AccueilAccueil  Discord  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -10%
HUAWEI MateBook – PC Portable 13″
Voir le deal
899 €


 

 [Flashback] Old times and sparkling night



Gillian Jenkins
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
[Flashback] Old times and sparkling night 1572210816-ezgif-6-35f9d65c183e

Ancien métier : analyste et traductrice des services de renseignement
Occupation : non défini encore
Statut civil : célibataire
Lieu de naissance : Damas, en Syrie

Messages : 107
Inscription : 19/10/2019
Crédits : moi (avat) & surannesjoness (gif)
Célébrité : Itziar Ituño

[Flashback] Old times and sparkling night X0TurS621 / 5021 / 50[Flashback] Old times and sparkling night BR2xH0t

[Flashback] Old times and sparkling night DQEbQJ230 / 5030 / 50[Flashback] Old times and sparkling night GxoDpmC

[Flashback] Old times and sparkling night Hu1erU79 / 509 / 50[Flashback] Old times and sparkling night LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
[Flashback] Old times and sparkling night Empty
11.02.20 12:31
Toronto, octobre 2011


Penchée au-dessus du lavabo de sa chambre d'hôtel, la bouche légèrement entrouverte, Gillian termina d'appliquer un coup de crayon venant souligner le contour de ses grands yeux noisettes. Rien de très ostentatoire, mais assez pour mettre en valeur son regard. Son geste achevé, elle se redressa et jeta un coup d'oeil à son reflet dans le miroir. Ses collants transparents. Sa robe en mousseline noire tombant au-dessus de ses genoux et laissant apparaître un généreux décolleté. Ses Dr. Martens et sa veste en cuir. Noires également. Ses cheveux relâchés dégringolant sur ses épaules. Sexy mais pas chienne, conclue-t-elle. Précisément l'effet qu'elle cherchait à obtenir pour la soirée ! Satisfaite, elle tourna alors les talons et repassa du côté de la chambre, où une forte odeur de marijuana l'assaillit aussitôt, lui faisant froncer les narines. Visiblement, son amie et collègue avait profité de sa courte absence pour prendre ses aises au milieu du lit et s'allumer un joint... Typique. Malgré le regard qu'elle lui lança tout en secouant doucement la tête de droite à gauche, Gillian sentit pourtant poindre un sourire amusé à la commissure de ses lèvres.

_ Je te rappelle qu'on est sensées représenter la loi ? Dans une certaine mesure en tout cas.

_ Oh, je t'en prie, arrête de jouer les grenouilles de bénitier et tire plutôt une taffe, va. Ça te détendra, susurra Joan de cette voix de velours un peu cassée tandis que la fumée de son joint s'enroulait autour de chacune de ses paroles.

_ Je faisais juste référence au fait que tu aurais pu ouvrir la fenêtre. Je n'ai pas envie que la femme de ménage me jette un regard bizarre demain matin.

Joignant les gestes à la parole, elle alla elle-même jusqu'à la dite fenêtre pour en défaire le loquet et ouvrir grand les battants. Elle revint ensuite tranquillement vers le lit et se laissa tomber aux côtés de Joan avant de se saisir du joint qu'elle lui tendait.

_ Fringuée comme tu l'es, chérie, tu risques pas de dormir seule cette nuit. Ni de dormir tout court. La femme de ménage aura autre-chose à penser au moment de venir secouer les draps, crois-moi. D'ailleurs... Tu es sûre que retenter l'expérience lesbienne ne t'intéresse pas ? Parce que je suis prête à me porter volontaire. Au nom de la science bien sûr.

Gillian laissa échapper un grand éclat de rire face aux âneries de son amie. Quoique. Âneries était sûrement un bien grand mot. Joan était probablement la personne à la sexualité la plus débridée et épanouie qu'elle connaissait, prenant son plaisir où elle voulait quand elle voulait sans se soucier de grand-chose d'autre. Si elle lui répondait en toute honnêteté qu'elle était prête à s'envoyer en l'air avec elle ici et maintenant, Gillian ne doutait pas une seconde qu'elle serait capable de saisir l'occasion. Sauf qu'elle avait déjà essayé les femmes, une fois, et que ce n'était pas pour elle. Et Joan le savait. La plaisanterie en resta donc là, les deux amies continuant de bavarder tranquillement le temps de terminer leur joint.
Une trentaine de minutes plus tard, leur taxi les déposait à l'adresse où elles avaient rendez-vous, devant un vieil immeuble en briques de plusieurs étages au cœur du vieux Toronto. La semaine de formation qu'elles étaient venues dispenser au sein de la capitale de l'Ontario n'était pas encore tout à fait terminée mais un ami de Gillian fêtait son anniversaire ce soir et elle n'avait pas eu le cœur à refuser l'invitation. Ils se voyaient déjà tellement peu ! Une fois tous les deux ou trois ans peut-être, quand le hasard voulait bien faire coïncider leurs emplois-du-temps de ministre... Alors tant pis si demain elle devait faire classe avec des lunettes des soleil sur le nez pour tenter de cacher sa gueule-de-bois. La dernière trace de culpabilité qu'elle pouvait bien ressentir finit de toute façon par lui sortir de la tête à l'instant où elles atteignirent le dernier étage de l'immeuble et que la porte de l'appartement s'ouvrit avant même qu'elles aient eu le temps de sonner.

_ Gilliaaaan, beauté, viens par ici que je t'embrasse !

Visiblement déjà un peu alcoolisé, Selim ouvrit grand les bras et elle n'hésita pas une seconde à lui sauter au cou. Dans son dos, la fête sonnait déjà son plein, de nombreuses personnes discutant en petits groupes, une bière à la main, ou dansant au milieu du salon. La nuit promettait d'être bonne...
Revenir en haut Aller en bas

Max Stål
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
[Flashback] Old times and sparkling night VagueFearfulGoosefish-max-1mb

Ancien métier : Sniper dans l'armée de terre Canadienne
Occupation : Responsable de l'armurerie - Sécurité
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Toronto

[Flashback] Old times and sparkling night Tumblr_me473nmDUd1qk2o24o1_500

Messages : 66
Inscription : 14/09/2019
Célébrité : Noomi Rapace

[Flashback] Old times and sparkling night X0TurS619 / 5019 / 50[Flashback] Old times and sparkling night BR2xH0t

[Flashback] Old times and sparkling night DQEbQJ234 / 5034 / 50[Flashback] Old times and sparkling night GxoDpmC

[Flashback] Old times and sparkling night Hu1erU729 / 5029 / 50[Flashback] Old times and sparkling night LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
[Flashback] Old times and sparkling night Empty
13.02.20 5:08
Old times and sparkling night [Flashback]

   Gill & Max



Musique:
 

Malgré la porte fermée de la salle de bain, les murs tremblaient au rythme régulier des basses. La musique qui lui parvenait étouffée vibrait en échos contre le carrelage blanc qui l'entourait, faisant résonner en sourdine la voix autotunée d'une célèbre drag-queen. Des bruits de conversation, de rire et de verre brisé lui parvenait également. Au dehors, la fête battait son plein, à grands renforts de cris de joie et de paillettes. L'anniversaire de Selim tenait toutes ses promesses et plus encore. Tout le monde semblait bien s'amuser, de l'autre côté du mur.

Poussant un soupir, Max se concentra à nouveau sur ce qu'elle était en train de faire, à savoir tenir les cheveux d'un ami qui gerbait tout ce qu'il pouvait dans les toilettes. Les bruits de régurgitation étaient atroces et la faisait grimacer. Une forte odeur aigre lui parvint, lui piquant le nez et lui donnant elle-même l'envie de rendre son repas. Prenant une grande inspiration et rejetant la tête en arrière, la jeune femme attendit que son ami n'est plus rien à rendre pour l'aider à se retourner et à s'asseoir. Tirant la chasse d'eau avec un air de dégoût, elle récupéra une serviette de toilette qu'elle humidifia d'eau avant de s'accroupir pour lui tapoter le visage et essuyer les résidus de dégueulis.

« Merci Max... » bredouilla l'ami, la tête encore dodelinante d'un trop plein d'alcool trop vite enfilé. Il avait le teint pâle, mais moins verdâtre qu'un peu plus tôt ce qui voulait dire qu'il allait mieux. « Jte jure hein... jle fais pas exprès... mais à chaque fois jdérape... »

« Tu sais pas boire Marco... et quand on sait pas boire, on boit pas » répondit la militaire, un rictus de sourire au visage tout en lui donnant un grand gobelet rempli d'eau. Le dénommé Marco fit la grimace mais attrapa le verre, le portant à ses lèvres pour finalement en renverser la moitié sur son menton. Voir son ami dans cet état avait quelque chose d'assez pathétique, d'autant plus que c'était loin d'être la première fois. La patience et la compassion étaient loin d'être les principales qualités de Max, pourtant à chaque fois elle se faisait avoir, passant le plus clair de ses soirées à épauler ses amis beurrés.
« Aller viens couillon... on va te trouver un spot pour que tu pionces un peu...après ça ira mieux. » Trop pété pour la contredire, Marco se laissa soulever par le petit bout de femme qu'elle était et guider dans l'appartement de Selim, le propriétaire des lieux, jusqu'à une chambre où elle le coucha sur un lit couvert de vestes et de manteaux. Au moins il n'aurait pas froid. Après s'être assurée que son ami ne manquerait de rien en cas de réveil intempestif, eau et sceau par exemple, la militaire retourna dans la salle de bain avant de se laver les mains. Au lieu de les essayer sur une serviette (qui de toute façon avait servit à essayer du vomi), elle passa ses doigts humides dans ses cheveux noirs coupés courts, les recoiffant en arrière. Relevant ainsi la tête, Max jeta un coup d’œil dans le miroir qui lui faisait face. Observant quelques instants son reflet, elle renifla, n'y trouvant pas grand intérêt. Ses yeux cerclés de noir, sa bouche sombre et ses piercings lui donnait un air agressif derrière lequel elle aimait à se réfugier. Depuis qu'elle était militaire, elle était contrainte de ne plus avoir recours à ses artifices, mais cette semaine c'était différent. Elle suivait depuis quelques jours une formation organisée par l'armée qui la tenait éloignée de l’entraînement. Il s'agissait d'un stage obligatoire traitant de l'analyse de données sur le terrain. Ce n'était pas dénué d'intérêt, mais devoir écouter toute la journée le cul vissé sur une chaise la rendait juste dingue et la ramenait plusieurs années en arrière sur les bancs de l'école, expérience qu'elle n'avait pas particulièrement appréciée. Max aimait la pratique bien plus que la théorie, et c'était pour cette raison qu'elle avait sauté sur l'occasion de se changer les idées lorsque son vieil ami Selim lui avait parlé de cette soirée qu'il donnait chez lui pour son anniversaire.


Tournant le dos au miroir et non sans avoir récupérer son verre bien trop vide à son goût qu'elle avait posé sur le rebord de la baignoire, la jeune femme quitta le calme de la salle de bain pour retourner dans la folie du salon. Il y avait ici de tous les âges et de tous les genres, mais dans l'ensemble c'était surtout du fabulous. Retrouver un peu de la magie queer le temps d'une nuit lui avait parut une bonne façon de se remonter le moral qui n'était pas au plus fort depuis quelques temps, mais depuis qu'elle était arrivée, c'était loin de se passer comme prévu. Et l'épisode toilettes avec Marco n'était qu'un exemple parmi d'autres. Dès son arrivée, elle avait croisé une de ses ex avec qui ça s'était très mal terminé en plein baiser collé serré avec une connasse notoire. Mais refusant de s'avouer vaincu et d'écouter ce signe que l'univers lui adressait de rentrer chez elle, la petite brune était restée, tenant bon. Après tout ce n'était pas parce que tout commençait mal que ça allait mal se terminer !
Glissant une cigarette entre ses lèvres, Max l'alluma avant de se diriger vers la table qui servait de bar pour la soirée. Y était aligné une grande quantité de bouteilles plus ou moins entamées parmi lesquelles elle avisa un bon vieux Jack Daniels des familles. Mais alors qu'elle s'en servait une triple dose, la clope coincée entre les dents, quelqu'un la poussa, lui faisant renverser un peu du précieux breuvage sur la table déjà bien collante. Laissant échapper un chapelet de jurons tous plus gratinés les uns que les autres, la militaire se retourna afin de voir que celle qui venait de la bousculer et qu'elle venait chaudement d'insulter était nul autre qu'une des deux formatrices qui dispensaient le stage auquel elle participait.


« Oh merde jsuis désolée... t'es une des formatrices du stage c'est ça ? Qu'est ce que tu...pardon vous... qu'est ce que vous faites là ? »


Question légitime, car s'il était habituel pour des étudiants d'arriver en cours avec la gueule de bois, c'était moins commun de voir les enseignants tituber devant leur écran de vidéoprojecteur... encore que...
   


Revenir en haut Aller en bas
 
[Flashback] Old times and sparkling night
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RS] Fright Night [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Retreat [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead :: Kelowna & Beyond :: Beyond-
Sauter vers: