AccueilAccueil  Discord  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
Voir le deal
22.95


 

 Intrigue - Paradis perdu



Master PNJ
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Messages : 41
Inscription : 13/04/2020
Crédits : Neverland
Célébrité : Nobody

Intrigue - Paradis perdu X0TurS650 / 5050 / 50Intrigue - Paradis perdu BR2xH0t

Intrigue - Paradis perdu DQEbQJ250 / 5050 / 50Intrigue - Paradis perdu GxoDpmC

Intrigue - Paradis perdu Hu1erU750 / 5050 / 50Intrigue - Paradis perdu LWcMbb0



Voir le profil de l'utilisateur
Intrigue - Paradis perdu Empty
22.04.20 2:17


Paradis perdu
Intrigue feat. Le Temple d'Ezekiel


Les jours passent et se ressemblent... après une cohabitation difficile les habitants du Temple commencent à s'habituer à la présence de ces étrangers, ces Protectors, qui les tiennent à présent sous leurs jougs. Bien que nombre d'entre eux ne se fieront jamais à ces envahisseurs, tout ce que demande les habitants du Temple c'est de pouvoir vivre en paix, et si pour cela, le sacrifice à payer est de se séparer de la moitié de leur récolte, alors ils s'y sont résolus, de toute manière ont-ils d'autres choix que celui de se soumettre à ceux qui les ont prit par la terreur et la violence ?
Les  habitants du Temple d'Ezekiel ne sont pas des combattants, ce sont des personnes pacifistes. Tous croient aveuglément en leur prophète et en sa bonne parole. Le Révérend, qui les a toujours guidé avec piété et ferveur, leur a promis des jours meilleurs, dans l'attente que le seigneur les baigne à nouveau dans sa lumière rassurante les habitants trouvent refuge dans leurs prières, conscient que quoi qu'il advienne, le Seigneur tout puissant les protègera continuellement tant qu'ils garderont foi en lui.

Une nouvelle journée se termine, après avoir passé la journée à travailler dans les champs, à cultiver le jardin et le potager, à cueillir certaines récolte, à s'être occupé des vaches, des poules, des lapins, des cochons et des chèvres, et bien sur à prier, il est temps pour les habitants du Temple, après une journée éreintante de rentrer chez eux. Tout est calme et paisible en cette fin d'été. Le soleil qui se couche, baigne le ciel d'un magnifique ton rouge-orangé flamboyant, signe que demain la journée serait à nouveau belle.
On entend les derniers retardataires se saluer avant de rentrer chez eux pour y retrouver leur famille, un bon repas chaud issu de leur culture et un repos bien mérité. En cet instant, rien ne pourrait venir troubler leur sérénité, si ce n'est peut-être le retour des enfants Foster. Les enfants prodigues sont-ils en quête de rédemption ? Pour quelle autre raison seraient-ils revenus ?


Tour 1 :

Vous voilà au Temple Ezekiel, profitez de ce tour pour nous dire ce que vous y faites, pour échangez tranquillement entre vous sur un ou deux échanges si vous sentez que la discussion est bien lancée

Le premier tour est libre, postez dans l'ordre que vous voulez.

Les membres concernés par cette mission sont @Autumn J. Després  @Madeline Foster & @Théophile Foster .

Quelques petits rappels:

  • Vos posts devront faire entre 500 et 800 mots afin de privilégier l’action.
  • Vous avez 5 jours pour poster à compté du dernier poste. Ainsi, mon prédécesseur a posté le 11 avril, j'ai jusqu'au 16 avril inclus pour poster. Si ce n'est pas fait, vous perdez votre tour et ce sera au joueur suivant de jouer.
  • Vous maîtrisez votre personnage et ses décisions mais en acceptant de participer à l'intrigue vous vous soumettrez aussi au hasard. Lancés de dès décideront de la réussite ou de l'échec de votre action.
    De ce fait, votre personnage risque d'être blessé (mais jamais de manière irréversible, ainsi il n'y aura jamais de mutilations par exemple, sauf si vous nous le demandez).
  • A la fin des intrigues et en fonction de vos choix, vous pourrez gagner ou perdre quelque chose de votre sac à dos voire même de votre communauté!

A vous de jouer!


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

à propos
sac à dos


Intrigue - Paradis perdu Empty
22.04.20 7:23
Madeline n'aurait pas pensé reprendre le chemin du Temple d'Ezekiel un jour : pas après y avoir emmené le corps de son défunt meilleur ami pour accéder à ses dernières volontés. Cela n'avait pas été dans son optique jusqu'à ce jour. Line ne sait pas vraiment ce qui l'a poussé à demander à Théophile de l'y emmener. Mais elle sait pourquoi elle n'a pas demandé à Noah ; est-ce qu'il aurait comprit son geste ? Madeline pense surtout qu'il aurait refusé de peur à ce qu'elle ne reste là-bas. Est-ce qu'il pense qu'elle est toujours sous une quelconque influence céleste ?

" - Emmènes y moi une dernière fois." Madeline a sauté sur son frère dès qu'elle l'a vu arriver à Highgate. Elle n'avait ni prit le temps de le saluer, ni celui de s'enrichir sur ce qui l'a poussé à venir aujourd'hui. " J'ai juste... besoin d'y aller. Pour dire adieu cette fois."

Lorsque Line a suivi Noah et Théophile pour s'enfuir du Temple, elle pensait que c'était la dernière fois qu'elle le verrait ; ce foyer si majestueux et plaisant qui l'a vu grandir. Elle pensait être prête à ne pas le revoir, à vivre sans jusqu'à la fin de sa vie. Elle était partie résignée, mais en quête de bonheur, pourtant heureuse d'être avec eux quoi qu'il ait pu se passer. Mais elle avait du y revenir pour laisser Théophile s'occuper des dernières volontés qu'Asael. C'est de là qu'est venu le mal-être. Parce que revenir là-bas à montré deux choses à Madeline : le fait qu'au fond, elle était toujours en constante inquiétude pour cet endroit. Mais surtout, le fait qu'elle est bien mieux à Highgate qu'elle ne l'a jamais été là-bas. Si la mort qu'Asael l'a plongé dans un malheur qu'elle ne pensait pas connaître de nouveau, sa disparition a eu un bon impact : Line se rend compte qu'elle doit grandir. Elle doit apprendre à être plus comme ceux qu'elle aime, que ceux qu'elle a fuit.

Il aurait eu le choix de dire non. Mais Madeline sait être convaincante. Et puis, qu'est-ce qui aurait pu mal tourner ? Ils en sont revenus la dernière fois, et Line se sent soulagée bien que peinée depuis. Asael et ses parents étaient tout ce qui la retenaient dans ce lieu Saint et profané. Les protecteurs ont détruis sont idylle et c'était encore plus flagrant en enterrant Asael que ça ne l'était encore lorsqu'elle s'est enfuit. Madeline est prête à tirer un trait définitif sur cet endroit, mais au fond, elle a besoin de son frère pour ça. C'est avec lui qu'elle a grandit, c'est avec lui qu'elle veut continuer de le faire. Pourtant, en arrivant à cet horizon qui leur permet de voir les murs de protection du Temple, elle ressent une pointe dans son coeur. Là, maintenant qu'ils y sont, c'est Noah qui lui manque. Et ce sentiment ne fait que grossir son envie de ne plus jamais être ici.

" - Vous voulez que je grandisse..." Qu'elle souffle en s'arrêtant de marcher ; ils vont bientôt y être. Mais elle a besoin de regarder son frère, elle a besoin de lui parler, pour une fois parce qu'elle veut voir dans ses yeux de Théophile qu'il comprend. Qu'il est fier, un peu. " Ca commence par ça... Le voir une dernière fois pour ne jamais revenir. Dire adieu à toutes les choses qui me plaisent ici."
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

à propos
sac à dos


Intrigue - Paradis perdu Empty
22.04.20 9:10
Le faciès de Théophile, lorsque sa tendre petite soeur a fait l'étrange demande de retourner au Temple, encore, valait mille mots. Une tête de décomposition semblable à celle des virulents. Elle est sérieuse? qu'il s'était alors demandé.

J'ai juste... besoin d'y aller. Pour dire adieu cette fois.
Sérieusement, Line, tes adieux, ils auraient dû être faits depuis longtemps.

Lui qui d'ordinaire est toujours motivé face aux aventures l'était beaucoup mois pour celle-ci. Il ressentait même une pointe d'animosité quant à retourner sur ces terres saintes. Avait-elle déjà oublié la douleur de la perte de Asael? Trouvait-elle réellement utile d'y retourner après les chaudes larmes versées lorsqu'elle se tenait au-dessus du corps froid? Dans un profond soupir, Théo avait longuement fixé sa soeur avec découragement. Bien sûr, qu'elle était sérieuse. Elle l'était toujours.

Tu m'aurais demandé n'importe où, tu sais bien que je l'aurais fait. Le Temple, Line? Vraiment...

Le sentiment qui a suivi a été la satisfaction, la satisfaction que Line lui demande ce service, à lui, pour sortir. Sortir! Bordel, il s'en faisait une joie. Elle aurait pu faire cette demande à n'importe qui, juste pour éviter son frère, juste pour lui montrer - par vengeance - qu'elle se débrouille nettement mieux sans lui. Et quand elle se repose sur lui, il est heureux, même si c'est la raison pour laquelle il a voulu fuir le Temple, la première fois. Les gens étaient trop souvent sur son dos, il ne vivait pas pour lui. Avec ses soeurs, pourtant, ça n'a jamais été un fardeau, c'était même plutôt le contraire. S'il devait perdre Line, sans doute perdrait-il le goût de vivre, pour la première fois. Alors si elle va au Temple, il a besoin d'être là, même si ça ne l'enchante pas.

:llll:      :lll:      :llll:

Vous voulez que je grandisse... [...] Dire adieu à toutes les choses qui me plaisent ici.

Théo replace correctement un sac sur son épaule, baissant les yeux vers elle lorsqu'elle ouvre la bouche.

T'as intérêt, qu'il lâche, cette fois avec bien moins d'aplomb dans la voix que lorsqu'elle a demandé à ce qu'ils viennent ici. Parce que plus t'as envie de faire tes adieux, souvent, moins t'as envie d'oublier, Line.

Il n'a jamais semblé aussi sérieux qu'à cet instant, reprochant presque pour la première fois quelque chose à Line. En général, les rôles sont inversés ; la tête brûlée, c'est lui, et elle, elle passe un commentaire sur ses décisions. Qu'elle soit prête à tirer définitivement un trait sur cet endroit devrait lui réchauffer le coeur. C'est le cas, en partie, car il obtient enfin tout ce qu'il a toujours voulu : Line, libre avec Noah et lui.

Théo?

Ils voient les fortifications de leur emplacement, mais la voix qui s'élève provient d'un chemin à la droite de Line. Une femme dans la quarantaine se tient là. Le regard de Théo n'est pas surpris qu'elle soit là. En fait, il est entré en contact avec elle grâce à une connaissance de Highgate qui avait une radio.

Fallait trouver un moyen d'entrer sans attirer l'attention. Là-dedans, on est des bêtes de foire. Toi aussi, maintenant.

Dans ces mots, il semble s'excuser de ce qu'il lui impose, par la présence de cette femme. Théo fait signe à Line de bouger. Les têtes des templiers ne sont pas nombreuses. Tout le monde se connaissait. Et cette femme, c'est elle qui a été mentionnée dans l'histoire de Théo, lorsque la soeur et le frère étaient assis sur le canapé de Noah, lors des précédentes retrouvailles. Cette femme rend service à Théo. Bien que la relation a été secrète et oubliée, elle a bien existé. Et si elle a su trompé sa religion une première fois, elle peut bien le refaire pour les faire entrer. Elle prend certainement en compte le fait qu'ils ont pris grand soin de ramener le corps de Asael la dernière fois. Un geste inestimable. Mais aux yeux des autres, quel importance? Et Line va aussi devoir prendre conscience que l'endroit est toujours bondé de gardes et que l'ami de leur père est mort par leur faute. Elle pense à ses adieux, car c'est important pour elle, mais  la menace est tellement plus vicieuse encore.

Mets-toi dans la tête qu'on est pas des héros malgré ce qu'on a fait, et que les parents seront peut-être les premiers à nous balancer. Mais très joyeux retour, petite soeur.

Il pose une main sur son épaule, murmurant ces mots à son oreille, un large sourire aux lèvres, très certainement pour se moquer d'elle et faire monter la pression de l'anxiété quant au fait d'être de retour. Il l'a mise en garde, alors libre à elle de l'écouter. Pour le reste, ce sera excitation du danger et intrus clandestins. Lui, il va très certainement s'amuser qu'elle soit dans sa peau, en fugitive. Et surtout, il rigole intérieurement des pensées qu'elle doit avoir en voyant cette femme les diriger pour entrer inaperçus à l'intérieur du Temple.
Revenir en haut Aller en bas

Autumn J. Després
Sweet Little Demon

à propos
sac à dos
Intrigue - Paradis perdu 1555628555-deuxieme

Occupation : S'occupe du temple et des préparations des messes
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Montréal

Intrigue - Paradis perdu 1555628595-ezgif-3-2316a271d0eb

Messages : 177
Inscription : 16/04/2019
Crédits : doomdays-rpg
Célébrité : Kiernan Shipka

Intrigue - Paradis perdu X0TurS612 / 5012 / 50Intrigue - Paradis perdu BR2xH0t

Intrigue - Paradis perdu DQEbQJ221 / 5021 / 50Intrigue - Paradis perdu GxoDpmC

Intrigue - Paradis perdu Hu1erU72 / 502 / 50Intrigue - Paradis perdu LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Intrigue - Paradis perdu Empty
22.04.20 17:25
Dans la grange, le lièvre danse sur les bottes de foin. Je le regarde, amusée, il me fait rire. Et surprenant ce sentiment, je fais vite disparaître ce sourire de mes lèvres. Je ne peux pas l'apprécier... Je ne peux pas apprécier sa compagnie et cette folie qu'il insinue en moi. Je ne l'accepte pas... Et je n'ai pas envie de l'accepter, du moment qu'il est là, je sais que je suis folle à liée et que quelque chose en moi s'est cassé. Je suis une petite chose cassée. Et pourtant... Lorsque je l'observe, ce lièvre ricaner en sautant de botte de foin en botte de foin, grimpant sur les poutres, jouant au funambule, lorsque je l'observe faire son show, je n'ai qu'une image en tête. Ce massacre à l'aéroport, ma vengeance. Et ce sentiment d'apaisement total qui s'est alors emparé de moi ce jour-là. Pourquoi suis-je encore ici... J'crois en dieu, mais je crois aussi qu'il n'est pas seul. Et que le diable est ici... Je l'ai rencontré, le diable. Il m'a parlé, a murmuré tout proche de mon oreille, il m'a laissé prendre son arme pour me défendre. Le diable m'a tendu la main lorsque j'ai pourtant prié des jours durant un dieu qui ne m'est jamais venu en aide... Des jours, des mois, des années, il n'a jamais rien fait pour moi. C'est le hasard qui m'a libérée, j'en suis certaine. Pourquoi m'aurait-il laissée là-bas aussi longtemps, sinon ? Le diable, lui, il m'a tendu la main. Le diable, lui, m'a tendu sa batte. Pour me donner une victoire. Alors, quand je regarde ce démon qui m'accompagne depuis si longtemps, ce lièvre fou qui me rappelle jour après jour ce passé qui me fait trembler la nuit, je commence à sourire. Je crois en dieu, mais je prie le diable. Je le sais, maintenant. Je le sais depuis qu'il ma tendu la main. Et ça... maman ne doit pas le savoir.

Ce soir, alors que nous terminions de manger, j'ai demandé à aller dans ma chambre. Mon père m'a sourit, souhaité une bonne nuit. Ma mère, elle, comme d'habitude, a fait de même, mais je la voyais l'inquiétude dans son regard. Depuis qu'elle m'a retrouvée, elle a cette étincelle dans son regard, cette peur irrationnelle de me perdre à nouveau. Ce soir, je me suis glissée dans ma chambre, pour mieux m'emparer de ma sacoche, pleine de toutes mes maigres possessions, pour filer par la fenêtre de ma chambre et descendre en rappel contre le mur de la maison. Ma mère n'a pas voulu que j'ai une chambre au rez-de-chaussée, de peur que quelqu'un entre par la fenêtre. C'était sans compter mon aptitude à trouver une voie de fuite. Je me suis alors glissée à l'extérieur de la maison alors que la nuit tombait, puis, évitant les sentinelles et surtout, plus que tout, les Protectors, j'ai trouvé refuge dans mon petit nid, la grange.

Assise à l'étage, je regarde le lièvre depuis dix minutes, mon sourire s'est à nouveau trouvé une place sur mes lèvres. Soupirant, je me retourne et sors mon carnet à dessin de ma sacoche posée sur le bois de l'étage de la grange. Je me glisse vers le bord donnant sur l'extérieur, me couche sur le plancher et ouvre mon carnet, munie d'un crayon gras. Je commence à dessiner. Les minutes s'écoulent et c'est un visage qui prend forme, un visage sombre. Et là, je me concentre sur son oeil, derrière ses cheveux. Je me souviens de chaque détail, de sa pupille unique, de son nez, de ses lèvres. Et je dessine le visage de mon chevalier, sourire aux lèvres. Penser à lui me calme toujours.
Soudain, là, en bas, un mouvement. La silhouette d'une femme que je reconnais, qui sort à l'extérieur du Temple, s'éclipsant par un passage de derrière, un passage que les protectors ne surveillent pas. Fronçant des sourcils, je ne parviens pas à quitter ce coin du regard. Qu'est-ce qu'elle fait ? Un instant plus tard, je la vois revenir avec deux autres silhouettes. Je crois en reconnaître une, mais je ne suis pas certaine...

_________________

Autumn, we're all mad here

©endlesslove.

Wlawards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

à propos
sac à dos


Intrigue - Paradis perdu Empty
26.04.20 10:39
La mort d'Asael a changé les choses parce qu'elle a permis à Line de se rendre compte que les vivants sont plus importants que les morts ; elle doit prendre soin de son frère, comme elle veut prendre soin de Noah et d'Abby, comme elle veut apprendre à prendre soin d'elle-même. Alors elle ne tique pas de suite lorsqu'il la rouspète comme si elle était toujours enfant et lui le grand frère qui prend soin de tout. Elle gronde à l'intérieur en gonflant ses joues à chaque fois qu'il a une parole qui ne lui convient pas ; plus t'as envie de faire tes adieux, souvent, moins t'as envie d'oublier - on est des bêtes de foire - qu'on est pas des héros. Elle n'a pas envie d'oublier, Madeline, elle veut passer à autre chose sans jamais se retourner. Parce qu'elle l'a vu de loin en emmenant Asaël, parce qu'elle a besoin de faire cette dernière étape de son deuil : pour celui de son meilleur ami mais aussi de cette vie qu'elle laissera définitivement derrière elle. Aujourd'hui est le dernier jour de son existence où Madeline met les pieds au Temple d'Ezekiel : alors oui, elle gonfle les joues et peut paraître grognon dès qu'il lui dit quelque chose. Mais c'est sa manière à elle de réagir correctement au fait qu'il prenne soin d'elle. C'est ce que Line a toujours souhaité, pourtant, elle sera toujours enfantine face à lui. Elle agit, de bon coeur, sans réfléchir. Ca change des mots employés à tout va et qui font du mal aux siens.

Le regard qu'elle porte sur lui, dès lors où cette femme est là, n'est pourtant plus le même. Rien à voir avec celui d'une gamine que l'on gronde et qui fait mine de ne pas le supporter. C'est plutôt celui d'une jeune femme presque taquine qui cherche celui de son frère. Parce que cette histoire est bien plus jolie que celle qu'elle s'était imaginée. Le regard qu'elle porte sur la femme n'est pas le même, pourtant, Line se tait. Joyeux retour, petite soeur. Elle pense à ces mots, à ce qu'elle voit, pour ne pas parler. Pour ne pas dire ce qu'elle pense de cette femme qui a blessé une fois son frère. Qui a blessé plus d'hommes qu'elle n'aurait du. La fidélité, Madeline aurait beaucoup à lui apprendre à ce sujet, mais parce qu'elle aime son frère et parce qu'elle sait qu'il a raison, elle se contente de les suivre. Alors elle s'est laissée guider pour passer les protections du Temple et des Protecteurs sans être vue. Madeline n'aime pas cette sensation de fugitive, très bien dessinée par son frère, qu'elle ressent en ce lieu qui était si saint. C'est la deuxième chose qu'elle ose ne pas aimer en revenant dans cet endroit pour la dernière fois ; ça, et cette bonne femme qui aide son frère pour elle ne sait quelle raison. Line n'imagine pas ce qui peut lier deux personnes qui se sont un temps soit peu aimées dans la vie. Quand ils sont enfin passés par ce chemin non sécurisé à l'abris des regards, Madeline s'arrête. Regarde son frère et regarde la femme. Elle ne s'écartera pas pour leur laisser un moment, mais ne prononcera pas un mot jusqu'à ce que la femme parte. C'est pour son frère, qu'elle se tait. Alors que les mots sont au bout de ses lèvres pour dire sa vérité. Est-ce qu'il est capable de le ressentir, Théophile, l'effort qu'elle vient de faire ?

" - Pourquoi..." C'est tout ce qu'elle est capable de lui demander, une fois seuls, sans pour autant que sa voix ne laisse entendre une question précise. " pourquoi est-ce qu'elle t'aide ?"

C'est la seule question, parmi tant d'autres, qui sort de sa bouche. Son coeur palpite maintenant qu'elle est au pied de la grange. Madeline ne voulait pas prendre en compte le danger, mais maintenant qu'elle est à l'intérieur avec Théophile, elle semble mesurer la bêtise qu'elle a fait de revenir ici. Désirer et faire, sont deux choses complètement différentes. A l'intérieur de cette grange, ils devraient avoir une cachette pour quelques minutes. Sa voix est basse par la peur, plus que par l'émotion.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

à propos
sac à dos


Intrigue - Paradis perdu Empty
30.04.20 10:39
Son coeur est comme un tambour dans sa poitrine ; les battements sont puissants. De l'extérieur, pourtant, c'est à peine si les vêtements tressautent sous les pulsations. Ce bref désarroi est causé par son retour au Temple, une fois à l'intérieur de l'enceinte. Il ne saurait dire quel est ce sentiment, exactement. Il ressent de la colère au même titre qu'il ressent le besoin d'envoyer bouler tout ce qui constitue cette ancienne vie. Si on lui donnait une massue, il serait prêt à démolir tout ce qu'il a lui-même taillé et assemblé de ses propres mains. « Soyez discrets. » Deux mots parmi tant d'autres prononcés par la femme à l'intention de Théo. Ils échangent un dernier regard. Pour accompagner ses paroles, la femme pose une main sur l'avant-bras du jeune Foster pour lui souhaiter bon courage dans cette infraction. Elle offre également un sourire à Line. Il la regarde s'éloigner plus longtemps que la normale avant de baisser la tête vers sa petite soeur.

Pourquoi...
Pourquoi quoi?
Pourquoi est-ce qu'elle t'aide?
Pourquoi pas?

Un éclat amusé traverse l'oeil de Théo au moment de retarder la réponse que sa soeur pourrait espérer. S'attend-elle à une lourde révélation du genre : « elle me manque », ou une absurdité du genre? Bon, il est vrai qu'il a pensé à cette femme à quelques reprises après la mort de Ange, mais jamais au point d'espérer revenir pour batifoler. Malgré tout, l'envie de la toucher pour faire rager son mari l'a quand même tenté. Théo déteste vraiment cet endroit, déteste vraiment ceux qui prônent dans l'excès les moeurs du révérend. Et si on lui donne l'occasion de les mettre en rogne, il a envie de se jeter tête baissée.

Parce que c'est une bonne personne, répond-il. Et qu'elle avait envie de rendre service.

Il lui fait un clin d'oeil.

« On peut tomber amoureux de la mauvaise personne. » C'est pas ce que tu disais? C'est peut-être son cas. T'as d'autres questions avant qu'on poursuivre?

Il ne peut s'empêcher de la narguer, alors qu'évidemment, elle doit avoir un tas de questions en tête sur tout ce qui concerne Théo. Mais en général, elle est plutôt du genre à faire la moue, à croiser les bras et dire qu'elle s'en fout, parce qu'elle est soit vexée soit défiante soit opiniâtre. Se trompe-t-il? Non, il sait la regarder pour voir tous ces petits détails. Malgré tout, elle a toujours un commentaire a passé ou une question sur le bout de la langue. Il insiste par un regard et un haussement de sourcil, disant silencieusement : « vas-y, te gêne pas. » Si elle était plus ouverte, si elle était aussi à l'aise que lui sur bien des sujets, bon sang qu'il pourrait lui en dire des trucs. Des trucs qui lui feraient se plaquer les mains sur les oreilles.

Alors, quelle est la première chose clandestine que tu souhaites faire? Demande tout ce que tu veux. Que veux-tu faire? Qui veux-tu voir? Qu'est-ce que tu attends de moi?

Théo offre un sourire à sa soeur au moment de lever la tête. C'était un geste purement automatique. Il ne cherchait pas à regarder quelque chose en particulier. D'abord, il observe la palissade de la grange. Sauf que son oeil est vite attiré par une silhouette qui espionne par une fenêtre à l'étage. La femme ne les aurait pas trahis quand même? Il plisse les yeux, assimile que c'est une gamine. Ça commence très mal s'ils sont déjà repérés. Une gamine. Il l'a forcément déjà croisée ; ils se connaissent tous ici. Mais à cette distance, il n'est pas sûr de la reconnaître. Il se déplace légèrement, montrant bien qu'il a remarqué sa présence. Il s'adresse avant tout à Madeline :

On a des raisons de ne pas lui faire confiance?

Si elle dit oui, il sera le premier à s'enfoncer à l'intérieur de la grange pour s'assurer que leur présence ne s'ébruite pas. Et pour bien montrer qu'il sait que la gamine est là, il lève doucement la main pour secouer les doigts dans un préventif : « coucou, je te vois. »
Revenir en haut Aller en bas

Autumn J. Després
Sweet Little Demon

à propos
sac à dos
Intrigue - Paradis perdu 1555628555-deuxieme

Occupation : S'occupe du temple et des préparations des messes
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Montréal

Intrigue - Paradis perdu 1555628595-ezgif-3-2316a271d0eb

Messages : 177
Inscription : 16/04/2019
Crédits : doomdays-rpg
Célébrité : Kiernan Shipka

Intrigue - Paradis perdu X0TurS612 / 5012 / 50Intrigue - Paradis perdu BR2xH0t

Intrigue - Paradis perdu DQEbQJ221 / 5021 / 50Intrigue - Paradis perdu GxoDpmC

Intrigue - Paradis perdu Hu1erU72 / 502 / 50Intrigue - Paradis perdu LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Intrigue - Paradis perdu Empty
01.05.20 8:51
Toujours allongée sur le ventre, menton déposé sur mes mains en coupe, crayon entre deux doigts, j'observe les trois silhouettes avancer dans la nuit depuis mon perchoir en haut de la grange. Je plisse des yeux, mais la lumière de la lune n'est pas assez forte pour me laisser entrevoir le moindre visage. La femme, je l'ai reconnue, parce qu'elle passe son temps à me glisser un cookie ou deux à la fin du repas du soir, elle m'aime bien. Tout le monde ici m'aime bien, il faut dire que je dégage un quelque chose d'enfantin, de candide et d'innocent que tous semblent vouloir garder, comme si c'était ce qu'ils devaient sauver de ce monde. Ils sont cons, les gens d'ici... Si seulement ils savaient. Ils veulent tous me protéger, mais je le fais mieux toute seule. Et cette femme ne fait pas exception, elle est tombée sous le charme de ma chevelure d'ange et de mon regard d'un bleu de paradis, mon physique ne reflète pas qui je suis à l'intérieur... brisée, monstrueuse, la moitié de celle que j'ai été. Je suis devenue une autre fille et surtout, je ne suis plus une gamine. Ca m'agace quand les gens ressentent le besoin de me protéger comme une petite poupée vulnérable.
Je tourne une page de mon cahier, je reprendrai le dessin de mon chevalier plus tard. Et reprenant mon crayon alors que les silhouettes avancent toujours prudemment dans la nuit, je commence à les dessiner. Le noir s'étale sur le papier, ma main, grossière, trace des traits rapides. Tout est sombre sur cette feuille et je glisse ma lampe plus près pour voir mieux mon dessin. Mais je me rend compte, ils s'approchent de la grange. Alors, vite, j'éteins ma lampe et baisse ma tête. Sans savoir qui ils sont, je ne veux pas qu'ils me voient. D'abord, je veux savoir, pour avoir un avantage et pour être sûre qu'ils n'ont pas de mauvaises intentions. Après tout, ils se glissent dans l'enceinte du Temple en plein milieu de la nuit, aidés d'une femme qui regarde à chaque seconde dans tous les coins pour vérifier qu'elle n'avait pas été suivie. Ils ne veulent pas qu'on sache qu'ils sont là, c'est évident. Et moi non plus, je ne veux pas qu'ils me voient...
Ils s'approchent encore plus et soudain, la femme s'en va. Les voilà juste en bas, je peux percevoir leurs voix et distinguer une partie de leur visage. Plissant plus encore des yeux, je crois que je les reconnais... Mais oui ! C'est Madeline ! Et mon coeur se serre... Elle me manquait. Mais elle n'est pas la seule à avoir laissé un vide dans mon coeur... Du temple, je ne faisais confiance qu'à deux personnes. Madeline et... Asael. Dans ma poitrine, mon coeur bat plus fort, j'ai l'impression que mes veines vont exploser et je sens des larmes qui montent à mes yeux. Asael est mort... J'arrivais à leur parler, à eux, à me confier. La première est partie, nous laissant seuls. Le deuxième est mort. Ils m'ont abandonné tous les deux... Tentant de faire disparaître ma tête entre mes épaules, j'espère qu'ils ne me verront pas, plus encore depuis que je les ai reconnu. Le frère et la soeur Foster.

Et merde. Théophile relève le menton. J'ai cru d'abord qu'il ne m'avait pas vu, dans les ombres, la lumière éteinte. Et non... Merde merde merde. Il m'a vue ! Il vient de lever sa main, secouant ses doigts pour me faire comprendre qu'il m'a bien vue. Fait chier... Oui, je jure beaucoup pour une adepte du Temple, mais je l'ai dit, j'crois plus en ce lâcheur... moi j'ai rencontré le diable. Dans mon dos, j'entend du bruit, je me retourne vivement. C'est le lièvre qui court et shoot les outils. Bien évidemment, les bêches, pelles et autres ne bougent pas, c'est mon imagination qui les voit se projeter plusieurs mètres plus loin. Quand je regarde à nouveau, l'outil n'a pas bougé de place. Je fronce des sourcils, le lièvre me regarde, porte une main à son museau.

*Oups.*

Comme si je venais de le gronder, il se glisse dans un coin et reste là, à bouder. Je retourne mon attention par-dessus mon perchoir, je ne vois plus les Foster. Et là, j'entend encore un bruit. Ce n'est pas le lièvre, cette fois-ci. Rangeant à la hâte mes affaires dans mon sac, passant la bandoulière par-dessus mon épaule, je me glisse vers l'intérieur de la grange, et je les vois à l'entrée lorsque je penche ma tête.

- Qu'est-ce que vous v'nez foutre là, tous les deux ?

Et lorsqu'ils me regardent, je leur lance mon plus beau sourire. Je suis contente de revoir Madeline, elle m'a manqué. Mais je suis quand même en colère... Je voulais qu'elle reste, elle nous a laissé. Je me relève, glisse le long de l'échelle menant au grenier de la grange et met enfin pied à terre pour me retrouver face à eux, mes deux mains s'agrippant à la lanière de ma sacoche, fermement agrippées.

_________________

Autumn, we're all mad here

©endlesslove.

Wlawards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas

Master PNJ
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Messages : 41
Inscription : 13/04/2020
Crédits : Neverland
Célébrité : Nobody

Intrigue - Paradis perdu X0TurS650 / 5050 / 50Intrigue - Paradis perdu BR2xH0t

Intrigue - Paradis perdu DQEbQJ250 / 5050 / 50Intrigue - Paradis perdu GxoDpmC

Intrigue - Paradis perdu Hu1erU750 / 5050 / 50Intrigue - Paradis perdu LWcMbb0



Voir le profil de l'utilisateur
Intrigue - Paradis perdu Empty
04.05.20 5:27


Paradis perdu
Intrigue le Temple



La nuit tombe sur la paisible communauté du Temple. Les habitants sont pour la plupart chez eux, profitant de leur maigre pitance après une dure journée de labeur. Les temps sont difficiles pour tout le monde, car si cette année les récoltes restaient bonnes, elles ne suffisaient plus à tous les nourrir correctement depuis que les Protectors ont prit le pouvoir. Ces individus qui n'avaient rien en commun avec eux, ni la foi, ni le respect envers la terre nourricière ou leur croyances se comportaient comme des barbares en terrain conquis, s'emparant de tout ce qui les intéressait, sans demander. Ils étaient loin ces jours où, à la fin de la journée, après avoir partagé un bon repas, certains anciens sortaient profiter de l'air frais sur le pas de la porte pour discuter avec les plus jeunes pendant que les enfants dormaient du sommeil du juste après avoir fait leur prières du soir. Aujourd'hui les gens tremblaient de peur derrière leurs portes et baissaient les yeux face à l'envahisseur. Bien que durant les messes le Révérend leur rappelait combien la voie du Seigneur était une voie difficile à suivre et qu'il les incitait à faire preuve de compassion et de compréhension à l'égard de ces pêcheurs qui de part leurs agissements ne faisaient qu'exprimer une grande souffrance intérieur, nombre d'entre eux faisaient leur possible pour limiter leur contact avec ses personnes qui avaient introduit au sein de leur sanctuaire tout ce qu'il y avait de plus mauvais en l'homme.

Jamais en d'autres circonstances, les enfants Foster n'auraient pu ainsi entrer librement dans le village qu'ils avaient choisi de quitter quelques temps plus tôt. Alors que ces derniers s'étaient cachés à l'intérieur de la grange où avait trouvé également refuge la jeune Autumn qu'ils viennent de repérer, un coup de feu retentit. Si la détonation à de quoi surprendre, surtout lorsque cette derrière vient déchirer le silence paisible de la soirée cela n'a rien d'inhabituel. Depuis que les Protectors vivent ici, il n'est pas rare d'entendre ces derniers tirer à vu lorsqu'un virulent s'approche d'un peu trop prêt des hautes palissades qui les protègent du monde extérieur. Alors que le silence s'impose à nouveau et que tout paraît normal, d'autres tirs se mettent à résonner. Cette fois, ils sont plus nombreux et plus soutenus. Plus inquiétant encore, des tirs provenant de l'extérieur semblent répondre tel un échos à ceux des Protectors. L'un des Protectors touché par balle tombe de la palissade sur laquelle il effectuait son tour de garde. Les cloches se mettent à sonner, l'alerte est donné vous êtes attaqué par ennemi pour l'instant invisible



Tour 2 :

Des échanges de coups de feu vous font comprendre que le Temple est attaqué par un ennemi pour le moment invisible mais bel et bien vivant. Un protector blessé, allongé sur le sable sollicite votre aide, les coups de feu quand à eux font rage et si les Protectors présent foncent armes à la main en direction des palissades pour répondre comme il se doit à leurs assaillants, les habitants du Temple restent pour le moment calfeutré chez eux, c'est à peine si les plus téméraires osent s'aventurer à la fenêtre de leur maison pour tenter de voir ce qui se passe.
Et vous que faites-vous ? Allez-vous prendre les armes pour aider les Protectors à défendre cette communauté qui vous a vu grandir ? Ou plutôt vos liguer avec les attaquant ? Allez-vous vous cacher en attendant que les coups de feu cessent ? Allez-vous tenter de fuir ? Ou tenter une autre action ? Quelque sera votre choix, votre avenir est entre vos mains

Les membres concernés par cette mission sont @Autumn j. Després, @Madeline Foster & @Théophile Foster.

Quelques petits rappels:

  • Vos posts devront faire entre 500 et 800 mots afin de privilégier l’action.
  • Vous avez 5 jours pour poster à compté du dernier poste. Ainsi, mon prédécesseur a posté le 11 avril, j'ai jusqu'au 16 avril inclus pour poster. Si ce n'est pas fait, vous perdez votre tour et ce sera au joueur suivant de jouer.
  • Vous maîtrisez votre personnage et ses décisions mais en acceptant de participer à l'intrigue vous vous soumettrez aussi au hasard. Lancés de dès décideront de la réussite ou de l'échec de votre action.
    De ce fait, votre personnage risque d'être blessé (mais jamais de manière irréversible, ainsi il n'y aura jamais de mutilations par exemple, sauf si vous nous le demandez).
  • A la fin des intrigues et en fonction de vos choix, vous pourrez gagner ou perdre quelque chose de votre sac à dos voire même de votre communauté!

A vous de jouer!


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

à propos
sac à dos


Intrigue - Paradis perdu Empty
09.05.20 17:00
C'est parce que c'est une bonne personne. Line doit se contenter de cette bonne raison pour la faire réfléchir. Elle voudrait être une bonne personne au point d'aider avec le cœur brisé. Alors elle avait simplement fait non de la tête. De nouvelles questions se posent lorsque Autumn rentre dans l'équation. Madeline n'avait pas vraiment prévu de voir quelqu'un à l'intérieur du Temple. Les parents d'Asaël à l'unique occasion : s'ils n'ont pas prit correctement soin de la dépouille de leur fils. Mais c'est en voyant la petite tête blonde de l'enfant, se pencher du haut de sa cachette à l'intérieur de la grange, que Madeline ouvre les yeux sur un fait : il n'y avait pas que ces cinq personnes la à l'aimer au temple. À l'attendre. Madeline se sait égoïste depuis toujours, si elle avait tenté de le cacher toutes ces années, sa fuite prouve qu'elle est comme son frère.

'' - Nous recueillir auprès de notre ami... '' Madeline a répondu naturellement, comme si elle s'était entraînée à dire ces mots si on lui posait la question. Mensonge à moitié vrai. '' voir les gens qu'on aime. Rien qui ne puisse être mauvais envers vous.''

Elle a eu de la facilité à dire nous, pour parler des gens de Highgate et d'elle. C'est la première fois qu'elle dit vous en parlant du Temple, et que ça fait aussi mal. Le plus simple aurait été de voir sans croiser personne. Mais Autumn, elle est adorable. Elle est cette petite perle sur laquelle Line a toujours aimé garder un œil. Auprès de Asaël, elle était protégée. Ça lui fait mal de penser ça, mais Line réalisé qu'elle n'a pas eu une pensée pour elle depuis la mort de son meilleur ami. Est-ce que cela fait d'elle une mauvaise personne ?

'' - Tu sais où Asael a été enterré, n'est-ce pas ?'' Elle pose la question avec un doux sourire, elle se veut réconfortante mais la peur hante les battements de son cœur. '' Emmènes-y moi. Et nous serons parti sans que personne ne se rende compte de notre venue.'' Est-ce que Autumn les voit vraiment comme des ennemis comme a dit Théo ? '' S'il te plaît...''

Mais ce plan est anéantis avant même qu'Autumn puisse donne une réponse définitive. Un coio de feu, puis plusieurs. Madeline avait simplement eu besoin de se tourner vers son frère pour comprendre à quel point elle a fait une erreur en demandant à venir ici : des gens sont certainement en train de mourir, et eux, ne sont en rien cachés à l'intérieur de cette grange. L'homme qui demande de l'aide n'a pas le visage de ceux qui vivent ici depuis toujours. Il n'est pas ami.

'' - Tu pourras crier quand on sera retournés à la maison !'' Qu'elle dit à son frère, dans la panique alors qu'elle tient un tissu sur la plaie à la cuisse du blessé. '' Qui est-ce qui peut bien s'en prendre à eux !''

Cette fois-ci, elle s'adresse à la blonde. Elle n'aime pas cette vision : encore du sang sur ses mains. Madeline s'est redressée en arrêtant de compresser la plaie ; elle a peur des tires, mais à côté de son frère, cette panique est contrôlable depuis la mort d'Asaël bien qu'elle ne le découvre que maintenant. Peut-être qu'ils sont moins démoniaques que vous l'êtes qu'elle ajoute. La peur, la colère de ces gens qui ont prit son monde ; elle voudrait tous les voir anéantis. Peu importe qui arrive vers le temple : ce n'est plus le sien. Elle a peur de ce qui avancent, de ceux qui tirent, de ce qui va arriver aux gens qu'elle aime. Elle a peur des gens qui arrivent -sans oser penser qu'il pourrait s'agir d'alliés. Pourtant, elle ne compte pas aider cet homme, même en ayant les moyens de le faire : il a détruit son foyer, il est pourri, démoniaque, comme tous les autres protecteurs. Ils ne méritent pas de mains tendues lorsqu'ils volent et tuent des leurs.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

à propos
sac à dos


Intrigue - Paradis perdu Empty
15.05.20 10:45
Qu’est-ce qu’on vient foutre là? qu’il reprend en utilisant les mots vulgaires de la jeune fille, étonné de son aplomb ; il hausse les épaules : je l'aime bien finalement.

Cet attitude désinvolte l’amuse plus que ça ne l’offusque, alors il la toise des pieds à la tête pour observer son petit gabarie, à peine haute sur ses deux petites jambes, capable de les défier avec autorité. Bien sûr qu’il reconnaît les traits du visage de cette enfant pour l’avoir vue à quelques reprises marcher sur les terres du Temple d'Ezekiel, mais il n'avait pas forcément les mêmes relations que sa soeur, ni les mêmes intérêts.

Rien qui ne puisse être mauvais envers vous... affirme Madaline.
Parle pour toi, rétorque Théo, les sourcils froncés, une pointe d'humour dans la voix ; quoique cette pointe d'humour pourrait facilement ressembler à une vérité pure.

Il aurait aimé être plus attentif pour l'entendre prononcer ce vous, mais il était trop concentré sur la présence de Autumn et à la manière de la faire taire. Sauf qu'il n'a pas le temps d'imaginer un plan pour enfermer la gamine dans cette grange le temps qu'ils puissent vaquer à leurs occupations. Il perd rapidement son sourire à l'entente des coups de feu. On peut tolérer une unique détonation, mais quand ça se transforme en feu d'artifice, c'est que la situation dégénère. Il observe l'entrée de la grange où il voit l'homme arriver, rampant, quémandant de l'aide. Sa soeur réagit avant lui, car elle ressent le besoin d'aider, de préserver cet homme de sa blessure. Ce type n'est rien, aux yeux de Théo. Le jeune Foster n'a d'appartenance ni pour les protecteurs ni pour les templiers. Qu'en est-il réellement pour Line? Et qu'imagine la blondinette en voyant cette victime rampante?

Qui est-ce qui peut bien s'en prendre à eux!

Line regarde la gamine, mais Théo leur coupe la parole sans hésitation :

Tu déconnes, j'espère? Tout le monde le voudrait.

Sa soeur se redresse. Théo l'observe longuement.

Pitié, j'ai si mal, supplie l'homme au sol, qui essaie de reprendre la tâche de Madeline, avec beaucoup moins de minutie que la brune.

Mais que sa soeur se soit redressée, cessant d'aider cet homme, c'est tout ce dont Théo avait besoin pour prendre une décision éclairée, suivre les instructions silencieuses de sa soeur. Elle ne parle pas, elle ne demande rien. Elle ne dirait peut-être pas ouvertement qu'elle n'a rien à foutre que ce type vive ou meurt, car ce serait un blasphème. Il prend donc l'initiative de régler leur problème et leurs doutes. Il attrape son arme à feu, dirige le canon droit vers la tête du type. Il tire. De toute manière, il se vidait de son sang. Les détonations ont sûrement terré son coup de feu à lui. Ils ont bien vu ce que cela pouvait faire sur Asael, une telle blessure. Il ne s'en serait pas sorti, ce type. La balle vient de lui défoncer le crâne. Le coeur de Théo c'est serré. Il est retombé, le type,  silencieux, lourd. Si sa soeur jugeait que l'aider n'était pas nécessaire, ils n'ont aucune raison de le garder en vie. Ce sera un virulent en trop à gérer.

Elle t'a posé une question, fait savoir Théo en regarder la gamine. Qui attaque, c'est déjà arrivé avant?

Il vérifie le nombre de balles qu'il lui reste dans son arme, sans même chercher à savoir s'il vient de choquer sa soeur. Il a toujours voulu voir cet endroit tomber. C'est toujours le cas. S'il écoutait son coeur, il laisserait les envahisseurs tout ravager sur leur passage. Est-ce égoïste, est-il mauvais de le penser? Mais voir cet endroit tomber n'implique pas de voir tous les habitants périr. Certains sont bons. Et malgré sa rancoeur pour ses parents, il a toujours aimé son père et sa mère.

On devrait évacuer ceux qu'on souhaite évacuer. Cet endroit va tomber. Et je ne me battrai pas pour cette cause. Et vous?

Parce que si Théo s'en mêle, l'adrénaline lui dictera de tirer sur les protecteurs autant que sur les templiers. Il ne fera pas la différence, trop submergé par les émotions. Et il ne sera pas aux côtés de Line pour assurer ses arrières. Il fera ce qu'elle souhaite qu'il fasse. Et il n'a pas envie de sortir de cet affrontement déboussolé d'avoir tué trop d'hommes, comme celui qu'il vient d'exécuter froidement. Il fait de grands efforts pour se préserver, mais sa soeur aura toujours le dernier mot.

Toutes les deux, trouvez-vous un truc pour vous défendre, on va bouger vite.

Théo, il implique Autumn sans même chercher à savoir si elle souhaite rester avec eux. Sa morale lui dit juste de garder un oeil sur elle. Elle veut qu'il crie uniquement à la maison. Quelle maison? Il observe sa soeur : t'as voulu qu'on vienne, qu'il pense, maintenant vit avec les conséquences de ce qui va arriver.
Revenir en haut Aller en bas

Autumn J. Després
Sweet Little Demon

à propos
sac à dos
Intrigue - Paradis perdu 1555628555-deuxieme

Occupation : S'occupe du temple et des préparations des messes
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Montréal

Intrigue - Paradis perdu 1555628595-ezgif-3-2316a271d0eb

Messages : 177
Inscription : 16/04/2019
Crédits : doomdays-rpg
Célébrité : Kiernan Shipka

Intrigue - Paradis perdu X0TurS612 / 5012 / 50Intrigue - Paradis perdu BR2xH0t

Intrigue - Paradis perdu DQEbQJ221 / 5021 / 50Intrigue - Paradis perdu GxoDpmC

Intrigue - Paradis perdu Hu1erU72 / 502 / 50Intrigue - Paradis perdu LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Intrigue - Paradis perdu Empty
20.05.20 9:41
Je lui en veux. Je la regarde, Madeline, et je lui en veux. Au fond de moi je sens un picotement douloureux, parce que je lui faisais confiance et qu'elle m'a abandonnée, qu'elle nous a abandonné, Asael et moi. Et aujourd'hui il est mort. Aujourd'hui, Madeline dit vous en parlant de nous, du Temple, son ancienne maison. Ca fait mal. Est-ce qu'elle a seulement une seule fois pensé à moi ? Avec Asael, ils étaient les seuls à pouvoir m'approcher sans que je ne crise... Je n'ai jamais été aussi seule depuis... beaucoup trop longtemps. Tu m'as abandonnée, Line. Et j'te pardonne pas. Même si y a papa et maman, c'est pas la même chose. Et j'me suis retrouvée seule, après la mort d'Asael. J't'en veux, Line. Je la fixe de mes grands yeux bleu, d'un regard glacial, pour lui faire comprendre. J'entend parfois la voix de Théo qui coupe celle de mon ancienne amie, je l'entend presque rire et usé d'humour, mais moi, je ne vois que la brune devant moi. Je crois les bras sur ma poitrine lorsqu'enfin Line me confie la raison de leur venue. Ils veulent voir notre ami. Asael. J'aimerais lui répondre, sèchement, ou même l'envoyer balader, mais je n'en ai pas le temps. Un coup de feu retentit. Ca arrive, parfois, ici. Les protectors tirent sur les morts qui rôdent. Mais soudain, un feu d'artifice explose. Je sursaute, resserre mon emprise sur la lanière de mon sac, mon coeur fait un sprint. Et là, un protector tombe de la palissade, se traine jusqu'à la grange, Madeline s'occupe de lui alors qu'il est blessé à la jambe.
Mon corps entier est paralysé lorsque la brune s'adresse à moi, je me contente de fixer le corps de l'homme à terre, gémissant. C'est bien fait. Et en même temps, les coups de feu pleuvent, les protectors semblent répliquer face à un ennemi invisible par-delà les palissades. Son frère grogne, Line abandonne sa tâche et l'autre tente de se soigner par lui-même, suppliant pour de l'aide.

*C'est l'heure du thé ? Mais non ! C'est l'heure des bisous !!*

La voix du lièvre explose mes tympans et moi, je ferme les yeux, glisse mes mains sur mes oreilles pour empêcher ce concert de tirs, de cris et de la grosse voix de l'hallucination de me rendre encore plus folle... Un tir plus fort que les autres me fait rouvrir les yeux. Théo a abattu le protector blessé. Et soudain, il se tourne vers moi, le regard si dur, sa voix implacable prononçant une question, presque un ordre, et moi, je fais un pas en arrière.

- Je... je sais pas, moi ! Laisse-moi tranquille !

Sur la défensive, j'ai envie de m'enterrer profondément sous terre pour ne plus y bouger. Et là, je croise le regard de Madeline et toute la rancoeur de mon âme disparait. Je te pardonne, Line. Je te pardonne... Prends-moi dans tes bras.

- J'sais pas... c'est jamais arrivé, personne veut attaquer les protecteurs et tout le monde s'en fout du temple... c'est que des putains de moutons inoffensifs.

Il ne semble pas plus écouter mes réponses que les prendre en compte, mais le frère Foster me surprend. Il veut nous aider et évacuer les gens du Temple. Il donne des ordres et j'essaye de trouver quelque chose dans la panique, je prend une pelle, c'est tout ce que je parviens à trouver sur le moment. Ca fera l'affaire, non ? C'est presque comme une batte... non ? Je suis reconnaissante envers Théo de ne pas me laisser ici toute seule... toute seule ?! La peur s'empare plus encore de moi, je me rue vers lui, retiens ma main qui allait s'agripper à son bras. Et là, devant lui, je le supplie du regard.

- Mes parents ! S'il te plait, aide-moi à les retrouver !

Un nouveau sentiment se glisse en moi et j'ai soudain si peur pour maman, pour papa... J'veux pas les perdre. J'veux pas qu'ils meurent... J'm'en fiche du Temple, j'm'en fiche du reste, je veux juste plus jamais me retrouver seule. Et plus perdre maman et papa... Je tourne un regard embué de larmes vers Line.

- S'il vous plait...

_________________

Autumn, we're all mad here

©endlesslove.

Wlawards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas

Master PNJ
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Messages : 41
Inscription : 13/04/2020
Crédits : Neverland
Célébrité : Nobody

Intrigue - Paradis perdu X0TurS650 / 5050 / 50Intrigue - Paradis perdu BR2xH0t

Intrigue - Paradis perdu DQEbQJ250 / 5050 / 50Intrigue - Paradis perdu GxoDpmC

Intrigue - Paradis perdu Hu1erU750 / 5050 / 50Intrigue - Paradis perdu LWcMbb0



Voir le profil de l'utilisateur
Intrigue - Paradis perdu Empty
22.05.20 19:07


Paradis perdu
Intrigue le Temple



Autumn se tient devant Theophile, conjurant ses anciens amis de bien vouloir l'aider. Si la jolie blonde leur était reconnaissante de ne pas l'abandonner à son sort, sans se préoccuper de ce qui pourrait lui arriver, la crainte de se retrouver seule, à nouveau livrer à elle-même, lui fait réaliser avec effroi que ses parents sont ici eux aussi, faisant d'eux des cibles potentielles de ces mystérieux agresseurs. Des parents qu'elle aime et dont elle a été bien trop cruellement séparée. Sa priorité étant de les rejoindre et de rester tous ensemble en sécurité, les vieilles rancoeur n'ont plus court dès lors que l'on a besoin des uns des autres pour faire face à l'adversité. Aucun de ses anciens amis n'a le temps de lui formuler la moindre réponse.

- Au feu ! Parvint-on finalement à entendre distinctement parmi l'agitation qui régnait au dehors.

Et comme pour confirmer la véracités de ces propos, les premières flammes attaquèrent le toit de la grange dans laquelle tout trois avaient trouvé refuge. Dans quelques minutes la paille s'embraseraient également et les piégeraient avant que les murs ne s'écroulent sur eux tel un château de carte sans leur laisser la moindre possibilité de s'échapper s'ils ne réagissaient pas immédiatement. Sans la moindre hésitation, les trois jeunes gens se précipitèrent vers l'entrée de la grange d'où émana un vent chaud qui leur fouetta légèrement le visage. Sous leurs yeux ébahit les trois jeunes gens réalisèrent avec effroi que les incendies étaient volontairement provoqué par le tir de flèches enflammées provenant de tireurs embusqués de l'autre coté de ce mur qui les avaient pourtant si longtemps protégé des dangers extérieurs. Plus aucun doute n'était désormais possible, vos assaillants sont bels et bien déterminés à en finir une fois pour toute, non pas avec les Protectors comme vous aviez pu le penser de prime à bords mais avec le Temple d'Ezekiel lui-même. Qui que puissent être ces mystérieux agresseurs, ces personnes n'étaient pas là pour vouss aider, ils n'étaient pas venus pour vous libérer du joug des Protectors et si le doute n'était plus permis c'est parce qu'en tirant ces flèches au hasard, ils ne faisaient aucune distinction entre ceux qui vivaient ici depuis toujours et vos envahisseurs.

Autour de vous c'est la panique plusieurs personnes finirent par sortir de chez elles alors que plusieurs foyers commençaient à apparaître ça et là, brûlant sans la moindre pitié un petit potager, la bergerie, le toit d'une maison, puis d'une seconde... Très vite une fumée noir s'éleva dans le ciel alors qu'au loin, les coups de feu se faisaient plus espacés. La priorité pour les adeptes du Temple était de maitriser le feu avant que ce dernier ne dévore tout pendant que les Protectors se chargeaient de les protéger, n'était-ce pas ce qui était convenu ? Pour une fois, les adeptes du Temple d'Ezekiel étaient prêt à mettre leurs vies entre les mains de ces envahisseurs pour qu'ils les protègent réellement. Une chaine humaine parfaitement coordonnée fut organisée pour tenter d'attaquer les différents foyers qui avaient pris.

- Hey si vous vous nous aidez pas, restez pas dans le chemin !
Gronda un homme en passant sans leur prêter plus d'attention

Le paisible silence qui régnait quelques minutes plus tôt avait désormais laisser la place à des cris, des pleurs, des larmes, ainsi qu'à une fournaise oppressante. Une femme qui croulait sous le poids de son enfant, sortit précipitamment de la maison qui venait à prendre feu à son tour. Sans plus hésiter, le père d'Asael la rejoignit et aida la jeune femme qui avait du avaler beaucoup trop de fumée, à se relever tout en récupérant sa fillette de 4 ans dans ses bras.
Vous réaliser alors qu'une autre maison est touchée par les flammes, et cette maison c'est celle qui a vu Madeline, Ange et Theo grandir. Vous réalisez à peine cela qu'un bruit énorme vous fait tous sursauter. Si vous vous attendiez à voir une maison s'écrouler vous réaliser qu'il n'en n'est rien et que c'est bien pire encore que ce que vous auriez pu imaginer. Le rempart qui s'était dressé si fièrement entre le paradis et le monde extérieur durant de nombreuses années, ce rempart qui paraissait à une époque infranchissable, vient d'être pris d'assaut par une pelleteuse et n'y résiste pas....


Tour 3 :

Le Temple est attaqué de toute part et de toute évidence vos ennemis semblent bien décidés à réduire ce paradis terrestre en cendre. Face à l'accumulation grandissante de tous ces catastrophes que faites-vous ? Plusieurs choix s'offrent à vous.

Si vous tentez d'arrêter la pelleteuse vous allez devoir vous battre avec la personne qui conduit le véhicule de chantier. Choisissez la compétence qui correspond à l'arme que vous possédez et que vous utiliserez face au conducteur fou. Le dé à sélectionner pour cette épreuve est : I have Skill.
Pour abattre votre adversaire le résultat obtenu devra être inférieur ou égal au chiffre de la compétence que vous aurez choisi. Si le chiffre obtenu est supérieur à votre compétence, vous ratez votre cible. Si le chiffre obtenu est supérieur à votre compétence, vous ratez votre cible et dans ce cas il vous faudra jouer le dé oui ou non pour savoir si votre adversaire est parvenu à vous blesser. Si la réponse est non vous êtes sauf, si malheureusement la réponse est oui, il vous faudra lancer de nouveaux dé dans la section I hurt myself cette fois pour connaître la gravité de votre blessure

Si vous décidez de joindre vos forces aux personnes qui tentent d'éradiquer le feu lancer le dès oui ou non pour savoir si vous y parvenez. Il en va de même si vous choisissez d'entrer dans la maison des Foster pour tenter de sauver les personnes qui s'y trouvent (si toute fois des personnes s'y trouvent, vous pouvez très bien vous précipiter dans les flammes en pensant que vous parents sont coincés à l'intérieur alors que ce n'est pas le cas du tout, c'est tout à fait à votre libre arbitre)

Enfin vous pouvez tenter de vous enfuir pour ne pas être blessé dans une bataille qui ne vous concerne plus. Dans ce cas, cela ne se fera pas sans difficulté, il vous faudra pour cela vous battre contre ceux qui voudront vous empêcher de fuir et il peut s'agir de Protectors tout comme de cet ennemi invisible. Pour affronter un ennemi il faudra sélectionner le dé  : I have Skill.
Si le résultat obtenu est inférieur ou égal au chiffre de votre compétence alors vous parvenez à abattre votre adversaire. Si le chiffre obtenu est supérieur à votre compétence, vous ratez votre cible et dans ce cas il vous faudra jouer le dé I hurt myself pour connaître la gravité de votre blessure

Bien sur vous pouvez choisir de rester ensemble ou de vous séparer.

Les membres concernés par cette mission sont @Autumn j. Després, @Madeline Foster & @Théophile Foster.

Quelques petits rappels:

  • Vos posts devront faire entre 500 et 800 mots afin de privilégier l’action.
  • Vous avez 5 jours pour poster à compté du dernier poste. Ainsi, mon prédécesseur a posté le 11 avril, j'ai jusqu'au 16 avril inclus pour poster. Si ce n'est pas fait, vous perdez votre tour et ce sera au joueur suivant de jouer.
  • Vous maîtrisez votre personnage et ses décisions mais en acceptant de participer à l'intrigue vous vous soumettrez aussi au hasard. Lancés de dès décideront de la réussite ou de l'échec de votre action.
    De ce fait, votre personnage risque d'être blessé (mais jamais de manière irréversible, ainsi il n'y aura jamais de mutilations par exemple, sauf si vous nous le demandez).
  • A la fin des intrigues et en fonction de vos choix, vous pourrez gagner ou perdre quelque chose de votre sac à dos voire même de votre communauté!

A vous de jouer!



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

à propos
sac à dos


Intrigue - Paradis perdu Empty
27.05.20 16:48
Lorsque la balle tire, Madeline ne peut pas s'empêcher de sursauter alors que son regard s'est systématiquement posé sur le cadavre avant que ce dernier ne tombe à terre. Son souffle se coupe lorsqu'elle le lâche des yeux, lorsqu'elle monte ses pupilles sur le facier de son frère. Il a toujours le bras tendu, l'arme en l'air, ça a l'air de fumer mais Madeline est plus choquée par le sang éjecté que par le blanc qui disparaît dans l'air. Ses lèvres ouverouvertes montrent à quelle point elle n'aime pas ce qu'elle voit, ce qu'elle ressent. Parce que Line a cette impression qui la blesse, que son frère a agir ainsi parce qu'elle s'est elle-même détournée du blessé en premier. Ses épaules retombent alors qu'elle ressent le poids de cette mort sur ses épaules. Le regard qu'elle lance à son frère montre qu'elle a comprit ce qu'il vient de se passer. Mais le plus important, c'est son regard qui dévie pour se poser sur Autumn ; elle s'écrase, elle accepte en silence.

La petite brune comprend, mais n'est pas pour autant moins blessée, le regard d'Autumn. Ça fait mal, elle aurait voulu que les choses soient autrement mais la vérité est là ; c'est de sa propre faute si Autumn est si blessante dans sa façon de regarder. Elle est partir, elle l'a abandonné, elle l'a oublié. L'égoïsme de Madeline ne fait que se révéler depuis qu'elle a quitté le Temple d'Ezekiel. Pourtant, tout semble changer l'orque la plus jeune panique, lorsque Théophile lui fait peur : elle sait la reconnaître chez la petite blonde. Mais c'est elle aussi, qui a changé, car Line la voit attraper une arme pour se défendre. Elle veut sauver ses parents, elle supplie pour qu'on le fasse.

'' - Bien sûr qu'on va t'aider...'' Son cœur se brise bien plus quand Autumn se tourne vers elle sur le point de pleurer. '' c'est à ça que servent les amis.''

Qui cherche-t-elle à réconforter, avec ces mots ? Avec ce léger câlin qu'elle fait à Autumn en s'approchant d'eux, tout en posant son regard dans celui de Théophile. L'air de lui dire ; il faut le faire avant de partir, mais aussi papa et maman. Ils doivent sauver leurs propres parents. N'est-ce pas évident ? Ils ne vivent pas bien loin des parents d'Autumn de toute façon.

'' - MAMAN ! ''

C'est tout ce qu'elle est capable d'hurler lorsqu'elle voit la maison de son enfance prendre flamme. Une fois qu'ils sont dehors c'est l'enfer : les flammes prennent tout avec elles, leur passage laisse des traces rouges vives qui font partir des braises dans le vent. Mais elle se retourne si vite sous le choc de l'envahisseur qui entre en fracassant le mur, qu'elle manque de tomber sur le pied d'un mort à terre. Si elle ne tenait pas la petite main d'Autumn -pour être sûre qu'elle la suive partout, Line penserait être en plein cauchemar. Ils n'auraient jamais du venir, pourtant elle est contente d'être la pour aider ceux qui l'ont aidé toutes sa vie. Même si elle ne peut pas faire grand chose, même si ce n'est pas une guerrière et qu'elle ne prend pas d'arme parce qu'elle a Théophile pour la protéger.

Elle cherche partout du regard pour trouver ses parents dans la foule. Ils ne sont pas là. Le père d'Asael est la, mais sa présence n'accentue même plus ses plaies au cœur. Elle ne pense plus à la tombe de son meilleur ami.

'' - Ils sont dans la maison !''

C'est la mère d'Autumn qui hurle cette information, alors qu'elle apparaît sur le côté de la maison en flamme des Foster. Le feu ravage tout, bientôt, ils ne pourront plus entrer à l'intérieur pour les sauver. Madeline sent ses genoux se mettre à trembler. D'instinct elle cherche son frère du regard, de façon à lui demander ce qu'il faut faire. Sauver leur famille, et trouver le père d'Autumn ? Ou tout simplement fuir pour survivre à cet envahisseur qui veut tout simplement tout détruire. Ils ne sont pas des voleurs, ils sont des meurtriers. Les nouveaux venus sont les véritables démons de cette histoire.

Madeline à lâche la main d'Autumn, ou est-ce l'inverse ? Car la plus vieille s'est mise à avancer vers la maison en flamme : peurt au ventre. Mais l'amour la pousse à avancer. Une part d'elle-même espère que son frère va lui interdire d'avancer. Si Autumn peut retrouver ses parents, peut être qu'ils ne doivent pas avoir cette chance.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

à propos
sac à dos


Intrigue - Paradis perdu Empty
01.06.20 11:00
Théophile se tourne vers la gamine qui s’élance vers lui, celle qui se retient de le toucher. Il a vu sa main se tendre et se résorber. Elle supplie qu’on aide ses parents. Théo ne fait aucune promesse qu’il ne saurait tenir ; néanmoins, il concède à sa demande sans laisser entendre que ses parents pourraient survivre. Ils essaieront. Il n’est pas déshumanisé, Théo. Il ne laissera pas une enfant devenir orpheline parce qu’il déteste cet endroit. Line est là pour transmettre sa douceur par des mots. Mais pense-t-elle réellement ce qu’elle dit? Madaline apprécie être à la voix qui touche l’âme. Ils bougent.

Digne d’une scène apocalyptique, la pelleteuse détruit tout sur son passage et se fraie un chemin à l’intérieur des terres sacrées. Deux réactions se chevauvent chez les villageois : l’étonnement et la peur. L’étonnement qui les empêchent de réagir, immobiles. Et la peur, qui les pousse ensuite à hurler et à courir dans une direction complètement stupide. Autour d’eux, il y a le feu, il y a les armes. Théophile, adorateur de l’adrénaline, devrait être comblé, car son esprit et son corps doivent rapidement s'accoutumer à ce capharnaüm. Pourtant, il n’apprécie pas l’adrénaline au dépens de la survie des autres. Certains, dans cet endroit, ne méritent pas de mourir. Les murs pourraient tomber qu’il s’en laverait complètement les mains. Certains murs qu’il a lui-même assemblés à la sueur de son front, à la dextérité de ses mains. Tout brûle. Les flammes n’ont aucune pitié. Son corps doit choisir la vague qui l’interpelle le plus. Détruire cet engin qui risque de tuer plus d’innocents qu’il ne détruira des structures, foncer tête baissée dans une demeure en proie à l’agonie sans savoir si leurs parents s’y trouvent ou simplement fuir comme un lâche. Théo a-t-il seulement déjà fui? Il est revenu ici pour Line. Il est resté, malgré la fusillade, pour évacuer des proches. Pourquoi voudrait-il seulement fuir pour sa propre survie? Il a justement choisi de vivre en quittant cet endroit. Ce n’était pas une fuite vide de sens, plutôt une quête.

Théo, il se surprend même à tourner un regard vers Line dans l’attente qu’elle lui fasse une demande, qu’elle lui dicte ses plus profonds désirs. La question que souffle son coeur s’adresse à Ange : qu’aurais-tu voulu que je fasse? Mais Ange n’est pas là. C’est Line qui se tient à quelques pas de lui. Line, la dernière soeur qu’il lui reste. La seule sur laquelle il doit réellement veiller. La seule qui compte. Peut-être que les échos de Ange qui ne cessent de hanter l’esprit de Théo brûleront avec cette maisonnée qui les a vus grandir. Ils sont dans la maison, une voix s’exclame. Il remarque bientôt que Line s’éloigne de Autumn pour atteindre la maison. Il la retient sans hésitation, la main durement fermée à son biceps.

C’est moi qui va entrer, garde un oeil sur la fille.

Il donne une mission à Line. Il retire son sac et le laisse tomber au sol. La pelleteuse est encore loin, elle fera des dommages de toute façon. Théo pense d’abord à sauver les parents, avant tout pour Line, mais aussi pour lui. Ces gens restent sa famille. C’est trop dangereux pour sa soeur d’entrer. Il se surprend à venir embrasser son front avant de s’élancer à l’intérieur. Là où c’est déjà étouffant. La fumée est dense. Il gagne directement la chambre des parents. Sa mère est endormie, alors il la secoue. D’abord, elle semble surprise de le voir. Qu’est-ce que son fils fait là? Il aide sa mère a mettre un tissu devant sa bouche et son nez. Il lui fait signe de sortir. Elle se presse sans poser de question. Elle est la première à sortir.

Son père, il est dans la cuisine, s’acharnant à vouloir éteindre le brasier, en vain. Il s’entête, pensant sauver cette maison. Théo essaie de l’apostropher, mais l’homme ne veut rien savoir, ne veut pas écouter son fils. Il le repousse, même si l’évidence est là : tout va brûler. Cet homme ne voulait pas l’entendre lorsqu’il disait ne pas se sentir à sa place, dans cette communauté. Pourquoi voudrait-il l’écouter aujourd’hui? La structure ne tiendra pas. Des planches de bois se détachent déjà et tombent. Le père va rester coincé si ça continue. Théo, il finit par user de la force pour raisonner son père, agrippant l’homme par le collet, il le plaque au mur.

Line est dehors et tu vas sortir vivant pour la prendre dans tes bras.

Près de l’entrée, une poutre leur bloque le passage. Théo, il ouvre la voie à son père en soulevant le bois, même si la chaleur brûle sa main et le fait souffrir. Ça permet au père de se faufiler pour sortir.


Lancer de dés :

1. Aucun parent Foster blessé dans la maison en flamme : https://what-lies-ahead.forumactif.com/t939p20-oui-ou-non#25261
2. Blessures subies par Théo : https://what-lies-ahead.forumactif.com/t1774-i-hurt-myself#25263
Revenir en haut Aller en bas

Autumn J. Després
Sweet Little Demon

à propos
sac à dos
Intrigue - Paradis perdu 1555628555-deuxieme

Occupation : S'occupe du temple et des préparations des messes
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Montréal

Intrigue - Paradis perdu 1555628595-ezgif-3-2316a271d0eb

Messages : 177
Inscription : 16/04/2019
Crédits : doomdays-rpg
Célébrité : Kiernan Shipka

Intrigue - Paradis perdu X0TurS612 / 5012 / 50Intrigue - Paradis perdu BR2xH0t

Intrigue - Paradis perdu DQEbQJ221 / 5021 / 50Intrigue - Paradis perdu GxoDpmC

Intrigue - Paradis perdu Hu1erU72 / 502 / 50Intrigue - Paradis perdu LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Intrigue - Paradis perdu Empty
08.06.20 5:21
Mon regard ne quitte pas celui de Line et lorsqu'elle s'approche de moi pour m'étreindre, j'ai l'impression de retrouver mon amie. Je regarde Théo et je me sens un peu plus en sécurité avec les Foster...
Un homme hurle au feu, je sursaute de tout mon corps. L'agitation et les cris emplissent la nuit d'une terreur qui s'empare à son tour de mon coeur, battant la chamade à tout rompre. J'ai envie de creuser un trou et de m'y réfugier pour ne plus y bouger... jamais. Mais soudain, les premières flammes s'attaquent à la grange. On se rue vers l'entrée de la grange, un vent brûlant fouette mon visage. Je ferme les yeux par instinct, me protège le visage de mes mains avant de m'habituer à la chaleur. Et j'ouvre les yeux pour observer une scène digne des enfers. Est-ce l'oeuvre du diable ? Mon coeur manque d'exploser ma poitrine tant il bat fort. Ce n'est pas le diable, il a besoin de nous... Un accident ? Il y a des coups de feu... et les incendies sont volontaires, provoqués par des flèches. La peur s'empare de moi, mon corps tremble et je sens des larmes me monter au visage. J'aimerais être forte, mais je n'y arrive pas. J'ai peur. Et j'observe cette fumée noire funeste qui s'élève dans les airs, incapable de bouger. L'enfer embrase le Temple d'Ezekiel. Je sursaute lorsqu'un homme nous crie dessus, me glissant légèrement derrière les Foster. Et je prend enfin conscience de ce qu'il se passe réellement. On est attaqués et c'est nous qu'ils veulent détruire, non les protectors. Et je les vois, ces derniers, se battre pour la survie de tous ceux qui se trouvent à l'intérieur des remparts du Temple. Ils nous protègent... et les adeptes tentent d'éteindre le feu déjà bien trop avancé. C'est la fin... le Temple tombe.
Un bruit monstrueux m'effraye, je saute sur place et lorsque je me retourne... je manque de m'étouffer. Un monstre de métal vient de détruire le rempart du Temple. Le paradis est compromis, le diable s'y est introduit. Les démons prennent d'assaut le jardin, détruisent tout sur leur passage. L'horreur s'empare de mes pensées et je resserre ma prise sur le manche de la pelle, une arme bien désuète face au danger.

Line crie pour appeler sa mère alors que nous voyons sa maison prendre feu, là devant nous. Elle s'empare de ma main, je serre la sienne si fort. Ne me lâche surtout pas, je t'en supplie. Nous nous ruons alors vers la maison en flammes et de mon regard, je balaye la foule à la recherche de papa et maman, mais des parents Foster aussi. Et là, j'entend sa voix... Je relâche la main de Line et me rue vers elle.

- MAMAN !

Elle m'accueille contre son coeur et le miens explose. Elle ne m'a pas laissée, cette fois. Plus rien n'a d'importance, j'en oublie presque Line qui veut entrer dans sa maison, arrêtée par son frère. Je ne remarque pas qu'il entre dans la maison en flammes, j'ai le visage collé contre la poitrine de ma mère qui soudain brise notre étreinte, me prenant par les épaules.

- Oh ma chérie... il va falloir que tu sois forte. Tu peux faire ça pour moi ?

Je secoue de la tête, remarque l'arme à sa ceinture. Et soudain, je crois la silhouette de papa, plus loin, s'activant pour éteindre le feu de notre maison. Prenant la main de maman, je ne quitte pas papa des yeux.

- Ca sert à rien, tout brûle... c'est fini.

- Je t'interdis de dire ça !

Et à l'instant où elle me crie dessus, la maison explose, un nuage de flammes s'élève bien plus haut. Des gens crient, blessés. Et mon regard s'emplit d'horreur lorsque je vois la silhouette de papa se faire projeter en arrière par l'explosion. La pelleteuse avance toujours... D'un geste vif, je m'enfuis des mains de maman et court en direction de la maison à présent dévorée par les flammes.

- PAPA !

_________________

Autumn, we're all mad here

©endlesslove.

Wlawards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas

Master PNJ
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Messages : 41
Inscription : 13/04/2020
Crédits : Neverland
Célébrité : Nobody

Intrigue - Paradis perdu X0TurS650 / 5050 / 50Intrigue - Paradis perdu BR2xH0t

Intrigue - Paradis perdu DQEbQJ250 / 5050 / 50Intrigue - Paradis perdu GxoDpmC

Intrigue - Paradis perdu Hu1erU750 / 5050 / 50Intrigue - Paradis perdu LWcMbb0



Voir le profil de l'utilisateur
Intrigue - Paradis perdu Empty
12.06.20 7:58


Paradis perdu
Intrigue feat. Le Temple d'Ezekiel


Le Temple, jadis si plein de vie, si paisible, le Jardin d’Eden sur terre comme se plaisait à l’appeler certains membres de la communauté, s’était transformé en un brasier digne de l’enfer. Payaient-ils leur arrogance à avoir pu penser pendant si longtemps être des élus ? Les enfants chéris de Dieu ? Que leurs dévotions les protégeraient de la fin du monde ? Etait-ce là l’ultime épreuve avant que les portes du paradis ne s’ouvrent devant eux dans la lumière Divine ? Où était-ce tout simplement la manifestation de la colère de Dieu parce que leurs prières étaient intéressées ? Parce qu’ils n’avaient pas suffisamment fait preuve de charité chrétienne envers les étrangers et les Protectors en particulier ? Parce qu’ils auraient dû leur montrer la voie, ouvrir leur porte au lieu de les rejeter comme ils l’avaient fait ?
Dès le moment où les Protectors avaient envahi leurs terres sacrées, plus rien ne fut jamais comme avant. Qu’auraient-ils pu faire, eux dont les journées étaient guidées par les rythmes des prières et du travail de la terre ? Ils n’étaient pas des combattants et cela ne correspondait pas à leur mode de vie, pourtant ils avaient résisté à leur façon en refusant de leur tendre la main. Allaient-ils le regretter tout le reste de leurs vies ?
Etait-ce là l’Apocalypse promis par le Révérend, leur guide spirituel ? Cela y ressemblait fort en tout cas. De leurs jardins jadis si luxuriant et colorés, il ne restait plus rien, quand à leurs habitations elles étaient inexorablement dévorées par le feu dont les habitants ne parvenaient pas à maitriser les flammes qui dévoraient tout sur leur passage. Ils étaient trop peu nombreux et bien trop mal organisé pour parvenir à défendre tant de front à la fois. Ça brulait de tous les côtés et leurs agresseurs loin de leur accorder le moindre répit, redoublaient d’effort pour tout emporter sur leur passage à l’image de cette redoutable pelleteuse. Il ne faisait aucun doute à présent que leurs agresseurs n’étaient pas venus pour les libérer du joug des Protectors, non, s’ils étaient là, c’était uniquement pour tout détruire, et eux avec, sans distinction aucune…

Aux abords des palissades qui sont encore debout, derrière un nuage de poussière et de fumée, on pouvait distinguer des silhouette informes et squelettiques s’approcher dangereusement. Si leur manière de se déplacer laissait de prime à bord penser qu’il s’agissait des responsables ayant mis leur communauté à feu et à sang, la vérité était toute autre, et bien plus cruelle. Des hurlements stridents commencèrent à retentir çà et là aux abords des palissades. Un cri notamment vous fait sursauter, c’est celui de la vieille Melissa Buckhardt qui se tenait à proximité, pleurant le corps sans vie de son mari fauché par une balle perdue. Derrière elle, vous reconnaissez la silhouette décharné d’un virulent lui arrachant un morceau de chair à la base de son cou. Vous avez conscience qu’elle est perdu et que vous ne pouvez plus rien faire pour elle. Vos regards se portent avec inquiétude et plus d’attention sur ces silhouettes qui envahissent peu à peu le temple telles des ombres terrifiantes.

Les virulents, attirés par l’odeur du sang, par la chaleur des flammes et le bruit des armes et des cris viennent envahir à leur tour vos terres. L’enfer s’est ouvert sur les terres sacrées du temple, et il semble soudainement vomir de ses entrailles, ses créatures les plus démoniaques, lâchés sur le brasier encore fumant de ce qu’il reste de vos terres. Le seul avantage que vous ayez c’est que pour le moment ils ne sont pas encore nombreux, certains Protectors commencent à les abattre mais vos ennemis invisibles, toujours dissimulés, les en empêchent en abattant sans vergogne toutes personnes possédant une arme à feu lorsque les virulents ne s’en chargent pas eux-même.

Tour 4 :

Theophile est parvenu à sauver la vie de ses parents du feu qui les avait emprisonnés dans leur maison et qui menaçait leurs vies. Un acte héroïque qui n’est pas sans conséquence puisque ce dernier se blesse à la main ce qui lui coute (uniquement pour cette mission) un point de moins dans ses compétences (assaut, tir, force…) si jamais il doit en faire usage.
Si les Foster sont à nouveau réunis, la famille Desprès ne peut pas en dire autant. Autumn qui s’est séparée de Line pour se précipiter dans les bras de sa mère a vu leur maison exploser et son père disparaitre dans le souffle de l’explosion. Alors qu’elle se précipite pour tenter de le retrouver et lui porter secours, la fumée l’empêche de s’avancer sans risquer sa vie. Autour de vous c’est la panique, les gens hurlent, pleurent, s’effondrent, prient… le feu et les morts ainsi que les combats vous cernent de toute part.
Que faites-vous ? Combattez-vous les morts aux cotés des Protectors ? Les envahisseurs et leur pelleteuse ? Cherchez-vous à sauver des vies en portant secours à d’autres innocents ? Ou tout simplement pensez-vous qu’il est temps de fuir ?
Lorsque vous aurez posté votre réponse, lancez les dés Oui ou Non pour savoir si les virulents ont pu être repoussé. Cela ne doit en rien influencer votre récit, et cela que vous choisissiez de combattre ou non les morts. Le résultat de vos tirs servira uniquement à orienter la prochaine réponse de votre serviteur ici présent.

Les membres concernés par cette mission sont @Autumn J. Després @Madeline Foster & @Théophile Foster .

Quelques petits rappels:

  • Vos posts devront faire entre 500 et 800 mots afin de privilégier l’action.
  • Vous avez 5 jours pour poster à compter du dernier poste. Ainsi, mon prédécesseur a posté le 11 avril, j'ai jusqu'au 16 avril inclus pour poster. Si ce n'est pas fait, vous perdez votre tour et ce sera au joueur suivant de jouer.
  • Vous maîtrisez votre personnage et ses décisions mais en acceptant de participer à l'intrigue vous vous soumettrez aussi au hasard. Lancés de dès décideront de la réussite ou de l'échec de votre action.
    De ce fait, votre personnage risque d'être blessé (mais jamais de manière irréversible, ainsi il n'y aura jamais de mutilations par exemple, sauf si vous nous le demandez).
  • A la fin des intrigues et en fonction de vos choix, vous pourrez gagner ou perdre quelque chose de votre sac à dos voire même de votre communauté!

A vous de jouer!


Revenir en haut Aller en bas

Autumn J. Després
Sweet Little Demon

à propos
sac à dos
Intrigue - Paradis perdu 1555628555-deuxieme

Occupation : S'occupe du temple et des préparations des messes
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Montréal

Intrigue - Paradis perdu 1555628595-ezgif-3-2316a271d0eb

Messages : 177
Inscription : 16/04/2019
Crédits : doomdays-rpg
Célébrité : Kiernan Shipka

Intrigue - Paradis perdu X0TurS612 / 5012 / 50Intrigue - Paradis perdu BR2xH0t

Intrigue - Paradis perdu DQEbQJ221 / 5021 / 50Intrigue - Paradis perdu GxoDpmC

Intrigue - Paradis perdu Hu1erU72 / 502 / 50Intrigue - Paradis perdu LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Intrigue - Paradis perdu Empty
13.07.20 8:29
Plus rien n'a d'importance. Je me fiche des autres, je me fiche du monstre de métal qui dévore le Jardin, je me fiche des enfants Foster. Plus rien n'a d'importance que mon père, que ce regard lancé dans ma direction percevant mon cri, avant que la charpente ne s'écroule. Tout est en feu. Les gens crient, ils courent dans tous les sens et tentent en vain d'éteindre le brasier qui doucement s'empare de notre paradis. Ils sont idiots. Plus rien n'a d'importance pour moi, à part papa. Je cours à en perdre haleine, me stoppe nette devant la maison dévorée par les flammes, effondrée comme un vieux château de cartes. La fumée monte, noire, dans le ciel, mais se répand partout sur le sol s'emparant de ses griffes acérées du domaine de Dieu. Je l'observe quelques secondes, main devant le visage pour ne pas m'étouffer. On me bouscule, je manque de tomber à terre. Et soudain, une main se pose sur mon épaule, me retourne d'un coup. Je le vois dans son regard, elle se retient de me mettre une gifle. Maman. Dans ses yeux, c'est des larmes que je vois aussi. Je suis sûre que son coeur bat la chamade dans sa poitrine, à en faire exploser ses artères. Sa main s'empare de mon poignet et elle tire dessus.

- Ne fais plus jamais ça, Autumn !

La peur s'est emparée d'elle, comme elle me dévore de l'intérieur. Ca a beau être maman, j'ai mal là où sa main s'est crispée, sur mon poignet. J'ai envie de retirer ma main, de reculer, loin, très loin. Le contact m'est insupportable, sa main me brûle... et la mort d'Asael, la trahison de Line, ces deux personnes en qui j'avais placé ma confiance alors que je m'étais réfugiée dans le mutisme... J'arrivais à supporter qu'on me prenne la main. Plus maintenant. Leurs trahisons m'ont renfermée un peu plus. Et même la main de maman m'est désagréable. Les gens ne cessent de m'abandonner, encore et encore. Ils me promettent de me protéger, mais ils partent toujours à un moment donné...

- Maman, c'est papa, il est là dessous ! Il faut qu'on le retrouve, je l'ai vu, il il il s'est fait écraser !!

Je braque mon regard d'ange dans le sien, suppliante. Maman relève d'un coup son regard, mais ne me lâche pas, sa deuxième main tenant fermement son arme. Un cri strident nous fait sursauter. Incapable de m'en empêcher, je regarde et je la vois, madame Buckhardt, le corps de son mari dans ses bras, se faire mordre par derrière. Et soudain, je les vois tous... les morts. Ils entrent dans le Jardin. Eden n'est plus vierge. La pourriture s'y introduit. N'y était-elle pas déjà ? Peut-être... Nous refusions de venir en aide aux autres, n'est-ce pas un pêché ? Ne devons-nous pas venir en aide à notre prochain ? C'est étrange comme mes convictions partent en fumée, à l'égal de toutes les maisons du Temple. Tout part en fumée...
Les morts marchent sur les terres sacrées. Maman me secoue fort pour me réveiller, me tire soudain derrière elle. Nos assaillants sont toujours cachés, quelque part. Le diable au moins, lui, il se serait montré. Lui ce n'est pas un lâche... On court et moi, je tire sur sa main. Je n'oublie pas papa.

- Maman ! Maman, arrêtes ! Je pars pas sans papa !

Elle ne m'écoute pas et court. Mais soudain, je tire, très fort et parviens à m'extirper à nouveau de sa griffe. Elle se retourne et je lui lance un regard réprobateur.

- Je laisse pas papa.

Elle veut me contredire, maman. Sauf que je vois les larmes qui roulent sur son visage, elle a vu aussi la maison s'effondrer. Et le feu dévorer les restes. Elle a mal, maman, parce que papa elle l'aime. Mais je sais qu'elle ferait tout pour me sauver et me garder hors du mal, c'est sa nature. Elle est comme ça. Sauf que malgré le feu, les virulents, les tirs échangés, je ne veux pas laisser papa.
Un bruit terrible me fait sursauter. Je me retourne et là, dans la fumée noire, je vois le monstre de métal qui dévore notre monde. Je me tourne vers maman, ces mêmes larmes dégouliner sur mon visage poussiéreux.

- Je t'en supplie, maman...

Un instant, je crois voir quelque chose sur son visage. Une hésitation. Puis, elle crie pour attirer Loraine, une cinquantenaire au visage émacié. Elles échangent quelques mots et maman me confie à son amie. Gardant mes mains contre moi, je l'empêche d'en prendre une et elle comprend. Maman se tourne vers moi, prend mes joues entre ses mains.

- Ma chérie, on fait un marché. Vas avec Loraine, je vais chercher ton père et on te retrouve au point de rendez-vous. Il faut que tu fuis. Le Temple est perdu. D'accord ?

Je secoue vigoureusement de la tête et alors que je veux lui répondre, ses mains glissent sur ma peau et maman a déjà disparu dans la fumée. Mon coeur n'a jamais battu si fort... J'ai l'impression de mourir. Loraine m'appelle dans mon dos, elle me fait un signe. Les morts approchent... Loraine court, je la suis. Et nous fuyons le Jardin compromis...

........

Du haut de la colline, le brasier dévore la promesse du paradis. Mes mains se tordent dans tous les sens et Loraine se tient à côté de moi. Nous sommes une dizaine, ici, à avoir fuit. Qui sait combien encore ont pu s'échapper de cet enfer... Moi, je n'ai d'yeux que pour le brasier, cette fumée noire abysse. Et qu'une pensée en tête...
Papa, maman, où êtes-vous...

_________________

Autumn, we're all mad here

©endlesslove.

Wlawards 2020:
 
Revenir en haut Aller en bas

Master PNJ
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Messages : 41
Inscription : 13/04/2020
Crédits : Neverland
Célébrité : Nobody

Intrigue - Paradis perdu X0TurS650 / 5050 / 50Intrigue - Paradis perdu BR2xH0t

Intrigue - Paradis perdu DQEbQJ250 / 5050 / 50Intrigue - Paradis perdu GxoDpmC

Intrigue - Paradis perdu Hu1erU750 / 5050 / 50Intrigue - Paradis perdu LWcMbb0



Voir le profil de l'utilisateur
Intrigue - Paradis perdu Empty
14.07.20 10:39


Paradis perdu
Intrigue feat. Le Temple d'Ezekiel


La fumée noir s'épaissit enveloppant malgré eux toutes les personnes qui se sont retrouvés coincés dans ce brasier infernal. Elle pique les yeux et prend à la gorge tous les vivants, sans distinction aucune, pour la première fois depuis le début de cette cohabitation forcée, il n'y avait plus la moindre différence entre les habitants du Temple, et les Protectors. Qu'ils fussent présents depuis sa création ou qu'ils furent attiré bien plus tard aux court de ces belles années de prospérités, tous avaient en commun cette foi inébranlable qui les habitait. Une foi tournée tant envers leur créateur qu'envers celui qui avait pour mission de les guider sur cette Terre semé d'embûche, le très respecté révérend. Les Protectors pour leur part n'étaient animés que par la cupidité et la violence pour la plupart d'entre eux, mais certains avaient montré qu'ils appréciaient la vie à la campagne et commençaient bon gré mal gré à se fondre parmi les habitants du Temple. S'il y a quelques heures encore à peine, la distinction était encore parfaitement visible, elle n'avait désormais plus court. Que l'on fusse adepte du Temple ou Protectors, ils n'étaient désormais plus que des hommes et des femmes aux visages et aux cheveux noirs de suie, dont les vêtements, léchés par ces flammes qui dévoraient tout sur leur passage, commençaient à roussir. Dans le fond de leurs yeux se reflétait également la même terreur, inspiré par la peur de mourir
Cernés de toutes part par les flammes, les morts, ainsi que par cet ennemi invisible et implacable qui continuaient de les attaquer sans relâche alors qu'ils étaient déjà à terre, ils n'avaient plus aucune chance d'en réchapper et c'était de toute évidence la mission de leur ennemi : ne laisser aucun survivants. Le Temple était perdu...

Si cela n'avait rien de surprenant venant des adeptes du Temple qui honnissait la violence et pour qui se battre ne faisait pas parti de leurs moeurs, les Protectors eux-mêmes, malgré leurs vaines promesses, se révélèrent impuissants à les protéger. Il y a quelques mois encore, quand tout était différent et qu'il y faisait bon vivre, personne n'aurait pu imaginer la tournure que prendrait leur destin. Les rires, les prières, les chants, le travail de la terre, et le bonheur de faire quelque chose de constructif, étaient à présent remplacés par des morts, des larmes, et des cris. Si Dieu avait veillé sur ses brebis durant toutes ces années, aujourd'hui, Il semblait les avoir abandonné à leur triste sort sans la moindre considération, sans un regard. Ce constat abominable eut pour conséquence d'en désespérer beaucoup. Bon nombres d'entre eux, n'éprouvèrent plus la force de se battre et décidèrent de se laisser mourir. Si Dieu avait choisit de les abandonner à quoi bon vivre ?

D'autres pourtant placèrent malgré tout leur instincts de survit bien au-dessus de leur foi et tentèrent de s'extirper de ce pièce infernal dans lequel on avait tenté de les condamner et si certains parvinrent à s'échapper, beaucoup d'entre eux, hélas, succombèrent sous les balles ennemis, ou les mâchoires redoutables des morts.
C'est ainsi qu'ils ne furent plus qu'une dizaine en tout et pour tout à se retrouver en haut de cette colline qui surplombait ce qu'il restait de leur communauté en proie au feu et aux morts. Tous, en silence, les yeux embués de larmes, pouvaient assister impuissants à cette scène dignes des saintes écritures qui leur décrivait l'Apocalypse et dont nulle, pas même leur Seigneur, n'avait pu les protéger. Tous ces hommes et ces femmes venaient de perdre un proche, des amis, leur famille, leur bien,.... On ne s'était pas contenté de leur arracher leur vie, de les dépouiller comme l'avait fait les Protectors... non, ils avaient tout détruit. Leur paradis sur terre n'existait plus, à l'image de leur révérend, qui avait disparu avec lui. Qu'allaient-ils devenir à présent sans lui pour les guider ?

- Venez. Il n'y a plus rien à faire et ceux de Highgate pourrait nous trouver et finir ce qu'ils ont commencé.


L'homme qui venait de parler était un Protectors, un homme costaud au regard sombre. Il n'était pas le plus mauvais du lot, et avait sauvé dans sa fuite quelques personnes issu du Temple. Lui aussi était couvert de suie, lui aussi éprouvait de la colère à l'égard de ceux qui avaient osé faire ça...

- Highgate ?
Murmura une voix hésitante, incertaine de comprendre.

- Oui, une communauté qui nous attaque sans relâche, j'ai reconnu deux de leur meneurs... je le sais parce que j'ai déjà été confronté à eux, à une époque, dans un supermarché

- Mais... pour aller où ? S'enquit quelqu'un d'autre

- A l'aéroport. Vous appartenez aux Protectors, Seth n'a pas menti, il vous accueillera, protégera et croyez-moi, il ne laissera pas cet acte impunis. Il vous vengera. Il nous vengera tous ainsi que nos morts

Sans un mot de plus, ni un regard, l'homme ouvrit la marche. Il ne faisait aucun doute à ses yeux que le périple jusqu'à la terre promise qu'était l'aéroport serait long et surtout semé d’embûches. La plus part des personnes qui se trouvaient avec lui n'avait jamais tué de morts, et des morts, ils en croiseraient sur ces kilomètres qui les attendaient, mais ceux qui parviendraient à survivre à cette nouvelle épreuve, ceux-là même, allaient à présent grossir leur rang et deviendraient de redoutables adversaires, animé par l'esprit de vengeance....


Tour 5 :

L'ennemi qui a dirigé cette attaque implacable et d'une main de maître, n'est autre que la communauté d'Highgate, qui avait décidé de mener une opération qui avait pour seul but de détruire définitivement le grenier des Protectors en leur coupant les vivres une bonne fois pour toute. Comme dans toutes guerres, les membres de Highgate avaient conscience que des innocents périraient lors de cette attaque, mais pouvait-on vraiment se prétendre innocent lorsque l'on soutenait d'une manière ou d'une autre, un groupe aussi belliqueux et dangereux que pouvait l'être les Protectors ?

Le Temple n'est plus désormais
Le feu à tout détruit : habitation, récolte, élevage, il ne reste plus rien, tout ce qu'il en reste désormais, ce sont des ruines et des cendres encore fumantes... Certains villageois, ceux qui n'ont pas péris, ont été fait prisonniers par leurs attaquants. D'autres, plus chanceux sont parvenus à s'enfuir et se retrouvent dispersé dans la nature. Certains d'entre eux, guidés par des Protectors se dirigent vers l'aéroport où ils espèrent trouver refuge et protection...

@Autumn J. Després tu es parvenue à mener cette mission à bien. Tu n'aurais jamais pu sauver le Temple qui était condamné, mais tu es parvenue à survivre à cet enfer, et à t'échapper. Tu n'as pas été faite prisonnière par l'ennemi et tu es désormais en compagnie d'un groupe qui se dirige vers l'aéroport. Tu es désormais libre de les suivre ou de suivre ton propre chemin.

Passes à la boutique et récupère un objet de ton choix que tu as ramassé lors de ta fuite ^_<

Encore bravo à toi

Intrigue - Paradis perdu ClutteredRemorsefulHoiho-max-1mb




Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

à propos
sac à dos


Intrigue - Paradis perdu Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Intrigue - Paradis perdu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead :: Kelowna & Beyond :: South Kelowna :: Ezekiel Temple Farm-
Sauter vers: