AccueilAccueil  Discord  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Nike FR : 25 % sur tous les articles
Voir le deal


 

 Under a killing moon + Siel



Sierra Castellan
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Under a killing moon + Siel Tumblr_inline_nuxcrnEdux1qlt39u_250

Ancien métier : Mécanicienne pour le garage familial
Occupation : Mécanique et réparation en tout genre
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Kelowna ftw

Under a killing moon + Siel 1570392935-sierra2

Messages : 129
Inscription : 28/08/2019
Crédits : ava: lovebug signa: bat'phanie
Célébrité : Chloe Bennet

Under a killing moon + Siel X0TurS621 / 5021 / 50Under a killing moon + Siel BR2xH0t

Under a killing moon + Siel DQEbQJ227 / 5027 / 50Under a killing moon + Siel GxoDpmC

Under a killing moon + Siel Hu1erU719 / 5019 / 50Under a killing moon + Siel LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Under a killing moon + Siel Empty
19.11.19 13:20

Under a killing moon
Elle tourne et retourne dans son lit à la recherche du sommeil qui n’arrive toujours pas. Comme si le marchand de sable avait oublié de passer par chez elle. Elle a tenté tous les moyens possibles et connus pour arriver à dormir, mais rien n’y fait. Quelque chose la chicote, mais elle n’arrive pas à mettre le doigt dessus. Surtout qu’il n’y a aucune raison à ce qu’elle soit anxieuse. Tout se passe pour le mieux pour elle. Sierra a retrouvé Charlie et vit même avec lui. Leur relation a toujours été harmonieuse, mais elle apprend à connaitre le Charlie post-apocalyptique. Il n’est pas si différent, mais elle a remarqué qu’il est plus soucieux et plus réfléchi. Elle sait que la perte d’Alice le pèse beaucoup. Il essaie de ne pas le montrer, mais la cadette voit bien qu’il se met beaucoup de pression sur les épaules, qu’un tas de scénarios fourmillent dans sa tête et qu’il se pose beaucoup de question. Il ne sera pas au mieux de sa forme avant d’avoir retrouvé sa moitié. Au moins, la brune sait que sa présence auprès de lui, lui fait du bien. Elle aussi se sent mieux. Un peu surprotégée, mais elle comprend dans les circonstances. Elle lui fait bien savoir, même si au fond, elle apprécie qu’on se fasse du souci pour elle. Il lui arrive de s’inquiéter aussi pour son ainé qui sait pourtant très bien se défendre. Elle a fait sa place au sein de la highgate et les gens lui font confiance pour les réparations en tout genre. Ses journées sont toujours très occupées. Elles sont routinières et l’action lui manque un peu, mais elle se plait bien. Elle ne regrette pas ses quelques mois passés en vagabonde et sa situation précaire. Elle préférait largement la sécurité que lui offrait cet endroit au centre de la ville.

Un énième soupire traverse ses lèvres. Elle sait qu’elle ne dormira pas de sitôt et décide de se lever. Elle enfile un jogging, un chandail chaud et ses bottes. Elle passe devant la porte de la chambre de son frère et l’ouvre doucement. Un fin sourire étire sa bouche et elle le regarde dormir quelques secondes avant de refermer l’ouverture. Elle a pris l’habitude de venir vérifier qu’il va bien lorsqu’elle se lève la nuit. Pour inverser les rôles pour une fois. La petite qui surveille le grand. Elle le fait en secret car elle sait qu’il en mourrait de honte s’il savait. Bientôt, ils retrouveraient les leurs. Bientôt, ils allaient être tous réunis et leur vie n’en sera que meilleure. Elle sort finalement de leur petite maisonnée prendre l’air à l’extérieur. Il fait bon. Il ne fait pas chaud, ni froid. Il y a même une légère brise qui la fait frissonner. Une douce nuit de juillet éclairée par une lune presque complète. Des rires et des éclats de voix attirent son attention. Curieuse, elle se dirigent vers eux. Elle est à peine surprise d’y voir des gens de la communauté s’amuser autour d’un feu. Ça la fait sourire et ce sont des scènes comme ça qui font qu’elle ne regrette pas d’être venue jusqu’ici. Ils arrivent à avoir une vie normale malgré l’horreur vécue par chacun et les dangers qui les guettent dès qu’ils mettent le pied à l’extérieur. "Hey Sierra! Tire-toi une bûche et viens avec nous!" Elle salue la bande d’un signe de la main. Elle reconnait Andrew, celui qui lui a dit de les rejoindre, Billy, Blaise, Isabelle, Rafael et Maeko. Elle prend place aux côtés de l’ami de son frère. "Salut l’grand. T’arrives pas à dormir?" Elle met sa main dans le sac de marshmallows un peu durci que lui tend Blaise et plante la boule de sucre sur un vieux cintre en métal qu’elle met ensuite au-dessus du feu.


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________
all the world is mad
And now my heart stumbles on things I don't know
My weakness I feel I must finally show. In these bodies we will live, in these bodies we will die. And where you invest your love, you invest your life. ▬
Awake my soul
Revenir en haut Aller en bas

Rafael Nuñez Vargas
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Under a killing moon + Siel Od3n

Ancien métier : Pilote de l'armée canadienne
Occupation : Participant aux excursions et patrouilleur
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Kelowna, Canada

Under a killing moon + Siel YoCpi8

Messages : 69
Inscription : 29/10/2019
Crédits : FeuilleDeCarotte
Célébrité : Aidan Turner

Under a killing moon + Siel X0TurS629 / 5029 / 50Under a killing moon + Siel BR2xH0t

Under a killing moon + Siel DQEbQJ235 / 5035 / 50Under a killing moon + Siel GxoDpmC

Under a killing moon + Siel Hu1erU728 / 5028 / 50Under a killing moon + Siel LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Under a killing moon + Siel Empty
19.11.19 17:14
Les pleurs me réveillent, je l'entend, dans la pièce d'à côté. La petite fille de quelques mois à peine pleure, demande sa mère. Elle, elle dort et ne l'entend pas. Cela fait plusieurs semaines qu'elle ne dort plus, à cause de la petite. Je tourne et tourne dans mon lit, observe le plafond sombre de la chambre. Les yeux grands ouverts. Et soudain, je me relève. Cruz, sur le lit, lève le museau, couine. Je passe ma main dans son poil blanc, lui sourit. Et alors que je met un pied à terre, que j'enfile un t-shirt, mon compagnon saute sur le parquet. Ses griffes grincent sur le bois, il me suit lorsque je sors de la chambre, aussi près de mes jambes que possible, sa queue battant fort l'air. La chambre de mon amie est là, juste à côté de la mienne. J'entend les pleurs de la petite. Et lorsque j'entrouvre la porte, je glisse un oeil éveillé dans l'embrasure. Elle est là, sa maman, assise sur le bord du lit, des larmes aux yeux. Le visage enfouit dans le creux de ses mains. Cruz pousse la porte de son museau et sans que je parvienne à le stopper, il s'approche de notre amie, dépose son museau sur ses genoux. Il couine, elle le regarde. Il lèche son bras, elle sourit et commence à caresser son long poil duveteux. La petite pleure toujours et je m'avance dans la pièce, fais un signe de la main à sa mère.

- Je peux m'en occuper, si tu veux dormir un peu.

Je sais ce qui tourne dans son esprit, je le vois bien. Ses nuits sont remplies de son visage, à lui. Son époux. Elle rêve de lui la nuit et se confronte au visage de leur fille le jour. Elle ne supporte plus de s'occuper de leur enfant seule. Je fais de mon mieux, pour lui venir en aide, nous faisons tous de notre mieux. Depuis cette dernière année, nous sommes devenus une famille, tous les six. Nous quatre, adultes. Et la petite crevette, mais Cruz aussi. Nous nous occupons les uns des autres. Je m'approche de mon amie, m'assied à côté d'elle quelques secondes. Elle se jette dans mes bras, je la serre fort contre ma poitrine, rassurant son âme de mes mots. Les minutes s'écoulent, elle se calme. Lorsqu'elle se relève, Cruz s'est couché sur le sol et dix minutes se sont écoulés dans les pleurs de son enfant et de sa mère. Je la regarde et lui souris, je lui propose de m'occuper de la petite pour qu'elle puisse dormir, car ses cernes ne trompent personne. Alors, je me relève et prend la petite dans mes bras, l'emmène dans le salon en bas. Nous sommes beaucoup, dans cette maison. Mes cousins nous accueillent de toute leur gentillesse et leur bienveillance, je m'en veux de les déranger ainsi. Alors, dans le salon, nous nous glissons tous les trois dans le canapé. Cruz nous a suivi, comme notre ombre. La petite et moi. Nous restons là, la petite se calme doucement à mesure que je joue de patience. Son rire commence à résonner dans le salon, elle sourit. Et moi je souris. Le temps passe, la nuit continue et ses yeux se ferment doucement. Et finalement, elle s'endort. J'attend encore un temps, qu'elle s'enfonce plus loin dans son sommeil innocent, avant de remonter dans la chambre de sa mère, de reposer la petite crevette dans son lit. Je l'observe quelques instants et l'envie. A quoi peut-elle rêver ? Que peut-elle vivre dans ses premiers mois ? Je le jure, je la protégerai, cette petite. Elle et sa mère. Nous les protégerons.

La porte se referme doucement dans mon dos, Cruz gigote à côté de moi et je souris. Le sommeil ne parvient toujours pas à me faire succomber. Alors, je descend les escaliers, Cruz me dépasse et arrive devant la porte. Il n'est pas dupe, il sait que nous allons sortir. Et j'ouvre la grande porte de la maison, sors. Nous parcourons les rues, sans réel but. Cruz court dans tous les sens, me revient toujours. Et vite, nous trouvons un groupe recroquevillés autour d'un feu. Nous nous approchons et ne nous faisons pas priés lorsqu'on nous invite. Nous rions, nous parlons et partageons des anecdotes du passé. C'est un moment agréable. L'un d'eux a apporté des marshmallows, Cruz s'en donne à coeur joie, passant d'une main à l'autre, dévorant la moindre sucrerie qu'on lui tend. Et moi je ris de le voir si heureux, sa queue se trémoussant si fort de joie.
Andrew interpèle quelqu'un, je me retourne et vois la petite Castellan s'approcher de nous. Je lui souris, lui fais un signe lorsqu'elle se glisse à côté de moi.

- Salut, la crevette. Nop, j'ai beau essayer, le sommeil c'est pas pour ce soir.

Cruz s'approche aussitôt de la nouvelle venue, glisse son museau sur ses genoux, lui lançant son regard le plus envoutant. Quel séducteur, ce chien... Je lève les yeux au ciel et retourne mon regard dans le feu.

- Et toi alors, tu dors pas non plus ?

Les autres discutent et rient autour de nous.

- Qui a envie de dormir avec une nuit pareille, Raf !

C'est Billy, qui rit en face de nous et nous observe. C'est un gars avec qui je m'entend plutôt bien, il ne s'embête pas des futilités et n'aime pas le conflit. Un gars plutôt bien, pour le peu que je le connaisse. Je souris à sa remarque.

- Tu as raison, mon ami ! Il manque juste de quelques bières, si tu veux mon avis.

- Ah, ça ! Je vais essayer de...

La terre tremble. Une explosion hurle au loin, dans le centre ville. Et nous, nous sautons sur nos buches. Cruz hurle, aboie et saute devant moi, crocs dehors. Mon regard croise celui de Andrew, puis celui de Blaise. Termine sa course et capte celui de Sierra. Une seule question à nos lèvres. Qu'est-ce que c'était ?

_________________

Carry on my wayward son

©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

Sierra Castellan
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Under a killing moon + Siel Tumblr_inline_nuxcrnEdux1qlt39u_250

Ancien métier : Mécanicienne pour le garage familial
Occupation : Mécanique et réparation en tout genre
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Kelowna ftw

Under a killing moon + Siel 1570392935-sierra2

Messages : 129
Inscription : 28/08/2019
Crédits : ava: lovebug signa: bat'phanie
Célébrité : Chloe Bennet

Under a killing moon + Siel X0TurS621 / 5021 / 50Under a killing moon + Siel BR2xH0t

Under a killing moon + Siel DQEbQJ227 / 5027 / 50Under a killing moon + Siel GxoDpmC

Under a killing moon + Siel Hu1erU719 / 5019 / 50Under a killing moon + Siel LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Under a killing moon + Siel Empty
19.12.19 9:23

Under a killing moon
La crevette. Il n’y a que part lui qu’elle accepte ce surnom. Sierra se rappelle qu’il avait commencé à l’appelé ainsi alors qu’ils faisaient partis de la même équipe d’hockey et qu’il voulait la taquiner. Étant la seule fille de leur équipe, il avait voulu la piquer pour la motiver et ça avait très bien fonctionné. Elle avait fait deux buts et avait obtenu deux passes lors de sa première partie avec l’équipe de Rafael. Depuis, ce surnom débile est resté entre eux et elle le traine depuis plusieurs années, alors que l’homme est un bon ami de Charlie et qu’elle-même a fréquenté l’un de ses frères. Raf a toujours été une sorte de troisième frère pour elle. La joie de le voir traverser les murs de Highgate quelques jours après elle. La jeune fille retrouvait une autre figure importante de son ancienne vie. Un autre roc à qui s’accrocher. Un autre soutien indéfectible dans un monde où les liens sont très importants. Lorsqu’elle l’avait vu, Sierra avait compris qu’elle pouvait retrouver un semblant de vie normale, malgré les dangers qui se trouvent à l’extérieur. Elle peut bâtir quelque chose ici. Retrouver ses repères, reprendre ses marques. Il ne manquait que Kaniel, son père et Alice et son bonheur serait comblé.

Elle ne peut s’empêcher de lever les yeux au ciel en l’entendant, mais elle n’est pas réellement ennuyée. Elle se contente de lui donner une tape sur l’épaule en souriant. Ce surnom est relié à des bons souvenirs et ça lui fait du bien d’y repenser. Elle prend place à ses côtés et Cruz vient rapidement l’accueillir en posant son museau sur ses genoux et en la fixant de ses petits yeux séducteurs. "Coucou Cruzinet! Toi aussi tu es réveillé. T’es un bon chien." Elle ne peut s’empêcher de parler comme une petite fille lorsqu’elle s’adresse à l’animal. Elle adore ce chien, comme tous les habitants de la communauté. Il est d’un grand support pour tout le monde. Il suffit simplement de regarder la petite bête pour retrouver le sourire. Tout comme elle, Raf n’arrive pas à dormir pour différentes raisons et c’est le cas pour tous les gens se retrouvant autour du feu. "C’est vrai que la nuit est belle! Ça serait dommage de la manquer en dormant!" répond-elle à Billy en levant sa guimauve comme si c’était un verre avant de souffler dessus pour éteindre le feu. Alors que la majorité d’entre eux aurait sans doute préféré que l’insomnie ne s’invite pas à eux. Leurs journées sont éreintantes et le sommeil est important. Elle prend la friandise avec ses doigts et la met complètement dans sa bouche alors que les autres parlent qu’il manque juste de la bière pour compléter le tableau. Elle acquiesce de la tête ne pouvant pas parler, c’est vrai qu’un peu de houblon serait délicieux. Il y a longtemps qu’elle en a bu, mais la bière est de plus en plus rare. L’alcool est l’un des premiers éléments à avoir été dérobé quand tout a commencé. La jeune fille se doute tout de même que des gens parmi eux en ont dans leur réserve personnelle.

L’ambiance est festive et elle passe un bon moment. Tant qu’à faire de l’insomnie, aussi bien être éveillée avec des amis. Mais l’atmosphère change aussitôt. Une forte détonation se fait entendre au loin et le sol tremble sous leurs pieds. Sierra se lève d’un bond et aperçoit un énorme nuage orange monter dans le ciel. "C’était quoi ça?" Demande-t-elle aux autres, même s’ils n’ont probablement pas la réponse. Ils sont tous subjugués et l’incompréhension totale se lit sur leurs visages. "Est-ce qu’on va voir?" Propose Maeko. Tous la fixe comme si elle n’est pas bien dans sa tête. "Il y a peut-être des survivants." "Il y a des virulents aussi." Andrew coupe Isabelle dans son élan. Il n’a pas l’intention de quitter la communauté. "On dirait que ça venait d’une des anciennes usines. " Sierra connait sa ville et ça semblait venir du quartier industriel. "On fait quoi? On ne peut pas rester là et faire comme si on avait rien entendu, non?" Son regard va d’un interlocuteur à l’autre cherchant une réponse, cherchant quelqu’un qui prendrait une décision. Il s’arrête sur Rafael. Elle sait qu’il n’a jamais été un leader, mais elle espère qu’il est de son avis.



code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________
all the world is mad
And now my heart stumbles on things I don't know
My weakness I feel I must finally show. In these bodies we will live, in these bodies we will die. And where you invest your love, you invest your life. ▬
Awake my soul
Revenir en haut Aller en bas

Rafael Nuñez Vargas
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Under a killing moon + Siel Od3n

Ancien métier : Pilote de l'armée canadienne
Occupation : Participant aux excursions et patrouilleur
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Kelowna, Canada

Under a killing moon + Siel YoCpi8

Messages : 69
Inscription : 29/10/2019
Crédits : FeuilleDeCarotte
Célébrité : Aidan Turner

Under a killing moon + Siel X0TurS629 / 5029 / 50Under a killing moon + Siel BR2xH0t

Under a killing moon + Siel DQEbQJ235 / 5035 / 50Under a killing moon + Siel GxoDpmC

Under a killing moon + Siel Hu1erU728 / 5028 / 50Under a killing moon + Siel LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Under a killing moon + Siel Empty
12.01.20 18:11
L'inquiétude gagne les esprits, les questions se bousculent dans le miens. Que vient-il de se passer ? Est-ce loin ? Sommes-nous en danger ? La sécurité est toute relative, dans un monde pareil, plus encore depuis l'attaque des protecteurs. Le Conseil et les habitants se méfient, tous, nous sommes aux aguets, prêts à réagir au moindre danger. Mais cette explosion, doit-on s'en méfier aussi ? Le militaire en moi en est certain, rien n'est à prendre à la légère. Il est primordial de s'assurer que le groupe ne risque rien, qu'il ne s'agit là que d'un incident mineur et non d'une nouvelle attaque à notre encontre. Mais comment en être sûr sans quitter les murs de Highgate ? La question ne se pose même pas, il est impossible d'en être sûr autrement. Une sortie serait imprudente, peut-être même est-ce un piège, pourtant, je ne peux m'imaginer rester ici les bras croisés, dans l'attente de voir ce qu'il se trame. Une explosion n'est pas à prendre à la légère lorsque la terre grouille de monstres, morts ou vivants. Hommes ou rôdeurs, quelque chose se passe et au fond de moi, je ressens ce devoir de m'assurer de la sécurité de ces gens. De ma famille.

Nous observons cet énorme nuage orange s'élever dans l'atmosphère, Cruz posté toujours devant moi, crocs dehors, aboyant aux menaces potentielles. Soudain, nous sortons de la surprise. Des voix s'élèvent autour de moi, je les entend et pourtant ne peux détacher mon regard de ce nuage orange. Ils parlent autour de moi, certains s'affolent, d'autres restent muets. Et moi, je lève une main que je pose délicatement sur la tête de mon compagnon blanc, qui se calme immédiatement, toujours à quelques centimètres de mes jambes. Je sors de ma transe lorsque j'entend la voix de Maeko faire une proposition. Je ne prononce toujours pas le moindre mot, écoute pourtant ceux des autres.

- Aller voir alors qu'il fait nuit ? T'es malade ?! On va s'faire avoir par une horde ou j'sais pas trop quoi, j'met pas un pied dehors, Maeko.

Blaise est pâle, la peur se lit sur son visage alors qu'il lance un regard à Isabelle qui elle, est de son côté. Hors de question de sortir d'ici alors que la nuit n'est pas encore terminée, hors de question de risquer leur vie pour aller voir de quoi il s'agit. Une part de moi-même ne peut m'empêcher de leur donner raison, pourtant, je le sens, au plus profond de moi. Le militaire ressent le devoir d'aller voir de quoi il s'agit. Alors qu'ils parlent, débattent et paniquent, j'observe toujours le nuage orange dévorer le ciel, la main dans les poils blancs de Cruz dans le seul but de le rassurer. Et l'esprit torturé par une seule question : est-ce raisonnable ? Soudain, la voix de Sierra surplombe celles des autres, relance le débat plus fort. Et je baisse le regard, croise celui de Billy, puis celui d'Isabelle et me rend soudainement compte que l'un d'eux m'observe. Sierra. Nos regards se croisent et je comprend alors qu'elle attend quelque chose de moi. De nous tous, je suis probablement le seul à être habilité à prendre des décisions pareilles... pour mon plus grand malheur. Je hais prendre ce rôle que beaucoup me donnent bien trop souvent.

- Il faut aller voir.

Ma voix me surprend presque, je quitte le regard de Sierra et me rend compte que les autres m'observent à leur tour, surpris.

- T'es pas sérieux ?

- Si. On ne peut pas se permettre d'attendre demain matin pour voir c'que c'est. Pas aujourd'hui, pas maintenant. Pas après la dernière attaque qu'on a subi. J'vais y aller. Et ceux qui veulent viennent, mais je ne condamnerai pas ceux qui ne souhaitent pas m'accompagner.

Mon regard se tourne vers Isabelle, en retrait. Je le vois dans son regard, elle est effrayée. Je ne me souviens pas même l'avoir déjà vue sortir de ces murs. D'un sourire, je la rassure.

- Vas prévenir Catherine, Isa. Dis-lui que je sors dehors.

- J'viens avec toi.

Billy s'avance, croise les bras. Maeko, je le sais, viendra elle aussi. Blaise hésite, il semble sincèrement préoccupé par cette explosion, pourtant, il a peur. Comme nous tous. Et, enfin, j'espère à l'inverse que Sierra ne décidera pas de nous suivre. Ses frères ne me pardonneraient pas s'il lui arrivait quelque chose... Je ne me le pardonnerai pas. Pourtant, je serais bien incapable de l'en empêcher, car je comprendrai que trop bien ses motivations.

- Très bien, dis-lui pour l'explosion et que nous sortons pour nous rendre compte de l'incident. Préviens mon cousin aussi. Et ne t'inquiètes pas, tu as le droit de refuser de sortir, Isa.

Reconnaissante, ce sourire qu'elle m'offre s'empare de moi et fait naître son jumeau sur mes lèvres, Isabelle part en courant vers les maisons. L'un d'entre nous doit prendre les décisions et gérer une telle sortie de nuit. J'ai vécu dehors, seul. Un militaire. Je connais le combat.

- Il va falloir prendre nos armes.

Blaise s'excuse, honteux, décide de rentrer chez lui. Quand à Billy et Maeko, ils partent s'équiper. Je reste là et alors que Sierra me tourne le dos, je m'empare doucement de sa main, la retourne face à moi. Mon regard croise le sien, je goûte encore quelques secondes au silence.

- Je vais pas essayer de t'empêcher de nous suivre, si tu le veux. Mais...

J'inspire.

- J't'en prie, crevette, reste près de moi.

_________________

Carry on my wayward son

©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

Sierra Castellan
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Under a killing moon + Siel Tumblr_inline_nuxcrnEdux1qlt39u_250

Ancien métier : Mécanicienne pour le garage familial
Occupation : Mécanique et réparation en tout genre
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Kelowna ftw

Under a killing moon + Siel 1570392935-sierra2

Messages : 129
Inscription : 28/08/2019
Crédits : ava: lovebug signa: bat'phanie
Célébrité : Chloe Bennet

Under a killing moon + Siel X0TurS621 / 5021 / 50Under a killing moon + Siel BR2xH0t

Under a killing moon + Siel DQEbQJ227 / 5027 / 50Under a killing moon + Siel GxoDpmC

Under a killing moon + Siel Hu1erU719 / 5019 / 50Under a killing moon + Siel LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Under a killing moon + Siel Empty
26.02.20 10:23

Under a killing moon
Les rires, les taquineries et la bonne humeur ont laissé leur place à la curiosité, la peur et les questionnements. Les opinions divergent au sein du petit groupe. Certains pensent qu’il vaut mieux ne pas tenter de sortir et de rester à l’abri derrière les hautes clôtures, tandis que les autres sont d’avis qu’il faut aller voir sur les lieux ce qui a bien pu se produire. S’assurer que leur communauté n’est pas en danger, vérifier les causes et surtout si l’explosion n’a pas fait de victimes. Sierra fait partie de la deuxième catégorie. Il est tout simplement hors de question pour elle de rester les bras croisés et ne rien faire. Elle ne pourra pas retourner dans la maison qu’elle partage avec son frère sans cesser d’y penser. Elle doit savoir ce qu’il en est et la seule façon, c’est d’en avoir le cœur net et d’aller vérifier sur place. Cette détonation n’était pas normale, elle le sent. Elle a semblé violente et juste à voir la grosseur du nuage orange virant doucement au noir, ce n’était pas une petite explosion. Si elle provient d’une ancienne usine située dans le quartier industriel, comme elle le pense, ça peut les toucher directement. L’air peut rapidement devenir toxique. Ils ne pourront rien y faire, mais au moins, ils pourront avertir Catherine et prendre des mesures nécessaires.

La jeune Castellan n’ose pas prendre de décisions. Elle n’a jamais été très douée pour ça. Elle préfère largement suivre et même, foncer sans réfléchir, quitte à faire preuve d’initiative un peu plus tard. Elle sait juste qu’il faut agir vite. Son regard insiste pour que Raf prenne les commandes. Il semble le seul un peu plus calme et il possède un certain bagage avec son expérience dans l’armée. Il n’aime pas ce rôle, mais il n’a pas le choix dans cette situation d’urgence. En attendant que les autres de la communauté qui ont été réveillé les rejoigne, il est celui tout désigné pour les diriger. Elle voit le visage apeuré d’Isabelle, les traits renfrognés d’Andrew et l’hésitation de Blaise. Elle sait déjà qu’ils ne les accompagneront pas et ça ne sert à rien d’insister. Rafael demande tout de même à Isabelle d’aller prévenir leur chef. La jeune femme peut être utile même de l’intérieur et ce rôle semble lui faire plaisir. Déjà les autres se préparent en silence, comme s’ils se rendent à leur mort probable. "Hé. Ce n’est peut-être rien!" Dit-elle pour détendre un peu l’atmosphère soudainement tendue et lourde. Elle y croit à moitié, mais pas question qu’ils sortent de leur protection en croyant qu’ils allaient y rester. Elle sent alors la main de son ami dans la sienne et il la retourne vers lui. Elle ne peut s’empêcher de sourire, il sait très bien qu’elle va les suivre. "Tu me connais trop bien! Je ne te lâche pas." Elle charge son arme dont elle ne se sépare jamais. Maeko et Billy reviennent. Rosa et Puck sur leurs talons. Deux nouvelles aides ne seront pas de trop. Ils sont six, sept en comptant Cruz qui sera un allié fidèle et ça rassure la brune. Une part d’elle lui dit d’aller réveiller Charlie, mais le temps file et elle connait déjà sa réaction. Il lui intimera de rester là alors que lui va sortir à sa place. "Okay. Tout le monde est prêt? Peut-être que d’autre viendront sous les ordres de Catherine. Mais, on serait mieux d’y aller tout de suite. " Elle regarde Raf qui donne le signal et le petit groupe se met alors en route.

Les énormes portes s’ouvrent sur la nuit noire. C’est comme s’ils pénétraient dans une toute autre dimension. C’est tellement différent une fois le soleil couché. Tout est plus lugubre et plus mystérieux. Les sons semblent plus inquiétants et le moindre bruit fait sursauter. Pourtant, ce n’est pas nouveau pour elle. Elle a vécu six mois à l’extérieur, même si elle a l’impression que ça en fait bien plus. Elle s’est habituée au confort et à la sécurité que lui a procurée la Highgate. Dans un même mouvement, le groupe suit le nuage violacé. Elle a du mal à évaluer la distance à parcourir, mais Puck estime environ trois kilomètres. Ils en ont pour environ une demi-heure à marcher. Inutile de spécifier que la cadence est rapide, mais prudente. Personne ne parle ou très peu. De toute façon, c’est inutile et même dangereux. Ils doivent déjà faire un bruit atroce avec leurs grosses bottes qui martèlent le sol rocailleux. Tous leurs sens sont aux aguets et à la recherche du moindre son douteux. Sierra suit Cruz du regard, c’est probablement lui qui va s’apercevoir d’un danger en premier, s’il y a un. Pour le moment, sa truffe est collée au sol sous les ordres de son maitre. "Tu crois que c’est quoi toi?"Chuchote-elle à ce dernier. Elle sait qu’elle devrait garder sa bouche close, mais elle se sent tellement coincée par la nervosité, qu’elle doit évacuer. Et Sierra n’est pas connue pour être trop longtemps silencieuse, même quand la situation l’exige.



code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________
all the world is mad
And now my heart stumbles on things I don't know
My weakness I feel I must finally show. In these bodies we will live, in these bodies we will die. And where you invest your love, you invest your life. ▬
Awake my soul
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

à propos
sac à dos


Under a killing moon + Siel Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Under a killing moon + Siel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead :: Kelowna & Beyond :: North Kelowna-
Sauter vers: