan a pris le temps de lui parler pendant l'attente? Finalement, le gamin se décale des frères Pratt pour prendre son envole à quelques pas d’eux, essuyant les larmes sèches à ses joues. Il se montre fort, pour cette première séparation. Mais il pleurera assurément lors des premières nuits lorsqu'il n'aurait ni père ni mère à appeler au réveil de ses cauchemars. Il est assez proche pour continuer de bénéficier de leur protection néanmoins. Profitant de cette distance, Woody s'adresse à son frère :

Je sens qu’on a pas fini d’entendre parler d’eux. J’te dis, ça va finir en bain de sang leurs conneries. Tu suggères quoi, on les fait surveiller ou on attend seulement qu'ils s’entre-tuent pour faire le ménage?

Il parle sérieusement ; ça ferait un problème en moins, même si c'est une idée morbide. Ils n'ont pas le temps pour ce genre de stupidités.

J’me dis qu’on devrait l’accompagner nous-mêmes au Temple, l'môme. On doit y aller de toute façon. Ça va juste devancer notre voyage de quelques jours. Ça te le fait, d'y retourner si vite?

« Devancer le voyage » : il parle de Romy, il parle de la sentence. « Y retourner » : une question qui n'est pas réellement une question. La décision de Woody est déjà prise. Il mentionnera prochainement le voyage à Seth. Il ne devrait pas y voir d’inconvénients. De toute façon, il était prévu que Woody y aille. Dyan a pris l'initiative de transférer le gamin vers ce lieu où il trouvera un nouvel avenir. Il a clairement ouvert une possibilité à Woody d'agir rapidement. Plus rapidement que prévu. Ils ont toujours fait ça, agir à la moindre faiblesse de l'ennemi. Et Woody considère que Romy est la plus grosse faiblesse de son frère, la maladie à soigner. Tout en marchant, l'aîné vient serrer la nuque de son cadet, l'obligeant à se ressaisir à ce sujet.

On va passer au travers de ça, ensemble. Comme toujours. C'est un problème comme on en règle tous les jours.

Il relâche son frère, donne des indications au gamin concernant le couloir à prendre étant donné qu'il marche devant eux.

T'as des choses à régler ici avant qu'on se bouge, qu'on soit fixé? Et si t'as le moindre doute... Tu vas m'en parler avant qu'on parte, que j'te remette les idées au clair, t'as compris?

Il est clairement d'humeur à faire ça aujourd'hui.

T'avais prévu qu'on le laisse à la frangine d'ici notre départ? demande-t-il au sujet du gamin. Elle ne sera pas du tout d'accord avec ça, qu'il se moque.

CODAGE PAR AMATIS


_________________
Sailing into the wind and the dark
we fight the war on terror
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas

Dyan Pratt
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Ancien métier : Saisonnier agricole - terroriste pro écologique.
Statut civil : Célibataire, détruit une fois par l'amour sans être capable de remonter la pente.
Lieu de naissance : Fort St. John

The last thing you want. 1565453127-ezgif-3-236b55dcf9b8

Messages : 30
Inscription : 11/08/2019
Crédits : Heaven
Célébrité : Jake Abel

The last thing you want. X0TurS617 / 5017 / 50The last thing you want. BR2xH0t

The last thing you want. DQEbQJ225 / 5025 / 50The last thing you want. GxoDpmC

The last thing you want. Hu1erU721 / 5021 / 50The last thing you want. LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
The last thing you want. Empty
30.03.20 13:29
” - Dyan, ferme derrière toi en sortant, je ne serai pas long.”

De cette simple phrase, naît en Dyan une hantise qu’il n’aime pas ressentir. Il n’a pas pu s’empêcher de tourner son regard vers son frère, pour voir son visage et l’expression de ses yeux. Il entend les mots de la femme qui promettent vengeance. Il n’aime pas ça, Dyan, voudrait la faire taire à jamais. Mais il est celui qui ne touche pas à la violence. Il est celui des deux fils de la famille Pratt, qui a le moins de sang sur les mains. C’est facile de se reposer sur son frère lorsqu’il en a besoin. Lorsqu’il n’est pas assez fort pour agir avec l’étroitesse d’esprit qui le mène. S’en est une autre de laisser faire le mal sans s’y opposer. Woody a-t-il besoin de tant de violence pour se faire entendre ?

Mais Dyan sort en emmenant le gamin avec lui. Il ferme la porte pour ne plus être vu, mais ils peuvent entendre tout ce qui se passe à l’intérieur. Est-ce que le gamin a les même pensées que Dyan, à cet instant ? Est-ce qu’il doute de ce que Woody va faire, ou est-ce qu’il est heureux du sort qu’on offre à sa mère ? Dyan n’a pas de pitié pour les gens, c’est voir son frère dans cet état qui ne lui procure aucun bien. Est-ce qu’à cet instant, il a peur du destin que son aîné réserve à Romy ? Il voudrait juste que les choses soient plus rapides qu’avec ces parents indignes. Dyan n’a pas envie d’entendre les os de celle qui fut sienne se briser, il n’a pas envie de l’entendre hurler, de l’entendre pleurer. Il voudrait juste qu’elle n’existe plus, aussi simplement qu’en l’effaçant avec une gomme au bout d’un crayon. Qu’elle ne fasse plus partie de ce monde pour qu’il puisse continuer à penser rien qu’à eux.

Les mains posées sur les oreilles du gamin, Dyan a attendu le dos collé au mur. L’enfant collé à lui. Il n’a rien d’un bon être humain, mais sa façon de se comporter avec l’enfant démontrer bien qu’il est imbibé par le comportement que son propre frère a pu avoir avec lui. Jamais il n’oubliera, jamais il ne passera outre toutes ces choses que sa fratrie lui a appris. La famille protège. La famille doit aimer. ” On est mauvais, qu’avec ceux qui sont réellement méchants.” C’est tout ce qu’il avait dit au gamin pour qu’il comprenne le monde. Rien n’est joli, rien n’est bon. Rien n’est parfait mais tout vaut qu’on se batte pour ce qui n’est pas mauvais. C’est pour ça que Woody s’est toujours battu, pour ça que Dyan a toujours attendu derrière son frère ; parce que Woody choisi ses batailles. Elles sont justes. Aux yeux de Dyan certe, pas à ceux de tous, mais Woody ne fait pas partie des pires du monde.

” - [...] Tu suggères quoi, on les fait surveiller ou on attend seulement qu'ils s’entre-tuent pour faire le ménage?”
” - Laissons les brûler dans leur propre enfer.”

C’est tout ce qu’il est capable de répondre, et encore, il ne fait que citer ce qu’on dit des protecteurs au Temple d’Ezekiel. Il a trop entendu ces mots, dernièrement, pour ne pas les avoir sur le bout de langue en parlant de gens aussi putrides que ce couple. A ses yeux, cette femme n’a pas plus de valeur que l’homme allongé en piteux état au sol.

Dyan tourne ses yeux vers Woody dès qu’il propose à partir plus tôt pour le Temple. Il a parlé de cet endroit pour le gamin, car là-bas, il n’aura plus à se soucier de ce qui peut, ou non, lui tomber dessus par ses parents. Pas pour écourter plus encore la vie de Romy. Est-ce que Woody est capable de voir le reproche, dans les yeux de son frère ? Mais c’est du reproche pour lui-même. Pourquoi est-ce que ça le dérange tant, d’arriver si vite au Temple d’Ezekiel ? Au moins, ses soucis seraient terminés. Mais il n’a pas le temps de tergiverser que l’accolade et les mots de son frère vont taire toutes ses pensées. Tous ses doutes. Non, il n’a pas envie de passer le reste de la journée à penser à la brune. Ne le fait-il déjà pas constamment, depuis qu’elle l’a envoyé croupir en prison ?

Au fond, Dyan voudrait plus qu’elle soit effacée de sa mémoire, plutôt que Romy ne meurt.

” - On part quand tu l’as décidé.” Qu’il prétend comme s’il n’en était pas déjà bouleversé. ” J’ai pas besoin que tu me montes à bloques, tu sais. J’ai envie que ça s’arrête.”

Remonter à bloque. C’est ce que Woody fait toujours pour que Dyan passe un cap qu’il appréhende. A chaque fois que cela arrive, Dyan a l’impression d’être projeté en arrière. Le jour où son frère a tant réussi à le motiver, qu’il est lui-même descendu dans le vieux puit du terrain familiale pour y récupérer la corde tombée avec le seau. Dyan, il a toujours trouvé son courage dans la personne de son frère. Et au fond, il sait qu’il ne serait pas bon à grand chose sans Woody. Il se dévalorise énormément parce qu’il met son aîné sur un piédestal. Est-ce que leur soeur a le même point de vue ?

” - Elle va m’arracher la gueule, tu veux dire ?” Qu’il parvient à plaisanter, lorsqu’il rit aux propos de Woody. ” J’ai pas pu lui ramener ce qu’elle voulait sur sa liste. Alors ça à la place…”

Le gamin suit les indications du plus vieux, et bien vite, ils reviennent sur leurs pas. C’est la salle centrale, le lieu de rassemblement qui relie tous les couloirs. Il faut souvent repasser par ici pour aller à l’autre bout de l’aéroport. Là où se trouve les appartements de leur soeur, c’est là où ils comptaient se diriger. Mais l’odeur du repas semble alléchante pour le gamin. Déjà, alors qu’il ne fait que passer sa main sur la barre de sécurité, il renifle l’air pour tenter de savoir où regarder. Il trouve d’où vient l’odeur ; des légumes grillés qui proviennent directement du Temple.

Dyan pourrait avoir faim, si l’idée de repartir au Temple rapidement ne lui retournait pas l’estomac. Mais ça ne l’empêche pas de donner un léger coup de coude à son frère, pour que ce dernier regarde le gamin. Dans un regard, il fait comprendre à son frère que l’enfant mérite certainement plus que ceux d’en bas, le repas qui est sur le point d’être servi. Alors descendre est la nouvelle bonne idée. C’est ce que Dyan fait en premier, le plus jeune suit, et du coin de l’oeil, Dyan voit Woody en fait autant. Si certain font la queue pour avoir une assiette, le plus jeune des Pratt n’hésite pas à passer devant tout le monde. Si certain grognent au début, ils se rendent vite compte des personnes qui avancent et le silence finit par revenir. Le visage au dessus des légumes, Dyan regarde le gamin dont les yeux pétillent par la faim. Gourmandise ou maltraitance supplémentaire ?

” - Si je lui ramène une assiette, tu crois qu’elle avalera mieux la pillule ?” Il demande en regardant son frère, mais Dyan sursaute dès qu’il entend la voix suivante.
” - A qui est-ce que tu veux apporter un repas, toi ?”[/i] La seule fille de la fratrie arrive dans son dos. D’un clin d’oeil complice à Woody, elle enchaîne. ” T’as vraiment l’intention de rentrer dans ta période de séduction avec une donzelle d’ici ?”
” - Vous vous êtes bien trouvés tous les deux…” Il soupire, lève les yeux au ciel. C’est plus drôle lorsque ça vient de Woody. Dyan se contente d’attraper un bol pour le donner au gamin. ” On parlait de toi, justement. De toi, qui va découvrir un nouveau métier. Babysitter ?”
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

à propos
sac à dos


The last thing you want. Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
The last thing you want.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead :: Kelowna & Beyond :: North Kelowna :: International Airport-
Sauter vers: