AccueilAccueil  Discord  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -60%
-60% sur l’extracteur de jus FAURE FJ-4541
Voir le deal
39.99


 

 Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa



Cesare P. Costa
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Tumblr_oz07yriPka1rkbi4ao6_r1_400

Ancien métier : Barman et comédien
Occupation : Sauver son derche coûte que coûte
Statut civil : Célibâtard
Lieu de naissance : Venise, Italie

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Tumblr_onl9otN51w1qfu1wuo1_250

Messages : 16
Inscription : 02/07/2020
Crédits : FeuilleDeCarotte
Célébrité : Tom Payne

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa X0TurS622 / 5022 / 50Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa BR2xH0t

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa DQEbQJ219 / 5019 / 50Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa GxoDpmC

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Hu1erU722 / 5022 / 50Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Empty
02.07.20 12:51


Pietro "Cesare" Costa
Ft Tom Payne



Do It Yourself


Date de naissance & âge: 12 août 1985, 34 ans.

Lieu de naissance: Venise, Italie.

Statut civil: Célibâtard.

Métier: Barman et comédien. Pas encore assez célèbre dans l'un des deux pour survivre l'un sans l'autre.

Occupation: Sauver son cul en premier, bien qu'il soit suivi par une sangsue.  

Particularités: Asthmatique.
Parle l'italien et le vénétien, a appris plus tard l'anglais comme il a pu, d'un accent italien très prononcé.
Bien que son prénom de naissance soit Pietro, tout le monde l'appelle Cesare, puisque c'est ainsi qu'il se présente.
A également perdu deux phalanges à l'annulaire de sa main gauche. Un malheureux accident... C'est ce qu'il dit. En réalité, on les lui a sectionné en guise de punition, alors qu'il a tenté de doubler la mauvaise personne.

Forces: Grimpeur. Pas réellement un fervent admirateur de la confrontation directe, il préfère opter pour la fuite. Et gamin, les bâtiments de Venise ont été son terrain de jeu favori. Il grimpe comme personne. Arbres, immeubles, il n'a peur de rien. Et du vide encore moins. Pour fuir les rôdeurs, c'est plutôt pratique.
Sans attaches. Ne pas s'attacher facilite beaucoup la survie et les choix difficiles que ce nouveau monde force à faire. Il est libre de penser qu'à sa survie et n'est pas dépendant d'un lieu ou d'une personne. Même de sa toute nouvelle sangsue.
Comédien. Homme aux nombreux masques, il s'adapte à son interlocuteur pour survivre. Il joue la comédie et devient ce que l'on veut qu'il soit, pour mieux tromper. Doué pour ça, c'est des années d'expérience.

Faiblesses: Asthmatique. C'est plutôt un problème, ça. Il a bien un inhalateur et quelques recharges, mais pour en retrouver c'est toujours difficile... Ca l'handicape en cas de fuite, s'il ne prend pas attention.
Lâche. C'est indéniable, c'est un lâche. La fuite est souvent sa seule réponse et ça lui vaut de se faire beaucoup d'ennemis... au final, plus personne ne parvient à lui faire confiance.
Sans alliés. Il ne s'attache pas. C'est une force mais tout à la fois une terrible faiblesse. Il est seul et se débrouille seul, s'il crie au loup, personne ne viendra à son aide. C'est sans doute sa plus grande faiblesse et ça, il n'en a pas conscience...

Traits de caractère: Modeste n'est pas un terme qui le qualifierait, bienveillant non plus. Attentif, pas vraiment, loyal encore moins. Cesare est un homme conscient de ses défauts, pourtant, il n'a pas la moindre envie de changer. Pourquoi faire ? La vie ne lui a pas donné la possibilité d'être quelqu'un de bien, alors faisons avec ce qu'on a. C'est un bâtard, autant y aller à fond. Baratineur, charmant et séducteur, il parvient très vite à ses fins. Et par une chance de cocu, il s'en sort toujours, ou presque. En tout cas, il est toujours vivant. On ne résiste pas longtemps à son charme ni à ses yeux d'un bleu à vous faire frémir... Pourtant, cet homme est un arriviste, un profiteur, menteur, manipulateur. Il joue à des jeux dangereux, mais il joue. On ne peut pas lui enlever ça. Il manipule son monde pour son propre profit. Ce voleur est loin d'être honnête, par définition même. Il est lâche, mesquin et égoïste, l'on s'en rend compte souvent bien trop tard. Mais ce con-là, il est débrouillard et astucieux, c'est pour cette raison qu'il s'en sort toujours. Sa ruse forgée par les années est devenue presque imparable. C'est ce qu'il croit... Son côté bavard le trahit parfois plus vite que les trahisons qui se profilent. Le terme qui lui sied le mieux est probablement celui-là: insouciant. Il se rit du danger... Bien qu'il fuit devant. Il serait prêt à vendre père et mère pour sa propre survie, ce qu'il a déjà fait. En résumé, c'est un solitaire.
Compétences

Vous référez à cette annexe
éloquence :  7/10
artisanat :  4/10
trappeur :  5/10
survie :  5/10
adresse :  5/10
endurance :  3/10
analyse :  3/10
rapidité :  5/10
concentration :  3/10
combattant :  7/10
force :  5/10
archer : 0/10
tireur :  4/10
assaut :  6/10
✵ Fils d'une prostituée, il ne se souvient qu'à peine de sa mère. Il avait trois ans lorsqu'elle a été battue à mort par l'un de ses clients aux obsessions dangereuses. Retrouvé dans l'appartement, caché sous son lit, il a été confié à un orphelinat.
Sa mère lui avait donné le prénom de Pietro.

✵ Garçon, il était petit, chétif et faiblard. Les autres enfants en profitaient, ne le ménageant pas et le rossant de coups lorsqu'il refusait de leur donner ce qu'ils voulaient. C'était la loi du plus fort qui régnait au sein de l'orphelinat et il a vite appris à feinter et à s'adapter à son interlocuteur pour éviter de se prendre une gifle, se ralliant toujours au plus fort et lorsque celui-ci se faisait détrôner, il ne se gênait pas pour changer son allégeance sans le moindre scrupule. Et lorsque sa survie le lui demandait, il ne se gênait pas non plus pour vendre les autres pour son propre profit, qu'importe les conséquences pour ceux-ci. Tant que ça lui apportait quelque chose. Le petit Pietro a vite compris qu'il ne pourrait compter que sur lui-même... il n'a jamais été adopté. Mais après tout, des parents, ça ne sert à rien d'autre qu'à donner des ordres, non ? Pour lui, c'était bien mieux de rester un garçon perdu, mais un garçon qui sait survivre. Au moins, on est libre, sans attaches.

✵ 15 ans: Et puis il a grandi. Il commence à fuguer de l'orphelinat la nuit, traine dans les rues, brise des vitres de voitures pour voler, perpétuant parfois d'autres larcins mineurs de gamin insolent. Plusieurs fois, il se faisait arrêté par la police et ramené par la peau du cul à l'orphelinat où il recevait une punition. Très souvent, il feintait en parvenant à les amadouer de son éloquence naturelle, provoquant parfois quelques crises d'asthmes.

✵ 16 ans: Le vol de trop. La police l'interpèle, cette fois-ci, il est allé trop loin et se retrouve en maison de correction. Il y reste une année.

✵ Au bout d'un an, il sort enfin de l'établissement, mais ne retourne pas à l'orphelinat où il avait encore sa place. L'adolescent n'a rien appris de ses erreurs, déambulant dans les rues, et lorsqu'il tombe sur cette berline trop chère pour ce quartier de Venise, il ne peut pas s'en empêcher. Il brise la vitre. Trop tard, il se fait prendre, mais cette fois-ci ce n'est pas la police. Il se fait trainer par le bras dans un bâtiment, se retrouve face à un homme d'une soixantaine d'années. Il reconnait l'endroit comme une salle de sport, un énorme ring en son centre. L'homme qui l'observe ne semble pas en colère, il ne voit qu'un gamin face à lui.

✵ Il entre au service de cet homme pendant six ans, devient comme un fils pour ce vieux parrain de la mafia vénitienne. Il s'occupe du nettoyage de la salle de sport et d'autres corvées. Au bout de trois ans, l'homme lui donne quelques missions de messager à effectuer pour lui. C'était ça ou payer pour le vol de la berline, le choix a été rapide à faire. En parallèle, il apprenait à se battre le soir, dans la salle de sport.

✵ 23 ans: Une guerre éclate entre deux familles vénitiennes, dont celle de son père adoptif. Tout est terminé pour le vieil homme. Alors que Pietro se faufile dans la salle de sport pour filer à l'anglaise, il tombe nez à nez avec le vieux mafieux, menacé d'un flingue. Il aurait pu lui venir en aide, il n'en fait rien. Lâche, il s'enfuit la queue entre les jambes pour sauver sa propre peau.
Il prend l'avion pour Vancouver. Rester à Venise après une telle trahison signait son arrêt de mort. Il commence une nouvelle vie.

✵ A Vancouver, il trouvera un job de barman et en parallèle, fier de sa capacité d'usurpateur, tentera la comédie. Les seuls rôles qu'il obtiendra, ce sera par la ruse et des coups dans le dos. Il abandonnera vite sa nouvelle résolution d'une nouvelle vie...

✵ 25 ans: Il rencontre un homme, Vince Blake. Ils décideront de monter un coup ensemble en relation avec les combats de ce dernier. Vince se fait casser la gueule et Cesare le double en disparaissant avec tout le pactole. Lui donnant Cesare comme nom, impossible que le grand brun retrouve Pietro Costa. Le coup parfait...

✵ Six mois plus tard, le retour du bâton. Vince Blake retombe sur Cesare... Il lui fait payer sa trahison, lui sectionnant un doigt, une ironie drôlement trouvée pour un italien ayant travaillé pour un parrain de la mafia italienne... Après cet épisode, ils ne se reverront plus. Cesare part pour Montréal, retrouve un job de barman et continue ses tentatives infructueuses de comédien.

✵ 27 ans: Alors qu'il joue le premier rôle d'une pièce, il rencontre une jeune femme au tempérament explosif. Il ne se passe pas plus de trois jours avant qu'ils ne se jettent l'un sur l'autre... Elle s'appelle Evelyne Lavoie.
Pendant trois ans, tels Bonnie and Clyde, le couple a écumé les planches tout en commettant des vols de tous genres, se perfectionnant de plus en plus.
Au bout d'un an, quelque chose tourne mal, ils doivent quitter la ville. Prenant la route, ils se retrouvent à Kelowna. Ils recommencent tout dans cette nouvelle ville, mais cette fois-ci, ouvrent leur propre bar. Et continuent leurs casses...

✵ 2017, 32 ans: C'est l'apocalypse. Le couple survit quelques temps dans leur bar, coincés ici. Jusqu'au jour où un groupe armé ne pénètre dans le bar pour le dévaliser. Ils tombent sur Eve, s'en prennent à elle. Cesare a eu juste le temps de se dissimuler dans un placard. Il ne bougera pas une oreille pour aller la sauver, bien que son coeur batte la chamade... il est bien trop lâche. Les hommes emmènent Eve, il ne saura jamais ce qu'il est advenu d'elle...

✵ Ayant fuit le bar, il tombe sur une vieille cabane de chasse abandonnée qu'il occupe immédiatement, s'en fait son nouveau refuge.

✵ Un an plus tard, alors qu'il fait une razia en ville pour son refuge, plusieurs hommes lui tombent dessus. Il tente de les fuir, n'y parvient pas, son asthme le rappelant bien vite à la réalité... Ces hommes le prennent et l'emmènent dans ce qui ressemble à une petite communauté. Ils le trainent devant leur chef... Vince Blake. Il vient de tomber entre les griffes des protectors.
Vince lui expliquera le "protectors way of life", s'amusant à quelques tortures psychologiques sur celui qui avait cru le doubler, dans un autre monde. Avant de l'emmener devant Seth Mansfield. L'italien y voit une opportunité, survivre c'est savoir reconnaître les puissants. Et le servir pour son propre profit. Cesare devient l'un des leurs.

✵ Plusieurs mois plus tard, il est affecté à un avant-poste. Les mois filent encore et voilà une année qu'il fait partie des protectors. Automne 2018, il monte en grade. Et quelques mois plus tard, au mois de décembre, un petit incident vient perturber sa douce tranquillité...
De nuit, il somnole alors qu'il est de garde. Il ne repère pas à temps cette horde qui doucement fond sur l'avant-poste. Les cris réveillent les protectors, mais la moitié se sont déjà fait dévorer dans leur sommeil. Cesare sait qu'il recevra une punition... Hors de question. L'italien décide de prendre la poudre d'escampette. Il dévalise les vivres et d'autres choses avant de disparaître dans la nuit en laissant l'avant-poste tomber sous la horde.

✵ Il retrouve sa cabane, y vit un mois avant de tomber sur un autre groupe... beaucoup plus amical et naïf, selon les premières impressions. L'hiver est froid et ces gens proposent un toit au pauvre homme qui semble souffrir de la faim et de la neige, là, seul au dehors. Cesare entre dans Highgate Community. Une communauté calme, aux meneurs bien moins impressionnants que le grand méchant loup sur lequel il craint de retomber...

✵ Les protectors attaquent un avant-poste d'Highgate. Le plus gros de la communauté part en guerre pour sauver leur avant-poste, mais Cesare n'est pas dupe. Les protectors vont probablement gagner et il ne doit surtout pas être ici lorsque le grand Seth fera son entrée, accompagné de Vince, ou il risque d'amèrement le regretter. C'est ainsi que Cesare trahit une autre grande communauté de Kelowna...
S'emparant d'une de leurs voitures, après être passé dans les réserves et volant quelques munitions, il s'enfuit avant de se retrouver nez à nez avec les deux hommes qui souhaitent plus que tout sa tête.

✵ Dans sa fuite, Cesare perd le contrôle du véhicule à cause de quelques rôdeurs. La voiture s'écrase dans un arbre, il perd connaissance. Il se réveille alors dans une chambre. Paniqué de se retrouver entre les griffes de l'une des trop nombreuses personnes ayant des griefs contre lui, il sort en trombe de la petite maison dans laquelle il était. Et lorsqu'il sort de là, il se retrouve dans un petit jardin, au milieu des bois. Ce n'est ni Highgate ni l'aéroport. Des gens l'observent, des sourires aux lèvres. Une femme s'approche de lui, se présente sous le nom de Margaret Davis. Il sent qu'il ne faut pas plaisanter avec elle et se range de son côté, quoiqu'il puisse être, ce côté. Il fuira à la première occasion cette bande de dégénérés...
Et un jour d'orage, cinq survivants parviennent jusqu'au manoir de la grande dame. Pendant la nuit, une bagarre éclate devant le manoir, voici son opportunité. Cesare s'enfuit de là. Mais il ne s'enfuit pas seul... Dans le manoir, il a fait la connaissance d'une femme.



Prénom/Pseudo : Elelaplufèbl  :claudio: Âge :  Trop vieille pour ces conneries...   Pays : Le Royaume de WLA  :hihi:  Commentaires/suggestions : Alors moi je suggère plus de comptes pour tout le monde! Comment avez vous connu le forum :  :zomhit:  Crédits : C'est une feuille d'un légume orange aux nombreuses vitamines qui a fait ces beautés.  Autre chose à nous dire :  :wesh:


(c) PresleyCash


_________________

La lâcheté n'est que question de perspective.

©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

Cesare P. Costa
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Tumblr_oz07yriPka1rkbi4ao6_r1_400

Ancien métier : Barman et comédien
Occupation : Sauver son derche coûte que coûte
Statut civil : Célibâtard
Lieu de naissance : Venise, Italie

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Tumblr_onl9otN51w1qfu1wuo1_250

Messages : 16
Inscription : 02/07/2020
Crédits : FeuilleDeCarotte
Célébrité : Tom Payne

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa X0TurS622 / 5022 / 50Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa BR2xH0t

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa DQEbQJ219 / 5019 / 50Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa GxoDpmC

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Hu1erU722 / 5022 / 50Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Empty
02.07.20 12:52

Not Tomorrow Yet
La lâcheté n'est que question de perspective




"La lâcheté n'est que question de perspective. Et franchement ? Pour ce que j'en ai à foutre de c'que vous pensez de moi... C'est l'apocalypse, guys ! Il n'y a plus de règles. Et franchement, qui me jetterait la pierre ? Sauves ton cul et tu verras après. Et tout ce qu'on peut bien dire de toi, au final, ce ne sont que des mots. Bâtard. Enfoiré. Fils de pute. Sac à merde. Lâche. Beaucoup de mots qui ne sont que ça, des mots. Prononcés dans la plus grande fureur, certes, mais seulement des mots. Non, ce qui m'inquiète un peu, ce sont les menaces. Quand tu as pris pour habitude de la jouer coups dans le dos style gros bâtard, il y a de fortes chances d'en énerver certains. Heureusement pour moi, je sens toujours ce moment où il est temps pour moi de prendre la tangente pour filer à l'anglaise. Appelez ça comme vous voulez, de la lâcheté, de la couardise si vous êtes de ceux qu'ont un peu plus de vocabulaire, dites aussi que je n'ai pas de couilles, peu m'importe. Mais croyez-moi, j'en ai... Moi, j'appelle ça de l'instinct. Ni plus ni moins. N'est-ce pas approprié en ces temps de merde ? J'suis un survivant, depuis le tout premier jour. Je ne m'attache pas, je ne m'embarrasse pas de boulets. Dites-moi, ce n'est pas casse couilles de se trainer des gens à protéger ? Sûr que certains d'entre vous y ont déjà pensé... hein, ce serait si facile de ne pas avoir à s'inquiéter pour ta soeur, ton vieux ou c'que tu veux ? J'vous l'dis, c'est beaucoup plus facile. Croyez-moi. Ca t'enlève un poids, une responsabilité. Je n'ai toujours été responsable que de moi...

Je n'ai qu'un souvenir d'avant l'orphelinat. Un matin d'été sur la toute petite terrasse de cette boite à chaussure que l'on appelait appartement. Et je revois cette longue chevelure blonde emmêlée par la nuit, retombant en cascade absurde dans son dos. Ses longues jambes blanches dépassant de sa nuisette noire, ses longs doigts effilés qui viennent caresser ma joue. Je ne vois que cette image, lorsque je ferme les yeux. Une silhouette élancée aux cheveux de blés. Ma mère était belle. Mais finalement, la rose convoitée s'est fanée et s'est faite écraser sous la botte d'un homme.
Je me souviens de mon enfance à l'orphelinat. De la loi de la jungle qui y régnait. Je me souviens de ce corps chétif se faufilant dans des coins étroits pour échapper aux plus grands. Et finalement, à opter pour la soumission facile qui me rapporte. Jouer la comédie pour contenter les plus forts, les tromper lorsque cela devient nécessaire. Personne n'a jamais pris la peine de s'intéresser à moi, je n'allais pas m'amuser à éprouver de la culpabilité à la leur faire à l'envers. Le garçon que j'ai été a vite appris à profiter des autres pour survivre aux autres. Et gamin déjà, j'étais survivant. Dans les couloirs de l'orphelinat, dans les rues de Venise. Si l'expérience m'a appris quelque chose lorsque j'étais gamin, c'est que la vie te reprendra toujours ce qu'elle te donne. Alors n'attend pas qu'elle le fasse. Prends et garde. Ils m'appelaient "délinquant", je me voyais davantage comme Peter Pan. Ce gamin sans parents jouant au petit diable. Venise comme pays imaginaire, les rues mon terrain de jeu. Je me souviens de tous les vols, des vitres fracassées, des portes forcées. Et aucuns remords. Je me souviens m'être blessé plus d'une fois en escaladant les bâtiments, sautant de toit en toit, avant que je n'apprenne réellement de mes erreurs. Je suis devenu bon, à force de m'échouer sur le sol en ratant une prise sous mon pied. Et dieu sait que ça m'a sauvé plus d'une fois, l'escalade et l'art de la fuite, dans ce monde de merde. Celui d'aujourd'hui et l'ancien.
La vie m'a doté d'un handicap pour celui que je décidais de devenir. Un sprinteur du risque. Et des emmerdes. Cette connasse de vie a décrété que je devais faire de l'asthme et j'ai dû revoir à la baisse ma capacité de fuite en cas de pépin... Et ce gamin sprinteur devient comédien et faussaire. Je trompe les gens, m'adapte et détale quand je n'ai plus rien à prendre. Je survis.
Parfois, j'me prend des beignes. C'est l'risque du jeu. Ils pensaient calmer mes ardeurs en m'envoyant en maison de correction, c'était une erreur stratégique. Là-bas, je me sentais comme à la maison. Rien n'était bien différent de l'orphelinat, à quelques détails près que là, je n'avais pas le moindre moyen de fugue. Dommage. Alors j'ai improvisé, jouant la comédie et me rapprochant du plus fort. Je n'avais pas l'intention de devenir une victime. L'instinct, j'vous l'dis. J'ai survécu et je suis sorti, sans un regard pour ceux qui ont cru que j'étais des leurs. Quelle idée... Une bien belle bande d'abrutis.
Et j'étais à nouveau dans les rues de Venise. C'est comme ça, il faut savoir s'adapter. Et à cet instant, je me souviens d'une seule chose, dans la rue vénitienne nimbée de nuit. Je ne retournerai pas à l'orphelinat.

J'ai été con, parfois aussi. Quoique, quand je repense à cette ancienne vie, c'est peut-être là que j'me suis senti le plus chez moi, dans cette salle de gym. J'ai cru un instant que j'devenais quelqu'un de bien, avec cette figure paternelle atypique m'élevant comme ce fils qu'il n'a jamais eu. Six ans. C'est long, pour moi. Six ans à rester au même endroit, avec les mêmes personnes. C'est ma plus longue relation... J'me souviens de Vlad, le grand costaud. Il se moquait de ma corpulence chétive taillée pour la fuite. Il n'a pas tord... C'est pas avec ça que j'aurais pu me défendre, à l'époque. Sans que je ne demande quoique ce soit, pris de pitié, il s'est donné pour mission de me donner plus d'armes pour me défendre que la belle parlotte, comme il aimait à l'appeler de son accent russe à couper au couteau. Ah, c'était quelque chose d'entendre un russe parler un italien approximatif. Une véritable expérience, impossible à imiter, encore moins à égaler. Peut-être que mon anglais produit le même effet, j'avoue ne pas même tenter d'effacer mon accent vénitien. C'est trop d'effort pour pas grand chose et, après tout, ça fait partie de mon charme !
Bon, les choses sont ce qu'elles sont, chassez le naturel, il revient au galop. Je me souviens très bien de ce jour-là... La guerre a éclaté entre mon "père" et une autre famille de la ville. Et j'vous jure que c'qu'on raconte est vrai... J'me souviens des coups de feu, des cris. Et de son regard à lui lorsqu'il a croisé le miens. Je filais, encore, tentant de fuir par la salle de gym, mais ils étaient là. Aux pieds du ring. Lui, à genoux. Face à lui, un homme braquant un flingue sur son front, déblatérant des mots dont je ne me rappelle pas même le sens. Je ne percevais que son dos. Mon "père" en revanche... il a tourné son regard vers moi, empli d'espoir... Mon sang n'a fait qu'un tour. Je ne suis pas taillé pour ça. Et j'ai fait c'que j'sais faire de mieux, filer pour sauver ma peau. Le lendemain, je regardais par la fenêtre d'un avion en direction de Vancouver. L'Italie c'était fini pour moi, après une telle trahison, j'étais un homme mort en restant ici. Je n'ai jamais été très attaché à ma ville, de toute manière... A pas grand chose à par ma propre vie, en réalité.

J'vous jure, j'ai essayé d'être meilleur. Après ce dernier jour à Venise, après avoir lu la déception dans son regard, j'ai essayé. Mais barman, ce n'est définitivement pas fait pour moi. Quand à la comédie, j'aime les planches, j'aime sentir le poids du scripte entre mes mains. Je suis fait pour porter des masques et jouer à être un autre. Pourtant, il faut croire que la vie se rit de moi. J'ai tenté d'être honnête, le monde est moins drôle et j'obtiens jamais ce que je veux. Alors que voulez-vous, j'ai recommencé à tricher ! Et je les ai eu, mes grands rôles. Ok, en évinçant les autres... S'ils étaient moins cons et naïfs, aussi... Je sentais qu'il me manquait toujours quelque chose, malgré ces nouvelles résolutions. Que je ne mis pas longtemps à mettre de côté.
J'aime être un connard, je crois. Et le destin le sait, c'est pour ça qu'il a mis cet homme sur ma route. Vince Blake. Quel crevard, celui-là. Dès que j'l'ai vu, j'ai su que j'allais la lui faire à l'envers. Et que j'allais probablement le regretter. Mais que voulez-vous, je suis un joueur. J'aime le risque et les paris suicidaires. Bien que j'en mène pas large quand on m'prend sur le fait... Ce qui, inévitablement, est arrivé. Quand tu t'amuses à tromper un caïd dans le genre de Blake, à le laisser se faire péter la gueule avant de te barrer avec tout le pactole, faut t'attendre aux conséquences. Le prix à payer ? Un doigt. Putain, ça fait un mal de chien. J'ignorais qu'il était poète à ce point, ce type, le nombre de fois où j'ai surpris mon soit-disant père sectionner des doigts. Les clichés proviennent rarement de nulle part, plutôt de faits établis. Et ce sac à merde de Blake, il a dû se trouver très drôle quand il s'est amusé à me prendre mon doigt... Au moins, il m'a laissé en vie...
Après ça, j'peux vous assurer que j'me suis cassé de Vancouver. Il paraissait que Montréal était agréable dans cette partie de l'année, j'ai pas hésité. Et rebelote, j'retrouve une place de barman, j'recommence à auditionner pour des rôles. Quelle vie de merde...

Et je l'ai rencontrée... Evelyne Lavoie. Chaude comme la braise, colérique et passionnée. Trois jours. C'est le temps qu'il nous a fallu avant de nous jeter l'un sur l'autre. Oh, Evelyne... Putain, ça c'était une femme, remontée à bloc, explosive ! Pendant trois longues années, on était les rois. Sur les planches, dans les rues. Bonnie and Clyde version améliorée. On en a fait des casses, toi et moi. Et sans vouloir vanter nos talents indéniables, on était bons ! Avant que ça tourne au vinaigre... On s'est fait griller, un manda a été lancé à nos noms. On s'est fait la malle, une bagnole, et la route était à nous. On s'est retrouvé dans ce bled, Kelowna. Et après avoir fait l'acquisition d'un bar au nom de monsieur et madame Castarello, la vie recommençait. Les arnaques aussi. Bien qu'on soit définitivement plus prudents.

Et puis cette putain d'apocalypse... Sérieusement, qui s'y attendait ? C'est un scénario de film, ça. Qui sont les cons de scénaristes à l'origine de cette merde ? Sortez-nous de cette grosse blague qui dure depuis trop longtemps... On s'est retrouvés coincés dans notre bar, comme des lapins piégés dans un collet... et ce groupe est entré, armés jusqu'aux dents. Je me souviens m'être glissé dans un coin, retrouvant mes dix ans et l'orphelinat... Je me souviens des battements de mon coeur contre ma poitrine, ma main contre ma bouche pour empêcher mon souffle emballé de me faire repérer. Je me souviens de sa voix... de ses mots... Pitié. Pitié. Pitié... Et son regard qui croise le miens, elle savait où j'étais... Je n'ai jamais aimé personne... à part elle. Pourtant, j'ai refermé mes yeux et ignoré ses cris de détresse. Et ils l'ont emportée... Je suis resté plusieurs heures dans ce placard, recroquevillé. Avant de m'échapper pour ne jamais revenir... Pardonne-moi, Eve... Pardonne ma nature. Je ne survis pas en étant brave. Les gentils ne survivent pas.

Je survis seul, j'ai toujours survécu seul. Et dans cette cabane de chasseur, j'ai trouvé un refuge. Pendant un an, je l'ai restaurée. Apprenant de nouvelles techniques de survie, les mettant en pratique. Et plus que tout, faire de cet endroit, un lieu sûr. J'ai pas envie de m'faire bouffer la gueule pendant que je dors... qui le voudrait ?
Et putain... est-ce que ce serait trop demander que le hasard ne se mêle pas au destin ? En faisant une razia en ville, j'me suis fait prendre par un groupe de plusieurs hommes et femmes. J'en ai dégommé deux ou trois, avant de me faire mettre à terre de façon bien minable. J'ai essayé de fuir, mon asthme m'a vite rattrapé... La honte ne m'a jamais tué. Je me crois incapable de la ressentir, d'ailleurs. Les remords non plus... Peu importe. Ils m'ont conduit, sac sur la tête, quelque part. Et c'est là que ce hasard de mes deux fait son entrée... J'me suis retrouvé face à lui.
Vince Blake. Par les saints, quand et comment et pourquoi est-ce qu'une situation pareille est-elle envisageable ? J'vous l'demande... Ce bâtard s'est bien amusé à m'en faire baver, avant de m'emmener devant son grand chef... Seth Mansfield. J'crois que j'y ai vu une opportunité. Rejoindre le camp du plus fort est toujours une bonne façon de survivre, tant qu'il croit que tu oeuvre pour lui de toute ton âme. C'est c'que j'lui ai fait croire et oh dieu qu'il m'a cru ! Je comprend toujours pas pourquoi ma carrière au théâtre n'a pas décollé... Du coup, j'suis devenu un protector. De toute manière... avais-je le choix ? Blake gardait un oeil sur moi. Ce connard me connait beaucoup trop bien, moi et mes sales manies...
J'ai fait une boulette. On m'a foutu à un avant-poste, j'monte en grade, tout ça, un an que j'suis "dans leur camp". Et la boulette... j'étais de garde, j'me suis endormi. Oups... Du coup, difficile de repérer cette horde qui a fondu sur l'avant-poste, c'était trop tard. J'me suis fait réveiller par les cris et la moitié des hommes se faisait déjà bouffer la carotide par des virulents. Oh, j'savais que j'allais en prendre pour mon grade... et le Mansfield, il déconne pas et fait jamais les choses à moitié. Devinez c'qui s'est passé ? J'me suis carapaté. L'avant-poste sombrait, on dit que l'capitaine sombre avec son navire. J'étais pas le capitaine, j'faisais même pas réellement partie du navire. Un petit tour dans les réserves, on se sert et on se casse. Vous vous souvenez, j'vous parlais de menaces ? J'venais d'm'en créer tout un tas. En commençant par le grand manitou et son petit chienchien.

J'ai retrouvé ma cabane, pendant un mois... pas moyen de rester tranquille. Bon, cela dit, j'étais plutôt heureux de tomber sur ces gens-là, l'hiver a été rude cette année-là. Un peu naïfs de premier abord, beaucoup moins menaçant, ils ont dû avoir pitié de moi. J'ai toujours paru maigre, depuis que j'suis gosse. Ca doit être pire quand on mange pas à sa faim, je suppose. Ils m'ont proposé de les rejoindre, j'me suis pas fait prier. Je crevais de froid et mes rations diminuaient dangereusement... Et c'est ainsi que Cesare rentra à Highgate Community. Et non à Rome... Ah, c'est clairement pas Rome, leur quartier. Mais au moins, j'ai pu dormir au sec et au chaud. Ces gens sont bien moins dangereux que mes anciens "amis". Les semaines défilaient et je suis resté, aidant aux taches comme je le pouvais. Ah, j'me suis adapté et là-bas, il faut donner sa part aussi. On te menace pas d'un flingue, mais il faut se rendre utile.
Et ce qui devait arriver arriva. C'est sûrement à ce moment-là que j'ai décidé définitivement de ne jamais plus rejoindre aucune communauté, même pour mon propre profit. On n'est jamais tranquille nulle part...
Les protectors ont attaqué l'un des avants-postes de Highgate. Aïe aïe aïe... Hors de question que j'reste là. Mansfield gagnerait forcément et s'il me trouvait dans le coin... Je perdrais bien plus qu'un doigt, cette fois-ci. Ce bon vieux Blake y veillerait... Sans le moindre remord, je me suis emparé d'une voiture après avoir tapé dans les réserves... et j'me suis barré. Ca devient redondant, non ? Faut bien c'qu'il faut, pour sauver son cul. Ils étaient sympa, les gens de Highgate, vraiment. J'vais pourtant pas risquer de m'retrouver face aux deux hommes que j'ai le plus contrarié par ici... Désolé, les gars.

Vous connaissez cette pute de karma ? Oui, celle-la même qui vous rattrape au bout d'un moment... J'ai perdu le contrôle de la voiture à cause de quelques rôdeurs sur la route... et j'me suis écrasé contre un arbre, c'est tout c'que j'me rappelle avant de me réveiller dans une chambre au papier peint criard. J'vous dis pas la panique au réveil, avec ce mal de crâne atroce et une épaule déboîtée... Highgate ou Protectors ? L'un ou l'autre j'étais un homme mort. Heureusement pour moi, c'est une femme à la chevelure sombre qui s'est présentée à moi. Margaret Davis. Charmante et flippante. Ses questions m'ont laissé perplexe... mais le comédien a réagi et s'est adapté à son interlocuteur. Elle m'a cru, cette morue. Ces atlantes, comme ils aiment s'appeler, croient que les morts reviennent à la vie pour une bonne raison. Et apparemment, ils les nourrissent. De chaire humaine... Ah j'pouvais pas leur dire qu'ils n'étaient qu'une bande d'abrutis, au risque de finir en méchoui pour virulents. Donc j'me suis paré de mon plus beau masque de faux-cul et j'leur ai dit tout ce qu'ils voulaient entendre, attendant la première opportunité pour me casser de là...
Que j'aime l'orage. C'est lui qui m'a offert ma chance en amenant cinq imbéciles aux portes de l'Atlantide. J'sais pas trop ce qu'ils leur ont fait, mais quand j'ai entendu les coups de feu dans le hall, j'ai saisi l'occasion. J'ai pris la tangente et me suis barré par les jardins, ces stupides atlantes ont laissé cette porte en bois sans surveillance. Je l'ai ouverte et sans la refermer derrière moi, ai quitté le manoir des fous. Vous y croyez, vous ?"

Seuls les grognements lui répondent. Là, au bas de ce bâtiment au seul étage, une dizaine de rôdeurs agitent frénétiquement leurs bras putrides vers le ciel. Vers cet homme qui les observe, bras croisés appuyés sur le mur de pierre.

- Qu'est-ce que tu fous, putain, Che' ?

Une silhouette féminine s'extirpe de l'escalier menant à l'intérieur, s'avance d'un pas sûr en direction de l'homme. Ce dernier soupire, se relève et réajuste son bonnet sur sa tête avant de s'adresser à nouveau aux rôdeurs, ignorant la nouvelle venue.

"Ah, j'ai oublié de vous parler de cette connasse qui a décrété que j'allais la prendre avec moi dans ma fuite des dingues, parce qu'elle m'a fait une faveur en me mettant au parfum de c'qui s'passait dans ce manoir ?"`

La femme lui balance une claque derrière la tête.

- Abruti, tu veux pas fermer un peu ta gueule, faut qu'on s'barre d'ici et vite fait avant la nuit. Aller, bouge !

Passant une main dans sa barbe, il observe toujours les morts grogner leur faim.

"Ca, ça doit être le karma qui l'a foutu sur ma route."   


(c) PresleyCash


_________________

La lâcheté n'est que question de perspective.

©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

Vince Blake
Wild beast in human skin

à propos
sac à dos
Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Insta01

Ancien métier : Manutentionnaire, mais il a multiplié les petits jobs dans de nombreux domaines.
Occupation : Responsable de la petite communauté dite du "Vignoble" pour les Protectors & sbire de Seth.
Statut civil : Célibataire. La seule monture à laquelle il est fidèle est sa moto.
Lieu de naissance : Kelowna

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Insta

Messages : 56
Inscription : 30/05/2020
Crédits : Zuz' (ava); Sigyn (gif)
Célébrité : Zach McGowan

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa X0TurS621 / 5021 / 50Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa BR2xH0t

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa DQEbQJ223 / 5023 / 50Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa GxoDpmC

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Hu1erU729 / 5029 / 50Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Empty
02.07.20 13:09
PREUUUUUUUUUUMS !!!!!! :crazy: :omg3: :huhu:

Et j'ai sorti le plus beau des salopards pour un accueil en bonne et due forme! :evilsmile: Alors, bienvenue à toi, bâtard! :pornstache:

Pour ce que j'en sais, c'est déjà un personnage qui s'annonce exceptionnel! :tongue: :omg: (Je lis TOUT dans la soirée... :yeah:)
On vous aime tellement, toi et tes persos de folie! :lovedream:

_________________

WHEN THE STORM BREAKS, EACH MAN ACTS IN ACCORDANCE WITH HIS OWN NATURE. SOME ARE DUMB IN TERROR. SOME FLEE. SOME HIDE. AND SOME SPREAD THEIR WINGS LIKE EAGLES AND
SOAR
ON THE WIND
Revenir en haut Aller en bas

Noah Lewis
Trying to stay who I am

à propos
sac à dos
Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Ebca6c589c5d420eeaef002adc45a93828d39956

Ancien métier : Formation de pompier
Occupation : Sécurité du mur et excursions
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : San Francisco, USA

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa V1k3

Messages : 1094
Inscription : 17/04/2018
Crédits : FeuilleDeCarotte
Célébrité : Frank Dillane

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa X0TurS626 / 5026 / 50Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa BR2xH0t

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa DQEbQJ228 / 5028 / 50Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa GxoDpmC

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Hu1erU721 / 5021 / 50Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Empty
02.07.20 13:12
La lâcheté, la faiblesse... Tous ces trucs qui vont bien avec toi et ce bonhomme :huhu: :pornstache:

Tu sais ce que j'en pense de celui-là (comme les autres d'ailleurs OH) et je lirai cette belle histoire ce soir :hm:

MAIS JOLEM DEJA ET TU LE SAIS ♥

AH ! Rebienvenue ouais. :claudio:

_________________

◇ Just a young man, with a quick fuse. I was uptight, wanna let loose, I was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas

Teresa Spencer
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Tumblr_inline_p5kxt4RfRC1tw2m0e_250

Ancien métier : Étudiante en histoire de l'art
Occupation : Survivre (retrouver Théo ->)
Statut civil : Seule
Lieu de naissance : Seattle, USA

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Tumblr_inline_phstcq63Oe1tq4j4w_500

Messages : 382
Inscription : 15/04/2019
Crédits : Ava: Evie Signa: ANESIDORA
Célébrité : Alycia Debnam-Carey

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa X0TurS626 / 5026 / 50Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa BR2xH0t

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa DQEbQJ232 / 5032 / 50Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa GxoDpmC

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Hu1erU719 / 5019 / 50Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Empty
02.07.20 13:15
Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa 2590429490 Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa 2590429490

J'ai tellement hâte de te voir jouer sous ses traits! Il promet de fouuu ce salopard ohlalala il est parfait! T'es parfaite!

_________________
My skin has turned to porcelain, to ivory, to steel.  My heart is filled with songs of forever, Of a city that endures, where all is made new. I know I don’t belong here; I’ll never Call this place my home, I’m just passing through.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

à propos
sac à dos


Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Empty
02.07.20 14:19
hohoho un personnage intéressant
et puis on vas pas se mentir ... Tom Payne !!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas

Terrence Byers
Grumpy cat

à propos
sac à dos
Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Tumblr_owa0d6EVtN1vnzgcbo4_250

Ancien métier : Militaire à la retraite
Occupation : Sécurité et chasse
Statut civil : Irrémédiablement et définitivement conquis
Lieu de naissance : Houston (Texas)

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Tumblr_pp0437WZY01xmmxtko1_500

Messages : 1615
Inscription : 24/11/2016
Crédits : FeuilleDeCarotte (avatar) PresleyCash (Gif)
Célébrité : Norman Reedus

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa X0TurS632 / 5032 / 50Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa BR2xH0t

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa DQEbQJ236 / 5036 / 50Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa GxoDpmC

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Hu1erU739 / 5039 / 50Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Empty
02.07.20 16:59
OMG !!! Cette fiche est tellement, mais tellement parfaite !!!!!!
Je me suis régalée !! :brille: :brille: :brille: :brille:
Je l'adore ce petit con :lovedream:
J'ai adoré découvrir toute sa chronologie, son histoire, ce qui l'a amené à devenir comme il est, et tous ces visages qui, tour à tour ont été abandonné par lui... ça aide tellement à le construire à découvrir qui il est mais ce que j'ai le plus aimé c'est toutes ces références à tout ce qui s'est passé sur WLA

Le chalet qu'il occupe ne serait-ce pas celui de Khaaleb ?
Ses retrouvailles avec Vince :lol: (il est quand meme inconscient d'avoir cherché à le doubler !)
L'attaque de l'avant-poste par les Protectors
Et meme l'intrigue avec Margareth :brille:

J'aime tellement !!!!!! Franchement je l'adore !!!!! Je veux trop de lien :hi: :hi:

_________________
Spoiler:
 
Spoiler:
 

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Zzpe
Revenir en haut Aller en bas

Khaaleb Talarion
From the wild

à propos
sac à dos
Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa 1564648549-khaaleb

Ancien métier : Garde forestier
Occupation : Survivre dans la nature sauvage
Statut civil : Apprend à vire avec Thalya Torres, pour le pire mais surtout pour le meilleur ♥
Lieu de naissance : Réserve de Kánesatake, Québec

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa F2fa35b94be903f599fafcc9e405e80e58e4196e

Messages : 420
Inscription : 20/04/2019
Crédits : Feuilledecarotte
Célébrité : Jason Momoa

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa X0TurS633 / 5033 / 50Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa BR2xH0t

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa DQEbQJ224 / 5024 / 50Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa GxoDpmC

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Hu1erU737 / 5037 / 50Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Empty
03.07.20 2:59
Aaaaaaaaaaaaaaaaa mais OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII :crazy: :tongue: :tears: :win: :toilette: :shake: Enfin !!! Depuis le temps que tu en parles de cette beauté !!!! De CE PETIT CASSE COUILLES !!!! Oui, voila c'est comme ça, tu n'as même pas encore posté et je décrète que c'est officiellement ton surnom ♥ Il me tarde de faire un échange avec lui, parce que je sens que ça ne peut qu'être des barres.

Bienvenue chez toi chaton :lovedream:

_________________
Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Al8r
Revenir en haut Aller en bas

Jessica Bane
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Tumblr_inline_nv8uom92D31qlt39u_250

Ancien métier : Danseuse étoile
Occupation : Oiseleur
Statut civil : Célibataire, elle a du mal à concevoir le principe même de l'amour. Elle aurait sûrement besoin d'un dictionnaire ou d'une personne extrêmement patiente.
Lieu de naissance : Londres

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Tumblr_pyrhscuce51sqkxrho2_540

Messages : 175
Inscription : 10/11/2019
Crédits : Applestorm
Célébrité : Jenna Coleman

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa X0TurS618 / 5018 / 50Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa BR2xH0t

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa DQEbQJ223 / 5023 / 50Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa GxoDpmC

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Hu1erU710 / 5010 / 50Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Empty
03.07.20 12:33
Re-Bienvenue :lovedream:

_________________

Catch me and keep me
univers' murderer ⊹ It's an addiction, i can't control myself. I need something for my heart. My lonely asks me but i've not the answer(by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas

Cesare P. Costa
The pain doesn't go away

à propos
sac à dos
Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Tumblr_oz07yriPka1rkbi4ao6_r1_400

Ancien métier : Barman et comédien
Occupation : Sauver son derche coûte que coûte
Statut civil : Célibâtard
Lieu de naissance : Venise, Italie

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Tumblr_onl9otN51w1qfu1wuo1_250

Messages : 16
Inscription : 02/07/2020
Crédits : FeuilleDeCarotte
Célébrité : Tom Payne

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa X0TurS622 / 5022 / 50Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa BR2xH0t

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa DQEbQJ219 / 5019 / 50Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa GxoDpmC

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Hu1erU722 / 5022 / 50Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Empty
04.07.20 4:38
Huhuhu merci de m'encourager dans la débauche :huhu: :l:

@Vince Blake AH NON PAS TOI!!! :wedgie:

Merci pour tous vos jolis compliments, je vous aiiiime :heart:  Je stressais de faire quelque chose de radicalement différent de mes autres petits huhu et surtout, un bon gros lâche pour vous défouler dessus :hihi:




_________________

La lâcheté n'est que question de perspective.

©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

Noah Lewis
Trying to stay who I am

à propos
sac à dos
Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Ebca6c589c5d420eeaef002adc45a93828d39956

Ancien métier : Formation de pompier
Occupation : Sécurité du mur et excursions
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : San Francisco, USA

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa V1k3

Messages : 1094
Inscription : 17/04/2018
Crédits : FeuilleDeCarotte
Célébrité : Frank Dillane

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa X0TurS626 / 5026 / 50Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa BR2xH0t

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa DQEbQJ228 / 5028 / 50Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa GxoDpmC

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Hu1erU721 / 5021 / 50Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Empty
05.07.20 8:28


Bienvenue !
Et félicitations ♥


Depuis le temps que tu me parles de ce petit, il est encore plus parfait que tout ce que je pouvais imaginer Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa 2590429490 Son histoire se lit toute seule et comme les autres, j'ai adoré les allusions aux intrigues ! T'as tellement bien fait ! Il est beaucoup trop parfait oh la la ♥

Te voilà maintenant officiellement membre de What Lies Ahead ! Nous sommes ravis de t'accueillir parmi nous ♥ C'est maintenant l'heure pour toi de te lancer dans la folle aventure du forum ! Nous te recommandons de commencer par créer ton registre. Deuxième étape très importante, aller dépenser tes coupons gratuits dans la boutique du forum. Tu peux également dès maintenant créer un scénario au besoin. Dans tous les cas, n'hésite pas à venir flooder avec nous ! Bon jeu ♥




_________________

◇ Just a young man, with a quick fuse. I was uptight, wanna let loose, I was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas

Alyssa Andrare
Love is blind

à propos
sac à dos
Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Tumblr_pkn8yrCj6y1uobp3fo4_400

Ancien métier : Etudiante en pharmacologie
Occupation : Soignante
Statut civil : Célibataire
Lieu de naissance : Zihuatanejo, Mexique

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Tumblr_pkn8yrCj6y1uobp3fo5_400

Messages : 110
Inscription : 13/04/2019
Crédits : Avatar: PresleyCah / Gif: Tumblr impossible de me rappeler qui.
Célébrité : Rosa Salazar

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa X0TurS613 / 5013 / 50Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa BR2xH0t

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa DQEbQJ228 / 5028 / 50Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa GxoDpmC

Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Hu1erU712 / 5012 / 50Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa LWcMbb0



Survive
Sac à dos:
Possessions:
Carnet de santé:

Voir le profil de l'utilisateur
Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Empty
05.07.20 16:55
Mille ans plus tard ! Je voulais juste te souhaiter quand même la (re) bienvenue sur le forum avec ce personnage haut en couleur. On savait déjà un peu à qui s'attendre mais c'est toujours plaisant de le voir arriver pour de vrai. J'ai beaucoup aimé cette fiche et la petite mention aux Atlantes. C'était super à lire. J'espère voir ce personnage en jeu très rapidement, même si j'ai moins envie qu'il croise mes propres personnages XD

_________________
2020 Represent:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

à propos
sac à dos


Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Tous les chemins mènent à Rome. Mais je préfère Venise. - Cesare P. Costa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une bière, une clope...deux flingues [PV. mizuki] [ce n'est pas du hentaï mais âme sensible s'abstenir!]
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» [UPTOBOX] Un Heureux événement [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
What Lies Ahead :: Memento Mori :: The Chosen Ones :: Welcome to the Tombs-
Sauter vers: